Journal Hébergement PostgreSQL en ligne

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
24
11
mai
2017

Voilà deux services en lignes d'hébergement PostgreSQL qui viennent d'ouvrir en peu de temps.

Le premier chez Online : https://www.online.net/fr/ods
Le deuxième chez Microsoft (si si) : https://azure.microsoft.com/fr-fr/services/postgresql/

J'ai testé les deux car en tant que dev ça me pèse un peu d'avoir à gérer la maintenance et la responsabilité d'un serveur PG avec minimum un failover et du pitr.

Chez Online, l'interface est des plus épurées, les tarifs sont clairs, 1Go de ram, 10Go de data, 2 coeurs dédiés (IBM Power 8) pour 10€ par mois, progressif ensuite.
Chez MS, l'interface est beaucoup moins simple mais on s'en sort assez rapidement quand même pour faire un simple test, ça commencerait à 18€/mois pour 50Go de data et 50 units (qui correspondrait à un demi coeur si j'ai bien compris)

Chez Online les performances sont déconcertantes, c'est à dire 2x plus rapide que ce que j'ai testé sur un petit serveur avec un SSD ou en local chez moi.
Chez MS c'est inutilisable, à partir d'un serveur chez scaleway j'ai des temps de réponse de l'ordre de la seconde avec de simples requêtes sur une petite base. Ais-je fait une erreur de configuration ? J'ai pourtant bien créé un serveur "Europe de l'Ouest"…

Chez Online la disponibilité n'est pas au rendez-vous, quelques jours après l'ouverture j'ai subit une panne de plusieurs heures. Renseignements pris il n'y a pas de fail over, pas de réplication, encore moins de haute disponibilité. C'est néanmoins prévu, je ne sais pas à quel coût ni quand.
Chez MS ils assurent qu'il y a de la haute dispo dès le premier prix.

Les deux ont les extensions de base, en cours d'évolution suivant la demande.

Chez Online ils font des sauvegardes automatiques quotidiennes sur 45 jours, sans PITR.
Chez MS, sur 35 jours avec du PITR (point in time recovery).

Conclusion on a deux offres qui se ressemblent, d'un côté les perf de l'autre la fiabilité. Qui rejoindra l'autre ?

Je patiente en attendant une offre plus complète (à ses tarifs ridicules), peut-être existe-t'elle déjà ailleurs ?

  • # Et OVH ?

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 11/05/17 à 18:54.

    Je vois qu'ils ont des offres aussi, t'as pu tester ?

    https://www.ovh.com/fr/hebergement-web/options-sql.xml (voir la partie "privé" en bas de la page)

    • [^] # Re: Et OVH ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Sur runabove c'est en béta depuis des mois et la dernière fois que j'ai essayé ça avait l'air à l'abandon… C'est un tel cirque pour s'y retrouver chez eux que j'ai laissé tomber.

      • [^] # Re: Et OVH ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        ça avait l'air à l'abandon…

        Le forum est toujours actif

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Hébergement mutualisé

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ça fait bien longtemps que tous les hébergeurs mutualisés proposent PostGreSQL.

    • [^] # Re: Hébergement mutualisé

      Posté par . Évalué à 4.

      Le but de ces serveurs est d'être accessibles de l'extérieur, à partir de serveurs dédiés par ex. Et également si possible d'avoir des perfs constantes que tu peux ajuster à la demande.

      • [^] # Re: Hébergement mutualisé

        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 11/05/17 à 22:23.

        chez TuxFamily.org nous proposons PostgreSQL mais uniquement « en interne » : https://faq.tuxfamily.org/DbPgSQL/Fr (oui, le serveur sql s'appelle sql /o)

        Il y aurait bien https://www.postgresql.org/docs/9.6/static/ssl-tcp.html mais héberger ses données (la base) accessibles sur Internet (port 5432) ressemble à une bien mauvaise pratique, lorsque confronté à la défense en profondeur, EBIOS et autre ISO-27000 : heartbleed et autres failles ne t'ont pas convaincu que les données en frontal sur Internet c'est vraiment vouloir les faire répliquer de partout (pratique : pas besoin de sauvegarder, faut juste trouver le formulaire pour les demander à la NSA…).

        Chez MS c'est inutilisable, à partir d'un serveur chez scaleway

        j'ai souri :-)

        • [^] # Re: Hébergement mutualisé

          Posté par . Évalué à 7.

          Nos deux compères proposent un firewall pour palier à cette ouverture, où tu indiques l'ip des serveurs autorisés. Celui d'Online est resté en rade et donc ouvert à tout vent pendant plusieurs jours.
          A noter que chez MS il y a une option pour désactiver SSL (pour économiser l'énergie des serveurs de la NSA, il faut bien penser à la planète à la place de Trump).
          Chez Online on peut également restreindre l'accès au réseau privé si on a des serveurs chez eux (mais pas avec scaleway). Ce qui est marrant c'est qu'avec certains serveurs c'est plus lent quand on passe par le réseau privé !

          Un point aussi que j'ai oublié, je ne sais pas chez MS, mais chez Online il y a une API qui permet de gérer tout ça.

  • # Aurora ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Postgresql est en beta, cela semble très prometeur:

    https://aws.amazon.com/blogs/aws/amazon-aurora-update-postgresql-compatibility/

    • [^] # Re: Aurora ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour compléter, il y a aussi

      • [^] # Re: Aurora ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour préciser, Aurora, est une offre RDS qui offre (actuellement) une compatibilité MySQL 5.6 (et en beta postgresql) avec de multiples avantages:
        - totalement managé / redondant (6 réplications data dans 3 zones)
        - perfs annoncées de 5x + pour mysql et 2x pour postgresql
        - pas besoin d'allouer une taille pour la DB (grossi automatiquement jusqu'à 64To)

        • [^] # Re: Aurora ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Comment ça se passe pour être compatible avec les deux à la fois ? C'est une option pour l'un ou l'autre où c'est réellement les deux en même temps ?

          Sinon, comme pour les autres, qu'en est-il de la latence, est-ce qu'il faut avoir des applis chez Amazon aussi pour que ça reste utilisable ?

          • [^] # Re: Aurora ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Comment ça se passe pour être compatible avec les deux à la fois ? C'est une option pour l'un ou l'autre où c'est réellement les deux en même temps ?

            C'est juste un proxy. Derrière c'est de l'oracle parce que bon … Faut être sérieux.

          • [^] # Re: Aurora ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce sont deux offres différentes, ce n'est pas compatible "à la fois" avec MySQL et Postgresql. Tu choisi soit Aurora/Mysql soit Aurora/Postgre. Et rien à voir avec Oracle.

            • [^] # Re: Aurora ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Et rien à voir avec Oracle.

              Faut-il vraiment ponctuer chaque trait d'humour d'un émoticône ?

              • [^] # Re: Aurora ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Les nouveaux arrivant sur l'Internet (et les psychorigides) ne sont pas au courant que les petits traits d'humour passent souvent mal à l'écrit.

                Je fais plutôt partie des psychorigides, mais avec l'âge ça passe à peu près correctement.

          • [^] # Re: Aurora ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Comme répondu plus bas, c'est soit du compatible mysql, soit postgre, ça se choisit à l'instantiation.

            En l'occurence pour Aurora le datacenter le plus proche est en Irelande, je crois que j'avais un ping de l'ordre de 30-40ms (jusqu'au data center, ensuite je n'ai pas mesuré la latence du service RDS, mais ça doit se compter en dizaines de ms).

            Je pense que c'est, dans bien des cas, jouable à distance, même si dans mon cas je vais généralement vouloir mettre toute mon archi chez eux.

            • [^] # Re: Aurora ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Depuis une box OVH j'ai un ping de 15 ms vers la zone AWS en Irlande, et 14 ms vers la zone à Francfort. À noter qu'une zone à Paris devrait arriver cette année.

  • # C'est normal

    Posté par . Évalué à 3.

    Chez Online les performances sont déconcertantes, c'est à dire 2x plus rapide que ce que j'ai testé sur un petit serveur avec un SSD ou en local chez moi.

    Si l'infra est construit avec des serveurs IBM et du power 8, c'est normal
    Ces machines sont impressionnantes coté puissance et fiabilité … mais aussi coté tarif

    Si cela se trouve c'est Linux Power dessous ou peut être AIX

    Chez certain éditeur de base de données le coeur est facturé 2 fois plus cher pour du power par rapport a de l'intel

    Je ne connais pas Linux Power, mais je regrette l'époque ou l'on installait des Machines POWER (4 et 5) avec AIX
    car cela marche sans faire suer pendant des années.

    il nous reste encore 2 ou 3 clients qui utilise encore cette techno, dont 1 installé en 2001
    aaaah nostalgie quand tu nous tiens …

    • [^] # Re: C'est normal

      Posté par . Évalué à 3.

      Deux cœurs P8 dédié à ce prix là ça me paraît hallucinant.

      J'ai vu des SGBDR consolidés dans des entreprises pas si petites que ça sur 4 ou 8 cœurs. Et ce sont des machines à 50k€.

      Alors c'est vrai qu'avec OpenPower on doit pouvoir trouver des machines beaucoup moins cher.

      Ça promet des offres intéressante sur par exemple de la JVM pour faire tourner un plus grand éventail de logiciels.

      • [^] # Re: C'est normal

        Posté par . Évalué à 4.

        Deux cœurs P8 dédié à ce prix là ça me paraît hallucinant.

        Si c'est hallucinant, c'est que ce n'est peut-être pas vrai. Le POWER8 peut être configuré en plusieurs modes : SMT1, SMT2, SMT4 et SMT8. SMT4 et SMT8 étant généralement les plus performants au total.

        Donc en réalité tu as probablement deux threads « dédiés » sur un CPU configuré à 4 ou 8 threads par cœur, c'est-à-dire un demi ou un quart de cœur « dédié ».

        • [^] # Re: C'est normal

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Donc en réalité tu as probablement deux threads « dédiés »

          Rien de choquant là dedans, c’est exactement la même chose quand tu configures 2 cœurs à une VM KVM.

          • [^] # Re: C'est normal

            Posté par . Évalué à 2.

            Non, ce n'est pas de la virtualisation, c'est ce l'hyperthreading.

            Sur un cœur Intel, on peut exécuter jusqu'à 2 séries d'instructions.
            Sur un cœur P8, jusqu'à 8.

            Avec KVM, tu crées des machines virtuelles pour lesquelles tu déclares un nombre de CPU souhaité.
            Ce nombre doit être inférieur au nombre d'hyperthread de la machine physique. Mais tu peux créer autant de machines que tu veux. Ce n'est pas du dédié.

            • [^] # Re: C'est normal

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Non, ce n'est pas de la virtualisation, c'est ce l'hyperthreading.

              Je crois qu’on ne sait pas compris. Je parle de ce que fournit Online (des containers avec MySQL et Postgres), pas du fonctionnement du CPU.

              Ce que je dit c’est qu’il n’y a rien de choquant dans le fait de dire « VM avec deux cœurs » alors que tu n’as pas 2 cœurs du CPU dédier à ta VM et je compare avec KVM où chaque cœur de la VM correspond à un thread du process KVM.

              Ce nombre doit être inférieur au nombre d'hyperthread de la machine physique

              Je sais pas ce que tu entends par « doit », mais il n’y a aucune limitation de ce genre.

              • [^] # Re: C'est normal

                Posté par . Évalué à 2.

                Je dis que avoir une VM avec 2 vCPU est bien différent que d'avoir 2 hyperthreads (=2 files d'exécution physiques) dédiées.
                En VM, tu n'es jamais sur d'avoir les ressources quand tu les demandes. En ressources dédiées, si.

                Pour le seconde point. Un hyperviseur ne peut pas mapper une VM qui demanderai un nombre de vCPU plus grand que le nombre de fils d'exécution physiques (cœur, ou hyoerthread).

                C'est ce point qui conduit à préconiser plus de VM plus petites. En gros il vaut mieux 4 VM de 2 vCPU que 2 VM de 4 vCPU. C'est plus facile à mapper et est donc moins souvent en attente de ressources physiques.

                • [^] # Re: C'est normal

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je n'ai jamais loué de VPS.
                  J'imagine que pas mal d'hébergeurs à bas prix font de la sur-réservation à mort, mais pour les autres tu veux dire que louer 2 vCPU n'est pas équivalent à louer 2 cœurs physiques plus ou moins garantis ?

                  En regardant les tarifs chez OVH, je vois que les VPS correspondent plus ou moins aux tarifs des serveurs dédiés qu'on aurait « découpé ». J'ai tendance à croire que les vCPU sont à peu près garantis. J'imagine qu'il y a de la sur-réservation, et que certaines fois il faut attendre que la VM migre vers un autre nœud.

                  • [^] # Re: C'est normal

                    Posté par . Évalué à 3.

                    En VM, la sur-réservation n'est pas obligatoire, elle possible.
                    Tout l'art du fournisseur de VPS est de régler cette sur-réservation pour que la perception du service par le client soit bonne tout en maximisant l'utilisation de ses ressource matérielle mise en œuvre. Pense au surbooking des avions utilisé par les compagnies aériennes.

                    En ressources garanties, si tu ne fais rien avec tes deux cœurs, personne ne s'en sert. Du coup, le client doit financer 100% de ce matériel.

                    J'ai pas étudié les offres OVH dans le détail. Mais de mémoire, le serveurs dédié qui serait moins cher que leur équivalent VPS ont autant de cœurs mais des cœurs moins puissants.

        • [^] # Re: C'est normal

          Posté par . Évalué à 2.

          Bien vu.
          C'est vrai que un quart de cœur et le design ouvert ça doit permettre d'atteindre ces prix.

          • [^] # Re: C'est normal

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 13/05/17 à 12:44.

            Si je me souviens bien de mes cours sur cette architecture, il y a quelques années …
            L'unité minimale que l'on pouvait allouer pour la ressource CPU était le 10ème de CPU
            Et en cherchant un peu (vite fait)

            You can set a logical partition that uses shared processors to use as little as 0.10 processing units, which is approximately a 10th of the processing capacity of a single processor. When the firmware is at level 7.6, or later, you can set a logical partition that uses shared processors to use as little as 0.05 processing units, which is approximately a 20th of the processing capacity of a single processor.

            Source

            Donc 1/20ème de processeur est l'unité de base au niveau de la partition logique (équivalent VM) vu le coût des machines cela m'étonnerait que l'on ne puisse facturer que 20 "machines virtuelles".

            Par contre il est tout a fait possible qu'il existe une version d'émulateur x86 qui permet de faire tourner des milliers de VMs Linux, exemple un portage de qemu ou autre

            Sachant que ce genre de machine peut être installé avec autant de proc que l'on veut et "que l'on paie à la demande", sur une période donnée ou à l'utilisation.

            Ex : le site de roland garros qui n'a besoin que gérer des dizaines de connexions en temps normal mais des millions pendant la période du championnat.

            Chez online on parle de au minimum 2 coeurs dédiés … mais quid du cadencement de l'horloge de chaque coeur ?

            OK ça lave plus blanc … il y a des morceaux dedans … c'est 38,275% plus efficace … :)

            Ceci dit un infra basé sur Power c'est du solide robuste … à conditions d'avoir les admins qui vont avec

  • # Question de néophyte

    Posté par . Évalué à 3.

    Si c'est pour du dev (test?), un petit serveur dédié avec le serveur postgresql n'est pas approprié? C'est à cause de la configuration? (prend du temps à faire bien?)

    • [^] # Re: Question de néophyte

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      L'intérêt, c'est justement de ne pas à faire l'installation, les mises à jour de sécurité, les backup… Juste avoir un service qui fonctionne.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Question de néophyte

      Posté par . Évalué à 2.

      Je fais les deux, du dev et de l'admin sys pour la prod.
      Aujourd'hui c'est assez facile d'installer Postgresql y compris avec du pitr, un failover et des backups. Le problème c'est qu'il n'y a jamais de problème…
      Jusqu'au jour où même quand on pense avoir tout prévu https://about.gitlab.com/2017/02/10/postmortem-of-database-outage-of-january-31/

      Autrement dit, je pense avoir pris toutes les précautions mais n'étant jamais confronté a un quelconque problème de ce côté et n'étant pas le nez dedans tous les jours je ne suis jamais sûr de rien, je préférerai donc déléguer la chose à des spécialistes. En même temps du côté de mes clients ça me dégagerait d'une partie de cette responsabilité !

  • # Suggestion de néophyte

    Posté par . Évalué à -1.

    Pourquoi personne ne parle de O2switch ?

    Ils font aussi de l'hébergement PGSQL et c'est pas très onéreux.

    • [^] # Re: Suggestion de néophyte

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 12/05/17 à 20:38.

      J'ai loué pendant 6 mois un mutualisé chez eux. La catastrophe, toujours blacklisté, ça ramait, le support qui ne répondait jamais ou qui râlait. J'ai vite changé pour EX2 qui marche impeccablement. Mais c'était il y a longtemps.

    • [^] # Re: Suggestion de néophyte

      Posté par . Évalué à 3.

      Peut être parce que le journal parle d'hébergement postgresql et pas web.
      Et que des hebergeurs y en a des centaines et on pourrait tous les citer.
      Pourquoi ceux-là en particulier ? Tu bosses pour eux ?

  • # AWS & GCP

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Si tu testes Azure, il me semblerait logique d'aussi tester Amazon et Google :
    https://aws.amazon.com/rds/postgresql/
    https://cloud.google.com/sql/docs/postgres/

    (je bosse chez Google mais pas sur spécifiquement sur ce service)

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.