Le Google Earth à la française sera-t-il libre ?

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
7
mar.
2006
Internet
Restons dans le sujet "tendance" de la 3D sous Linux et autres Unix libres : vous avez peut-être déjà vu sur PCInpact que, motivé par le succès de Google Earth, l'IGN prépare un projet similaire nommé GEOPORTAIL, appliqué à la France.

Dans un descriptif alléchant, l'IGN parle de mettre en ligne des données orthophotographiques, topographiques, parcellaires et d'adresse, et ce dès l'été 2006. L'apparition du système de visualisation en 3D serait prévue pour 2007. Le document précise aussi que la définition du contenu payant et du contenu gratuit est en cours.

Toutefois, rien n'est dit sur l'aspect technique, sur la forme que prendra l'accès à ces données, sur la compatibilité du système vis-à-vis des OS libres et sur la disponibilité éventuelle d'une API ouverte. Déçu de constater que le client Google Earth pour Linux est encore aujourd'hui à l'état de vaporware, j'ai contacté l'IGN pour leur demander plus d'informations. Voici ce qui m'a été répondu.

Affaire SCO : des précisions sur le code incriminé

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
18
fév.
2004
Linux
Le site Groklaw.net, qui s'est montré sérieux dans le suivi de la plainte de SCO vis-à-vis d'IBM, comporte une retranscription de la liste des bouts de code qu'SCO estime lui appartenir et qui seraient intégrés au noyau Linux. Cette liste mentionne les parties du code de Dynix qui auraient été copiées, mais bien sûr, code fermé oblige, on ne peut rien vérifier.

Par ailleurs, SCO avait annoncé qu'ils allaient poursuivre les utilisateurs de Linux dans les 3 mois à venir... il y a trois mois. Et l'on n'a toujours rien vu venir.

Le fork de XFree prend forme.

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
18
août
2003
Serveurs d'affichage
L'affaire avait fait un petit scandale au mois d'avril dernier. Le fork de XFree a désormais son nom et son site Web, même si il n'est pas encore possible d'accéder au code. Il s'appelle Xouvert (prononcez "Zouver").

Je rappelle que ce fork est dû à des différends parmi les développeurs sur la politique à suivre, en particulier au sujet de la durée entre les sorties, et de l'intégration de nouveaux développeurs dans l'équipe. Objectif annoncé : transparence absolue.

Dolmen nous apprend également que :
Ils utiliseront arch, le système de gestion de code source de Tom Lord plutôt que CVS. Cela me semble être la première utilisation de arch pour un projet de (potentiellement) grande envergure.

Ndm : Bien sûr, ceci peut être du vaporware