Journal Faster Than Light

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
23
19
sept.
2012

BattleStar Galactica vous a fait rêver avec ses bonds FTL - Faster Than Light traduit en PRL - plus rapide que la lumière. Très bien ! Alors FTL, succès incontesté lors de sa compagne KickStarter vient de sortir.

http://tof.canardpc.com/view/2a1cd10d-cc56-46e7-9426-bdab9b4a654f.jpg
Big Picture

Il est disponible sur GoG et Steam mais c'est plus particulièrement sa version vendue sur le site officiel qui nous intéresse ici, avec une compatibilité Linux. L'achat passe par la même banque que les Humble Indie Bundle – dont le sixième est actuellement en cours – et le prix est de 9.00$.
Le format fourni est un archive en tar.gz qu'on décompacte pour avoir un dossier data et un exécutable ./FTL. On retrouve dans les licences : LGPL, FreeType, RapidXML, zlib, DevIl et SDL.

Pour les curieux, j'ai testé le jeu avec ma configuration et je n'ai eu aucun souci. La résolution native est en 1280x720 et il est possible de le mettre en plein écran.

Distribution : Archlinux
Kernel : 3.5.3-1-ARCH
CPU: i5-2500K
RAM: 4 Go
GPU : ATI HD 6870
WM : Subtle

Votre vaisseau est équipé d'un système de navigation lui permettant d’effectuer des bonds vers des planètes, plus ou moins proches, pour essayer de progresser vers la sortie d'un secteur. À la réception du bond, plusieurs scénarios peuvent vous tomber dessus, mais bien souvent cela se résume à un combat contre un vaisseau ennemi. L'ennemi essayera lui aussi de vous faire mordre la poussière en s'attaquant à toutes les parties du vaisseau, comme le système d'aération, le système de bouclier, le système de bond… Cela sera à vos quelques membres d'équipages d'essayer de réparer vos avaries tandis que, de votre côté, vous envoyez des salves de missiles pour rendre la pareille à votre adversaire.

http://tof.canardpc.com/view/a3f4b6c9-ac0a-4283-a4b1-c69dd34de168.jpg
Big Picture

Une fois la fin du combat, il vous conviendra de continuer de réparer le vaisseau, pour pouvoir repartir dans de bonnes conditions. En parlant de bonne condition, certaines zones sont clairement hostiles avec, par exemple, des explosions solaires, des champs d'astéroïdes. Alors, attention à ne pas trainer, surtout qu'une guilde vous court après et ne vous laisse pas le temps de vous trémousser et d'explorer tous les secteurs. Exploration qui reste cependant nécessaire pour trouver de nouveaux équipements, mais surtout pour réparer son vaisseau et acheter quelques menus buffs.

FTL est un jeu simple ; prenant pour là où j'en suis et avec une direction artistique de toute beauté.

L'une des premières questions qui vient en tête est : " Pourquoi cet article ? " Le jeu n'est pas libre, n'est pas une exclusivité à Linux. Pour autant, il y a deux mois, j'ai décidé de supprimer ma partition Windows pour ne garder que ma partition Linux pour tout faire.
Jouer, jouer sur Linux est possible et on voit même un certain engouement autour de ça. J'en suis ravi, du coup, je partage.

http://www.ftlgame.com/

  • # faster than light ?

    Posté par . Évalué à 5.

    IPoT ? Pour moi FTL c'est dongeon master sur atari amiga et autre en 1987.

  • # Démo

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Il n'y a pas encore de démo :(, sur le site on peut lire « We hope to release a demo shortly after release, but currently there is not one.».

    Ça à l'air cool en tout cas, mais j'aime bien tester avant d'acheter, exception des humble bundle, où il me suffit de ne pas donner grand chose, et d'augmenter par la suite. (Je donne de toute façon toujours 15€ (~12$) pour supporter un peu).

  • # Jouer sous Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour autant, il y a deux mois, j'ai décidé de supprimer ma partition Windows pour ne garder que ma partition Linux pour tout faire.

    Note que beaucoup de jeux passent correctement sous Wine.
    Il y a aussi pas mal de jeux Flash, par exemple sur http://www.freeindiegam.es/

    Quant à FTL il y a une chronique ici (en anglais) :
    http://www.rockpapershotgun.com/2012/09/19/ftl-diary/

    • [^] # Re: Jouer sous Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Elle est sympa la chronique chez RPS.

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

  • # Précision

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    C'est un jeu vidéo à sauvegarde unique et à défaite définitive. C'est à dire qu'on ne peut sauvegarder qu'en quittant le jeu afin de reprendre au même endroit, pas sauvegarder en plein jeu pour y retourner en cas de problèmes ultérieurs. La sauvegarde en question est supprimée lorsqu'elle est chargée. Lorsqu'on perd, on ne peut pas retourner à une sauvegarde. Évidemment, cela peut être contourné en versionnant le fichier de sauvegarde, mais ce n'est pas l'esprit du jeu.

    Le plateau de jeu est par ailleurs généré aléatoirement à chaque partie. Ce plateau se compose de plusieurs secteur spatiaux reliés les uns aux autres, chaque secteur se composant de plusieurs lieux ou balises spatiales. On part à gauche du secteur de gauche, et on avance en se transportant de balise en balise, afin de fuir une flotte rebelle ennemie qui se déplace vers la droite. Arrivée à la balise de sortie d'un secteur, on peut choisir le secteur suivant parmi une ou deux possibilités. Chaque secteur a une caractéristiques générale : son propriétaire dominant, par exemple une race aliée, une race ennemie, la rébellion ou encore des pirates. Au sein de chaque secteur, chaque balise présente un événement : une place de marché, un combat, un sauvetage…

    On combat, on gagne de l'argent, on achète, on vend de l'équipement, on sauve des vaisseaux, on fait évoluer le sien, dans le but d'atteindre le boss final si j'ai bien compris, vu que je n'en suis pas là.

    Mon impression générale est excellente, ce jeu est même assez addictif. Il faut tout de même s'habituer au système d'absence volontaire de vraie sauvegarde…

    • [^] # Re: Précision

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      c'est vrai que c'est assez étrange et difficile à appréhender le système de sauvegarde.
      Pour ma part, je n'ai pas encore dépasser le deuxième secteur… mais plus par faute de temps…

      Merci pour le complément d'information.

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

      • [^] # Re: Précision

        Posté par . Évalué à 3.

        c'est comme tous les rogue-like (enfin les vrais), la sauvegarde est une pause, pas un truc qui permet de revenir. On s'y fait. Bon c'est vrai que c'est rageant de perdre son jedi mutant (4 bras) (2 doubles sabres laser + 2 boucliers ) mourir parce qu'on a oublié de checker sa sanity, trop occupé à regarder ses PVs, mais on se fait une raison (et un autre perso)

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Précision

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pour avoir rejouer un peu hier soir, c'est vrai que ça a un petit goût old-school. Ça ressemble un peu à du die & retry.

          C'est finalement assez agréable, ça rajoute une sacré tension à chaque saut.

          La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

        • [^] # Re: Précision

          Posté par . Évalué à 1.

          c quoi le titre de ce jeu (jedi muant tout ca tout ca ?)

          • [^] # Re: Précision

            Posté par . Évalué à 2.

            c'est l'une des multiple variante d'angband;

            Celle là s’appelle furyband, et faut aimer les roguelike; cette variante est basée sur ToME (Trouble of Middle Earth) qui comme son nom l'indique est inspiré de la terre du milieu, et comme son nom ne l'indique pas basée sur Zangand (Zelany Angband, donc monstres vaguement inspiré des princes d'ambres), avec des sanity Blasting monster ( monstre de l'univers Lovecraft); je crois que le but est d'aller buter Oberon, the Serpent of Chaos. Comme ToME, la progressions des compétences se fait par répartition de skill point à chaque level, avec une différence notable : le niveau max est de 100 au lieu du 50 généralement utilisé dans les variantes.

            Et autant le dire toute de suite un Jedi Mutant avec deux double Ended lightSaber, c'est un peu abusé. La variante Furyband introduit des armes intelligente (certains artefacts le sont comme les 3 dague Nimthanc, Narthanc, Dethanc et les ego item "of Doriath"). Ces objets gagnent de l'expérience et a chaque niveau de nouveau bonus ou caractéristiques.

            Une autre variante que j'apprécie est hengband, où le personnage peut chevaucher certains monstres, comme des Great Wyrm of Space Time, où tu as des balls pour capturer des monstres, ou encore chopper des mutations.

            En terme de gameplay, c'est du texte (ou sprite) en vue de dessus, les 'd' sont de petit dragons, les 'D' sont des grands dragons, au tour par tour.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Et?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Il est libre ou pas?

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Et?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Non.

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.