Journal --== GUIDE DE L'ADMINISTRATEUR LINUX ==--

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
23
10
sept.
2017

Bonjour à toutes et à tous,

Je mets à disposition gratuitement un guide assez exhaustif de 80 pages, qui est le fruit de quelques années d'administration et d'ingénierie des systèmes Open-Source.

Mon objectif, en 1996, était de rédiger un pense-bête, avec l’une des premières distributions libres d’Unix (Slackware). Je l’ai ensuite étoffé via des systèmes similaires, dont RedHat, Mandrake (actuellement Mandriva). Par la suite, j’ai ajouté des commandes et syntaxes propres à Solaris ou Novell/Suse.

Il s'agit d'un document de référence, utilisé en production, dans des environnements critiques. Ce document m'a aussi servi de base pour mes supports de cours, quand j'ai œuvré en tant que consultant-formateur.

Pour vous donner une idée de ce que traitent les premiers chapitres :

LES COMMANDES
INSTALLATION
KERNEL
DEMARRAGE DU SYSTEME
LVM (Logical Volume Manager)
PACKAGES
REPERTOIRES
GESTION DES DROITS D’ACCES
GESTION DES FICHIERS
COMPRESSION – ARCHIVAGE
System daemon (systemd)
I.P. (Internet Protocol)
D.H.C.P. (Dynamic Host Configuration Protocol)
D.N.S. (Domain Name Service)
N.T.P. (Network Time Protocol)
IPTABLES
VNC
F.T.P (File Transfert Protocol)
S.S.H. (Secure Shell)
N.F.S (Network File System)
S.M.T.P / POP 3
RSYNC (remote synchronization)
QUOTAS
SYSLOGD
SHELL SCRIPTS
VI
etc, etc…

Comme le monde Open-source est un monde de partage, je vous soumets l'URL pour le consulter / télécharger :) : https://pierreau.fr/Blog.php#Linux

Je vous souhaite une bonne lecture !

  • # Petit retour rapide sur le document

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

    Je viens de regarder le document, et ce qui frappe c'est avant tout la brièveté des informations fournies, c'est écrit en mode "pense-bête". J'aime bien. Ça change des documents qui réécrivent toute l'histoire de tous les logiciels qu'ils mentionnent ! Après, c'est clairement pas pour les débutants.

    Ensuite, je trouve que certaines informations sont assez obsolètes ou du moins je l'espère, parce que j'ai un peu pitié de l'administrateur qui doit encore se taper du sendmail.

    Enfin, le fait que ce soit un document à part entière… me gène un peu. N'aurait-il pas mieux valu mettre tout ça dans les documents respectifs de ces programmes, comme des pages de manuel par exemple ? Plus on disperse l'information moins elle est visible.

    Pour ma part je garde ce document, je vais lire les quelques parties sur les programmes que je n'ai jamais utilisé. Merci à toi !

    • [^] # Re: Petit retour rapide sur le document

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-0).

      Effectivement, comme je l'explique, l'objectif au départ n'était pas de s'étaler mais d'aller droit au but. Et c'est ce qui fait le succès de ce document : on va à l'essentiel.
      Je sais bien que certaines informations sont un peu vieillottes, mais il peut arriver de se trouver face à des machines si robustes, que les migrations n'ont pas été forcément prévues sur des systèmes plus conviviaux…
      Enfin, j'ai commencé à scinder les informations qui sont hors du système pur Linux : sur ma page, on y trouve un document séparé qui traite de Docker, un autre de PostgreSQL…

      Bonne lecture ;)

  • # Licence?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-1).

    Pour info :

    Comme le monde Open-source est un monde de partage

    … Avec une définition bien précise, pas que "tu peux regarder mais pas touche".
    D'ailleurs, étonnamment il y a un chapitre "Licences" dans le PDF, mais juste pour expliquer, pas pour l'appliquer soit-même ;-).

    Motivé à faire comme le "monde Open Source" et mettre une licence autre que "Copyright © 2014" (connu comme "ne t'avise pas à vouloir faire de l'Open Source avec")?
    Je te suggère la CC-BY (les CC sont plus adaptées à la doc, mais si tu es motivé à laisser un max de droits aux autres tu peux passer aussi en CC0).

    Petite correction au passage :
    "Le code sous licence BSD peut être publié sous licence GPL sans le consentement des auteurs originaux"
    - d'une manière générale, les auteurs originaux on donné le consentement, via la licence. tu n'as juste pas à leur demander puisque c'est donné. Ta phrase laisse penser que tu peux faire un truc dont les auteurs originaux ne seraient pas d'accord, ce qui est faux car ils ont donné une telle licence (le manque de consentement est à la marge, par exemple lors d'un désaccord sur la compréhension de la licence)
    - par rapport à ce que tu voulais dire, ta phrase est fausse : le code sous licence BSD ne peut pas changer de licence au gré d'une publication, il reste sous BSD même quand inclus dans un programme GPL. la BSD ne te donne pas le droit de changer la licence, juste de packager avec du code GPL (et le binaire devient GPL). Pour avoir le droit de publier sous licence GPL, il faut par exemple du code MIT (qui contrairement à la BSD autorise le changement de licence).

    • [^] # Re: Licence?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-0).

      par rapport à ce que tu voulais dire, ta phrase est fausse : le code sous licence BSD ne peut pas changer de licence au gré d'une publication, il reste sous BSD même quand inclus dans un programme GPL. la BSD ne te donne pas le droit de changer la licence, juste de packager avec du code GPL (et le binaire devient GPL). Pour avoir le droit de publier sous licence GPL, il faut par exemple du code MIT (qui contrairement à la BSD autorise le changement de licence).

      Tout à fait! C'est un point qui étonne toujours quand on explique que le code sous BSD reste sous BSD même s'il est au milieu de code GPL (par exemple). On m'a demandé de donner un cours invité à l'université il y a quelques mois, dont un sur la "gouvernance du Logiciel Libre" où j'ai parlé rapidement de licences… En réponse à une question, j'ai évoqué ce point que les licences d'un code ne changent pas (sauf avec permission explicite bien sûr, comme MIT qui en effet permet le "sublicense") et les professeurs eux-même étaient étonnés et étaient persuadés que j'avais tort car cela va à l'encontre de la simplification des licences que tout le monde entend.

      Mais en fait, c'est très simple: c'est du droit d'auteur. Si on est l'auteur (ou l'ayant-droit) d'un code, on est le seul à avoir le droit d'y mettre une licence. Or donner l'autorisation à quiconque d'utiliser ou modifier son code dans un autre code, quelque soit la licence de cet autre code, ne signifie pas qu'on donne l'autorisation d'un changement de sa licence. On se retrouve simplement avec un mix de licences dans le code final.
      Il suffit de se référer à la base de ces licences, le droit d'auteur/copyright, la loi en somme, pour que cela paraisse juste évident.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Licence?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+3/-3).

        Merci pour ces commentaires : il est vrai que je suis plus à l'aise du côté technique, que du côté des licences ! Je vais me renseigner sur la CC-BY.
        J’ai laissé ce document tel quel, en PDF. Quand je dispense des formations, les centres de formations ne fournissent pas de support (ou le font payer). En plus, il s’agit souvent des présentations style « powerpoint », qui sont très pauvres, et quasiment inexploitables après le cours. C’est pour cette raison qu’il y a encore un « copyright ».
        …mais cela ne m’empêche pas de partager 😊
        C’est à prendre, ou à laisser 😉

    • [^] # Re: Licence?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 11/09/17 à 20:45.

      Dans la mesure où le document est amené à évoluer pour ne pas être obsolète, il vaut mieux mettre une CC-BY-SA. Ça permet d'éviter que, dans quelques années, la version utile et à jour du document soit mise sous une licence privatrice au profit de quelqu'un d'autre (ce que ne permettent pas les licences CC-BY et CC0).

      Bref ça permet de pérenniser le partage sans enlever de liberté.

      Si en plus tu peux publier le document source (un document libreoffice ?) alors là c'est l'extase !

      Pour plus d'info :

      https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/

      Vous êtes autorisé à :

      Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats
      Adapter — remixer, transformer et créer à partir du matériel pour toute utilisation, y compris commerciale.

      Selon les conditions suivantes :

      Attribution — Vous devez créditer l'Œuvre, intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées à l'Œuvre. Vous devez indiquer ces informations par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l'Offrant vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Œuvre.

      Partage dans les Mêmes Conditions — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l'Œuvre originale, vous devez diffuser l'Œuvre modifiée dans les même conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle l'Œuvre originale a été diffusée.

      En tout cas merci beaucoup à toi Pierreau pour ce partage !

      • [^] # Re: Licence?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-3).

        Dans la mesure où le document est amené à évoluer pour ne pas être obsolète, il vaut mieux mettre une CC-BY-SA.

        Je demande à ce que tu me démontres le lien de cause à effet que tu insinues.
        Perso, je ne vois aucun lien et la réalité te prouves le contraire même (par exemple, Apache http est en copyfree et il n'est pas obsolète pour autant; pareil pour PHP, et plein d'autres exemples de logiciels copyfree qui n'ont rien d'obsolète et donc ça montre que SA ou pas, ça n'a pas grand chose à voir)

        Bref ça permet de pérenniser le partage sans enlever de liberté.

        Ben si, ça enlève la liberté de faire du non libre (entre autres, mais on peut dire aussi que çà empêche parfois de mélanger 2 documentations en 1 doc libre à cause d'une incompatibilité entre les licences type SA, problème très classique de libristes voulant fusionner des projets mais empêchés par les licences), tu viens de le dire juste au dessus, et c'est bien une liberté que tu proposes de supprimer par rapport à la suggestion à laquelle tu réponds, ne t'en déplaise.

        Ça permet d'éviter que, dans quelques années, la version utile et à jour du document soit mise sous une licence privatrice au profit de quelqu'un d'autre

        Reste à savoir si cette version que tu veux interdire te ferait "du mal" par rapport à si elle n'existe pas. La plupart du temps, les gens se rendent compte qu'en fait ça ne change rien.
        Sinon, pas besoin de licence non libre pour avoir un "au profit de quelqu'un d'autre", il y a ces problèmes aussi avec de CC-BY-SA, c'est pas unique aux œuvres CC-BY ce "problème", su tu n'aimes pas que quelqu'un "profite" de tes créations il vaut mieux que tu arrêtes de faire du libre, qui ne semble pas adapté à ta philosophie.
        Bref, pareil, je te défie de montrer que tu ne peux pas avoir une "version utile et à jour" libre si tu fais sans SA (tu vas avoir du mal, car si des gens voulant continuer dans le libre, ben ça restera libre, par définition, il va falloir démontrer en quoi des gens à côté dont on se fout vont impacter ton esprit libre).


        Tu n'aimes pas le copyfree, OK c'est ton choix, mais pas la peine de mentir pour vendre tes idées.
        Perso, j'ai remarqué que les gens ayant besoin de mentir aux gens pour convaincre de venir dans leur "monde" ne croient pas toi-même en leurs idées en pratique (sinon, si on y croit, à quoi ça servirait de mentir?).

        Pierreau.fr: désolé, tu rentres malgré toi dans de la propagande copyleft assez classique et pas bien honnête, tu as dit ne pas connaitre trop sur les licences donc du coup ça ne va pas être marrant, mais si tu connais les licences logicielles comme décrit dans ton PDF c'est juste une "bataille" BSD (copyfree, CC-BY pour la doc) contre GPL (copyleft, CC-BY-SA pour la doc), libre à toi de choisir suivant ta philosophie (les 2 sont 100% libres, il n'y a pas un coté plus libre que l'autre, juste des libertés annexes aux libre dans une des philosophies, que certains souhaitent mais que d'autres ne souhaitent pas, pour plein de raisons plus ou moins honnêtes, sans qu'un des protagoniste soit plus "libriste" que l'autre) mais fait attention de ne pas tomber dans les mensonges de certains adorateurs qui essayent de te faire croire des qualités (en "oubliant" des contraintes) qui n'existent pas.

        • [^] # Re: Licence?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-0).

          Oh pinaise, ça donne plus mal à la tête que d'analyser un memory dump ;)

        • [^] # Re: Licence?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-1).

          Oula… bon je pense que tu tombes dans la diffamation en m'accusant de mensonge, pas terrible pour discuter.

          Mais bon, voici une réponse :

          1) je n'ai pas dit que les évolutions du document seraient forcément privatisées, ni qu'il était impossible d'avoir une version libre à jour, j'ai dit "il vaut mieux".

          Par contre oui s'il n'y a pas de copyleft, il est très facile de privatiser une meilleure version d'un document ou d'un logiciel. Si les modifications son nombreuses et demandent beaucoup de temps etc. alors oui il peut être très difficile de doubler le travaille déjà effectuer pour faire une autre version libre.

          2) La possibilité d'enlever des libertés à d'autres, je n'appelle pas ça une "liberté". Mais si tu veux tu peux m'expliquer la liberté des esclavagiste à esclavagiser ou la liberté des tyrans à s'approprier un pays ou la liberté des propriétaires-capitalistes à s'approprier les ressources (vitales) de l'humanité.

          Le libre peut exister sans le pouvoir de priver les autres de libertés, l'existence des logiciels ou documents piratés en est la preuve (bon ok, du coup il manque souvent les sources). Par contre les logiciels et documents privateurs ne peuvent pas exister sans le pouvoir de priver les autres de libertés, leur infliger des amendes ou des peines de prison.

          Le copyleft permet de lutter contre cette privation de liberté. Tant que la légalité permet, grâce à son bras armé policier, de priver les autres de liberté, le copyleft est nécessaire pour résister.

          3) « Reste à savoir si cette version que tu veux interdire te ferait "du mal" par rapport à si elle n'existe pas. » Oui la possibilité de subir une amende ou d'être emprisonner me fait "du mal".

          4) « Sinon, pas besoin de licence non libre pour avoir un "au profit de quelqu'un d'autre" » Tu tronques mes propos ma phrase originelle est « mise sous une licence privatrice au profit de quelqu'un d'autre » Ce qui me gène n'est pas tant le profit des autres mais la privation de liberté imposée par ces autres.

          • [^] # Re: Licence?

            Posté par (page perso) . Évalué à -5 (+1/-8).

            bon je pense que tu tombes dans la diffamation en m'accusant de mensonge, pas terrible pour discuter.

            Je n'ai aucun problème avec ça, vu que la diffamation n'est pas illégale en cas de vérité. Tu sembles trop connaitre les subtilités du copyleft et tu utilises "privateur" (mensonge aussi, le non libre ne te prive de rien) pour qu'on puisse croire que tu ne connais pas (condition nécessaire pour le mensonge).
            Ce qui n'est pas terrible pour discuter, c'est surtout de balancer autant de mensonges (et tu n'as pas amélioré en deuxième réponse) pour faire passer tes idées. Je t'invite à défendre tes idées sans mentir, si tu veux discuter et/ou convaincre. Perso, je m’adressais plutôt à Pierreau pour qu'il ne tombe pas dans le panneau du prosélytisme outrancier copyleft.

            Au départ, j'avais fait une suggestion copyfree, tu aurais pu répondre que le copyleft existe aussi dans le cas où il ne souhaite pas que son document soit repris en non libre, pour qu'il voit qu'il y a plusieurs voies possibles suivant ses convictions, mais non tu as mentis avec des "il vaut mieux si" faux.
            la discussion est de savoir si la personne souhaite ou pas accepter une modification non libre. Regarde cette phrase, elle ne porte pas de jugement sur le non-libre, elle ne ment pas à l'auteur en lui faisant croire qu'il n'existe qu'une vérité (la sienne, forcément) et des méchants (le non libre est une chose, pas forcément "méchant"), mais pense au souhait de l'auteur, pour qu'il choisisse suivant ses idées.

            Je m'arrête la, j'en ai déjà trop dit et je sais que c'est bien plus difficile d'arrêter un intégriste ("résistant ayant la vérité vraie et unique face à la police esclavagiste", pardon ha ha), j'ai fourni les liens neutres pour que Pierreau puisse choisir suivant ses convictions (et non pas les miennes ou celles de Apichat)

  • # Nice !

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

    Merci pour ce (gros) travail, 20 ans de notes partagées aux tout nouveaux initiés, ça ne se refuse pas !

  • # Toulouse !

    Posté par . Évalué à -1 (+1/-4).

    Toi aussi, crie le nom de ta ville à la terre entière ! Elle le vaut bien.

  • # Encore ???

    Posté par . Évalué à 5 (+6/-2).

    Voilà un journal qui ressemble fortement à celui que tu avais déjà publié en juin, ici-même

    Sans vouloir te retirer le moindre mérite quant au boulot abattu, je trouve que, tant qu'à faire un quasi copier-coller, tu aurais peut-être pu tenir compte des remarques pertinentes qui avaient été faites à l'époque, comme par exemple sur le choix d'une licence privative ou sur la mise en forme du document (fond bleu qui passe mal à l'impression).

    Avec un peu de chance, ce sera chose faire pour ton prochain journal, en décembre 2017 probablement ;-)

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    Merci pour ce contenu, vraiment !

    Après j'aime bien tatillonner et je dirais que ce qu'il manque… C'est la forme

    Un PDF en 2017, c'est soooo 90'

    La forme la plus abouti pour ce type de texte serait je pense du markdown.

    ça se partage et s'édite facilement, même par un béotien, et ça se met sous n'importe quelle forme (pdf, html, lateX, livre, wiki etc…)

    Bref je me tait car on va me dire que si ça ne me convient pas vu la licence, je sais ce qu'il me reste à faire…

    Merci et bravo pour ce travail !

    "Gentoo" is an ancient african word, meaning "Read the F*ckin' Manual". "Gentoo" also means "I am what I am because you all are freaky n3rdz"

    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+0/-3).

      Titre de l'image

    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

      Le PDF tu peux facilement l’ouvrir sur un smartphone qui ne prend pas de place dans la poche, pour les autres formats, je n’en sais rien, j’ai pas testé.

      Merci pour le partage.

      Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.