Forum Linux.général Retour d'expérience sur Linux en école élémentaire ?

Posté par . Licence CC by-sa
5
28
août
2015

Bonjour,

En faisant une recherche sur le net, je suis tombée sur ce fil.
Comme il date un peu, j'ai préféré en refaire un autre, en espérant que vous pourrez m'aider.

Voici mon cas : je suis conseillère municipale d'un petit village et je recherche tout retour d'expérience sur le passage à Linux dans une école élémentaire (ou même dans une école maternelle, éventuellement).
En effet, pour des raisons budgétaires (on n'a pas les moyens de payer des licences pour chaque pc) mais aussi pour ouvrir un peu l'horizon des élèves (non, il n'y a pas que Windows dans la vie), nous souhaiterions passer progressivement à Linux dans l'école.

Nous devons offrir aux enfants et aux enseignants tous les outils/usages dont ils disposent actuellement (réseau local, photocopieur/imprimante en réseau, wifi, VPI, logiciels de bureautique/messagerie aptes à valider le B2i, etc…)

Quelle distribution utiliser, sachant qu'il faut que ce soit simple pour les enfants … et les enseignants … et pour nous, conseillers municipaux, pour installer tout ça, car nous n'avons pas de services techniques pour s'en occuper ?
Quelle formation pour ces 3 types d'acteurs est à envisager (élèves, enseignants, "administrateurs" )?
Comment faire cohabiter sur le réseau local de l'école des machines sous Linux et d'autres sous Windows ?

Merci par avance pour toutes les infos, liens et aide que vous pourrez m'apporter !
Bien cordialement.

  • # Hum, ça risque de ne pas être simple.

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 28/08/15 à 18:02.

    En fait tout tient dans le "etc …". Il faut recenser tous les outils et usages actuels. En fait là ou je tique c'est sur "photocopieur/imprimante", mais probablement que dans "etc", il y a aussi des trucs du style "tableau numérique (ou je ne sais pas commentça s'appelle), et là ca risque de coincer.

    Le mieux est de faire appel à une association (peut-être que l'AFULL ou l'ADULLACT pourraient aider).

    En tout cas, bravo pour la démarche.

    • [^] # Re: Hum, ça risque de ne pas être simple.

      Posté par . Évalué à 5.

      Bonsoir,

      Merci pour votre réponse et votre piste associative : je vais creuser de ce côté.
      Ce que j'ai vu pour l'instant me montre qu'il y a finalement beaucoup de municipalités qui commencent à s'intéresser au libre de manière générale. Agréablement surprise ! :)

  • # abuledu et ryxéo

    Posté par . Évalué à 6.

    Bonjour, oui ça fait … 15 ans qu'on fait ça :o)

    L'information est un peu difficile à trouver mais promis on s'améliore :

    1. Un serveur pour réseau scolaire, c'est notre solution historique http://www.ryxeo.com/abuledu-simple-a-administrer/
    2. Des logiciels pédagogiques faits sur mesure http://www.ryxeo.com/la-suite-logicielle-abuledu/
    3. Des ressources éducatives libres https://www.ryxeo.com/abuledu-data/
    4. Des solutions du genre "connexion à distance sur le serveur de l'école" https://www.ryxeo.com/mon-ecole-a-distance/

    Et quelques coups de projecteurs: https://www.ryxeo.com/wp-content/plugins/newsletter/do/view.php?id=13 ou https://www.ryxeo.com/wp-content/plugins/newsletter/do/view.php?id=17

    Tout ça adossé à un réseau de revendeurs qui maillent le territoire national car nous avons une vision du développement économique "local" et non "pyramidal" :)

    amicalement,
    Éric

    • [^] # Re: abuledu et ryxéo

      Posté par . Évalué à 5.

      Bonsoir,

      Merci pour votre proposition, que nous allons étudier.

      J'ai cependant oublié de préciser que nous comptons "administrer" nous-même le réseau et le parc informatique de l'école. Oui, beaucoup de travail, je sais bien !

      Comme beaucoup de très petites communes, notre budget est très réduit, et l'équipement et la maintenance informatique de l'école tiennent surtout aux éventuelles compétences des conseillers municipaux et à leur bonne volonté… ce qui pose le problème de la pérennité de la maintenance au delà de notre mandat, j'en suis bien consciente (sujet d'ailleurs évoqué ici, par un autre acteur, conjoint d'une enseignante).

      Bien cordialement.

    • [^] # Re: abuledu et ryxéo

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonjour,

      C'est dommage que l'on ne peut pas accéder à certains liens depuis l'étranger.

  • # Aucune expérience, mais …

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Je n'ai aucune expérience mais j'ai quelques idées de pistes à explorer. C'est un projet assez excitant!

    La première chose à faire est d'enlever les “petits points” dans le projet, pour deux raisons. La première c'est parceque on ne peut pas traduire les petits points en problème que l'on résout par une action concrète. La seconde est que c'est plus facile de trouver de l'aide quand on demande une aide bien délimitée sur un sujet concret, surtout si l'aide est bénévole. Si on demande de l'aide pour “passer le système informatique d'une école sous Linux” on demande quelque chose d'assez flou et de mal délimité en termes de temps et d'effort, tandis que si on demande de l'aide “pour partager une imprimante sur le réseau de l'école sous Linux” on augmente ses chances de trouver une bonne âme. :)

    Donc le premier point à régler c'est de penser à tout ce que font les élèves et les enseignants avec le parc actuel, en étant assez précis dans ses descriptions, du genre “Lucas veut connecter le rétroprojecteur à l'ordinateur et l'utiliser pour afficher son fichier Libre Office pendant son exposé.” ou bien “Aggripine emmène ses élèves dans la salle info pour faire des recherches Internet sur le cycle de l'eau, les élèves prépareront un dossier qu'ils imprimeront ou enverront par email à Tartempion.” Si il y a beaucoup de points il faudrait faire (au moins) deux groupes, en fonction de l'importance des tâches de façon à pouvoir se concentrer sur les points cruciaux au début de la transition puis à s'occuper du reste plus tard – ou à revenir en arrière si on se rend compte que c'est la grosse cagate. La transition peut aussi se faire graduellement, par exemple en commençant par les postes élève (voire par quelques postes élève) et en finissant par les ordinateurs qui gèrent l'imprimante ou d'autres périphériques (si ils existent chez vous).

    Pour la formation la personne qui s'occupe déjà du système à l'école devrait faire l'affaire, sans forcément passer par une formation particulière quitte à se former sur le tas au fur et à mesure que des problèmes surviennent. La personne en question peut éventuellement se faire la main sur Linux et expérimenter diverses configurations en utilisant Virtual Box. C'est un programme qui “simule un ou plusieurs PC” sur lesquels on peut installer Linux (il faut juste avoir de la place sur le disque dur de son vrai PC). En utilisant ce logiciel on peut avoir un Linux virtuel sur un Windows et essayer de convaincre ce brave Linux d'imprimer un document ou d'envoyer un mail par exemple.

    Dans la perspective d'avoir une aide technique humaine et concrète, il me semble tout à fait approprié de contacter un groupe d'utilisateurs de Linux local ou une association similaire, et pourquoi pas de faire une réunion avec les parents d'élèves intéressés car il n'est pas invraisemblable que certains parents aient une expérience en la matière et soient prêts à aider l'école. Dans cette prise de contact, cela peut-être utile de mentionner la liste des points cruciaux parcequ'elle montre des problèmes concrets et témoigne aussi du fait qu'on cherche effectivement de l'aide et pas un larbin qui fera tout à notre place.

    Ce serait important d'essayer de contacter le rectorat à ce sujet, dans le but surtout d'accéder à des retours d'expérience de personnes ayant déjà fait ce genre de transition dans d'autres établissements: leur expérience sera précieuse.

    Ce pourrait aussi être intéressant de tenir un journal de bord (par exemple un blog) sur les points techniques su projet, car il pourrait intéresser plus tard des gens qui veulent mener à bien un projet similaire.

    Et puis il y a toujours LinuxFR, forum accueillant où on peut poser des questions. :) Bonne chance!

    • [^] # Re: Aucune expérience, mais …

      Posté par . Évalué à 3.

      Bonsoir,

      Merci pour votre instructive réponse ! :)

      Effectivement, nous en sommes au début du projet, et vous avez totalement raison sur les "petits points", comme votre collègue me le faisait remarquer plus haut avec les "etc."
      De la précision pour commencer, donc.

      En ce qui concerne le rectorat, j'ai un contact avec le responsable TICE de la circonscription, qui verse déjà du côté de Linux, ce qui est un bon point pour notre projet.

      Outre les problèmes techniques que nous allons devoir affronter, il y a aussi tout l'aspect humain du "changement" à traiter.
      Le plus difficile sera à mon sens de convaincre les enseignants qui redoutent un surcroît de travail (j'ai été enseignante, je les comprends !) ou un système qui ne fonctionne pas "simplement" (on oublie la ligne de commande, ils n'accepteront jamais ça).
      Le problème étant qu'il va être difficile de leur "vendre" un truc qu'ils n'ont surtout pas demandé !
      Donc, si vous avez des retours sur la partie "gestion des utilisateurs" (profs ou pas) dans ce genre de transition, je prends !

      Concrètement, nous n'avons que 2 conseillers municipaux (dont moi) qui pourraient s'occuper du projet… Jusque là, il n'y avait personne pour vraiment gérer le parc info de l'école.
      Il faut effectivement creuser du côté des parents d'élèves, avec la même contrainte sur la pérennité que pour nous-mêmes.
      Sur le journal de bord, nous comptions en effet garder une trace de notre périple, au moins pour pouvoir aider ensuite d'autres communes à réaliser la même transition.

      Merci pour la piste avec Virtual Box. Je vais tester ça.

      Et oui, LinuxFR est un lieu très accueillant que j'avais déjà fréquenté il y a quelques années pour l'installation de ma première distribution. :)

      • [^] # Re: Aucune expérience, mais …

        Posté par . Évalué à 3.

        Le problème étant qu'il va être difficile de leur "vendre" un truc qu'ils n'ont surtout pas demandé !

        Dans ce cas, pourquoi ne pas leur demander de payer ce qu'ils veulent :D

        Plus sérieusement, pour que la transition se passe bien, il faudra que ces enseignants soient acteurs du changement, plutôt que de leur faire subir. Je pense qu'en étant suffisamment clair (windows coute cher par rapport à une solution Linux , avec des chiffres à l'appui), ils pourront comprendre.

        Sinon, pour info, mon épouse utilise Linux (ubuntu) sans jamais utiliser une seule ligne de comande ;). Mais c'est moi qui administre.

      • [^] # Re: Aucune expérience, mais …

        Posté par . Évalué à 4.

        Effectivement, nous en sommes au début du projet,

        et on est deja le 31 aout, la rentrée, c'est demain,
        donc c'est un projet pour la rentrée de septembre 2016, c'est bien d'anticiper.

        pour avoir travailler 5 ans (2002 à 2007) dans une mairie, en tant que Technicien Info en charge des Ecoles, et en collaboration avec les responsables TICE du rectorat, le plus gros frein que vous allez rencontrer, c'est les enseignants,
        en effet, beaucoup de ceux que j'avais croisés (40 etablissements scolaires sur 5 ans, ca en fait) etaient "refractaires" car ils n'avaient pas été formé pour utiliser Linux, les logiciels libres (libreoffice, gimp). J'espere que cela a changé depuis 2007.

        donc il vous faudra deja convaincre les enseignants pour leur faire accepter le changement,
        pour qu'ensuite ils le repercutent dans leurs enseignements.

        j'utilisais à l'epoque plusieurs pistes pour cela :

        • le PRIX : "pour le prix d'un PC avec windows, office, photoshop, je vous met 2 voire 3 PCs avec windows, libreoffice, gimp…"
        • la LEGALITE : "un eleve formé à GIMP, peut LEGALEMENT, aller telecharger GIMP pour l'installer sur le PC à la maison", ce n'est pas le cas s'il est formé sur Microsoft Office ou Adobde Photoshop
        • l'EGALITE : "tous les eleves n'ont pas les moyens de se payer un ordinateur à la maison avec Microsoft Office + Photoshop"

        ca marchait assez bien deja pour justifier d'avoir openoffice au lieu d'office2003 à l'epoque

  • # AmonEcole

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    AmonEcole (http://eole.orion.education.fr/diff/) est une solution édité par l’Éducation nationale qui répond au problématique des établissements du primaire.

    C'est une solution libre, ouverte et gratuite et est utilisée déjà dans un gros nombres d'établissement (http://bp-eole.ac-dijon.fr/apps/stat/stats.n/dtactifs).

    Il comprend toutes les fonctionnalités utiles (http://eole.ac-dijon.fr/documentations/2.4/completes/HTML/ModuleAmonEcole/co/03-servicesAmonEcole_1.html) et peut être facilement étendu. Il est pleinement fonctionnel avec des client windows et GNU/linux.

    Bref, cette solution correspond pleinement à vos besoins.

    • [^] # Re: AmonEcole

      Posté par . Évalué à 2.

      sauf que la personne veut installer des PC utilisateurs,

      le lien vers AMON renvoie sur EOLE qui permet d'installer un SERVEUR

      Les modules EOLE
      EOLE une distribution GNU/LINUX spécifique qui permet d’installer facilement un serveur.

      AMON est un serveur DHCP/PROXY web,
      rien à voir avec un linux sur le poste de travail pour remplacer windows et office

      ECLAIR pourrait etre interessant,
      il transforme les PC en simple terminaux graphiques, l'OS etant chargé depuis le reseau

      enfin, il faut esperer que les projets sont plus suivis que le site web, les "articles" datent de 2010.

      • [^] # Re: AmonEcole

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pas d'énervement :)

        AMON est un serveur DHCP/PROXY web,

        C'est pour cela que je parle d'AmonEcole (et non Amon) qui est un serveur pédagogique/sécurisation des accès internet qui répond aux différentes problématiques légales qui incombent aux gestionnaires de réseau des écoles primaires.

        Bien entendu, il faut installer la partie "cliente" sur des postes de travail Windows - GNU/Linux. Les avantages d'un serveur sont nombreux (comme déjà dit, répondre au obligation légale, gestion des sauvegardes, gestion des comptes (B2I), messagerie locale à l'établissement, import des comptes (pas de besoin de les créés sur les postes), poste de travail nomade, partage de document simplifié, diffusion/observation des postes, …).

        enfin, il faut esperer que les projets sont plus suivis que le site web, les "articles" datent de 2010.

        C'est le problème des sites vitrines, il ne bouge pas beaucoup. Par contre si on suit le projet, il me semble qu'on peut légitimement le qualifier de "vivant" : https://dev-eole.ac-dijon.fr/news

  • # Soyez prudente.

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour,

    D'un point de vue technique, il serait utile de connaître le nombre de postes à migrer, ainsi que les différents types de poste. Également, le matériel annexe (comme les imprimantes) pourrait nous aider à vous aiguiller.

    Quant à apporter un service gratuit à des personnes qui s'y connaissent en général peu en informatique, il vous faut être prudente. Je ne sais pas où se situe votre école ni quelles sont les personnes qui la composent, mais en règle générale, les économies de budget et le libre n'intéressent pas vraiment les enseignants dans leur cadre quotidien.

    J'ai tenté une approche similaire dans une école, mais le conseil de parents d'élèves a préféré conserver Windows 2000. Je leur ai très mal vendu la solution. :)

  • # ASRI éducation - PrimTux - ScolBuntu

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,
    Vous pourriez commencer par tester des distributions pour l'éducation sur deux ou trois ordinateurs. Pour la connexion au photocopieur, c'est possible.
    Exemple d'une école dans le Nord.
    Bien cordialement.

  • # Un avis...

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Ex-ertuic et développeur de la distribution "PrimTux", j'ai dans ma classe un réseau de 10 postes dont 9 sous linux (PrimTux bien sûr!) et un sous windows XP.

    Pour répondre à votre question, il faut d'abord connaître un certain nombre de choses:

    • Le nombre de classes concerné, leur éloignement physique sachant qu'il est désormais vivement conseillé d'intégrer les PC en classe. Une obligation vous incombe: le filtrage du web. Dans votre configuration, faut-il privilégier un serveur auquel seront reliés les PC ou des PC contenant déjà le filtrage (dans ce cas la mise à jour des listes devra se faire poste par poste, mais elle ne serait nécessaire qu'à chaque période par exemple)?
    • Combien de PC par classe comptez-vous acheter? Combien de classes avez-vous? Ces PC seront-ils neufs ou reconditionnés?
    • Personnellement, et j'en ai déjà fait l'expérience, passer de windows à linux ne devrait pas poser de soucis particuliers en terme de formation, toutes les distributions ont leur explorateur de fichier, un navigateur, un traitement de textes et la bibliothèque logicielle générale et pédagogique est quand même bien fournie (regardez d'ailleurs le nombre de logiciels proposés dans PrimTux).
    • Avez-vous acheté des logiciels pour windows (qui coûtent en général très cher), dans ce cas, il est impératif de les tester sous linux avant de généraliser la migration.
    • Il faut vérifier la compatibilité matérielle des imprimantes avec linux (le reste pose rarement souci). Dans mon cas j'ai du garder un poste sous XP pour utiliser la photocopieuse en réseau.

    Voilà, beaucoup de choses à penser, mais, avec mon expérience de maintenant plus de 5 ans en classe sous linux, je peux dire que les élèves s'y adaptent sans problème.

  • # Un autre avis, penser à l'après.

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonsoir,

    Je n’ai moi aussi aucune expérience dans votre projet mais j’aimerai voici ma petite contribution:

    Je pense que ce n’ai pas avec l’utilisation des postes informatiques que vous allez avoir les plus gros des problèmes.

    Je ne sais pas quelles sont les interactions des enfants et des enseignants avec l’informatique mais pour moi je ne vois aucun gros problème qui pourrait survenir. Créer un document texte, utiliser un tableur, cliquer sur le bouton "imprimer" ou faire une recherche sur internet ne posera aucun problème. La rentrée des notes devrait elles aussi ne pas poser de problème, il existe surement des logiciels open-source pour. (Par contre cela sera toujours aussi casse pieds !)

    Là où c’est vrais cela risque de poser un petit peu plus de problème c’est du côté des enseignants.
    Mais je pense que cela dépend de la manière dont vous aller présenter ce changement. Venant d’un monde Windows, l’interface graphique sera je pense, la chose sur laquelle ils vont le plus se heurter. Une interface … je n’aime pas du tout se ce que je écrire mais … du style windows sera plus apte à accrocher un utilisateur que celle ressemblant à Gnome ou l’interface par défaut d’Ubuntu Unity. Préférer plutôt mate ou cinnamon.

    NOTE : je sais qu’il existe des distributions spécialisé dans l’éducation mais honnêtement je ne sais pas ce qu’elles valent. Surtout en comparaison avec des distributions plus généraliste (Ubuntu, Debian ou autre) avec des logiciels typés éducation installés.

    Là où ça va poser le plus de problème c’est de votre côté.

    Déjà, ce qui m’étonne c’est qu’il n’y ai pas de personne de référente pour l’informatique.
    Quand un de vos PC, imprimante de fonctionne pas correctement vous faites comment ?
    Qui s’est occupé de configurer votre réseau informatique ? Qui est aptes à comprendre les termes, adresses IP, DNS, DHCP, droits informatique (dans le sens comment autorisé tel personne à accéder à ce dossier mais pas une autre), etc etc.

    Et bien qu’avec de bon « tuto » on puisse installer un serveur d’impression ou de partage de fichiers fonctionnels. Viendra le temps des utilisateurs qui auront un problème : internet fonctionne plus (ou google fonctionne plus…), l’imprimante ne fonctionne plus (non, c’est pas l’imprimante mais le serveur d’impression qui est tombé), …
    La lecture des log s'apprend, je ne le sais que trop bien…

    Bref je ne peux que vous conseillé de vous rapprocher des municipalités ayant déjà fait ce changement. Et surtout des associations du style de l’APRIL (http://www.april.org) ou framasoft.

    Je ne veux en aucun cas être alarmiste mais je pense que même si vote migration se passe bien, il faudra quelqu’un pour vous aider à maintenir tout ça (du moins dans un premier temps).

    NOTE : Je ne sais pas quel budget vous allez avoir mais je pense qu’un étudiant en informatique (bac, bac + 2 pas plus) pourrait très bien faire l’affaire.
    (oui, c’est l’ex étudiant qui a un peu galéré à trouver des stages/alternances qui parle là !!! :D )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.