Forum général.hors-sujets Recherche de boulot en temps partiel voir mi-temps

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
5
1
juil.
2017

Bonjour,

Je suis actuellement à la recherche d'un emploi en informatique en France et je ne trouve pas spécialement d'offres en temps partiel ou mi-temps.

Est-ce qu'il y a des entreprises ou c'est plus facile d'avoir ce genre de contrat (grosse boite ?) ?

Est-ce que c'est quelque chose à préciser dans la lettre de motivation ou à négocier lors de l'entretien d'embauche ?

Si vous avez des sites ou l'on peut trouver ce genre d'offres je suis preneur :).

  • # Moi aussi !!

    Posté par . Évalué à 6.

    Là je suis à temps plein, mais je crois que je vais bientôt demander aux rh de m'enlever le vendredi.

    Je ne comprends pas que le temps partiel ne soit pas plus développé. Une semaine de 4 jours, c'est totalement magique!!

    • [^] # Re: Moi aussi !!

      Posté par . Évalué à 4.

      Je ne comprends pas que le temps partiel ne soit pas plus développé. Une semaine de 4 jours, c'est totalement magique!!

      parce qu'il faudra alors trouver quelqu'un qui veuille bien travailler uniquement les vendredi

      • [^] # Re: Moi aussi !!

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est sûr que pour un sysadmin ça peut être gênant…
        Après, pour du développement ça peut se négocier (plutôt lors de l'entretien d'embauche).

        A mon avis, vu la situation du marché de l'emploi en informatique, les recruteurs doivent proposer uniquement des temps-plein pour avoir un maximum de réponses.

        • [^] # Re: Moi aussi !!

          Posté par . Évalué à 1.

          Justement je me disais que pour avoir un maximum de réponse il faut proposer un poste avec un maximum d'option ?

          Sinon je pensais plus à deux demi-journées.

          Je vais peut-être répondre à des annonces du coup et voir à l'entretien.
          Merci pour les réponses :)

          • [^] # Re: Moi aussi !!

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour les cadres au forfait jour, je pense pas que ce soit évident d'avoir des demi-journées de temps partiel.

            • [^] # Re: Moi aussi !!

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 03/07/17 à 09:57.

              c'est pas plus compliqué que le reste
              2x ½ journée = 1 journée

  • # Techniquement

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 01/07/17 à 17:18.

    Pour faire simple, deux mi-temps coutent bien plus cher à l'employeur qu'un temps plein.
    Et ça fait deux fois plus de papiers…

    et il y aura suspicion de fraudes…

    • [^] # Re: Techniquement

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En plus de ça côté droit du travail, l'employeur ne peut proposer cela assorti d'une clause d'exclusivité. C'est donc gênant.

      • [^] # Re: Techniquement

        Posté par . Évalué à 4.

        Mon dieu, comment ca se fait que les gens ne se révoltent pas?

        Moi, ca va encore je vis tout seul. Mais j'imagine un couple avec des enfants. Il y a moyen de s'enlever chacun un jour et d'être vachement plus présent pour la famille.

        Et c'est l'état qui pousse ce modèle de société pourri où on doit consacrer l'essentiel de son temps au travail. Moi qui croyait que c'était une lutte contre le patronat!

        • [^] # Re: Techniquement

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Les gens se sont révoltés : ils ont voté Macron.

        • [^] # Re: Techniquement

          Posté par . Évalué à 2.

          Mon dieu, comment ca se fait que les gens ne se révoltent pas?

          Ne se révoltent pas contre quoi? Contre le fait que certains employeurs préfèrent les temps pleins?

          C'est super si tu arrives à vivre avec 50% ou 80% d'un salaire, mais pour ça, il faut aussi être bien payé. Je trouve ça difficile, socialement, de favoriser un type de contrat de travail qui est bien plus souvent subi que souhaité. Généraliser le mi-temps, ça revient aussi à favoriser une forme de précarité, et ça peut avoir des conséquences fâcheuses.

          • [^] # Re: Techniquement

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Généraliser le mi-temps, ça revient aussi à favoriser une forme de précarité

            Ah non, parce que imaginons que tu ais 2 mi-temps, dans 2 boites différentes… si l'un des contrats s'arrête, tu as toujours au moins l'autre.
            Cela diminue le chantage : "Si tu n'es pas content, tu te barres"

            Après, c'est vrai que des contrats à temps partiels, comme il y en a eu en Italie peut poser un problème de gestion du temps… mais c'est encore autre chose.

            Un mi-temps, c'est déjà ça. Dans un couple, l'un des deux pourrait avoir un mi-temps et je suis certain que ça correspondrait au choix de pas mal de personnes. Ça permet de rester "dans le bain".

            • [^] # Re: Techniquement

              Posté par . Évalué à 2.

              Le problème, c'est que je ne vois pas comment on pourrait mettre en place un système qui favorise les contrats à temps partiel sans «flexibiliser» le marché du travail. Si, par des dispositions légales, tu faisais en sorte que deux mi-temps reviennent moins cher qu'un temps plein, tu vas vite arriver à une multiplication des contrats à mi-temps, et donc à une forme de précarisation collective et une diminution massive des revenus des ménages. En fait, ça revient quand même à assumer l'idée qu'un temps plein n'est plus la norme sociale, et que les temps partiels (et donc les revenus partiels) sont acceptables. Dans un monde où les travailleurs pauvres commencent à se généraliser, ça me semble problématique. En plus, ça risque de reporter tout un tas de dépenses sociales (santé, chomage, retraite) sur le reste de la société ou sur les employeurs qui offrent des temps pleins.

              J'ai un peu l'impression que comme tout dans le droit du travail, tout dépend de l'état du rapport de force entre les employeurs et les employés. Dans un monde sans chômage, ou bien dans un domaine où les compétences sont assez rares pour que l'employeur n'ait pas le choix, alors oui, il serait intéressant de pouvoir négocier des mi-temps ou des emplois du temps allégés, voire des diminutions du temps de travail sans contreparties financières. Par contre, dans un monde où le chomage est massif, et que les employeurs n'ont que l'embarras du choix, les salariés sont en compétition directe et ne sont pas en position de négocier ; les employeurs pourront utiliser l'ensemble des possibilités du système (y compris le recours au temps partiel non-souhaité) pour ajuster leur masse salariale. J'ai l'impression que la tendance actuelle est d'assouplir le système (en fait, ça revient à acter un état de fait), et la question de la pertinence d'ouvir encore une voie de flexibilité se pose réellement.

              • [^] # Re: Techniquement

                Posté par . Évalué à 1.

                Mais tu pourrais aussi voir ça dans l'autre sens, ce que je veux dire c'est que des gens ne souhaite pas travailler un temps plein alors qu'avec un temps partiel pourrais quand même travailler augmenterai le revenu des ménages.

                Après un patron peut être prêt à payer plus cher une plus grande masse salariale afin d'avoir toujours toutes les compétences requises à l'entreprise même si il y a des employés en congés (maladie/vacances). Exemple est-ce qu'il est préférable un admin sys à 100% ou deux à 50% ?

                • [^] # Re: Techniquement

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Évidemment, c'est toujours difficile de généraliser à partir de cas particuliers ou de vagues sentiments, il faudrait des études poussées et neutres, etc. Cependant, j'ai l'impression que la grosse tendance pour la majorité des salariés, c'est de bosser au maximum pour se faire un maximum d'argent. Regarde tout ce qui s'est passé autour de la défiscalisation des heures sup, et d'une manière générale de la réduction du temps de travail : une conséquence importante est la semaine de plus de 35h, soit avec des heures sup, soit avec du boulot au noir.

                  Pour une grande partie de nos concitoyens, la possibilité de se faire plus de pognon prime sur n'importe quelle considération de réduction de temps de travail. D'expérience, c'est au détriment de l'égalité des sexes, la femme, moins bien payée dès le début, est encouragée/forcée à mettre sa carrière au ralenti pour s'occupper des enfants et de la maison, ce qui décroit les ressources du ménage, et encourage l'homme à augmenter sa charge de boulot pour ramener plus de pognon.

                  Le côté "je travaille moins du coup j'ai plus de loisirs", c'est un luxe de bobo. Même les gens qui n'ont pas forcément besoin de bosser 50h par semaine le font quand même, soit parce qu'ils s'ennuient à la maison, soit à cause de pressions sociales ou professionnelles, ou soit simplement par cupidité / peur du lendemain. C'est aussi pour ça, à mon avis, que la réduction du temps de travail ne peut pas vraiment faire baisser le chômage ; non seulement les patrons renaclent, mais en plus les gens qui ont déja du coulot renaclent aussi (puisque leur but n'est pas du tout de partager leur taf avec les autres).

                  Sur le fond, je suis d'accord avec toi que ça serait cool que le temps partiel à la demande de l'employé soit généralisé, mais en pratique, ça me semble poser tellement de problèmes, et ça semble privilégier une tellement faible partie des salariés (diplomés, boulot assez sûr, pas de problèmes financiers) que je doute de l'opportunité de développer cette voie là.

                  Exemple est-ce qu'il est préférable un admin sys à 100% ou deux à 50% ?

                  C'est discutable ; tu es obligé de les former tous les deux, ils doivent passer du temps à communiquer entre eux pour se transmettre les infos, etc. En plus, si tous les postes étaient doublés, comment voudrais-tu éviter les comparaisons et la pression sur la productivité? Il y a beaucoup de boulots où les gens ne sont pas interchangeables, et c'est d'autant plus vrai que les responsabilités augmentent. Si tu es chef de service, tu es le seul, on ne peut pas être deux chefs en alternance, par exemple.

                • [^] # Re: Techniquement

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Exemple est-ce qu'il est préférable un admin sys à 100% ou deux à 50% ?

                  2 a mi temps, soit ils ne se voient jamais
                  soit le jour en commun y en a un qui fout rien car l'autre est là.
                  donc sur une semaine de 5 jours, ils ne bossent reellement que 4 jours.

                  et quand le premier est en congés/maladie, l'autre est toujours à "mi temps"
                  il ne va pas venir remplacer son collegue, car ca le ferait passer à "temps plein"

                  • [^] # Re: Techniquement

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Pour continuer sur l'exemple de l'admin sys, ils peuvent communiquer de façon asynchrone quand les deux ne sont pas présents en même temps. Et je pense que le travail d'un admin sys ne se résume pas à un gros tickets ils peuvent se partager le travail et le documenter pour que l'autre puisse savoir ce qui se passe sans qu'il y en ait un qui ne fout rien…

                    Et si un est en congé l'autre peut toujours s'occuper de chose urgente genre mise à jours de sécurité, reboot de services…

                    Mais sinon il y a des exemples d'entreprises française avec des semaines de 4 jours, c'est juste dommage que ça ne soit pas plus généralisé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Semaine_de_quatre_jours#France

                    • [^] # Re: Techniquement

                      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 03/07/17 à 16:20.

                      Et si un est en congé l'autre peut toujours s'occuper de chose urgente genre mise à jours de sécurité, reboot de services…

                      non l'autre ne peut pas faire ton boulot à TA place si tu n'es pas là,
                      sauf s'il est en mi-temps en meme temps que toi.

                      donc je repose la question :
                      si TON contrat c'est lundi-mercredi
                      et l'autre mercredi-vendredi

                      qui fait les mises à jour et les backup lundi et mardi quand TU es en congé/RTT ou malade ?

                      Mais sinon il y a des exemples d'entreprises française avec des semaines de 4 jours, c'est juste dommage que ça ne soit pas plus généralisé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Semaine_de_quatre_jours#France

                      la semaine de 4 jours n'est pas un "mi-temps"
                      tout le monde est au "temps plein"
                      tout le monde travaille 4 jours
                      tu es donc present en meme temps que tous tes collegues

                      • [^] # Re: Techniquement

                        Posté par . Évalué à 6.

                        si TON contrat c'est lundi-mercredi
                        et l'autre mercredi-vendredi

                        qui fait les mises à jour et les backup lundi et mardi quand TU es en congé/RTT ou malade ?

                        La même personne qui le ferait si tu étais à plein temps et malade/en RTT/en congés. C n'importe quoi cette obsession : que ce soit avec mi-temps ou plein temps, le problème est le même.

                        • [^] # Re: Techniquement

                          Posté par . Évalué à -2.

                          La même personne qui le ferait si tu étais à plein temps et malade/en RTT/en congés. C n'importe quoi cette obsession : que ce soit avec mi-temps ou plein temps, le problème est le même.

                          non,
                          si les deux personnes sont à temps plein, elles sont toutes les deux presentes du lundi au vendredi, sur les memes horaires

                          ton equipier peut donc faire un bout de ton travail si tu es absent (malade, en congés/rtt) puisqu'il est au boulot sur les memes horaires que toi.
                          ce qui ne sera pas le cas est en mi-temps complementaire au tiens.

                          • [^] # Re: Techniquement

                            Posté par . Évalué à 6.

                            si les deux personnes sont à temps plein, elles sont toutes les deux presentes du lundi au vendredi, sur les memes horaires

                            On parlait de 2 mi-temps à la place d'un temps plein, pas de 2 mi-temps à la place de deux temps plein (ou alors j'ai raté quelque chose). L'extrait en question :

                            est-ce qu'il est préférable un admin sys à 100% ou deux à 50% ?

                  • [^] # Re: Techniquement

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Ils font comment ceux qui travaillent en heures décalées pour assurer une présence 24h sur 24 ? Je l'ai déjà fait, et en pratique ça se passe plutôt bien. Les gens travaillent sur leur propre périmètre.

                    soit le jour en commun y en a un qui fout rien car l'autre est là.

                    Raisonnement stupide : il y a toujours quelque chose à faire sur un parc de serveurs/stations de travail, et il y a toujours moyen de s'organiser pour ne pas se marcher sur les plates bandes l'un de l'autre.

                    et quand le premier est en congés/maladie, l'autre est toujours à "mi temps"
                    il ne va pas venir remplacer son collegue, car ca le ferait passer à "temps plein"

                    Et quand un temps plein est en congés/maladie, on a personne mais sur 100% de la tranche horaire/de la semaine. C'est mieux ?

              • [^] # Re: Techniquement

                Posté par . Évalué à 4.

                Si, par des dispositions légales, tu faisais en sorte que deux mi-temps reviennent moins cher qu'un temps plein, tu vas vite arriver à une multiplication des contrats à mi-temps,

                Et si tu faisais en sorte que 2 mi-temps reviennent au même qu'un temps plein ? Ce serait plus logique : ceux qui peuvent/veulent travailler à temps plein bossent à temps plein et ceux qui veulent travailler à mi-temps travaillent à mi-temps.

                En plus, ça risque de reporter tout un tas de dépenses sociales (santé, chomage, retraite) sur le reste de la société ou sur les employeurs qui offrent des temps pleins.

                Ce serait une bonne chose que ces dépenses soient reportées ailleurs (exemple : TVA) plutôt que sur le travail.

                J'ai l'impression que la tendance actuelle est d'assouplir le système (en fait, ça revient à acter un état de fait), et la question de la pertinence d'ouvir encore une voie de flexibilité se pose réellement.

                Dans la pratique, je ne suis pas sur qu'un employeur ait réellement tant d'intéret que ça à multiplier sa masse salariale par 2 en n'ayant que des mi-temps : ça fait 2 fois plus de paprasserie administative.

          • [^] # Re: Techniquement

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 03/07/17 à 19:48.

            C'est super si tu arrives à vivre avec 50% ou 80% d'un salaire, mais pour ça, il faut aussi être bien payé.

            Je me disais qu'on peut vivre comfortablement avec 2000 € brut par mois, donc qu'on pourrait commencer à s'enlever un ou deux jours par semaine à partir de 2500€ par mois. Mais si je checke les déciles, ça fait qu'on est déjà dans le 8ème. J'imaginais que la classe moyenne était un peu plus haute que ça, genre qu'on en serait au 6-7 décile:

            Décile

            • [^] # Re: Techniquement

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 03/07/17 à 20:08.

              Le niveau de vie en fait c'est une sorte de salaire net, du coup c'est un peu plus conforme à ce que je pensais. Un petit peu au-dessus de 1600€ je pense que ça deviens pas trop difficile de s'enlever 20% de salaire. Ca fait un peu en-dessous du 7ème décile.

              Petit extrait sur la calcul de ce niveau de vie:

              Quatre impôts directs sont pris en compte par l’Insee : l’impôt sur le revenu, la taxe d’habitation, les contributions sociales généralisées (CSG) et la contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS).
              Calcul du niveau de vie

              • [^] # Re: Techniquement

                Posté par . Évalué à 3.

                Un petit peu au-dessus de 1600€ je pense que ça deviens pas trop difficile de s'enlever 20% de salaire

                Waa, passer de 1600 à 1300€… Quand ton logement te coûte déja pas loin de 1000€, c'est hardcore, faut être très motivé…

                C'est clair que ça dépend énormément du contexte ; si tu possèdes ton logement, que tu as des sous de côté, que tu n'as pas d'enfants et des loisirs pas cher, c'est jouable. Si tu as besoin d'une voiture et/ou d'habiter à proximité des transports en commun en région parisienne, avec une famille à nourrir, tu peux avoir besoin d'un peu plus que ça quand même.

                • [^] # Re: Techniquement

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Waa, passer de 1600 à 1300€… Quand ton logement te coûte déja pas loin de 1000€, c'est hardcore, faut être très motivé…

                  Il faut savoir se débrouiller. 1000€ de logement c'est beaucoup, même à Paris. Tu peux au moins enlever 200€. Ca reste toujours un peu difficile, c'est vrai, je n'ai pas réfléchis très longtemps pour l'ensemble de la société.

                  Enfin pour moi c'est plus facile, mais je suis un peu plus haut dans les déciles. Et je me loge (provisoirement) pour 300€, dans une grande capitale. Mais pas Paris.

                • [^] # Re: Techniquement

                  Posté par . Évalué à 3.

                  si tu as 1600euros de salaire net,
                  tu ne devrais pas avoir un logement à plus de 550euros
                  sinon tu depasses les 30% d'endettement

                  à 1000euros, tu rentres en surendettement, il te faudrait 3000euros net.

                  • [^] # Re: Techniquement

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Cette règle ne concerne que les prêts auprès d'une banque, tu peux obtenir un logement privé en location qui revient à plus de 33% de tes revenus.

                    De plus, cette règle n'est pas absolue, une banque peut te prêter au delà de 33% suivant les situations. Mais c'est rare et contrôlé.

                    Bref, rien d'impossible.

                    • [^] # Re: Techniquement

                      Posté par . Évalué à 3.

                      tu me diras ou tu as trouvé un bailleur qui accept que ton loyer soit superieur à 30% de tes revenus,

                      il prend quand meme un risque de voir certains loyers impayés, mais toi aussi, car il faut que tu manges, ou que tu changes une piece de ta voiture et tu n'as plus rien pour le loyer…

                      • [^] # Re: Techniquement

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        tu me diras ou tu as trouvé un bailleur qui accept que ton loyer soit superieur à 30% de tes revenus,

                        En Belgique comme en France, j'y suis parvenu (pas de manière significative au dessus, mais c'est au dessus). Ça n'a rien d’extravagant quand ton revenu est dans la zone médiane. Les proprios sont plus chiants à propos des périodes d'essais ou de la stabilité de tes revenus que du montant qui doit être absolument 3 fois le salaire au minimum. Du moins de mon expérience.

                        il prend quand meme un risque de voir certains loyers impayés, mais toi aussi, car il faut que tu manges, ou que tu changes une piece de ta voiture et tu n'as plus rien pour le loyer…

                        C'est une question de choix, je n'ai jamais dit que c'est intelligent d'avoir un loyer très cher au regard des revenus.
                        Note qu'il peut être pertinent d'avoir un loyer au dessus de 33% de tes revenus si cela te permet aussi de te dispenser par exemple d'une voiture (ce qui coûte un bras) et d'être proche de ton travail (permettant par exemple de manger à la maison, moins cher que de manger dehors). Dans le fond tu peux largement t'y retrouver ainsi. À Paris c'est d'autant plus vrai que vivre sans voiture est très facile.

                      • [^] # Re: Techniquement

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        tu me diras ou tu as trouvé un bailleur qui accept que ton loyer soit superieur à 30% de tes revenus,

                        Euh… Trouvé! Et j'en suis sûr à 100% vu que c'est moi.

                        il prend quand meme un risque de voir certains loyers impayés,

                        J'ai pris l'assurance impayé de son employeur (truc logement, et offre pour intérimaires vu la difficulté)

                        car il faut que tu manges,

                        Après, si tu mets 67% dans la bouffe… Plus sérieusement, chacun est libre de ses priorités, c'est un choix de vie que de mettre autant. A chaque fois que je cause avec le locataire, celui-ci a l'air heureux de sa vie comme ça, et ne se plaint pas que la vie est "trop injuste" comme beaucoup le font quand ils décident une chose mais veulent accuser les autres des conséquences, donc bon…
                        Note : pour mon cas, c'est sur Paris, donc ce n'est pas un palace même pour 50%.

                        ou que tu changes une piece de ta voiture

                        Pour ça on a une épargne qu'on fait tous les mois et pas un truc qui va ponctionner le budget bouffe du mois.
                        Et tu pars d'un préjugé que tout le monde aurait besoin d'une voiture, spoiler c'est aussi un choix de ta part, rien d'obligatoire (et en pratique les endroits chers en logement sont ceux où il y a le moins besoin de voiture, le monde est pas mal fait quand même :) ).

                        • [^] # Re: Techniquement

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Pour ça on a une épargne qu'on fait tous les mois et pas un truc qui va ponctionner le budget bouffe du mois.

                          pour pouvoir epargner faut avoir de l'argent à mettre de coté,
                          si tu mes 66% de ton salaire dans ton loyer,
                          reste quand meme pas grand chose apres la bouffe et les activités pour mettre de coté

                          et meme sans voiture :

                          (et en pratique les endroits chers en logement sont ceux où il y a le moins besoin de voiture, le monde est pas mal fait quand même :) ).

                          certes, mais j'ai du mal à concevoir comment on peut vivre sans voiture,
                          peut-etre parce que mes loisirs en dependent.

                          J'avais pensé me passer de ma voiture quand je bossais sur paris,
                          pour le quotidien, en effet j'en avais pas besoin,
                          mais pour les loisirs,

                          prendre un billet de train pour la province le mecredi ou le jeudi pour le vendredi soir, c'est hors de prix,
                          une fois sur place, tu n'es pas rendu à ton logement, il te faut louer une voiture sur place (ou avoir une voiture qui dors à la gare si tu vas souvent au meme endroit)

                          et puis dans le cas qui nous interessent, tu n'as alors plus qu'un budget de ⅓ de ton salaire puisque les ⅔ sont mis dans le loyer, et presque 1/10 de ce loyer en taxe d'habitation….

                      • [^] # Re: Techniquement

                        Posté par . Évalué à 3.

                        tu me diras ou tu as trouvé un bailleur qui accept que ton loyer soit superieur à 30% de tes revenus,

                        En banlieue parisienne c'est très courant, surtout quand on s'éloigne de Paris où il n'y a plus que les familles au smic qui cherchent un logement, les propriétaires savent très bien qu'ils auront toutes les peines du monde à trouver un candidat à la location qui touchent 3 fois 750 euros pour un T2, donc la norme est plus proche de 2,3 fois le montant du loyers de ce que j'avais constaté.

    • [^] # Re: Techniquement

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour faire simple, deux mi-temps coutent bien plus cher à l'employeur qu'un temps plein.
      Et ça fait deux fois plus de papiers…

      C'est quoi qui coûte bien plus cher ? La gestion/organisation du quotidien oui, les paperasses ça va avec, mais ensuite c'est le même coût, non ?

      • [^] # Re: Techniquement

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne pense pas que ça soit «bien plus cher», mais c'est plus cher pour plein de raisons (un certain nombre de primes ou d'avantages qui ne sont pas au pro-rata, la mutelle, les heures sup, etc).

      • [^] # Re: Techniquement

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Si tu multiplies le nombre de salariés par 2, la complexité/le coût de gestion peut être plus que multiplié par 2 (comme une complexité algorithmique de N2 par exemple) ; quelques exemples qui me passent par la tête:

        • la gestion des congés plus complexe.
        • tu peux atteindre la taille où ta boite est obligée d'avoir un Comité d'Entreprise (qui a besoin d'un budget), ou de syndicats.
        • à moins d'optimiser à fond (pas forcément possible selon les cas) l'utilisation de tes locaux (si tu n'utilises pas le télétravail massivement évidement), tu ne vas pas arriver à trivialement avoir 25 bureaux pour 50 personnes à mi-temps, et donc tu vas avoir besoin de plus grands locaux (le même raisonnement pour d'autres ressources est possible).
        • les gens même s'ils travaillent à mi-temps vont devoir être formés pareil (ils n'ont pas une mi-formation).

        Sans compter que, pour prendre un exemple avec du développement, 2 développeurs à 50% ne sont pas forcément aussi productif qu'un développeur à 100% lorsque tu dois les faire bosser sur une même grosse tâche (beaucoup de temps est perdu en communication).

        Après je serais curieux de voir les résultats d'une structure mettant en place un tel système.

      • [^] # Re: Techniquement

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est quoi qui coûte bien plus cher ?

        Je paye 20-30€ (et c'est les prix pour les TPE), soit 2% d'un SMIC, ce n'est pas rien.

        La gestion/organisation du quotidien oui, les paperasses ça va avec, mais ensuite c'est le même coût, non ?

        La formation, les voyages etc…
        Non, il ne faut pas se le cacher : rien n'est fait pour les temps partiels quand ils ne sont pas "utiles" (genre besoin de plus de monde à des horaire précis, comme les caisses de supermarché ou le ménage), dans l'informatique ça coûte plus cher d'avoir 2x 50% que 1x 100%, donc c'est un choix "politique" de l'employeur.

        • [^] # Re: Techniquement

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          J’oubliai : cette saloperie (pas pour le fond, mais pour la forme : la lier à l'employeur et on à la personne concernée ou simplement ne pas mettre l'obligatoire dans le socle de la sécu de base) de mutuelle complémentaire, qu'un employeur doit payer en entier même pour un 50% (il ne payera pas 50% de la mutuelle, mais 100%, car c'est fixe et non proportionnel au salaire).
          Les locaux sont pas toujours partageable (perso j'ai que des télétravailleurs, donc vais payer 2x pour 2x 50%).
          Ha, le PEE/PERCO… Pareil, pas à 50%, 2 temps partiels c'est 2x plus à payer en PEE/PERCO.

          Voila, en gros on peut imaginer qu'un temps partiel va coûter 15% de plus, donc soit le mec à temps partiel accepte -15% (quand c'est possible, cf SMIC) sur le temps partiel déjà à 50% (donc plus grand chose à part pour les plus chers…) soit l’employeur va préférer avec logique en temps complet.

          Note que perso j'ai opté pour un contrat 35 heures (sans monter comme c'est facile à 39h) pour laisser du temps libre aux gens, mais je comprend les employeurs qui disent "39h et aussi heures sup", car le système financier fait que c'est plus rentable de donner du taf à une personne à fond (plein d' €) que de partager.

          A noter aussi que les gens sont en fait demandeur de 100% car ils ne veulent pas "perdre du niveau de vie" (souvenir de cas de "baisse d'activité, soit vous 5 passez à 80% soit j'en vire un, tout le monde a refusé de passer à 80%, cas classique où on voit les priorités des gens en terme de partage), donc en pratique quasi personne ne veut que ça change, donc ça ne changera pas de si tôt.

          • [^] # Re: Techniquement

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Concernant la mutuelle obligatoire, je sais que le salarié peut la refuser s'il montre qu'il est couvert par celle de son conjoint. Aucune idée de la manière dont c'est pris en compte au niveau des charges salariales. Donc, si un salarié à deux employeurs, il peut en principe éviter qu'elle s'applique deux fois. Je dis peut être n'importe quoi…

            • [^] # Re: Techniquement

              Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 11/07/17 à 21:42.

              Donc, si un salarié à deux employeurs,

              On parle d'une personne qui souhaite un temps partiel pour avoir du temps libre, donc pas de 2ème employeur.
              Et même si 2èe employeur, l'employeur "libéré" sait que chaque mois le salarié peut changer d'avis, donc l'employeur doit budgéter la chose.
              Bienvenue dans le monde kafkaïen fait pour t'inciter à ne pas embaucher, et si tu as vraiment une rentabilité qui fait que le risque vaut le coup tu es incité à ne pas prendre de temps partiel pour ce genre de taf (partager en demandant 5x 80% plutôt que 4x 100%? On fait payer l'employeur d'enlever du chômage en faisant des frais fixes par tête et non proportionnel au salaire, ce qu'il ne fera donc pas).

              Je dis peut être n'importe quoi…

              Non; mais ce n'est pas le sujet (qui est sur ce que risque l'employeur et donc ce qu'il doit budgéter, pas les exceptions ponctuelles "par chance à un moment donné") ;-).

  • # Quel type de boulot ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    C'est quel type de poste que tu vises ? Selon ton métier et les boîtes que tu cibles, c'est plus ou moins (in)cohérent.

    • [^] # Re: Quel type de boulot ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Assistant parlementaire?

    • [^] # Re: Quel type de boulot ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour le moment je n'ai fait que développeur pour des systèmes embarqués, du coup je compte chercher dans ce domaine.

      Sinon je suis passé par une start-up et je comprends que ce genre de requête n'est pas forcément possible pour une boîte ou il n'y a pas beaucoup d'employés.

      • [^] # Re: Quel type de boulot ?

        Posté par . Évalué à 3.

        sinon tu propose un 35h sur 4 jours, plutôt un 36h pour avoir un chiffre rond.

        et en cas de coup de bourre ? aucun problème tu peux passer en 12-12, 12 heures de travail, 12 heures de repos.

      • [^] # Re: Quel type de boulot ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je te rassure, c'est pareil pour les grosses boites, où les temps partiels sont surtout quand il y a des enfants de moins de 3 ans (ben oui, c'est légal). Pour les mêmes raisons que pour les petites (le coût supplémentaire).

        En pratique, les personnes que j'ai croisé en informatique qui font du temps partiel ont une façon différente de faire : ils quittent le monde contraint (légalement, financièrement) du salariat, et créaient leur boite de consulting, et travaillent à distance avec un contrat avec des entreprises.
        Ca a d'autres contraintes (il faut trouver le bon client qui apprécie ce côté malléable pas temps plein et sera le client "long terme", donc oublie les SSII qui sont "standard" temps plein i faut que tu trouves seul avec du social networking, il faut faire un peu de paperasse et déjà ça élimine du monde, il faut se forcer à faire son assurance vieillesse et chômage, et donc savoir ne pas pas dépenser ce qui rentre tous les mois, et il faut apprécier le télétravail si on n'est pas dans une grande ville afin de trouver assez de clients…).
        Si tu es libriste, ça aide car ton CV est en ligne, et tu peux candidater facilement pour les entreprises qui gèrent les logiciels pour lesquels tu as déjà fait des PR en leur montrant justement tes PR et en ayant un "sponsor" dans celui qui a validé tes PR (bon, si tu as fait des PR sur des projets "anti-capitalistes", dommage pour toi, mauvais choix pour trouver du taf ensuite ;-) ). Le libre professionel, ça aide pas mal pour les profils "atypiques".

  • # rareté de ces offres

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    pour le commercial, c'est autant de boulot de placer une personne en SSII (pardon ESN) chez un client

    • pendant 3 ans à temps complet
    • pendant 2 mois à un jour /semaine

    Donc je ne crois pas que le commercial va se défoncer sur ces offres
    "je n'ai trouvé aucun candidat"

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.