Actualités des systèmes d’information géographique

Posté par . Édité par BAud, Benoît Sibaud, palm123 et Nils Ratusznik. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
14
29
oct.
2014
Science

Quelques nouvelles du monde des systèmes d’information géographique (SIG), qui, d’après le Wikipédia francophone « est un système d’information permettant de créer, d’organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, autrement dit, géoréférencées, ainsi que de produire des plans et des cartes ».

Retrouvez dans la seconde partie de la dépêche les annonces des nouvelles versions (Geoserver, pycsw, OpenLayers, PostGis, OSGeo, GDAL…), les services (OpenStreeMap), les événements (Foss4g et Be-OpenGIS-fr) .

Journal [Parution] R et Espace (géographie) -- collection Framabook

21
29
sept.
2014

Bonjour à tous,

La collection Framabook (projet Framasoft) ne s'arrête pas ! Cette fois, nous proposons un ouvrage d'initiation au logiciel libre R appliqué à l'analyse géographique.

Pourquoi un tel ouvrage ? D'abord parce que R est un logiciel libre (issu du projet GNU) possédant sans doute un des plus larges éventail de fonctionnalités tant ses contributeurs l'enrichissent depuis plus de 15 ans.

Le livre R et espace est une illustration des nombreux domaines dans lesquels R peut être appliqué.


ANNONCE DE

(...)

FOSS4G-fr 2014 - appel à propositions

Posté par . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud, tankey, Nils Ratusznik, Xavier Teyssier, Xavier Claude et NeoX. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
12
11
mar.
2014
Communauté

Le FOSS4G-fr 2014, événement dédié à la géomatique libre et aux données, se déroulera du 20 au 22 mai 2014 à Marne-la-Vallée.

Au programme : trois jours de conférences et ateliers, abordant des sujets techniques mais aussi des retours d'expériences, permettant de découvrir les dernières tendances et technologies du domaine, ainsi que leurs applications concrètes.

Suite au succès de la conférence FROG 2013, ces nouvelles rencontres seront l'occasion pour la communauté de se rencontrer, d'échanger et de partager projets et expériences.

Vous êtes expert sur un domaine lié aux SIG libres ? Vous avez utilisé les outils de l'OSGeo dans un contexte spécifique (projet d'envergure, données très volumineuses, client reconnu, projet innovant, etc.) ? Vous participez à un projet libre lié à l'OSGeo ? Alors venez présenter les dernières tendances et technologies Open Source pour les Systèmes d'Information Géographique, et proposez une conférence, avant le 15 mars 2014 minuit (heure de Paris) : http://foss4g.osgeo.fr/Programme

Pour toute information ou question, vous pouvez contacter les responsables à l'OSGeo-fr : conferences CHEZ osgeo.asso.fr

Appel à contributions FOSS4G

9
19
fév.
2014
Communauté

Le FOSS4G FR s'adresse tant aux utilisateurs qu'aux développeurs d'outils géomatiques Open Source, et comprend deux jours de conférences, les 21 et 22 Mai 2014 à Marne-la-Vallée, précédés d'une journée optionnelle de Workshop (le 20 Mai donc).

logo foss4g

Vous êtes expert sur un domaine lié aux SIG libres ? Vous avez utilisé les outils de l'OSGeo dans un contexte spécifique (projet d'envergure, données très volumineuses, client reconnu, projet innovant, etc.) ? Vous participez à un projet libre lié à l'OSGeo ? Alors n'hésitez pas à proposer une présentation !

QGIS sort en version 2.0.1

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Nÿco, olivierweb, Morreale Jean Roc, Florent Zara et _Tof_. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
Tags :
19
6
jan.
2014
Base de données

La version 2.0.1 - Dufour - du système de gestion d'informations géographiques QGIS est sortie en septembre 2013. Cette version paraît plus d'un an après la dernière version majeure (1.8). Elle apporte sa dose de polissage et d'améliorations graphico-ergonomiques diverses.

logo

La version 1.8 nommée "Lisboa" a été publiée le 21 juin 2012 et totalise plus de 730 000 téléchargements pour l'installateur Windows. Pour cuisiner la 2.0, il a fallu 108 contributeurs (+68%) et plus de 4600 commits, soit 1,6 millions de lignes en plus (1/3 des ajouts depuis l'existence du projet !).

GeoBases version 5, services et visualisation pour données (géographiques)

Posté par . Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
32
15
mar.
2013
Technologie

GeoBases version 5 vient d’être publié! Il y a six semaines ce projet passait open-source. Depuis, grâce à de nombreux retours, nous avons pu améliorer, documenter, corriger de nombreuses fonctionnalités.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce projet, son but est de fournir des services et des possibilités de visualisation pour des données géographiques (ou non). Le projet contient déjà des sources de données (issues, par exemple, de GeoNames, optd ou encore de l'OpenData). Il est très simple d’ajouter ses propres sources de données pour pouvoir jouer avec.

Parmi les services disponibles :

  • exécuter de simples recherches (trouver cette donnée, trouver toutes les entrées qui ont cette propriété)
  • exécuter des recherches approximatives basées sur une notion de distance entre chaîne de caractères (trouver les données dont le nom ressemble à cela)
  • exécuter des recherches phonétiques (trouver des données qui se prononce comme cela)
  • exécuter des recherches géographiques (trouver les données proches de ce point)
  • afficher les résultats sur une carte, ou bien les exporter en CSV, ou encore utiliser une API Python pour les manipuler directement

Le projet est principalement un package Python, il y a également une interface en ligne de commande assez complète (qui peut s'utiliser un peu comme grep).

GeoBases, services et visualisation pour données géographiques

Posté par Alex . Édité par Nÿco, Xavier Claude et baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
21
28
jan.
2013
Python

GeoBases est un projet dont le but est de fournir des services et des possibilités de visualisation pour des données géographiques. En réalité cela fonctionne également avec des données non-géographiques, mais cela limite les possibilités de cartographie.

Le projet contient déjà des sources de données issues d'autres projets (comme GeoNames ou optd), ou encore de l'OpenData. Par défaut une source de données d’aéroports est utilisée. Il est très simple d’ajouter ses propres sources de données pour pouvoir jouer avec.

Parmi les services disponibles :

  • exécuter de simples recherches (trouver cette donnée, trouver toutes les entrées qui ont cette propriété)
  • exécuter des recherches approximatives basées sur une notion de distance entre chaîne de caractères (trouver les données dont le nom ressemble à cela)
  • exécuter des recherches géographiques (trouver les données proches de ce point)
  • afficher les résultats sur une carte, ou bien les exporter en CSV, ou encore utiliser une API Python pour les manipuler directement

Actualités des systèmes d’information géographique

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nÿco, Benoît Sibaud et Florent Zara. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
31
11
sept.
2012
Science

Quelques nouvelles du monde des systèmes d’information géographique (SIG), qui, d’après le Wikipédia francophone « est un système d’information permettant de créer, d’organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, autrement dit, géoréférencées, ainsi que de produire des plans et des cartes ».

Retrouvez dans la seconde partie de la dépêche les annonces des nouvelles versions (Geotools, OSGeo-Live, Mapnik, PostGIS), les services (OpenWeatherMap, OpenSeaMap), les événements (pas de FOSS4G2012, OGRS2012) et les avancées de l’été côté code.

Nouvelle version de MapOSMatic, le service Web de rendu de cartes de ville

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Claude, Nÿco et Florent Zara. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
51
19
avr.
2012
Internet

En septembre 2009, nous lançions MapOSMatic, un service Web libre et gratuit permettant d'effectuer à la demande le rendu de cartes de villes basées sur les données OpenStreetMap. Ces cartes, superposées d'une grille, sont associées à un index des rues facilitant leur localisation sur la carte.

MapOSMatic est un projet de Logiciel Libre, distribué selon les termes de la licence Affero General Public License v3. Le projet est disponible au travers de dépôts Git, dispose d'une liste de discussion et d'un canal IRC. Pour les détails, voir notre page À propos, notre wiki et la page Savannah du projet.

Sortie de PostGIS 2.0

29
5
avr.
2012
Base de données

On l’attendait impatiemment depuis un moment, c’est fait, la nouvelle version majeure de PostGIS est sortie !

PostGIS est la cartouche spatiale de PostgreSQL, la base de donnée Opensource relationnelle la plus avancée. PostgreSQL/PostGIS est souvent la pierre angulaire des systèmes d'information géographique. Elle comporte de nouveaux types de données (points, lignes, polygones…), un mécanisme d'indexation spatial, et un grand nombre de fonctions pour travailler avec ces données.

PostGIS 2.0, qui vient donc de voir le jour, arrive après un peu plus de 2 ans de développement. Les améliorations sont nombreuses, tant en terme de fonctionnalités, que de changements dans le code interne de PostGIS. Cette version utilise également les bibliothèques GEOS 3.3.3 et GDAL 1.9.0, qui sont sorties récemment.

Parmi les grandes nouvelles fonctionnalités, on trouve la gestion des raster (données image) dans la base de données, ainsi que la gestion d’un modèle topologique respectant le standard SQL/MM.

Tous les membres de l'équipe de développement de PostGIS tiennent à remercier leurs parents d'avoir rendu cette sortie possible.

Logo PostGIS

NdM: PostGIS 2.0 nécessite PostgreSQL 8.4 ou supérieur.

Revue de presse de l’April pour la semaine 43 de l’année 2011

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
17
31
oct.
2011
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Sortie de QGIS 1.7.0 « Wrocław »

Posté par . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
Tags :
25
20
juin
2011
Science

Le projet Quantum GIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 1.7.0 de son logiciel de SIG libre ! L’engouement autour de cet outil ne cesse d’augmenter, ainsi la version précédente 1.6 a été téléchargée 190 000 fois.

Cette version est nommée d’après la ville de Wrocław en Pologne. C’est une manière de remercier le département de climatologie et de protection atmosphérique qui a accueilli notre rencontre de contributeurs en novembre 2010.

Pour rappel, un Système d’Information Géographique (SIG) permet d’éditer et de consulter un ensemble de données dans un espace de coordonnées. Cela va de la simple composition de cartes de randonnées, aux analyses de terrain avancées, telles que l’estimation de la durée d’ensoleillement d’une parcelle ou de l’interpolation d’un horizon géologique.

Sortie de GraphStream  1.0

Posté par . Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
30
25
mai
2011
Science

GraphStream, la bibliothèque logicielle en Java de manipulation de graphes dynamiques, est disponible en version 1.0, après plusieurs années de développement.

GraphStream est née de la fusion de diverses parties logicielles développées au fil des ans par les membres de l’équipe RI2C (Réseaux d’Interactions et Intelligence Collective) du LITIS, le Laboratoire d’Informatique du Traitement de l’Information et des Systèmes. Ce projet est né du besoin de manipuler, analyser et visualiser la dynamique des réseaux d’interactions. Le but du projet est de fournir une bibliothèque logicielle répondant à ces besoins, sans fournir le logiciel final.

Sortie d'OrbisGIS 3.0 « Barcelona »

Posté par . Modéré par tuiu pol.
Tags :
16
7
fév.
2011
Science
L'équipe de développement de l'Atelier SIG (IRSTV FR CNRS 2488) est heureuse de vous annoncer la sortie de la dernière version stable de son système d'information géographique : OrbisGIS 3.0 « Barcelona ».

OrbisGIS est un système d'information géographique libre et gratuit, multi-plate-forme, développé en Java. Il est particulièrement dédié à l'analyse scientifique de données géographiques. Les manipulations sont réalisées grâce à des scripts SQL et/ou BeanShell.

Sortie de QGis 1.4.0 (aka Enceladus)

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
16
21
jan.
2010
Science
À peine 1 an après la sortie de la version 1.0, Quantum Gis ou QGis, un logiciel libre (sous licence GPL) de Système d'Information Géographique (SIG), sort en version 1.4.0.

Cette version corrige près de 200 bugs et ajoute 30 fonctionnalités supplémentaires. Elle est qualifiée de version de développement. Toutefois, "en développement" est différent de "instable" ! En effet, QGis gère trois niveaux de versions :
  • La version LTS (Long Term Support) : version 1.0.2 ;
  • La version de développement : version 1.4.0 qui corrige les bugs. C'est la version la plus à jour de l'application pour la production ;
  • L'instantané SVN qui lui est la version "unstable".
Pour votre rapide information, un SIG est un système d'information capable d'organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, ainsi que de produire des plans et des cartes. Pour faire simple, les logiciels de SIG permettent de faire de la géométrie très facilement (en tout cas, plus qu'avec du papier millimétré). Traditionnellement, les données sont organisées en couche d'objets géométriques. Ces couches se gèrent comme des calques dans les logiciels de dessin.

Même s'il existe un SIG libre depuis 1982 (Grass GIS), l'information géographique a depuis longtemps été le fait de sociétés propriétaires. La conséquence immédiate se traduit par une multiplicité de formats de fichiers de données tous plus in-interopérables les uns que les autres. Par bonheur, QGis intègre GDAL/OGR, une bibliothèque de gestion d'une (très) grande majorité de ces formats propriétaires.

En terme de positionnement, QGis est un SIG de type bureautique (orienté utilisateur final et présentation) avec une interface complètement graphique.

Pour terminer, QGis est développé en C++ et utilise la bibliothèque/framework Qt. Son architecture lui permet d'utiliser des extensions codées en Python. Sachez enfin que, pour vous faciliter la vie, l'équipe de développement prend soin d'empaqueter son logiciel pour un grand nombre de systèmes d'exploitations (qu'ils soient libres ou propriétaires) : Slackware, OpenSuse, Ubuntu (Karmic, Jaunty et Intrepid), Debian Lenny (non officiel), Mac OS X, MS Windows.