• # Le monde change tant que ça?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Avant on s'enthousiasmait pour le passage d'universités de Windows à Linux, maintenant on s'enthousiasme pour le passage d'universités de Linux à Linux.

    Ca va être la fête aux trolls de distribs!

    C'est si important que ça de savoir qu'ils ont changé de distrib? On ferait pas mieux de parler des migrations non-libre/interfaces fermées vers libre/interface ouvertes?
    • [^] # Re: Le monde change tant que ça?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Slackware est l'une des meilleures distributions !

      Je crois que tout est dit... Et puis l'argumentaire est complet... rien à redire ;-)

      Bon et sinon j'ai fait un upgrade firefox ce matin. Rien à dire, l'installation s'est bien passée. Il embarque bien les patchs de sécurité annoncés. Firefox est un des meilleurs butineurs!
      • [^] # Re: Le monde change tant que ça?

        Posté par . Évalué à 5.

        Slackware est l'une des meilleures distributions !

        Je crois que tout est dit... Et puis l'argumentaire est complet... rien à redire ;-)



        Non tout n'est pas dit: Slackware est LA meilleure distribution. Tout le monde le sait !!!
    • [^] # Re: Le monde change tant que ça?

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est pour contenter ceux qui râlent qu'on ne parle pas assez de Libre sur linuxfr.

      CF la dépèche sur la Bronsonisation de Horst Tappert.
  • # Quel "Happy End" !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    >> L'installation de Slackware Linux 12.1 s'est très bien passée

    Ouf :)
    • [^] # Re: Quel "Happy End" !

      Posté par . Évalué à 9.

      oui c'est aussi l'impression que ce journal m'a fait :)
      Moi pauvre bougre qui n'ai jamais utilisé de slack, ça me ferait presque croire qu'une installation de slackware qui s'est bien passée est un scoop qui mérite son journal !
      • [^] # Re: Quel "Happy End" !

        Posté par . Évalué à 5.

        Le méchant microsoft, qui avait prit la forme de suse (par une formule magique appelé "accord Microsoft-Novell") empêchait la connexion au monde merveilleux de l'université de glasgow .
        Heureusement, Slackware, armé de son opteron magique, terrassa le terrible suse.
        Ubuntu et Slackare se marièrent et eurent pleins de petits manchots.

        Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

        • [^] # La même histoire de l'autre coté du mirroir

          Posté par . Évalué à 10.

          La petite Suse avait eu une enfance bien difficile car déjà sa mère, la vielle Slackware, n'acceptait pas la différence et préférait rester laide malgré l'aide, que voulait bien lui apporter la jolie Suse.
          La belle décidât donc de s'émanciper et de laisser de coté cette rombière.
          Mais seule, la vie est plus rude et c'est ainsi qu'arriva le drame ; violée par un desperados de Redmond city, sa famille la considéra comme impure et la rejeta comme une chienne infidèle.
          Pire, accablée par le douleur, un genou à terre c'est ce moment que choisit un voyageur de l'espace aux allures de bon samaritain pour tenter de la dépouiller de ses biens ; le bonhomme n'en était pas à son coup d'essai...
          Mais elle ne se laissât pas faire et malgré qu'aujourd'hui encore chacun y va de son petit coup de pied mesquin, elle fait fi des ragots et apparait justement en ce jour avec une garde robe complètement nouvelle, que déjà beaucoup lui envient...

          Happy End version 1.11 : http://software.opensuse.org/
  • # Ca, c'est dommage

    Posté par . Évalué à 8.

    > Red Hat a été abandonnée, de même que Suse.
    Ca, c'est dommage.

    Sinon, s'ils veulent de l'hétérogénéité pour la sécurité, ils feraient bien de mixer les architectures plutôt que les distributions. Un worm qui fonctionne sur Ubuntu a de grandes chances de tourner aussi sur Slackware. Par contre, il y a moins de chances qu'il passe d'Ubuntu à Yellow Dog (par exemple)...

    Tom
    • [^] # Re: Ca, c'est dommage

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Tais-toi mécréant !

      Quelle que soit la raison, si la conclusion est un passage sous Slackware, alors celle-ci était bonne.
  • # Mouais

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai l'impression que le coup de Distrowatch c'est pour faire style on a cherché mais en fait le mec il a installé la même chose que chez lui au final. Ça l'arrangeait plus qu'autre chose.
    • [^] # Re: Mouais

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      D'un autre côté, je pense que c'est comme cela que Linux arrive dans les entreprises : quelques informaticiens barbus utilisent ça chez eux et essayent d'utiliser la même distribution au boulot, par habitude.

      Après, quand le DSI met son nez dans l'histoire on en arrive à passer des bons de commande chez Red Hat, mais c'est une autre histoire...
      • [^] # Re: Mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        >quand le DSI met son nez dans l'histoire on en arrive à passer des bons de commande chez Red Hat, mais c'est une autre histoire...

        Pire, les DSI achètent du Novell. parce que 1) Novell est déjà référencé puisqu'ils utilisaient NetWare. 2) Ils ont lu dans 01 que Novell était protégé des attaques de brevets Microsoft
  • # FAUX

    Posté par . Évalué à 3.

    J'aime beaucoup Slackware qui est ma distribution préférée, mais ceci est faux : "Il salue la maintenance de Slackware Linux en terme de sécurité : les failles de sécurité sont corrigés à temps et tous les patches de sécurité sont présents depuis Slackware 8.1 sortie en 2001."

    C'est tout simplement faux :
    1) Le kernel chez Slackware est figé, seules les très grosses failles comme le machin local vmsplice sont corrigées. Il n'y a pas d'audit comme le font les grosses distributions (debian, RH, etc...).
    La solution serait de suivre le kernel upstream, puisqu'à chaque version dans une branche stable les utilisateurs sont "strongly encouraged to upgrade", et que Linus considère qu'un bug peut être aussi un risque de sécurité, même s'il n'y a pas de CVE.
    Par exemple, pour Slackware 12.0, la première Slack avec un kernel 2.6, une seule faille a été corrigée (le machin vmsplice) depuis sa sortie.

    2) Toutes les slackwares jusqu'à 8.1 sont maintenues, oui, mais attention : PV ne fournit des mises à jours que pour les paquets faciles à mettre à jour et toujours maintenus upstream.
    Alors il vous previent quand par exemple mozilla n'est plus supporté, par contre pour des paquets comme xfree, il y a de forte chance qu'il soit plein de trou de sécurité.

    Bref Slackware, c'est à l'utilisateur d'assurer la sécurité, de savoir quels paquets sont supportés etc..., de mettre à jour lui même le kernel, surtout pour les vieilles versions et surtout pour une utilisation serveur accessible par le reste du monde.
    • [^] # Re: FAUX

      Posté par . Évalué à 2.

      En même temps la mise a jour kernel sur slackware c'est pas non plus compliué, un vanilia ne pose aucun problème .... C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles j'aime particulièrement cette distrib.
      • [^] # Re: FAUX

        Posté par . Évalué à 1.

        En fait j'ai dit tout ça mais j'en sais rien : je ne fais que des suppositions.
        Pourtant je me suis fait plussé.
        Moi j'aimerais simplement, si j'ai raison, même si c'est facile d'installer un noyau vanilla etc..., que ce soit *écrit* quelque part dans une documentation officielle.
        Et si j'ai tort, j'aimerais qu'on m'explique en argumentant pourquoi.
        • [^] # Re: FAUX

          Posté par . Évalué à 3.

          Pas besoin de doc officielle : le noyau de la Slackware est un vanillia ....
          Apres effectivement faut faire un peu attention à ce qu'on fait, mais c'est le boulot de l'admin non ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.