Forum général.hors-sujets Un peu perdu. Que faire maintenant ? Changer de vie ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
25
3
mai
2013

Note : Je sais que les comptes multiples sont interdits. Ceci en est un, car je ne souhaite pas que cela puisse être rattaché à mon compte perso. Si les modérateurs ont un problème avec, qu'ils me le disent ou suppriment simplement ce post. L'adresse mail est valide et peux m'identifier très rapidement si nécessaire — et j'espère que si nécessaire.

Déjà, plantons le décors (ça sera plus facile pour la suite) : ingénieur avec famille, bosse dans le développement depuis 2005.

Jusqu'à présent j'ai eu la chance (mais aussi la volonté) d'échapper aux chants des SSII. J'ai donc principalement bossé chez des éditeurs de logiciels. Plusieurs.
Et sur des technos variées : côté serveur, côté client, souvent les deux en même temps, pas mal de langages différents - c++, ruby, java, js, c#, php, etc - et aussi des choses sympa comme un rôle de scrum master pendant un temps.

Il y a en gros un an, alors que j'étais scrum master, avait certaines responsabilités d'organisations, de planing, limite de management, sachant que ça faisait plus de 4 ans que j'étais dans la même boite, j'ai été face à une décision plutôt complexe : on m'a proposé un autre poste. Un poste de développeur. Juste développeur, mais au sens intéressant du terme, un poste de "vrai" développeur et non pisseur de code, développeur au sens le plus complet possible, dans une équipe qui tourne en scrum et focus totale sur une techno dans laquelle je suis considéré comme confirmé / expert.
Il m'a donc fallu choisir entre un poste qui s'orrientait vers de la gestion, du management et un poste full dev. A l'époque, étant donné qu'il y avait certaines tensions là où j'étais et que j'avais le sentiment de ne pas être écouté / suivi / soutenu, j'ai fais le choix de partir full dev. Mais aussi car je pensais que c'était le chemin à suivre.
Ca a duré 5 mois. Plusieurs problèmes divers, entre autre le fait que la techno pour laquelle je suis venu a été reléguée quasiment aux abonnés absents. Et lorsqu'on vient pour une tâche en particulier et qu'il s'avère qu'on ne peut y passer plus de 10% du temps, forcément je l'avais mauvaise. Arrivée la fin de la période d'essai, je n'avais pas suffisament de garanties quant à ce que je souhaitais faire, pas suffisament d'accroche avec l'orientation prise par la société (qui avait aussi changé entre temps) -> on s'est séparés.

Etant donné que j'avais fait le choix de ne pas aller vers du managérial (même un peu) j'ai recherché un nouveau taff. 3 semaines plus tard j'avais un contrat de développement dans une boite qui fait du e-commerce à quelques minutes de chez moi (vraiment, j'ai en gros 10 minutes de transport).
Et là, c'est le drame. Je fais face à un développement archaïque, une absence totale de méthode, une qualité douteuse et des choses vraiment limites (genre on bosse avec en local un dump de la base de production, contenant tous les mots de passes en clair… bonjour la sécurité ). Et en plus je suis traité comme une simple exécutant (j'ai une visibilité à 1 ou 2 jours, aucune participation aux décisions, etc).
Sacré chute.
Moi qui ai toujours cherché à donner le meilleur de moi-même, adepte de "beau" codes, propres, efficaces. J'ai toujours détesté les compromis sur la qualité et les ais en général toujours refusés. Je me suis toujours donné beaucoup pour mon travail, mélangeant souvent vie privée et professionnelle (entendre penser et travailler même chez soi, le matin, le soir, le week-end, etc).

Heureusement les périodes d'essais c'est aussi fait pour ça, même si je n'aurais simplement jamais du accepter ce poste (mais bon, faut bien gagner sa croute). Ne serait-ce que parce qu'il m'a été simplement impossible de négocier quoi que ce soit, ce qui est en réalité toujours très mauvais signe.
Donc je me dis, pas de problème, je vais continuer à chercher, je vais trouver autre chose et hop.

Et là c'est la désillusion.
Je repose mon CV (qui n'avait pas vraiment quitté les job board). Je reçoi des offres à la pelle (> 10 / jour à chaque fois que j'actualise mon cv et sachant que je ne cherche pas sur la région parisienne). Evidemment vous vous doutez bien qu'il s'agit essentiellement d'offres provenant de SSII… Mais parmi offres que je reçoie, aucune ne me fait rêver. Ha c'est sur, des développeurs JEE en SSII j'en trouve, des postes de développeurs PHP avec 1 an d'expérience aussi. Une grosse boite (genre boite qui fait de l'info au niveau mondial et de niveau beaucoup plus qu'honorable) me contact égalemment, intéressant mais pour le coup pas de suite, faute à un niveau de techno "lourdes" trop faible.
Et dans tout ça, rien. Je lis les offres, et je vois immédiatement les problèmes arriver. Mauvaise qualité. Incertitude - cool une mission, et dans 3 mois je fais quoi ? Position hiérarchique douteuse - développeur pisseur de code en fait.
Alors je commence à hésiter. Je répond poliement que ça ne m'intéresse pas. Et je me demande si je veux réellement faire du développement. Et là ça devient compliqué. "tu vas faire quoi d'autre ?" me dis-t-on.
Le travail devient de plus en plus compliqué. J'arrive à 9h. A 9h30 je me demande ce que je vais faire de ma journée. Je m'ennuie. Non pas qu'il n'y a rien à faire, mais rien ne m'intéresse. Aucun défit. Aucun intérêt. De nature plutôt impatient, ça n'arrange vraiment pas. Je suis fatigué, je dors mal. Heureusement que je me lève pour emener mon fils à l'école, ça m'oblige à aller bosser après.

Alors je commence à me dire qu'en fait, je ne souhaite plus faire de développement.
Attention, entendons-nous bien : j'adore développer. J'adore programmer. C'est ma passion depuis des années, et j'ai la chance de travailler dans le domaine qui me passionne. Mais qui ne me fait aujourd'hui plus du tout rêver.

Alors je commence à regarder autour de moi. Que vais-je faire ?
J'en sais rien.
Pourquoi pas "monter" dans le développement ? Devenir architecte, chef de projet, scrum master ? Moui, j'essai de me persuader que c'est ce que je veux faire. Mais j'en sais rien. Alors j'essai, je pose des CV dans ce sens, mon expérience de développement et de scrum master font que mon cv tiens plutôt bien la route.
Mais non, on me propose du poste de dev PHP… génial.
Et je ne suis même pas certain d'avoir envie de faire ça.
Alors que faire ?
J'en sais rien.
Je tourne en rond.
Je me remet à penser à mon "histoire". J'y cherche des raisons, des causes, des explications. La principale étant probablement que je suis venu à l'info par passion uniquement. Je voulais bosser dans la mécanique des fluides ou la CAO. Mais j'étais meilleur en info.
Parfois j'ai l'impression d'avoir consumé tout ce qui me faisait vibrer dans l'info. Au moins profesionnellement.
Aujourd'hui je me vois même passer plusieurs jours sans coder (chose que je n'ai en réalité pas du faire depuis plus de 10 ans).
Peut-être qu'aller dans l'info était alors un mauvais choix. Ou plutôt un choix temporaire.

Allons bon, il suffit de changer. Mais pour faire quoi ?
Au début je ne sais pas trop. Et un jour, en mangeant un baggle poulet-bacon-pomme-canelle-sirop d'érable, une sorte d'illumination : je pense que ce qu'il me manque (et manque au monde de l'info en général, même si ponctuellement ça peut être le cas) c'est le côté ingénieur. Ce que j'aime, quelque soit la matière, c'est créer. fabriquer. concevoir. imaginer. réaliser. J'ai toujours été quelqu'un de manuel en plus d'une part d'intellect (je pense qu'il est d'ailleurs souvent difficile de ne pas allier les deux, même si tout le monde ne partage pas mon avis). Je n'ai jamais peur de me salir pour réaliser quelque chose.
Mais c'est bien beau tout ça, mais pour faire quoi ? Ca fait presque 10 ans que je n'ai pas fait autre chose que de l'info.

Parfois j'ai l'impression d'être plus au bord du burnout qu'autre chose. On me dit que j'en ai les symptomes ainsi qu'un certains nombre de caractéristiques.
Alors quoi ? Je fais quoi maintenant ?
Je change de vie ? Comment ?
"En reconversion professionnelle" à 30 ans ?

Et en plus de tout ça je ne suis pas très bon pour clore. Alors je laisse ce post sur un goût d'inachevé, sur beaucoup de suspens… comme ma situation actuelle.

Si vous êtes arrivés jusqu'ici, merci de m'avoir lu.
Si en plus vous avez des conseils à me donner, ou des témoignages, ou n'importe quoi d'autre, merci beaucoup.
Sinon, ben rien, bonne route à vous

  • # classique ?

    Posté par . Évalué à  4 .

    C'est marrant, je retrouve dans ton article beaucoup de situation d'ingénieurs en informatique, électronique.

    Sinon peut-être que la matière te plaît, mais simplement pas l'environnement (hiérarchie, projets, gestion des humains dans la boite, etc.) ? Si c'est le cas, peut-être que tu devrais chercher des projets qui te font rêver, où tu es plutôt libre de faire ce qui te plaît, genre logiciel libre, labo de recherche, mission au bout du monde, etc. ? Bref mets-toi des paillettes plein les yeux :-) On est d'accord, on ne trouve pas ce genre de métier à tous les coins de rue, et c'est pas forcément facile niveau financier et familial. Perso après mon école d'ingénieur, j'avais une folle envie de suivre la voie royale SSII parisienne, du coup je suis parti en Antarctique. Depuis j'ai une idée très claire de pourquoi j'aime l'informatique, et pourquoi je continue dans cette voie. J'aurais été dans une ambiance JAVA/J2EE blabla, j'aurais sans doute changé de métier…

    Si c'est la matière qui ne te convient plus là c'est autre chose, il n'y a sans doute que toi qui puisse savoir ce que tu veux faire réellement… Après la reconversion à 30 ans c'est pas spécialement un problème, tant que tu es vraiment motivé par ta nouvelle activité, et que tu as de l'argent.

    • [^] # Re: classique ?

      Posté par . Évalué à  0 .

      Je suis d'accord, une reconversion demande une petite réserve d'autant plus si tu as une famille.
      J'ai tenté il y a 3 ans une semi reconversion, j'étais dans l'assistance informatique dans une petite SSII et avec un ami électricien on a monté une boite de Domotique où je devais faire un petit peu d'informatique histoire de rentrer quatre sous de plus.

      Résultat, on s'est un peu planté mon collègue a laché il y a un an et demi et je me retrouve tout seul à faire de l'informatique… Ca marche plutôt moyen (je ne suis pas un bon commercial) et je commence à en avoir marre de l'informatique. J'en suis au stade de qu'est-ce que je vais faire l'an prochain…

      Bon courage ;)

    • [^] # Re: classique ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Est-ce que la matière me plait encore ? C'est une bonne question.
      En elle-même probablement oui.
      Professionnellement ? Absolument aucune idée, et je serais plutôt sur la négative en fait.
      En réalité je n'ai jamais vraiment été bien dans les boites que j'ai pu faire. Ok, à part une où je suis resté quelques années, les autres je n'ai en général jamais dépassé quelques mois, un an au plus (bon c'était en CDD de toute façon).
      Pourquoi ? En fait dès que j'arrive, je remarque les défauts. Beaucoup de défauts. Et j'essai de les corriger. Mais ce n'est pas l'avis de tout le monde de corriger les défauts, d'améliorer. Mais je sais que ce que je fais est bien, que c'est pour une bonne raison. Alors j'essaie quand même de corriger. Et parfois ça me met en conflit avec les autres (qui parfois se complaisent dans ce que j'appellerais une sorte de médiocrité). Et au final ça bouffe toute la passion que j'avais pour le développement.
      Et je ne peux pas m'empêcher de vouloir corriger, améliorer. Par exemple tout ce qui est outillage (serveur de sources, bug tracker, intégration continue). Mais aussi au niveau code (tests unitaires, TDD, etc). Ou intégration, déploiement (jenkins, etc).

      Au final j'avais listé trois solutions :

      1. me rendre capable de "retenue", et accepter de travailler avec des personnes qui ont des attentes beaucoup plus faible que moi en terme de qualité, accepter moi aussi de baisser en qualité pour me mettre au niveau
      2. trouver un endroit où les attentes en terme de qualité sont compatibles et/ou un endroit où je peux réellement participer à la création, à l'organisation (aussi bien technique que fonctionnelle), etc
      3. changer de métier

      Et voici le résultat :

      1. juste impossible. Je n'y arrive pas. J'ai beau me forcer, c'est pas possible.
      2. ça c'est juste du rêve. Même dans des boites qui sont pas mal, je n'y arrive pas. Peut-être à condition de bosser dans une boite comme Google, Microsoft (oui oui) ou autre du même niveau. Mais pas facile d'y rentrer, mon niveau passable en anglais n'aidant pas. Et pas forcément envie de partir de France (ben quoi ?)
      3. et si au final le fait que je n'arrive pas à me sentir bien ne serait tout simplement pas que je ne suis pas à la place dans l'informatique ? En fait la seule fois où je me suis senti réellement bien en bossant dans l'info, c'est dans un stage assez spécial. C'était dans un bureau d'étude moteur. Je codais un logiciel qui générait des programmes d'usinage de pignons à chaîne. J'étais entouré de stations de CAO. Et un grand atelier se trouvait en contrebas, bourré de machines outils et de banc d'essai moteurs. Ca j'aimais bien. Ce côté bureau d'étude, qu'on ne retrouve pas vraiment dans les boites d'info. Mais voilà, c'est rare, je ne sais même pas comment retrouver cela. Mais c'est peut-être l'un des rares endroits où j'avais l'impression de faire un boulot qui me convenait.

      Et enfin, par rapport à ce que tu écris :

      Après la reconversion à 30 ans c'est pas spécialement un problème, tant que tu es vraiment motivé par ta nouvelle activité, et que tu as de l'argent.

      L'argent… vaste problème. Entre un loyer trop cher, les enfants, voiture, etc. Pas facile d'avoir de côté pour "plaquer" et repartir à 0 ailleurs.

      • [^] # Le beurre et l'argent du beurre

        Posté par . Évalué à  4 .

        Ce que je vois, c'est que tu veux un bon poste, intéressant, bien rémunéré, où tu as une position importante et en même temps ta priorité est ta famille. Déjà c'est rare ce genre de poste, et comme dit au dessus, les gens qui en ont ne les lâchent pas ;)

        J'étais dans la même situation il y a quelques années. J'ai quitté ma boîte. J'ai quitté Paris. J'ai décidé de monter une boîte. Mon projet a traîné. J'ai commencé à douter. J'ai rejoint une startup parmi les ingénieurs expérimentés du lancement, perspectives de poste à responsabilités. J'ai fait de l'archi, du dév, de l'IT, de la mise en place d'outils, de l'industrialisation de développement, du conseil. J'ai bossé comme un chien. 6 jours sur 7, voire plus. 10 à 15h par jours. La carotte était belle. La boîte fait long feu. Je la quitte. Je me pose des questions…

        J'ai un parcours assez chaotique aussi ; ma reconversion je l'ai faite à 25 ans, moi, pour faire de la programmation. De la conception et du développement. Et j'en fais toujours, et de l'architecture aussi ; de code et de SI, de l'IT aussi. Dix ans plus tard, j'arrête pas de "construire" à chaque fois. Mais tu peux difficilement rester dans une boîte et construire pendant des années. C'est comme quand tu achètes une maison à rénover : soit tu rénoves intégralement ta maison et ça veut dire que tu fais des trucs passionnants tout le temps, que ça va durer, mais aussi que tu vis dans des conditions "en mode travaux" : spartiates, jamais une maison finie, etc. Soit tu achètes du neuf et tu ne fais que profiter, mais tu ne construits pas. Soit tu achètes de l'ancien, avec des rénovations à faire, mais après ? 5 ans plus tard le problème se repose.

        Construire, c'est pas une activité pérenne, ou alors il faut changer de chantier à chaque fois. Comme peuvent le proposer les boîtes de prestation ou les boîtes de conseil. Comme le font les architectes (immobilier). Comme le font souvent les créateurs d'entreprise : monter une boîte et la gérer au quotidien sont des tâches différentes ; il y a pas mal de créateurs d'entreprise qui recommencent avec un nouveau projet ; parce que la création est une étape bouillonnante d'une entreprise, mais la gestion d'une boîte établie c'est différent.

        J'ai pas vraiment de conseil à donner ; je pense que si tu prends une petite semaine de congés par an c'est pas assez pour relativiser les merdes du quotidien, et ce n'est pas assez non plus pour en voir tous les avantages. A un moment, quand j'en avais vraiment marre de mon taff, je me posais la question de carrément me tirer pour visiter le monde pendant 6 mois, voire plus. Et je ne suis pas parti : je me suis dit que partir en vacances pendant 3/4 semaines c'était bien, mais plus je commençais à m'emmerder d'être "simplement spectateur". Je m'en suis rendu compte en sortant de mes études, quand je suis parti pendant 1 mois et demi vadrouiller à travers la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce… si je n'avais pas pris ce recul (si je n'en avais pas eu la chance, aussi), bah je serais parti 7 ans plus tard, sur les routes du Tibet.

        Et finalement je me suis barré dans les Alpes. C'est pas la fête du slip au taff, mais au moins je suis dans un coin qui me plaît. J'ai rien résolu du tout de mes questions existentielles ; mais je ne me les poses désormais que ponctuellement, quand mon boulot me gave :)

        Bon… en ce moment j'avoue que c'est le cas :-p

  • # Prends des vraies vacances ?

    Posté par . Évalué à  5 .

    • Écoute ce que les gens qui te connaissent bien te disent, lâche un peu de lest (ils ont du te le dire un paquet de fois, déjà), consulte en parallèle un pro de l'écoute (?). Et sinon, tu as l'air d'aller très bien : c'est plutôt rassurant de se poser des questions importantes sur le truc pro/personnel dès 30 ans, je pense.
    • Plutôt que de balancer des CV, tu pourrais aussi chercher la boite qui démarre (mais tu l'as peut-être déjà fait) : les rencontres cools, ça arrive régulièrement.
    • Achète-toi une liseuse et va bouquiner quelques jours sur une plage ?

    Zenitram président !

    • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Ha les vacances. C'est quoi déjà ?
      Le truc c'est qu'en changeant trop souvent de boite, ben les vacances j'en ai pas beaucoup. De vrai vacances (donc pas à chercher de taff) j'en ai eu 1 semaine à Noël, et les précédentes remontait quasiment à 1 an.

      Merci pour le côté rassurant. Même si j'ai parfois plutôt envie de tout plaquer qu'autre chose.

      Et pour les boites, je sais pas si j'ai envie de me lancer dans une boite qui démarre. Si c'était le cas ce serait plutôt la mienne. Mais je tiens à ma famille, et les dernières années m'ont fait comprendre que c'est le plus important (un enfant avec des malformations à la naissance et plusieurs opérations avant ces 7 mois, un frère qui se suicide, un fabuleux grand père qui décède). Et je ne suis pas certain que ce soit vraiment compatible avec une affaire naissante.

      Et sinon, ben la plage n'est pas à côté de moi, et j'aime encore bien les livres papiers ;-)

      • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

        Posté par . Évalué à  0 .

        Même si j'ai parfois plutôt envie de tout plaquer qu'autre chose.

        Donc tu as envie de tout plaquer.
        Quand le travail mène à l'aporie, c'est peut-être ce qu'il faut faire…
        Cause avec tes proches, ne cesse pas : raconte ton bazar. Plus précisément que sur linuxfr.

        Zenitram président !

      • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        le but n'est pas de te montrer qu il y a plus malchanceux que toi, mais bon comme c'est dans le sujet autant en profiter. Ce sont des experiences de la vie, y en a dont le probleme le plus important c'est une batterie de voiture qui lâche, et bien nous on a des vrai emmerdes ! c'est comme cela, je ne peux rien y faire et je fais avec.

        j'ai la chance d'avoir une fille qui a eu des malformations genetiques, on tente de corriger ca va mieux avec le temps. Je le prend de manière grammaticalement stricte 'malformé'. Dans la famille on appel cela une fille exceptionnelle non pas dans le sens de tout les jours mais plutôt dans le sens exception par rapport aux autres. un peu comme les obese qui se disent en leger surpoids :), c'est pas faux et ca aide mentalement plutôt que d'etre dans le negatif tous le temps. Nous sommes pas mal de parents a le faire. D'autre préfère extra-ordinaire, je reconnais avoir un peu de mal avec celui la :).

        J'avais mis en photo sur wikimedia sa malformation avec une licence vraiment libre, étonnamment je suis assez fière de ma fille qui est dans pas mal de thèse internationale \o/ et sur wikipedia dans au moins 12 langues

        La deuxième a eux 8 anestesie general pour un souci anodin qui revenait tous le temps, a 3ans. Mon frere est décédé dans mes bras, je voyais que le massage cardiaque ne servait a rien. Bref c'est dur mais il faut avancer quoiqu'il en coute.

        Mais j'y pense tu prend peut etre un traitement anti allergique ou des antibio, ca détruit pas mal le moral.

        Je rejoins l'idée de prendre des vacances, des vrais. Peu importe ou. 15 jours est un minimum. Aux soleil c'est mieux. j'habite prés de biarritz, si tu ne te ronge pas les ongles des pieds en public :) tu peux venir avec tous le monde.

      • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Hello,
        je crois que tu n'es pas le seul dans cette situation, professionnelle j'entend. Le problème est que tu semble être surqualifié pour ta région, en France hors de Paris, point de salut pour les boites intéressantes malheureusement ; hormis quelques exceptions en province qui confirment la règle.

        Perso je dirais qu'il te faudrait trouver un taff alimentaire en info et en parallèle essayer de monter ta boite, si familialement tu arrive à gérer. On pousse pas assez en France l'entreprenariat c'est dommage, alors qu'aux US les ingés montent des boites ici on serait juste bon à être salarié.
        Perso j'ai mis des années à trouver une idée qui m'intéresse et qui pourrait rapporter de l'argent. Peut être qu'il faudrait que tu réfléchisses à ça, devenir son propre éditeur et voir son "bébé" logiciel grandir ca vaut tous les jobs de salarié je pense.
        Bon courage et ne les laisse pas te dégouter de ta passion tu vaux mieux et à 30 ans tu es super jeune, fonce.

        http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

        • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          tu semble être surqualifié pour ta région, en France hors de Paris, point de salut pour les boites intéressantes malheureusement

          Et pourtant, je suis dans une des plus grandes villes de France, une qui fait partie des plus agréable à vivre, etc.

          te faudrait trouver un taff alimentaire en info

          Ca j'ai déjà, mais c'est juste impossible à garder, comme mentionné plus haut, j'ai beau me forcer c'est juste pas possible. L'informatique n'a jamais été alimentaire pour moi, et ça ne changera pas (de toute façon je ne le veux pas).

          Après, monter une boite. Déjà pensé. Presque fait il y a un peu plus de 5 ans. Et c'était pas le bon moment, je n'était pas prêt pour ça. Et pourtant, l'histoire m'a montré que j'avais eu une idée réaliste, réalisable et bigrement intéressante. Aujourd'hui je pense que j'ai ni l'idée ni vraiment la motivation pour faire ça.

          • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Et pourtant, je suis dans une des plus grandes villes de France, une qui fait partie des plus agréable à vivre, etc.

            Je suis à Lyon, 3ème ville de France il me semble après Marseille, et côté high-tech c'est presque le désert..

            Pour le montage de boite je l'ai vécu aussi en 2005, des erreurs, pas un très bon souvenir mais pourtant j'ai envie de retenter le coup différemment. Il me semble que tu n'es pas seul à vivre plus ou moins la même chose et à mon avis la seule issue est de créer son projet. Personnellement je me dis qu'au mieux avec mon projet je pourrais en vivre et au pire je pourrais me faire remarquer par une boite intéressante qui ne veut pas juste recruter un dev mais veut embaucher le dev de tel projet libre, ce qui change toute la relation. Et une telle boite pourrait même accepter le télétravail dans ces conditions..
            Perso j'ai pu négocier avec mon employeur de pouvoir travailler à plein temps sur mon projet opensource que j'avais démarré avant d'arriver, car il répond à un besoin interne et qu'il n'y avait pas d'alternative libre. Mais pour ça faut démarrer un projet ou bien participer au dev d'un projet libre connu. Te faire un nom, avoir une référence, ca peut t'aider à trouver un bon poste. J'ai un exemple en tête d'un dev qui commit sur GCC et il y est arrivé comme cela :)

            http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

            • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

              Posté par . Évalué à  0 .

              Je suis à Lyon, 3ème ville de France il me semble après Marseille, et côté high-tech c'est presque le désert..

              Et ?
              Toulouse, Bordeaux, Grenoble, Quimper, Cahors, Rennes, Pau, Tarbes, etc. etc. Il y a de l'informatique de pointe partout.

              Mais on ne connait pas toujours les boîtes d'informatique de pointe.
              Je connais davantage le domaine de l'informatique industrielle. Mes exemples concernent donc plutôt cette branche.

              Lyon est très industrielle. Je suis étonné qu'il y ait peu d'informatique industrielle de pointe sur Lyon.

              • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Ca dépend la définition d'informatique de pointe. Je ne connais pas l'info indus et à vrai dire ca m'intéresse pas, cependant oui Lyon est très industrielle, mais ca veut dire Grand Compte et en général ça correspond à envoyer 3 tonnes d'emails et 15 réunions par semaines pour rien dire, j'appelle pas ça la high-tech, enfin chacun sa vision du paradis :)

                http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

                • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Mais autour des grands comptes gavitent plein de plus petites entreprises. Les grands comptes gèrent les projets (emails, réunions, tableaux Excel) et les petites entreprises font le vrai travail, vraiment high-tech.

                  Et les industries ont aussi besoin d'informatique de gestion : gestion des achats, des stocks, des processus,… Et pour gagner en rentabilité ces industries doivent améliorer sans cesse leurs outils informatiques de gestion. Donc j'aurais tendance à croire qu'il y a des possibilités d'informatique de gestion de pointe autour de Lyon. Mais je n'y suis jamais allé voir, donc je me trompe peut-être.

                  • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                    C'est pas faux. Maintenant, j'ai toujours vu l'informatique de gestion comme quelque chose d'ennuyant… Peut-être à tord, je ne sais pas.
                    Mais par contre, pour le côté industriel, je pense que c'est dans cette direction que je vais finir. Que ce soit dans l'informatique ou pas (peut-être pas à l'heure actuelle).

                    Par curiosité, tu bosses dans quoi ?

                    • [^] # Re: Prends des vraies vacances ?

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      En informatique industrielle j'ai travaillé pour les télécommunications UMTS et satellite, l'aéronautique civile, les réseaux de distribution d'électricité.

                      Dans ces domaines, il y a le coeur du métier, mais aussi tout autour une importante quantité de programmes "support" : outils de test, de simulation, de génération de code, analyseurs de trafic, etc. qui sont très intéressants, sans avoir les contraintes du logiciel embarqué.

  • # les bon postes sont gardés

    Posté par . Évalué à  2 .

    Quand je quitte un boite pour une autre, j'ai aussi ce probleme, poste existant inintéressant, avec le salaire du meme niveau a faire ce que personne ne veut faire. Nouvellement arrivé dans l'entreprise je n'ai droit a la parole que au bout d'un an d'excellent service rendu, ou je me suis donné a 120%.

    bref c'est la vie et je me suis appercu que les postes interressant/qui m'interresse sont rarement disponible car effectivement les personnes qui les ont ne les lâche pas :). Je comprend je ferai pareil.

    Souvent ces personnes sont resté plusieurs longues années dans l'entreprise pour y arriver. Peut importe leur niveau, ils y en a des bon et des mauvais.

    Pour avoir ce genre de poste en arrivant, il faut un coup de bol, ca pas l'air d'etre ton cas ou ciblé une entreprise ou ce sera un jour possible de l'avoir. faut prévoir 6 a 8 ans d'ancienneté, et un accident :p ou une promotion interne /o\

    actuellement j'ai eu du bol donc je touche du bois pour que cela continue, et effectivement je n'ai surtout pas envie de partir.

    J'ai eu une période assez longues ou je ne m’étais pas inscrit au pole emploi 9 mois, divorcé, pension alimentaire à payer + credit maison + nounou pour 2 enfants, pour tester si c'est possible de ne pas bénéficier d'aide de l’état sans toucher au réserve. Ma vision du monde du travail a compris assez vite que l'activité était nécessaire, et même les boulots assez peu motivant le devenais. A benir la SSII ou tu fais du PHP/mysql versionné dans un fichier zip envoyé par mail pour la date.

    Il faut trouver un moteur pour te motiver, dans certaine entreprise j'ai pu passer des diplômes, si je n'avais pas eu la carotte même petite du diplôme je pense que je me serais retrouver a m'ennuyer grave.

    expert auprès des tribunaux ? ca pimentera ta vie. Bénévole dans une asso. stagiaire au CEA. travailler chez ATOS (nan la je déconne ). Ou changer de voies, faire de l'informatique industrielle, Elever des chèvres dans le larzac. Changer de pays ?

    • [^] # Re: les bon postes sont gardés

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Changer de pays ?

      Je rêve du Canada ou des pays nordique. Mais bon avec des enfants tu connais le problème…

      http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

      • [^] # Re: les bon postes sont gardés

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Quel est le problème avec les enfants ?
        Des gens qui changent de pays régulièrement avec des enfants ça existent et ils ne sont pas tristes. ;)

        Notamment il y a des métiers où cela est pratiquement nécessaire (comme dans les groupes pétroliers).
        Je ne dis pas que c'est facile mais c'est loin d'être inimaginable.

        • [^] # Re: les bon postes sont gardés

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Oui enfin je suppose que le groupe pétrolier paye les frais … et il faut pas être séparé de la mère des enfants … bref :)

          http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

          • [^] # Re: les bon postes sont gardés

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Oui enfin je suppose que le groupe pétrolier paye les frais

            J'ai donné un exemple, changer de pays une seule fois (pour peu qu'il ne soit pas à l'autre bout du monde) n'est pas si cher par rapport à un déménagement classique au sein de la France, en tout cas si tu fais ça une fois ou deux au cours de ta vie c'est accessible financièrement.

            et il faut pas être séparé de la mère des enfants

            J'admets que c'est un gros problème que je n'avais pas envisagé, mais cela ne semble pas le cas du l'auteur du message original ce qui laisse de ce point de vue cette possibilité à sa portée.

  • # Philosophie de cartoon

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Ce qui est sur, c'est que tu sais écrire. Pas juste techniquement. Merci pour ce texte, c'est pas comme si on lisait souvent (c'est vous que je regarde, la presse) des textes aussi pertinents sur la question (la situation des ingénieurs / codeurs, et plus généralement des mecs de 30 ans qui bossent en France et qui ont besoin que ça ait un minimum de sens) donc merci. Et c'est clairement un truc que tu peux faire, make no mistake you are a natural columnist.

    Pour les conseils, les témoignages, n'importe quoi d'autre, il me revient ce mot de Master Ugway (de Kung-fu Panda) "On rencontre souvent son destin sur la route qu'on prend pour l'éviter". Le voyage vient à l'esprit. Pars, trouve n'importe quel prétexte (de préférence pas des vacances) pour aller passer quelques semaines ailleurs. Et reviens, tu verras, ça donne du recul. Embrasse tout le monde autour de toi.

    • [^] # Re: Philosophie de cartoon

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Merci pour les compliments ;-)
      Et pourtant, j'ai écris ce texte quasiment d'une traite. J'ai juste retouché un paragraphe, mais c'est tout.

      make no mistake you are a natural columnist

      Bon ben il ne me reste qu'à le publier dans un média alors. Si certains ont des suggestions :)

      Sinon j'aime bien la citation. Malheureusement je ne vois pas vraiment comment je peux partir. Ne serait-ce que par rapport à ma famille. Peut-être que c'est ce qu'il me faudrait. Mais je pense que ce n'est pas possible actuellement.

      Je cherchais une citation sur la voyage mais je n'ai pas retrouvé celle que je voulais. Donc en voici deux autres ;-)

      "A quoi sert de voyager si tu t'emmènes avec toi ? C'est d’âme qu'il faut changer, non de climat."

      "Le voyage est un retour vers l'essentiel."

  • # Monte ta boîte de conseil......

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    ça existe pas une boîte de conseil en info ?
    Alors oui, ce sont des missions…donc pas d'argent tous les mois au début. Quoique… ça dépend. Faut démarrer avec la boite d'info d'un pote…

    Faudra juste pas compter les heures, et c'est pas dit que la vie de famille apprécie… mais si tu t'éclates… La région parisienne a ceci de bon que tout est assez proche.

    • [^] # Re: Monte ta boîte de conseil......

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Ha oui mais pas question d'aller à Paris. A moins vraiment d'un truc exceptionnel, et encore.
      Et le conseil, c'est pas vraiment pour moi. Le côté mission n'est pas mon truc, c'est pas pour rien que je refuse les SSII.

  • # Mes deux centimes

    Posté par . Évalué à  2 .

    En tout cas, si ta situation ne te convient plus, change.

    "Je voulais bosser dans la mécanique des fluides ou la CAO."
    On a du mal à trouver de bons développeurs (info) pour bosser dans ces domaines.

    • [^] # Re: Mes deux centimes

      Posté par . Évalué à  6 .

      On a du mal à trouver de bons développeurs (info) pour bosser dans ces domaines.

      • [^] # Re: Mes deux centimes

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Hum… probable. Peut-être que je cherche mal alors…

        • [^] # Re: Mes deux centimes

          Posté par . Évalué à  3 .

          Ah mais personne n'a dit que les entreprises recherchent de bons développeurs.
          Juste que lorsqu'on en cherche, il est difficile d'en trouver (idem pour quasi tous les autres jobs).

          • [^] # Re: Mes deux centimes

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Moui… sauf que forcément c'est le chat qui se mort la queue.
            Si les entreprises n'en veulent / cherchent pas, les bons dev arrêtent de développer (ou arrivent à se mettre au niveau des attentes basses des autres). Et lorsque les entreprises cherchent ensuite des bons dev, ben il n'y en a plus. Normal. Mais bon, faut pas se plaindre de ne pas en trouver après.

            Ca me fait penser à une offre qu'on ma transmise il n'y a pas longtemps.
            Bla bla bla, descriptif, bla bla bla, startup, bla bla bla, dev, admin, sysadmin, etc, bla bla bla
            25k junior à 35k senior

            Heu…
            35k ? senior ? dans une grande ville (donc avec un coût de vie assez élevé) ?
            Ben faut pas se plaindre de ne pas trouver de bon seniors à prix. L'expérience, les qualités, les compétences, ça se paye.

    • [^] # Re: Mes deux centimes

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Pour le moment j'ai pas vu grand chose dans le domaine. A voir.

  • # le télétravail ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    As-tu essayé de postuler n'importe où en France, en proposant de télétravailler et d'être sur place par exemple un jour par semaine ?

    Reste à trouver une entreprise qui ne considère pas que les gens bullent quand on ne les voit pas au bureau…

    La supériorité de Windows sur Linux http://t.co/DVzDjqwZ6B

    • [^] # Re: le télétravail ?

      Posté par . Évalué à  4 .

      Quitte à buller autant le faire au bureau, ça soulève moins de questions …

    • [^] # Re: le télétravail ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      J'y ai déjà pensé, mais :

      • c'est loin de courir les rues
      • au final ça ne change pas tant que ça, un mauvais poste que ce soit en télétravail ou non ça reste un mauvais poste
      • je ne suis pas certain de vouloir continuer le dev, et suis prêt à bouger géographiquement pour autre chose
  • # 42

    Posté par . Évalué à  2 .

    Tu as pensé à devenir développeur indépendant, en te spécialisant dans les "projets innovants" ? (un exemple : http://www.miximum.fr/) Ça te permettrait d'assurer la qualité du code, de choisir tes projets, tes clients, tes méthodes de travail. Financièrement, c'est un peu plus compliqué mais si tu as droit aux indemnités chômage, ça te laisse un peu de temps pour définir ton offre, ton image de marque, et pour prospecter.
    Perso, j'ai rejoins une SCOP, et je te conseille cette solution si tu ne veux pas te lancer tout de suite en Entreprise Individuelle : ça te libère de la compta et ça permet de naviguer plus facilement entre statut de salarié et d'entrepreneur.

    • [^] # Re: 42

      Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 05/05/13 à 08:45

      Je te plussoie mon ami.

      Faire ton truc perso, voire faire du dev ou autre à temps partiel pour démarrer un projet perso.

      Tu as peut-être une ame de créateur et le boulot t'ennuie à mourir.

      Attention, faut de la motivation à 200%.

  • # Journal

    Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

    Ca se fait de passer une entrée de forum en journal ? (enfin si ça a un quelconque intérêt…)

    • [^] # Re: Journal

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Tu aurais plus de retour, faudrait demander à un admin si c'est possible de conserver les commentaires.

      http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

      • [^] # Re: Journal

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        En général on évite de garder les commentaires (en tout cas c'est le cas entre journaux et dépêches). Les commentaires sont rarement les mêmes dans les trois zones.
        Mais la question était plus de savoir si certains trouveraient ça intéressant ou si

        • c'est pas intéressant car déjà dans les journaux
        • c'est pas un journal
        • c'est pas intéressant

        (intéressant au sens qu'il y ait débat, avis, etc, pas forcément pour moi uniquement)

        • [^] # Re: Journal

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Perso je trouve ton texte intéressant et pour un journal tu peux écrire ce que tu veux c'est pas comme une news.

          http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

    • [^] # Re: Journal

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ça mérite un journal, je suis d'ailleurs très content d'avoir trouvé ton texte en errant sur le forum.

  • # SSII

    Posté par . Évalué à  2 .

    Il ne faut pas vouer aux gémonies les SSII. Certaines présentent des avantages :
    - missions au forfait
    - tu baignes dans un milieu d'informaticiens, donc tu peux parler informatique avec des tas de collègues
    - changements de missions, donc diversité
    - parfois les seuls intervenants sur des sujets intéressants (certaines grosses entreprises sous-traitent à mort, donc pour travailler sur le sujet, il faut être sous-traitant)

    D'ailleurs les SSII se nomment désormais ESN, Entreprises de Services du Numérique.

    • [^] # Re: SSII

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Pour le changement de nom j'y vois surtout de la poudre aux yeux. Et l'expérience que j'ai des SSII (surtout de repasser derrière) est que c'est quand même souvent désastreux.

      Mais si je reprend tes points :

      • forfait : de toute façon, mission à la régie c'est pas du tout ce que j'ai envie, mais vraiment pas du tout
      • milieu d'informaticiens : ayant bossé principalement en startup ou chez des éditeurs de logiciel, le milieu je l'ai déjà
      • missions : oui, mais dans l'autre sens tu vas rarement toucher un projet dans la durée (> 1 ou 2 ans), tu ne vas faire qu'intervenir ponctuellement au final, avec malheureusement un soucis de la maintenance, de la qualité qui diffère (je ne dis pas que ça n'existe pas, juste que c'est souvent différent)
      • c'est le point le plus triste, surtout en info : l'externalisation est tellement présente que c'est parfois le moyen obligé.
  • # ingénieur

    Posté par . Évalué à  2 .

    Dans l'informatique il y a d'autres métiers que codeur :
    - qualiticien
    - rédacteur de cahier des charges
    - testeur
    - architecte
    - scrum master, tu l'as cité toi-même
    - etc.

    Par ailleurs par rapport au travail de codage, je rebondis sur ce que tu dis :

    ce qu'il me manque (et manque au monde de l'info en général, même si ponctuellement ça peut être le cas) c'est le côté ingénieur

    Alors c'est simple, dès que tu dois faire une tâche rébarbative, tu crées un programme pour la faire à ta place. Ça c'est un travail d'ingénieur. C'est ce que je fais chaque fois que possible.

    L'informatique est un domaine où tu peux laisser libre cours à ta créativité. Tu n'es pas bridé par des délais de réalisation de prototypes, d'achat de composants. Tu peux créer aussi vite que ta pensée le permet (ou ton clavier, ou ton CPU).

    • [^] # Re: ingénieur

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      L'informatique est un domaine où tu peux laisser libre cours à ta créativité. Tu n'es pas bridé par des délais de réalisation de prototypes, d'achat de composants. Tu peux créer aussi vite que ta pensée le permet (ou ton clavier, ou ton CPU).

      Hum… oui et non. Car si tu n'es pas bridé par des délais "physiques" tu es bridés par tellement d'autres choses que je ne vois pas vraiment la différence. Bridé par des mises en prod, par des cycles en V, par des specs, par des dates "vendues", etc.

  • # rue89

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    C'est de toi l'article sur Rue89? Ça colle plutôt bien … :x

    Is it a Bird? Is it a Plane?? No, it's Super Poil !!!

  • # meme situation - peut etrre une solution tiers :)

    Posté par . Évalué à  0 .

    Bonjour,

    Je viens avec mon commentaire…
    J ai aussi bossé à Lyon presque 6 ans! (ingé sys), et j ai aussi une famille.

    Le souci est multiple, et le cadre de travail en France ne me convenait pas:

    -> SSII quasiment obligatoire (les boites n embauchent plus en direct)
    -> Salaire intéressant mais perspective d'övolution ridicule ou presque

    jusqu au jour ou…

    Je me suis dis pourquoi pas aller voir ailleurs (pas si loint) :D
    -> Genève

    Résultat, augmentation de salaire (au niveau de vie Suisse…), certe avec un peu plus d heure (quoique vu les heures sup qu on fait en France…), plus de SSII, n travail plus intéressant …
    Ici les devs sont choyés et trés demandés.

    Je dirais pour résumer que quitte à te faire un peu chier autant que ca vaille le coup :)
    Si tu veux + d infos /msg.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.