Install Party à Belfort le 23 janvier 2010

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Bruno Michel.
Tags :
4
13
jan.
2010
Lug
Le GUL de Franche-Comté, l'association Sequanux organise, en collaboration avec l'IUT de Belfort-Montébliard, une install party le samedi 23 janvier 2010 à partir de 9h. Cette install party est organisée en parallèle aux Journées Portes Ouvertes de l'établissement.

L'install party aura lieu sur le site de Belfort, rue Engel Gros, dans les locaux du département informatique. L'IUT est accessible via les transports en commun et notamment via la ligne 2, arrêt Techn'hom/UTBM.

L'association proposera l'installation de GNU/Linux (notamment, liste non exhaustive, des distributions Ubuntu ou encore Debian) aux personnes qui viendront accompagnées de leurs machines, ainsi qu'une petite formation pour les nouveaux utilisateurs. Par la suite, les utilisateurs auront la possibilité d'assister à des "ateliers" proposés durant l'année par l'association sur Belfort notamment. À bientôt

Sortie du film libre "Big Buck Bunny"

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
0
2
juin
2008
Culture
Suite au succès de son précédent film, Elephants Dream, la fondation Blender avait clairement annoncé qu'elle n'en resterait pas là. C'est dans cette optique que la fondation lançait le projet Peach, qui avait pour objectif de faire un second court métrage libre, toujours en utilisant exclusivement des outils libres.

Le 1er octobre 2007, une équipe de la fondation Blender, dirigée par Ton Roosendaal, s'était donc mis au travail dans les nouveaux locaux à Amsterdam, pour nous offrir, 7 mois plus tard (avec un petit mois de retard sur le délai prévu donc), un petit chef d'œuvre de l'animation 3D. Le film, Big Buck Bunny (du nom du personnage principal, vous l'aurez deviné, c'est un gros lapin), qui dure un peu moins de 10 minutes, fût présenté en avant première le 10 avril 2008 au cinéma Studio K à Amsterdam et les DVD ont commencé à être envoyés à partir du 20 mai. Le film est désormais en téléchargement libre depuis le 30 mai.

L'histoire met en jeu un gros lapin qui est pourchassé par un groupe d'animaux de la forêt qui, il faut le dire, sont assez facétieux. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir.

Big Buck Bunny a été conçu du début à la fin avec des logiciels libres, à savoir :
  • Ubuntu Linux comme système d'exploitation
  • Blender (évidement) dans sa mouture 2.4 pour la modélisation et l'animation 3D
  • GIMP et Inkscape respectivement comme éditeur d'images et éditeur d'images vectorielles
  • Subversion pour gérer différentes versions des fichiers produits durant la réalisation du film
  • Python pour la programmation

Ce film est une nouvelle occasion de constater que les outils libres sont désormais de réelles alternatives aux solutions propriétaires, y compris dans des domaines complexes tel que l'animation 3D. On pourra notamment noter la texture des poils des animaux, qui semble avoir été particulièrement travaillée, ce qui donne un rendu fort agréable et réussi.

Le code source de SimCity libéré

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
12
jan.
2008
Jeu
Les plus anciens d'entre vous sont peut-être pris de nostalgie quand on leur parle du jeu SimCity, ce jeu de gestion de ville où le joueur prend le rôle de maire et doit gérer de la meilleure façon possible son budget afin de construire et d'étendre peu à peu sa ville, et de satisfaire ses concitoyens, toujours plus nombreux.

Ce jeu, développé sur une idée de Will Wright, sorti initialement en 1989 sur de multiples plates-formes (dont les célèbres Amiga, Atari, Amstrad et Commodore, mais également sur d'autres plus « classiques » comme PC et Mac), a connu un réel succès et est l'un des premiers jeux vidéo de gestion.

Éh bien que les plus nostalgiques d'entre vous se réjouissent, car on a appris récemment sur le blog de Bil Simser que SimCity est désormais un jeu OpenSource. Il s'est en effet occupé, avec l'un de ses collègues, Don Hopkins, de ré-écrire et d'améliorer certaines parties du code source original, écrit en C++, afin de le mettre au goût du jour (et oui, le code date d'avant 1989), puis de le proposer à la communauté. Bil Simser affirme toutefois que le cœur du jeu, le simulateur, n'a pas été retouché et conserve donc ses capacités originelles. Ces quelques retouches sont donc essentiellement des adaptations que l'on pourrait qualifier de cosmétiques, afin notamment de rendre le jeu pleinement compatible avec le système GNU/Linux. La finalité de cet exercice est de proposer le jeu avec le projet OLPC. Autre modification notable, la suppression de l’événement crash aérien dans le mode de jeu catastrophe (mode de jeu ou le joueur débute avec une ville où il devra faire face à tout un tas de catastrophes et éviter que les administrés ne fuient la ville), héritage du 11 septembre.

Autre changement de taille, le nom ! En effet, le nom SimCity est une marque déposée par EAGame (qui édite régulièrement des nouvelles versions de SimCity), Bil Simser et Don Hopkins ont donc été dans l'obligation de renommer le jeu et de faire disparaître toute mention du mot SimCity de la version diffusée. La version OpenSource s’appellera donc désormais Micropolis.

Le code source du jeu est mis à disposition sous licence GNU/GPL sur le blog de Bil Simser, et est donc re-distribuable facilement. On peut donc supposer qu'un groupe de passionnés se mettra rapidement à l'œuvre sur ce code source afin de l'améliorer, et d'apporter peu à peu ce que ses fans estimaient lui manquer.