Campagne de financement d'un livre par la fondation Creative Commons

22
19
juil.
2015
Culture

La fondation Creative Commons a lancé une campagne de financement participatif, via kickstarter, pour rédiger un livre qui a pour but de « Montrer au monde en quoi partager peut être bon pour les affaires ».

Le livre veut donc décrire les modèles économiques "ouverts" rendus possibles par l'utilisation des licences Creative Commons et selon leur termes, répondre à la question : comment les créateurs peuvent-ils rendre économiquement viable une activité économique tout en permettant la ré-utilisation de leur créations ?

Communs numériques : partageons sur la toile 830 ans d’histoire

12
7
juil.
2015
Culture

En partenariat avec la mairie du Saix et les amis de l'abbaye de Clausonne, le Centre de ressources des Hauts Pays Alpins et APITUX organisent une journée dédiée à la création de communs numériques, pour mettre en valeur l’Abbaye de Clausonne, Vieille Dame du XIIème siècle.

Aux pieds de l'Abbaye de Clausonne 830 ans d'histoire nous contemplent ! Les habitants et citoyens du Saix nous livrent l'histoire de cette petite fille de l'Abbaye de Boscodon, depuis la première pierre posée en 1185 jusqu'à nos jours, afin que nous lui rendions un hommage numérique.

  • participez à des ateliers de découverte et de création d'articles documentés avec Wikipédia
  • découvrez la cartographie participative avec OpenStreetMap
  • libérez votre regard d'artiste en versant vos photos au patrimoine commun dans Wikimedia Commons

Un programme de médiation numérique riche en partage et découverte, propice à l'échange de savoirs et de compétences, afin de valoriser notre patrimoine.
Grâce à vos contributions, participons au concours international Wiki Loves Monuments - proposé au mois de septembre prochain - qui valorise le regard que portent les citoyens sur leur patrimoine culturel local dans le monde entier !

Horaires : à partir de 10h à la mairie du Saix
Tous les curieux sont invités à participer !

Défense des libertés numériques le 27 juin 2015 à Pessac

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, palm123, ZeroHeure et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags : aucun
10
9
juin
2015
Culture

Le 27 juin de 14h à 20h, à Pessac auront lieu des débats, ateliers, conférences et projections consacrés à la défense des libertés numériques. Le lieu est le cinéma Jean Eustache situé au centre de Pessac, desservi par le train, le tramway, les bus et situé près de la rocade de Bordeaux.

Ce sont plusieurs associations gravitant autour du Libre qui se sont groupées pour soutenir cette journée dont le détail est donné dans la deuxième partie de cet article.

Pessac, c'est tout près du lieu de naissance des RMLL, c'est aussi le siège de l'ABUL, celui d'Aquinetic et d'AbulÉdu, un vrai bastion du logiciel libre parfaitement adapté à cette manifestation.

2015, l'année du cinéma libre ?

Posté par . Édité par ZeroHeure, Yvan Munoz, M5oul, BAud, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
28
2
juin
2015
Culture

On ne cesse de le constater, le mouvement de la culture libre est en pleine évolution. Musique, bande dessinée, photographie, jeu vidéo, … beaucoup de domaines de l'art voient régulièrement de nouveaux auteurs adopter les valeurs du libre, et de nouveaux projets libres faire leur apparition.
Cependant, un domaine a jusque-là généré plus de scepticisme que d'engouement parmi les libristes : le cinéma.
En effet, si la musique ou la photographie libres, souvent l'œuvre d'une seule ou d'un petit groupe de personnes, parviennent tant bien que mal à se frayer un chemin dans une économie défavorable à l'émergence de valeurs libres, il en est tout autre du cinéma, qui nécessite généralement un investissement humain et financier important. Pour cette raison, beaucoup de libristes ont encore du mal à imaginer la possibilité d'une quelconque remise en cause de la domination des géants de l'industrie, et de leurs règles autoritaires, sur la culture cinématographique.

logo DFCW

Pourtant, ce début d'année 2015 donne de bons espoirs quant à l'essor d'une culture cinématographique libre :

  • l'année dernière, la Fondation Blender démarrait le travail sur son 6ème court métrage libre, qu'elle compte sortir dans quelques mois ;
  • puis c'était au tour des studios Urchn de rappeler leur engagement pour le libre en publiant fin décembre une vidéo libre de promotion du logiciel libre, pour le compte de la FSF ;
  • enfin, des opérations de financement participatif, pour les projets de films libres ZeMarmot et Orang-U, ont vu le jour le mois dernier.

Au total, ce ne sont pas moins de 6 projets de cinéma libre qui seront actifs au cours de cette année 2015, du jamais vu dans l'histoire du cinéma libre. Petit tour d'horizon.

Dogmazic est revenu

24
15
mai
2015
Culture

Dogmazic

Bon et bien ça y est. On avait du mal à y croire et on avait envie d'y croire en même temps. Et là, ça commençait à traîner en longueur. Et ça faisait mal de se dire que toute cette musique n'était plus disponible.

Et bah ça y est, pour de vrai, y'en a qui l'on vraiment fait. Dogmazic est revenu !

NdM : Dogmazic est un site permettent l'écoute et le téléchargement de musique sous licence de libre diffusion. Il est géré par l'association française Musique Libre.

Musique Libre : Carpets&Tapestries en prévente

Posté par . Édité par Xavier Teyssier et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
7
10
avr.
2015
Culture

La prévente du 6ème album de Sebkha-Chott est désormais lancée. Déjà annoncé ici-même en janvier dernier, ce démarrage s'accompagne d'une nouvelle vidéo. Cette prévente est une façon pour le groupe de financer la production et le pressage de l'album.

Pour mémoire, Sebkha-Chott est un groupe qui réalise du libre avec des logiciels libre et une pincée de matériel DIY. Il est affilié à l'AMMD, une coopérative d'artistes libristes située du côté du Mans.

e-venement v2.8, le grand pas de "Elderberry Wine"

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier, Yvan Munoz, Benoît Sibaud et Nÿco. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
11
9
avr.
2015
Culture

e-venement, le logiciel libre de billetterie informatique, gestion des relations aux publics, gestion de la réservation de ressources est sorti ce jour en v2.8.

La 2.8 c'est huit mois de travail intense, pour trois nouveaux modules clés :

  • l'arrivée d'une boutique (en ligne et sur place) ;
  • questionnaires en ligne ;
  • système de failover.

De grandes avancées :

  • vente en ligne multi-langue pleinement opérationnelle ;
  • placement numéroté révolutionnaire y compris en vente en ligne (plans vectoriels, placement manuel ou automatique, protection contre les sièges orphelins, …) ;
  • statistiques de rentabilité passée ou prospective des représentations/manifestations ;
  • etc.

Débat sur la propriété intellectuelle à Barbezieux-Saint-Hilaire (16) le 24 mars 2015

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure et palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
4
22
mar.
2015
Culture

La propriété ("intellectuelle"), un droit « imprescriptible », « inviolable et sacré1 » ?
« La propriété ("intellectuelle"), c'est le vol2 » ?

Qu'est-ce que la propriété intellectuelle ? Qu'est-ce qu'elle engendre dans notre société ? Comment pouvons nous l’appréhender ? Qu'est-ce qu'elle signifie ?

Rencontre organisée par la médiathèque Ernest Labrousse, Culture en 4B et le Groupe Attac16 Barbezieux : quatre points de vue et un débat, mardi 24 mars 2015 à 18h, Médiathèque Ernest Labrousse à Barbezieux-Saint-Hilaire, avec

  • Romain Baudoin, compositeur-musicien
  • Stéphane Moulin, délégué régional de la SACEM
  • Loïc Corneaud, représentant l'association "Logiciels Libres et Linux de Cognac"
  • Yves Manguy, co-fondateur de la Confédération paysanne

  1. articles 2 et 17 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (1789) 

  2. Proudhon, Qu'est ce que la propriété ? Ou Recherche sur le principe du Droit et du Gouvernement 

Si Linux m'était conté

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
32
19
mar.
2015
Culture

Poli Sons, la web-radio locale et sans frontières, a invité Nicolas Kovacs pour raconter l’histoire d’Unix, de GNU et de Linux, d’une manière accessible aux non-informaticiens. Le sujet a donc été traité à la manière d’un conteur arabe, pour montrer aux auditeurs profanes comme Monsieur et Madame Michu qu’il y a bien une vie avant — et après — Windows.

Jonathan Ouellet et Kiki Novacs à la radio

Jonathan Ouellet joue le rôle du du contradicteur et Nicolas Kovacs raconte. Le sommaire des émissions est en seconde partie.

Musique libre : Moquettes&Tapis par Sebkha-Chott

Posté par . Édité par NeoX, Yvan Munoz, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
16
28
jan.
2015
Culture

Sebkha-Chott est un groupe de musique libre, faite avec des logiciels libres.

Le groupe, qui se compose trois musiciens et de beaucoup de machines, a été en grande partie renouvelé avec l'arrivée d'un nouveau batteur et d'un nouveau guitariste, bassiste, ainsi que divers objets sonores. Il est notamment doté d'une guitare DIY rotative assez singulière.

"Moquettes&Tapis", leur 6ème album est annoncé en prévente pour le 1er avril 2015.

1er festival du domaine public, du 16 au 31 janvier 2015 à Paris

Posté par (page perso) . Édité par NeoX, Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
19
24
jan.
2015
Culture

Le droit d'auteur n'est finalement qu'une courte exception temporaire au domaine public. Le destin de toute création est de rejoindre un jour le domaine public. C'est pour rappeler, défendre et fêter cela que se déroule actuellement à Paris le 1er festival du domaine public.

Il est à l'initiative de Véronique Boukali (fondatrice de Romaine Lubrique) et Alexis Kauffmann (fondateur de Framasoft) et bénéficie du soutien et de l'implication d'une cinquantaine de structures dont Wikimedia France, SavoirsCom1, La Quadrature du Net, OKF France, CC France, OSM France.

Pourquoi en janvier ? Parce que c'est le 1er de ce mois qu'entrent ensemble dans le domaine public les œuvres des auteurs morts 70 ans auparavant. Et cette année on a du beau monde : Munch, Kandinsky, Mondrian, Maillol, Giraudoux…

La technique permet aujourd'hui comme jamais la libre circulation de la culture. L'interdit est avant tout juridique à cause du droit d'auteur. Or, avec les œuvres du domaine public, on a certes attendu longtemps mais on a enfin le droit d'utiliser, partager, diffuser, modifier, remixer… sans demander autorisation ni s'acquitter de droits. Alors profitons-en !

Du 16 au 31 janvier à Paris et sa région, auront lieu, dans 20 lieux différents, 30 événements, tous libres et gratuits, pour s'informer, se former, se cultiver, pour numériser et créer ensemble, pour aborder le domaine public dans toutes ses formes et sous tous les angles.

"Imitation Game" : la vie d'Alan Turing sur grand écran

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
32
3
jan.
2015
Culture

Déjà sorti dans les salles obscures anglo-saxonnes et bientôt à l'écran en France (28 janvier), le film "The Imitation Game" (Imitation Game en France et « Le jeu de l'imitation » au Québec, une référence au Test de Turing) retrace la vie d'Alan Turing, et plus spécialement son implication à Bletchley Park pour décrypter les messages de l'armée allemande chiffrés avec la machine Enigma durant la seconde guerre mondiale.

Comme tout film historique et biographique, un certain nombre de points ne sont pas exacts, mais le travail réalisé est tout à fait honorable et permet de montrer l'importance de la cryptographie durant la seconde guerre mondiale, et la situation pour les homosexuels en Angleterre (qui conduira à la castration chimique de Turing). Plusieurs prix et nominations ont été accordés aux acteurs (en particulier à Benedict Cumberbatch qui joue le rôle de Turing), au scénario et à l’œuvre dans son ensemble.

Conférence sur la musique libre à Neuchâtel (Suisse) le 23 octobre 2014

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Nils Ratusznik. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
5
18
oct.
2014
Culture

La FCMA et la Superette organisent une conférence/débat sur le thème « Musique libre : terminologie et enjeux », le jeudi 23 octobre 2014 au Théâtre du Pommier à Neuchâtel (Suisse) à 17h30. L'entrée est libre.

Internet a rendu la musique accessible à tous, téléchargeable de façon légale comme illégale. Dans ce climat, comment diffuser sa musique au plus grand nombre sans en perdre le contrôle? Des plateformes, telle que Creative Commons, se développent afin de protéger les œuvres, de les diffuser et de les partager, selon les souhaits de l’auteur. Quels sont les enjeux pour les artistes ? Quelles sont les obligations inhérentes à ce genre de plateforme pour les utilisateurs ? Quelle licence choisir pour quel projet ? Tels sont quelques-uns des aspects sur lesquels les intervenants débattront durant cette rencontre.

e-venement se met au tactile... et sort en v2.7 "Tiramisu Amaretto"

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
13
24
sept.
2014
Culture

Le logiciel libre (GPL) e-venement de billetterie informatique se renforce : gestion des Réservations de Ressources, billetterie tactile, vente en ligne… Il disposait déjà de nombreux atouts dont le support du paiement sécurisé TIPI ; la grande aventure d'e-venement se poursuit avec une version 2.7 nommée "Tiramisu Amaretto" :

  • interface « Événementiel » renouvelée et innovante ;
  • les relations aux publics avec de nouvelles fonctionnalités ;
  • une interface de billetterie 100% tactile préparant l'arrivée de la vente de produits ;
  • e-voucher v2 pour la vente en ligne intégrant de nombreux systèmes de paiement ;
  • un module de statistiques géographiques ;
  • extractions améliorées dans le module groupes et les scolaires.

Museomix cherche des développeurs

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nils Ratusznik, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
11
29
août
2014
Culture

Museomix est un évènement qui rassemble, le temps d’un week‐end (7, 8, 9 novembre) dans un musée, des amateurs, curieux, passionnés de différents profils, pour remixer un musée.

Sur le modèle des hackathons, des équipes sont constituées pour travailler pendant trois jours sur un prototype de support de médiation dans le musée. Un des exemples de réalisation est le prototype développé l’an dernier au Musée dauphinois à Grenoble : Levez les yeux ! (Vidéo Youtube).

Il manque des développeurs dans quasiment tous les muséomix : Saint‐Étienne, Paris, Arles, Nantes, Lille, Genève, Montréal et Derby (Angleterre).

Sbires! La suite

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags :
32
5
août
2014
Culture

Sbires! est un roman photo narrant la vie méconnue de ces personnages normalement cantonnés au second plan dont la principale fonction est de mourir sans faire d'histoire pour montrer que l'heure est grave ou que le méchant est vraiment méchant.

Il s'agit du deuxième épisode, diffusé sous forme de feuilleton tous les lundis. La première fournée a été livrée le 4 août 2014 au soir.

Sous licence art libre, Sbires! est produit avec Gimp, Inkscape et un peu Blender. Excédant légèrement les impératifs de la licence, les sources seront mises à disposition (celles de l'épisode 1 sont déjà disponibles).

Sbires! est fait sous l'égide de l'AMMD, coopérative d'artistes libristes qui s'occupaient notamment de la partie sono/concert lors des dernières RMLL.

La redevance pour copie privée : qui paie quoi ?

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure, Nÿco et Xavier Claude. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
44
20
mai
2014
Culture

Tout le monde sait que l'on peut, dans quasi tous les pays de l'Union Européenne, copier une œuvre - musique, film, images - pour son usage personnel. Cela s'appelle l'exception pour copie privée. Cette exception a néanmoins un prix. Un prix qui est resté caché des consommateurs depuis 1985, date à laquelle la redevance pour copie privée a été créée. Cette redevance s'applique sur quasiment tous les matériels qui possèdent une capacité de stockage (tablettes, disques durs externes, cartes mémoire, clés USB, smartphone, CD, DVD, télé, settopbox, etc.).

Le gouvernement français a néanmoins sorti un décret qui oblige les revendeurs, depuis le 1er avril 2014, à afficher le montant de cette redevance.

NdM : « les 65,6 millions de Français ont reversé en 2012 en effet près de 174 millions d’euros à Copie France, la société chargée de la collecte de la copie privée » (source NextINpact) ; et avec « 375 805 euros remboursés aux pros depuis 2012 » (source NextINpact), on voit que les professionnels ont du mal à se faire rembourser. Quelques acteurs en présence :

  • les consommateurs, qui paient à la quantité de volume de stockage dont ils disposent, indépendamment de leur usage réel de copie privée, de la présence ou non de menottes numériques, etc. Et qui paient même si les supports sont prévus pour des logiciels (libres ou propriétaires) non concernés par cette redevance. Donc des consommateurs qui paient de plus en plus ;
  • les professionnels utilisant de l'informatique, qui ne se sentent pas concernés par l'exception de copie privée, mais doivent payer la redevance puis tenter de se faire rembourser ;
  • les fabricants d'électronique, qui doivent faire payer ce coût à leurs clients, donc qui y voient un manque à gagner. Voir par exemple la vidéo du SFIB (syndicat de l'industrie des technologies de l'information) citée dans NextINpact, ou l'article de 2012 Tous les industriels quittent la Commission copie privée, sauf la FFT ;
  • les sociétés de perception, qui réclament encore et toujours plus de redevance, et qui voudraient que les autres pays paient autant que la France leader sur ce domaine.

Conférences autour du Libre à Metz

Posté par . Édité par ZeroHeure. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
9
16
avr.
2014
Culture

Le Graoulug - Groupe d'utilisateurs de GNU/Linux et de logiciels libres à Metz et ses environs - présente une journée de conférences autour du Libre le samedi 24 mai 2014.

Blender annonce le projet Gooseberry de campagne de dons pour film libre

68
4
avr.
2014
Culture

La Fondation Blender nous avait promis quelque chose de gros lorsqu'elle avait annoncé en 2011 son prochain projet de film libre, le projet Gooseberry. Aujourd'hui les ambitions se concrétisent et la fondation a mis en place une campagne de dons pour financer le projet.

NdM: Le projet a annoncé la prolongation de la campagne de don jusqu'au 18 mai.

gooseberry_header

Sang libre, un podcast 100% musique Creative Commons

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
14
17
mar.
2014
Culture

Une webradio, ou plus plus précisément un podcast, s'est ouverte depuis quelques semaines : "Sang libre". Son thème : la musique libre (NdM: en fait la musique sous une des licences Creative Commons, donc du librement diffusable tel que sans usage commercial). On y écoute tous les styles de musiques, à l'exception du classique et de la musique de film qui mériteraient à eux seuls une émission dédiée.

Un podcast plutôt qu'une webradio donc, car il s'agit d'une heure d'émission par semaine, le dimanche en principe. Les musiques proviennent essentiellement de Jamendo qui accomplit un travail formidable en la matière. Ces émissions sont animées, principalement pour vous présenter les titres diffusés avec éventuellement quelques anecdotes. L'émission est réalisée à partir d'outils simples, sous Linux, avec Audacity, le célèbre logiciel audio libre multi-plateforme.

PSES2014 - proposez vos hacks

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
16
15
mar.
2014
Culture

La 5ème édition de Pas-sage en Seine aura lieu à Paris du 26 au 29 juin 2014 à NUMA. Comme tout les ans, tout le monde est bienvenue, l'entrée est libre, les conférences nombreuses, les ateliers sympas, et le club-maté coule à flot.

Les sujets abordés sont vastes et nombreux : sécurité, cuisine (Laurent Chemla veut faire un atelier macaron), opendata, arts, surveillance, musique, cryptographie, éducation, (rétro)gaming, naturisme (ou j'ai peut-être mal lu la proposition de talks de bortzmeyer), projection de film… il y en aura pour tout les goûts !

En parallèle, vous pourrez trouver des ateliers sur comment chiffrer ses mails (GPG), protéger sa navigation, être un peu plus anonyme (tor), chiffrer ses données, sécuriser ton téléphone…

La liste est encore longue, et il ne tient qu'à vous de l'allonger encore plus en participant !

Cette année, nous avons 2 salles de conférences et 4 salles pour les ateliers/lightning talks

Si vous avez peur de proposer un talk, ou que vous êtes timides, il y a un début à tout, et c'est le bon endroit où commencer ;-).

À bientôt o/

Romaine Lubrique sur OxyRadio

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Yvan Munoz. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
17
9
mar.
2014
Culture

Véronique Boukali et Alexis Kauffmann (Framasoft), du projet « Romaine Lubrique », animent depuis janvier dernier sur OxyRadio une émission radio mensuelle d'une heure dédiée au domaine public.

Il s'agit de valoriser culturellement le domaine public mais également de s'interroger sur le partage à l'ère du numérique. Ici toute œuvre évoquée se trouve être immédiatement et légalement disponible sur Internet.

Chaque émission propose un dossier ponctué d'un point d'actualité et d'une question juridique. Elle est également rythmée par une lecture, une respiration musicale et la présentation d'un film, tous dans le domaine public.

Le dossier de la première émission était consacré à Apollinaire, celui de la deuxième à Courteline et la troisième à Camille Claudel, récemment entrée dans le domaine public. Quant à la chronique cinématographique, il s'agissait du film noir Detour, de la comédie musicale Mariage royal et de la Nuit des morts-vivants. Ils présentent la particularité d'être entrés rapidement dans le domaine public américain pour défaut ou non renouvellement du copyright.

OxyRadio est une webradio associative basée à Cergy. Elle a été souvent évoquée par le passé sur Linuxfr.org parce qu'elle diffuse majoritairement de la musique sous licences libres et ouvertes mais aussi parce qu'il était souvent question de logiciels libres dans l'émission Les Enfants du Web animée par Mathieu Pasquini (InLibroVeritas). À noter qu'après une longue période d'hibernation, l'émission a repris du service.

P.-S. Les animateurs étant novices en radio, ils sont preneurs de tout conseils et critiques dans les commentaires pour améliorer les prochaines émissions.

Naissance du calculateur du domaine public

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa
28
20
fév.
2014
Culture

« Lorsqu'une œuvre entre dans le domaine public, elle connaît une seconde naissance », affirmait Aurélie Filippetti en novembre dernier dans le cadre de l'opération « Automne numérique ». Première concrétisation, ce lundi 17 février à Numa, avec le lancement officiel du « calculateur du domaine public », fruit d'un partenariat entre le ministère de la Culture et l'OKF France.

Il s'agit « d'utiliser les métadonnées bibliographiques des établissements culturels pour identifier, explorer et valoriser les œuvres du domaine public ». Encore en version bêta, il ne contient que les métadonnées de data.bnf.fr. et ne répond donc pour le moment qu'à la question : telle œuvre référencée par la BnF est-elle, oui ou non, dans le domaine public ?

Le site du projet et l'application sont sous licence Creative Commons CC0 et disponibles, l'un comme l'autre, sur GitHub.

Romaine Lubrique fait remarquer, dans son compte rendu détaillé de la journée, que le calculateur n'est pas encore tout à fait au point en ce qui concerne le cas (complexe) de Guillaume Apollinaire. Il est également fait mention d'une question qui fâche posée par l'assemblée : pourquoi Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF, interdit-elle la pleine utilisation des numérisations de ses œuvres du domaine public en s'en réservant l’exploitation commerciale ?

Une plate‐forme de traduction ouverte pour e‐venement

13
14
fév.
2014
Culture

e-venement est un logiciel libre (sous GNU/GPL) de billetterie informatique, relation aux publics, gestion des réservations de ressources (GRR), etc. etc. Ce logiciel métier est particulièrement utilisé dans des structures de spectacles vivants, mais également dans des musées, des équipements sportifs, …

Cette semaine une plateforme ouverte de traduction du logiciel vient de voir le jour. Basée sur des fichiers XLIFF, cette plateforme est renforcée par silexXliffEditor qui permet l'édition « online » des fichiers de traduction, ligne par ligne.

Une envie de contribuer au projet ? Vous parlez couramment une autre langue que le français ? Ça tombe bien, e-venement n'attendais plus que vous ! On attend juste vos propositions pour des langues tout aussi inattendues que le breton, dont la décision de traduction a été l'origine de la création de cette plateforme.