Journal La ville de Gummersbach vient de terminer sa migration Linux

22
24
août
2014

Gummersbach

La jolie ville germanique de Gummersbach, située en Rhénanie (Allemagne), vient de terminer sa longue migration Linux, entamée en 2011. Alors que Munich se plaint (en partie) des difficultés rencontrées, il semblerait que cette petite ville de 50 000 habitants ait réussi sa migration sans trop de plainte des utilisateurs.
Comparaison avec Munich (Ville de Gummersbach / Ville de Munich) :
- Système d'exploitation : SUSE Linux via Fujistsu Cluster Terminal Server / LiMux basée sur Debian / Ubuntu
- Suite bureautique : Libre Office / Libre Office
- Plus de 300 postes migrés (il reste 25 postes sous Windows 7) / Plus de 10 000 postes migrés
- Mail : Open Xchange / Fait maison

Nouveau succès outre rhin donc qui montre que Linux peut, sous certaines conditions, être utilisé sur le Desktop

  • # sous certaines conditions

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Linux peut, sous certaines conditions, être utilisé sur le Desktop

    un peu comme Windows en fait.

  • # Munich et la roue

    Posté par . Évalué à 10.

    En même temps, contrairement à Munich, ils semblent qu'ils n'aient pas cherché à réinventer la roue, eux, et aient utilisé une distribution existante plutôt que de forker Debian… Et pour les mails, ben, si ils utilisent un truc existant plutôt qu'une "solution maison", je suis encore pas surpris…

    Bon, après, il faut admettre que 300 et 10K postes, c'est pas la même paire de manches non plus, et certains logiciels techniques ne tournent peut-être (peut-être j'ai dit) pas nécessairement correctement sous wine (autocad semble marcher aléatoirement par exemple). Faut donc voir si Munich ET Gummersbach utilisent ce type de logiciels… et en quelles quantités.

    • [^] # Re: Munich et la roue

      Posté par . Évalué à -3.

      Je suis d'accord qu'une installation personnalisée aurait largement suffit pour Munich ><

      Sinon tu forme les gens à Blender. Depuis quelques temps, il y a dans 95% des cas un logiciel libre qui fait aussi bien le travail que le closed-source, alors pourquoi pas évoluer totalement ? :) D'ailleurs rien n'empêche qu'ils montent un serveur Xen avec des VM windows pour par exemple utiliser Autocad via VNC quand vraiment il y en a besoin.

      Random life

      • [^] # Re: Munich et la roue

        Posté par . Évalué à 9.

        What? Blender, Autocad? C'est quoi le rapport?

        Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: Munich et la roue

        Posté par . Évalué à 8.

        Bon… j'allais pondre un pavé, mais je vais en fait juste t'envoyer de la littérature, puisque tu ne sais manifestement pas ce qu'est autocad. A moins que ce soit blender que tu ne connaisses pas.

        Bref, simple et efficace: autocad et blender.

        je vais même me fendre de deux extraits:

        AutoCAD:

        Bien qu'il ait été développé à l'origine pour les ingénieurs en mécanique, il est aujourd'hui utilisé par de nombreux corps de métiers. Il est actuellement le logiciel de DAO le plus répandu dans le monde[réf. nécessaire]. C'est un logiciel de dessin technique pluridisciplinaire :
        Industrie
        SIG, Cartographie et Topographie
        Électronique
        Électrotechnique (schémas de câblage)
        Architecture et Urbanisme
        Mécanique

        Blender:

        Blender est un logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Il dispose de fonctions avancées de modélisation, de sculpture 3D, de dépliage UV, de texturage, de rigging, d’armaturage, d’animation 3D, et de rendu. Il gère aussi le montage vidéo non linéaire, la composition, la création nodale de matériaux, la création d’applications 3D interactives ou de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré (le Blender Game Engine), ainsi que diverses simulations physiques telles que les particules, les corps rigides, les corps souples et les fluides.

        Clairement, rien à voir. Encore, j'aurai dit solidworks, j'aurai au moins concédé qu'on peut faire les mêmes trucs de base, en y mettant vaaaaachement plus longtemps (pour diverses raisons) mais la, non, je peux même pas te le concéder…

        • [^] # Re: Munich et la roue

          Posté par . Évalué à 9.

          Solidworks et Blender n'ont rien à voir non plus, ce serait mentir de dire qu'il est possible de substituer Solidworks par Blender. Ce n'est juste pas du tout le même type de logiciel, leur seul point commun est qu'on fait de la 3D avec. Solidworks fait de la 3D paramétrique, Blender gère des triangles (pour simplifier).

          C'est un peut comme si tu voulais substituer Gimp et Inkscape. Les deux font des images, mais l'un en bitmap et l'autre en vecteur.

          • [^] # Re: Munich et la roue

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis d'accord. Je voulais juste dire qu'on peut y trouver des points communs… si on se contente de rester dans les bases.

      • [^] # Re: Munich et la roue

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis d'accord sur la non substituions de Autocad par Blender. Néanmoins, l'utilisation de serveurs Windows avec déport de l'affichage sur le poste client peut-être une alternative intéressante pour les logiciels récalcitrants (Il y a une fulltiture de logiciel qui le permette des propriétaires comme : Citrix, Applidis ou libre : Ulteo (tien il que je regarde ou ils en sont eux))

        • [^] # Re: Munich et la roue

          Posté par . Évalué à 8.

          Ça risque d'être quand même vachement dur à encaisser pour le réseau, si t'as, ne serait-ce que 10 personnes qui sont en permanence sur l'application… Et sur une ville de moins de 15K âmes que je connais, les bureaux des services techniques comptent déjà au moins 5 personnes dans ce cas. Alors une ville de 1.4M d'âmes…

          Et à part augmenter les risques de problèmes (il suffit d'une rupture de connexion entre le serveur et les utilisateurs pour qu'ils ne puissent plus bosser, par exemple), ce serait quoi le gain? À quoi bon rajouter des risques d'emmerdes, juste histoire de dire que tout le monde est sous linux? A mon sens, le changement pour de simples idéologies est celui qui à le plus des chances d'échouer, sauf bien sûr si tu as 90% des productifs qui sont convaincus que ça leur apporteras quelque chose… et ça, j'en doute.
          Ça reste quand même vachement plus simple, et donc moins cher, de laisser les gens utiliser leurs logiciels de la manière prévue pour. J'aime beaucoup l'idée de faire passer les gens sur d'autres systèmes, mais à condition que ça ne rende pas les choses plus complexes ou risquées pour eux… l'informatique, c'est juste un outil.

          • [^] # Re: Munich et la roue

            Posté par . Évalué à 6.

            Et à part augmenter les risques de problèmes (il suffit d'une rupture de connexion entre le serveur et les utilisateurs pour qu'ils ne puissent plus bosser, par exemple), ce serait quoi le gain?

            Certains logiciels métiers particulièrement mal foutus sont très lourds à déployer, surtout si ça doit être fait assez souvent (version n du serveur pas compatible avec la version n-1 du client, il faut tous les redéployer). Au final, dans une structure d’une certaine taille, ça a un coût non négligeable.

            La DSI s’oriente donc pour ces logiciels vers une solution serveur d’applications… même avec des postes clients sous Windows.
            Accessoirement, ça pourra permettre d’utiliser ces logiciels dans les mêmes conditions depuis des postes clients sous Linux ou MacOS.

            Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

            • [^] # Re: Munich et la roue

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              C'est notamment souvent le cas dans le milieu hospitalier. Autre avantage pour eux la possibilité de commencer une action sur un poste au milieu d'un couloir et finir sur un autre plus loin sans avoir à ré ouvrir complétement leur session (il récupére le logiciel dans l’état qu'il l'on laissé sur le premier poste). C'est en faite assez intéressant dès qu'on parle de poste partagé.

          • [^] # Re: Munich et la roue

            Posté par . Évalué à 6.

            L'utilisation de terminaux avec un protocole adapté (Citrix / RDP ou Nomachine Spice VNC ) n'a que des avantages : centralisation de l'administration, mutualisation des ressources, consommation réseau beaucoup plus réduite, inter changeabilité des postes.

            Dans l'informatique de gestion c'est en train de redevenir la règle de base, l'abandon du client 'lourd' et le retour au client plus léger et VRAIMENT universel : le navigateur.
            Les coupures réseaux, sincèrement cela fait longtemps que je n'en ai pas vu (touchons du bois) et sans réseau pas d'internet non plus.

            Par contre, la publication d'application via citrix ou RDP peut permettre d'utiliser de manière quasi transparente (sauf pour le porte monnaie :) ) une application sous windows sur une tablette ou un poste Linux.

            retour vers le futur, cela fonctionnait comme cela au début (telnet rlogin etc …), on va y revenir parce qu'on abandonne jamais une bonne techno … exemple le papier / crayon :)

            • [^] # Re: Munich et la roue

              Posté par . Évalué à 4.

              Dans l'informatique de gestion c'est en train de redevenir la règle de base,

              Yep, j'avais remarqué.

              et VRAIMENT universel : le navigateur.

              La, par contre, laisses-moi douter: ce n'est pas encore la panacée au niveau de "IE supporte foo, opera bar, chrome foobar et firefox barfoo, comment faire pour implémenter ma fonctionnalité de façon correcte pour tout le monde?" si j'en crois le dev web de ma boîte. Bon, opera va rejoindre chrome, mais vu qu'ils ont forké webkit, du coup on pourra remplacer par safari…
              Bref, ce n'est pas aussi idyllique, j'ai l'impression.

              Les coupures réseaux, sincèrement cela fait longtemps que je n'en ai pas vu

              Tu as la chance d'avoir un admin compétent. Ce n'est pas le cas de tout le monde partout… Tu as aussi la chance d'avoir une archi robuste, et ça idem.

              retour vers le futur, cela fonctionnait comme cela au début (telnet rlogin etc …)

              Heu, tu aurais du omettre telnet, quand même, parce qu'un proto qui envoie les pass sans les chiffrer, c'est pas tout à fait ce que j'appellerai une bonne techno :D
              Trève de plaisanteries. Comparé à avant, on à beaucoup plus de monde sur le réseau, et les attaques sont nettement plus nombreuses et surtout, nettement plus industrialisées.
              Toutes les boîtes n'ont pas la chance de pouvoir se payer un service IT, faire appel à un presta n'est clairement pas une assurance fiable (il y a à boire et à manger…) et même dans le cas ou on à un service IT, la sécurité reste quelque chose de non trivial.
              Et je n'ai même pas parlé de la difficulté à expliquer aux gens d'être responsables de leurs (ex)actions sur leur session… (même si je sais que dans une grosse structure on peut tout restreindre au minimum)

              Bref, même si je comprend ton point de vue, et dans l'ensemble je te rejoins, mais disons qu'il faudrait qu'internet redevienne un LAN de LAN en gros, le cloud me semble très, très dangereux, ne serait-ce que par les attaques non gouvernementales… Je ne dis pas que ça ne sert à rien, mais qu'il faut peut-être modérer quelques peu les outils distants. Il doit bien y avoir un juste milieu entre tout en local (et les machines sous utilisées qui en résultent) et tout à travers le réseau… non?

              • [^] # Re: Munich et la roue

                Posté par . Évalué à 1.

                La, par contre, laisses-moi douter: ce n'est pas encore la panacée au niveau de "IE supporte foo, opera bar, chrome foobar et firefox barfoo, comment faire pour implémenter ma fonctionnalité de façon correcte pour tout le monde?" si j'en crois le dev web de ma boîte. Bon, opera va rejoindre chrome, mais vu qu'ils ont forké webkit, du coup on pourra remplacer par safari…

                Eh oui mais bon ça fait vendre :)
                Coté dev ils finiront par prendre le plus petit dénominateur commun, cela s'est déjà vu
                De plus je sais toujours pas comment les operat(eurs|trices) de saisies vont faire pour saisir des kilomètres de commandes.
                il reste aussi le problème des transactions (au sens base de données), le web n'est pas fait pour cela et je me demandes bien ce que cela va donner …

                Bref, ce n'est pas aussi idyllique, j'ai l'impression.

                la tu touches du doigt le point crucial, c'est bien beau d'être nomade etc … comment je fais pour imprimer depuis ma tablette chez mon client …

                Tu as la chance d'avoir un admin compétent. Ce n'est pas le cas de tout le monde partout… Tu as aussi la chance d'avoir une archi robuste, et ça idem.

                Mon collègue et moi te remercions moultement, c'est nous les admins :)

                Heu, tu aurais du omettre telnet, quand même, parce qu'un proto qui envoie les pass sans les chiffrer, c'est pas tout à fait ce que j'appellerai une bonne techno :D

                Tu as raison, mais je parlais d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, AVANT internet.
                Et puis d'ailleurs telnet est encore utilisé sur un LAN, et même sans mot de passe :) pour faire du meuchinetoumeuchine

                • [^] # Re: Munich et la roue

                  Posté par . Évalué à 2.

                  la tu touches du doigt le point crucial, c'est bien beau d'être nomade etc … comment je fais pour imprimer depuis ma tablette chez mon client …

                  Huhu, joli!

                  Mon collègue et moi te remercions moultement, c'est nous les admins :)

                  Ho, je ne dis ça que parce que dans la boîte ou je suis, l'arrivée d'un de vos confrère à généré plusieurs mois (si on cumule) d'interruption de service pour les mails (il est arrivé après moi, et je suis arrivé en janvier, pour dire…) sans compter le reste des emmerdes (ah, exchange… ses joies et déboires, surtout quand on s'amuse à prendre la dernière version, tout refaire from scratch et ne pas avoir de spare :D… je passerai sur le fait que j'aie du lui montrer comment faire un dd. J'ai en fait un mal fou à le considérer comme un admin pour le coup, j'admets.)

                  et même sans mot de passe :)

                  C'est limite plus prudent de pas mettre de pass, au moins personne peut deviner ceux que tu mets ailleurs :p

                • [^] # Re: Munich et la roue

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Tout à fait d'accord avec vos points de vue sur le client léger, c'est tout de même bien mieux que de se taper du déploiement et du packaging si les besoins le permettent.

                  Par contre niveau web j'ai l'impression qu'il y a quelques aprioris plus forcément fondés aujourd'hui.

                  Coté dev ils finiront par prendre le plus petit dénominateur commun, cela s'est déjà vu

                  Disons que si tu ne supportes pas les anciennes versions de IE (< 10) et que tu évites les trucs-tous-neufs-qui-viennent-de-sortir-hier il n'y a plus vraiment de soucis car les normes sont aujourd'hui très bien respectées. Quand on a un doute, consulter http://caniuse.com/ ça prends 30 secondes et on sait où on va :).
                  Alors effectivement il y a 4-5 ans c'était l'exception quand une interface web fonctionnait direct sur tous les navigateurs et cela voulait dire en partie que l'on s'était limité à faire quelque chose de très simple.
                  Aujourd'hui c'est l'inverse : même dans les designs complexes il est rare d'avoir une différence de rendu. Après il faut pouvoir se payer le luxe d'envoyer bouler les utilisateurs des anciennes versions d'IE en les invitant à mettre à jour leurs navigateurs.

                  De plus je sais toujours pas comment les operat(eurs|trices) de saisies vont faire pour saisir des kilomètres de commandes.

                  Aujourd'hui une interface de saisie bien foutue en HTML5 qui gère automatiquement le focus, le contrôle et la validation des données saisies c'est plus très dur à faire. Les possibilités sont là en tout cas. Tu peux transformer ton navigateur en interface de saisie AS400 Like si ça te chantes.

                  il reste aussi le problème des transactions (au sens base de données), le web n'est pas fait pour cela et je me demandes bien ce que cela va donner …

                  Je ne comprends pas ce que tu veux dire par là par contre.

      • [^] # Re: Munich et la roue

        Posté par . Évalué à 7.

        utiliser Autocad via VNC

        Ah c'est sur qu'avec des recommendations pareilles, Linux va reussir…

        • [^] # Re: Munich et la roue

          Posté par . Évalué à 0.

          peux-tu développer?

          pourquoi utiliser autocad via VNC serait complétement idiot (si je comprends bien ce que tu veux dire)? est-ce que ça fonctionnerait mieux avec rdp par exemple? ou est-ce que tu penses qu'on ne peut pas utiliser autocad à distance, quelle que soit la solution utilisée?

          • [^] # Re: Munich et la roue

            Posté par . Évalué à 1.

            Le probleme est pas AutoCAD, le probleme est VNC. C'est lent, surtout pour qqe chose d'intense graphiquement comme AutoCAD, et niveau securite c'est juste pas ca.

            • [^] # Re: Munich et la roue

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              vnc sur un réseau local est très rapide. Et avec le pilote vidéo virtuel qui va avec, c'est quasi nickel. Le chiffrement fonctionne sans problème (nativement avec les implémentations courantes). Ainsi que l'authentification Windows. Comme RDP quoi.
              Le pépin est sur les liaisons lentes par rapport au flux d'affichage. Là clairement c'est moyen. Mais RDP ne fait pas franchement mieux.

              Pas aussi rapide que RDP, mais ça a l'avantage de fonctionner sans gêner l'utilisateur. Alors qu'avec RDP l'utilisateur ne peut pas éteindre ou redémarrer la machine distante (un informaticien doit mettre en place le nécessaire). Avec RDP on ne peut pas redimensionner la tailles des éléments du gestionnaire de fenêtre (au moins avec Windows XP et 7). Avec RDP on ne peut pas régler soi-même le verrouillage en cas d'inactivité. Toutes ces choses qui ne posent strictement aucun problème avec vnc.

              Et puis vnc pour accéder à un Linux c'est juste parfait (ah non, là par contre je déconne).

              • [^] # Re: Munich et la roue

                Posté par . Évalué à 2.

                vnc sur un réseau local est très rapide.

                Ben comment dire… oui. Et moi je sautes tres haut si je suis sur la lune.

                Maintenant, en realite, le reseau a du traffic, il y a de la latence, etc…. et VNC non seulement bouffe un traffic fou a cause de la maniere stupide dont il fonctionne, mais cela impacte la vitesse d'affichage en cas de reseau charge (logique tu me diras)

                Le pépin est sur les liaisons lentes par rapport au flux d'affichage. Là clairement c'est moyen. Mais RDP ne fait pas franchement mieux.

                Non desole, RDP et NX font bcp bcp mieux que VNC, pour avoir du vivre avec pendant qqe jours il n'y a pas photo. Le fait que VNC ne fasse que du copier-coller de rectangles en gros est un vrai desavantage compare a qqe chose comme RDP qui transmet simplement les primitives.

                Avec RDP on ne peut pas redimensionner la tailles des éléments du gestionnaire de fenêtre (au moins avec Windows XP et 7). Avec RDP on ne peut pas régler soi-même le verrouillage en cas d'inactivité. Toutes ces choses qui ne posent strictement aucun problème avec vnc.

                RDP n'est pas le truc parfait et ideal, mais VNC desole, il faudrait etre fou pour utiliser ca plutot que NX. Rien que le fait qu'il unlocke la session en local quand tu te connectes a distance fait qu'utiliser ce truc est une folie d'un point de vue securite.

                • [^] # Re: Munich et la roue

                  Posté par . Évalué à 1.

                  RDP n'est pas le truc parfait et ideal, VNC desole, il faudrait etre fou pour utiliser ca plutot que NX

                  Pour le moment, mais note que NX implique X qui implique que les toolkits continuent de supporter X..
                  Avec Wayland qui arrive, j'ai comme un doute que ça va durer longtemps: les techno desktop et la compatibilité sous Linux, hum.

                  Après Weston a une backend RDP(enfin en théorie*) donc logiquement les autres compositeurs Wayland (KDE, Gnome, Enlightment) devraient intégrer aussi une backend similaire..

                  *: aucune idée de savoir si elle marche bien ou pas: jamais vu aucun retour sur le sujet..

                • [^] # Re: Munich et la roue

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  VNC non seulement bouffe un traffic fou a cause de la maniere stupide dont il fonctionne

                  VNC est tellement stupide qu'il permet d'accéder à :
                  - des PC sous Linux
                  - des PC sous Windows
                  - des PC sous OS X, BSD, etc (je n'ai pas testé avec OS X)
                  - des téléphones sous Android
                  - des téléphones sous Windows Mobile
                  Je crois que ton super RDP est un poil loin derrière.

                  L'inconvénient dont tu parles est son principal avantage : ça transmet bêtement tout ce qui est affiché.
                  Comme TeamViewer (qui est très performant et qui fonctionne sur le même principe mais très optimisé).

                  Et encore une fois, VNC fonctionne tout à faire rapidement sur un réseau local.
                  Tu ne sembles pas l'utiliser alors évite de dire que c'est nul, tu n'en as pas l'expérience « en vrai ». Juste de la belle théorie qui prédit que ça ne peut pas fonctionner comme il faut.

                  • [^] # Re: Munich et la roue

                    Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 28/08/14 à 01:54.

                    Je crois que ton super RDP est un poil loin derrière.

                    Sur cette fonctionnalite oui certainement.

                    D'ailleurs, dans le meme creneau, j'ai a te vendre une super voiture qui peut rouler sur toutes les routes, gratuite, mais qui consomme du 40 l/100km et qui n'a ni serrure ni clef de contact .

                    L'inconvénient dont tu parles est son principal avantage : ça transmet bêtement tout ce qui est affiché.

                    Cet inconvenient est probablement son avantage sur ce point la, ca ne change rien au fait que cet inconvenient est redhibitoire sur un reseau un poil lent.

                    Et encore une fois, VNC fonctionne tout à faire rapidement sur un réseau local.

                    C'et super, et quand je suis en Europe et veut me connecter a ma machine aux US, ca marche comment ?
                    Quand je suis dans un coffee shop et veut me connecter a ma machine au boulot ca marche comment ?
                    etc…

                    Tous des cas reels et habituels d'utilisation.

                    Tu ne sembles pas l'utiliser alors évite de dire que c'est nul, tu n'en as pas l'expérience « en vrai ». Juste de la belle théorie qui prédit que ça ne peut pas fonctionner comme il faut.

                    Je l'eu utilise, et depuis justement j'evites, a cause des points cites. Notamment le 2eme (securite) qui a lui seul rend VNC inutilisable vu qu'il donne acces a quiconque est proche de la machine.

                    • [^] # Re: Munich et la roue

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Merci pour tes explications, sur pourquoi pas vnc.

                      J'ai une question (hors sujet j'avoue) sur un cas précis: au bureau on accède par vnc à des PCs (sous windows 7 pro) dits de calcul pour lancer des calculs lourds. j'aimerais bien utiliser rdp à la place mais pour nous l’inconvénient est le suivant: quand un utilisateur se connecte, il déconnecte sans avertissement un autre utilisateur éventuellement déjà connecté sur ce PC. est-ce que ce n'est pas possible de changer ce comportement: soit un comportement comme vnc (pas terrible peut-être pour la sécurité en général mais pour notre utilisation ça nous va bien) ou alors un avertissement à celui qui veut se connecter: attention session déjà ouverte par x avec telle adresse ip…

                      (évidemment on préférerait garder windows 7 pro, on a plusieurs pcs de calcul et les mettre sous windows server couterait bien cher mes semble-t-il)

                      • [^] # Re: Munich et la roue

                        Posté par . Évalué à -3.

                        Pourquoi est-ce que vous utilisez RDP pour lancer vos calculs ? Vous pouvez le faire a distance avec Powershell / psexec par exemple, et la aucun probleme de deconnexion.

                        Le comportement est normal car c'est un desktop, pas un serveur.

                        • [^] # Re: Munich et la roue

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Le comportement est normal car c'est un desktop, pas un serveur.

                          Un comportement "normal" serait d'indiquer à la nouvelle connexion qu'il existe déjà une connexion sur la session et lui demander s'il veut poursuivre en la déconnectant - éventuellement afficher un dialogue avec timeout permettant à la connexion existante d'annuler la prise en main par la nouvelle connexion.

                          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

                          • [^] # Re: Munich et la roue

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Bah oui, c'est Windows dont on parle là :)

                            Moi ce que j'aime bien c'est ça : nombre de sessions limité à quatre, bon OK soit, licence tout ça… Mais lorsque je me connecte s'il y a déjà 4 utilisateurs, j'aimerais bien pouvoir choisir lequel je vais jarreter ! Bin non là c'est Windows qui choisi pour moi… Super. Selon quel(s) critère(s) ? Excellente question…

                  • [^] # Re: Munich et la roue

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 28/08/14 à 09:40.

                    Et encore une fois, VNC fonctionne tout à faire rapidement sur un réseau local.
                    Tu ne sembles pas l'utiliser alors évite de dire que c'est nul, tu n'en as pas l'expérience « en vrai ». Juste de la belle théorie qui prédit que ça ne peut pas fonctionner comme il faut.

                    Merci pour la bonne tranche de rigolade.
                    parce que bon, parler d'un outil qui "fonctionne bien si cas exceptionnel" pour dire que c'est bien, ha ha ha.
                    Sérieux, il y en a encore qui en 2014 sont toujours à 100 m des machines auxquelles ils veulent accéder? Et qui s'emmerdent avec "un cas, un outil différent"?

                    Le monde évolue, les gens bougent; enfin, pas pour tout le monde.

                    Note : perso, j'ai dés machines auquelles j'accedent via RDP en Europe et aux USA. Le réseau "local n'existe que pour une machine, tous les autres sont loin, et même pour cette machine local Temaviewer est plus rapide que VNC? VNC n'es que mon backup, surtout avec sa mauvaise gestion du clavier dès que les OS sont trop différents. tu veux faire croire que pBpG parle de téhorié, mais c'est l'inverse : tu parles de théorie (un réseau local vide), il parle de pratique (une personne qui vit et dont le réseau est utilisé, même en local, et qui a testé d'autres solutions)

                    • [^] # Re: Munich et la roue

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Dans le sujet initial, on parlait de VNC pour UN CAS PRÉCIS. Qui était sur le réseau local.

                      J'utilise VNC au quotidien pour me connecter via ADSL sur des machines qui sont chez divers clients. Dont certains derrière un liaison en 512k (j'ai 3 clients encore dans ce cas).
                      Jamais (comme dans « jamais ») je n'ai de problème de lenteur par rapport à RDP.
                      Et en local, généralement au sein d'une entreprise, c'est franchement zéro soucis.

                      Soit tu ne sais pas paramétrer vnc (astuce : il n'y a strictement rien à modifier dans l'installation d'origine), soit tu as une liaison via GSM. Soit tu es de mauvaise fois.
                      Et d'habitude tu n'es pas de mauvaise fois :-)

                      • [^] # Re: Munich et la roue

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                        J'étais en train d'utiliser VNC pour une manip chez un client. Je viens de mesurer.
                        Depuis une vieille Debian pas à jour, je prends la main sur un Windows 7 pro.
                        Ma liaison est de l'ADSL grand public (Free). Le client aussi (Orange).

                        Session de 3 minutes et 14 secondes. Sans pause de ma part (mise en place d'un script de sauvegarde, donc création d'un utilisateur, tâche planifiée, et tout le toutim), ce qui veut dire une activité « à l'écran » quasi constante de type bureautique.
                        671348 octets transferés.

                        Soit un débit moyen terrifiant de 3,4 kio/s. C'est vrai qu'on peut considérer que ça charge énormément si c'est sur un réseau local, hein :-)
                        Aucun ralentissement notable, à part le fait qu'une fenêtre mets à vue de nez 1/4 de seconde à s'afficher, ce qui ne pose aucun problème pour de la téléintervention. Et sur réseau local c'est juste instantané, comme du RDP.

                    • [^] # VNC

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Et encore une fois, VNC fonctionne tout à faire rapidement sur un réseau local.
                      Tu ne sembles pas l'utiliser alors évite de dire que c'est nul, tu n'en as pas l'expérience « en vrai ». Juste de la belle théorie qui prédit que ça ne peut pas fonctionner comme il faut.

                      Merci pour la bonne tranche de rigolade.
                      parce que bon, parler d'un outil qui "fonctionne bien si cas exceptionnel" pour dire que c'est bien, ha ha ha.

                      Vers 2000, j’utilisais occasionnellement VNC… depuis un modem 56 k.
                      Je ne dis pas que c’était rapide, ni joli (pour limiter la consommation de bande passante, couleurs 8 bits, gestionnaire de fenêtre sans effets inutiles), mais c’était malgré tout utilisable.

                      Qu’il y ait mieux maintenant que VNC (en tout cas du point de vue performance), c’est une chose, mais ne dis pas qu’on ne peut rien faire avec.

                      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

                • [^] # Re: Munich et la roue

                  Posté par . Évalué à 2.

                  VNC non seulement bouffe un traffic fou a cause de la maniere stupide dont il fonctionne,

                  c'est tellement mal foutu que c'est le protocole choisi par APPLE pour faire le partage d'ecran/remote control sous OSX,
                  et cela sans rien installé de plus.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.