1flow — plate‐forme libre pour l’information

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Nÿco. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
38
28
mar.
2014
Internet

1flow est un outil de veille libre, pour rester informé et convertir l’information en action. C’est une application Web responsive qui assure l’agrégation (flux RSS et bientôt sociaux), la lecture (récupération des contenus complets et conversion de texte brut à la volée) et l’importation ou stockage de contenus numériques (PDF, vidéos, images…). À destination d’un public averti mais non-informaticien, son interface est épurée (regardez la vidéo d’introduction de 2 min).

Nous cherchons à monter une équipe d’utilisateurs contributeurs (développeurs ou non) pour tester et renforcer le projet. Plus de détails en seconde partie.

Après un an de développement en interne à l’issue duquel nous devions fonder une société avec un modèle type _freemium_, nous avons pivoté, pour des raisons hors‐sujet de cette dépêche, et libéré le code source sous licence GNU AGPL v3, puis ouvert la gestion du projet pour faire de 1flow un bien commun (qui s’inscrit dans http://unisson.co/).

Je (Olivier, développeur à l’origine du projet, impliqué dans le Libre depuis 1996) continue les développements et souhaite financer 1flow par un modèle participatif et durable de l’économie du don (pourquoi ? [en anglais]). Matthieu (co‐fondateur) contribue au projet avec des contenus (vidéos, dessins, textes) et une promotion hors pair dans le milieu grand public non sensibilisé au logiciel libre.

Nous cherchons à monter une équipe d’utilisateurs contributeurs (développeurs ou non) pour renforcer le projet. Les utilisateurs non contributeurs sont aussi les bienvenus, mais comme la plate‐forme est hébergée sur nos fonds propres, les inscriptions sur http://1flow.io/ sont limitées pour l’instant à ceux qui souhaitent s’impliquer.

Cependant, 1flow est aussi installable chez soi, car un des objectifs à long terme est de construire une toile de confiance pour le stockage distribué de l’information. La première étape est de stresser la procédure d’installation et la valider sur différents environnements. Et, pour cela, nous avons besoin de votre aide.

Concrètement, bien qu’il reste beaucoup de travail pour arriver à l’outil complet tel que nous l’avons imaginé (de la lecture à l’écriture en passant par le partage), 1flow est largement utilisable et très stable, donc il y a déjà un réel intérêt à l’installer chez soi. La plate‐forme est mise à jour continuellement avec de nouvelles fonctionnalités ou des corrections.

En espérant vous accueillir nombreux, je vous souhaite une très bonne journée !

  • # Excellent !!

    Posté par . Évalué à 5.

    Excellent !!

    Traduction perso. : je pourrai bientôt fusionner Selfoss (aggrégation RSS & Sociaux > https://github.com/SSilence/selfoss) et Wallabag (Read-it-Later > https://github.com/wallabag/wallabag), et ce, avec des fonctionnalités marketing de curation. Super !

    Bon courage :)

    • [^] # Re: Excellent !!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est ça !

      et concrètement les deux premières fonctionnalités (rss+pocket) marchent déjà très bien !

      Les 8 millions d'articles stockés de nos utilisateurs sont là pour en témoigner ;-)

      Actuellement je suis en train de coder les moteurs de détection et de visualisation des vidéos, audio, images et autres contenus spécifiques non « text/html ».

      bonne soirée,

      • [^] # Re: Excellent !!

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 28/03/14 à 23:27.

        et concrètement, il y aurait des tags permettant d'identifier ce qui est publiable sur LinuxFr.org en Rédaction avec une licence libre pour permettre les traductions ? (ou éventuellement relayer un flux rss, fonctionnalité qui n'existe pas mais pourrait être utile en rédaction http://linuxfr.org/redaction :p d'autres personnes se chargeant de le relayer)

        • [^] # Re: Excellent !!

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui, les deux idées me semblent pertinentes et appropriées (elles collent bien au côté participatif & libre). Mais en l'état actuel de l'implémentation, c'est pas pour demain… Si j'avais les mêmes mains que dans Ghost in the shell, je dis pas ;-)

  • # Demo ?

    Posté par . Évalué à 7.

    J'ai peut-être mal cherché, mais, est-ce qu'il pourrait y avoir un compte démo ?
    Je veux bien m'inscrire à la beta, mais j'ai peu de contributions à proposer, et je ne suis même pas sur de l'utiliser au quotidien, ayant deja mon "workflow" tinytinyrss + wallabag.
    Et installer Postgre + Mongo + redis juste pour ça, hum, bof.
    Au passage, qu'est-ce qui justifie cette pléthore de DB utilisées ?

    (sinon, ça a l'air super, la vidéo fait bien envie!)

    • [^] # Re: Demo ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bonjour & merci à tous pour vos commentaires, au passage !

      Pour avoir une démo à soi sans polluer le système, le plus simple est de tout installer dans un conteneur LXC ou une VM. J'aurais aimé offrir un conteneur docker pré-configuré, mais je n'ai pas encore eu le temps de jouer avec cette techno… Un de ces jours… Je serai aussi ravi d'accompagner sur IRC quelqu'un qui souhaiterait créer un tel conteneur.

      Sinon, les inscriptions sont ouvertes actuellement pendant une courte période via Google+ (« s'identifier », en haut à gauche), et sur le canal IRC il y a un lien pour ouvrir un compte local sur http://1flow.io/ pour ceux qui ne veulent pas utiliser G+.

      Je fais exprès de ne pas copier-coller le lien ici, car je ne peux pas accueillir trop de monde sur la plate-forme en l'état (ressources limitées), et ce n'est pas sa vocation : c'est comme Movim ou Diaspora, il y a une nécessité et grand intérêt à créer des nœuds 1flow et l'implémentation actuelle permet un fonctionnement complet, même s'ils ne sont pas encore reliés entre eux via la toile de confiance.

      Pour les bases de données, c'est assez simple et en partie historique, mais ça invite quand même à quelques explications. J'ai donc détaillé la réponse sur mon blog.

      Pour ce qui d'installer les moteurs « juste pour ça »… Dis-le à la plateforme 1flow.io avec ses 8 millions d'articles et ses 5000 flux en récupération continue, et elle te répondra qu'elle est bien contente de pouvoir répartir les données et les traitements dans plusieurs moteurs ;-) Chacun d'eux a des avantages particuliers.

      Via l'exécuteur et les recettes de sparks, installer 1flow est l'affaire d'un temps de téléchargement un peu long, mais 99% du boulot est automatisé. Ça inclue l'installation des moteurs, qui devient donc une paille — et même sans sparks, c'est un coup d'apt-get — à comparer aux fonctionnalités offertes en retour.

      à bientôt,

      • [^] # Re: Demo ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Le "juste pour ça" concernait le fait de tester 1flow, j'imagine bien que, surtout avec votre optique première d'une plate-forme unique, vous ne vous êtes pas coltiné 4 DBs différentes juste pour le fun :)
        Mais je suis auto-hébergé, et jusqu'à récemment, je tournais avec un atom (et je sais que certaines personnes ici utilisent des trucs ARM encore plus petit, type Raspberry Pi). Donc installer pour tester, bof. Cela étant, j'ai un peu plus de marge maintenant, si j'ai le temps, je vais voir si je peux mettre en place un LXC.

        Dans l'hypothèse où je bascule sur 1flow, en revanche, ces "nombreuses" dépendances me dérangent beaucoup moins, au vu effectivement, du service rendu. Certes, étant donné qu'au plus, il y aura 1 utilisateur sur mon instance (moi!), je me serais bien contenté de PostGre…

        Bref, je viendrais peut-être vous embêter avec mes problèmes d'install dans les semaines qui viennent (pas trop le temps, la tout de suite…)

        Merci, et bon courage pour la suite !

        • [^] # Re: Demo ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Merci pour les précisions. Effectivement, 1flow ne vise pas exactement le CPU Atom.

          L'enjeu initial était « large », et l'actuel n'est qu'un tout petit peu plus petit à cause des archives des flux qui prennent une place certaine ; les requêtes en base se font sentir. Cette dépêche a pour l'instant généré 48 nouvelles inscriptions. Forcément, pour une seule personne, ce n'est pas la même histoire…

          Nous sommes en train de débugger la procédure d'installation avec Eliot qui a très gentiment proposé de donner un peu de son temps au projet.

          Grâce à lui nous mettons en lumière des points qui m'avaient échappés, vu que je « baigne » en permanence dans mon propre environnement. Par exemple mon fichier .ssh/config que je n'ai pas touché depuis un an, mais qui contient les bons paramètres pour pouvoir cloner le repository Git ; ça peut aider…

          Des bonnes surprises, quoi. D'ici la fin de la semaine, la procédure d'installation devrait être plus robuste.

          Sans compter la correction de quelques bugs remontés par les premiers testeurs venus de LinuxFR.org, que je remercie au passage.

          PS: il y a de l'ambiance sur le canal IRC, quand nos vies de dingues nous laissent le temps de nous y connecter ;-)

          à bientôt,

  • # Superbe projet.

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Interface superbe, beau projet. J'adore.

    question : est-il prévu un export RSS des articles?
    genre, je fais ma sélection et je mets à dispo mes lectures à destination de lecteurs.

    Merci de mettre à dispo le code, également. c'est génial.

    • [^] # Re: Superbe projet.

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Merci pour les compliments :-D

      Le ré-export RSS sélectif de ses lectures, n'est-ce pas une façon libriste de qualifier une partie des fonctionnalités de scoop.it ou paper.li que l'on peut appeler "curation" ?

      Cette fonctionnalité est dans la roadmap (je sais plus trop où, en revanche, vu la taille de celle-ci…). Le fait de pouvoir le faire en RSS est pour l'instant sous-entendu (écrit nulle part, mais pour moi ça tombe sous le sens). Après, te dire quand ça sera codé, c'est une autre histoire.

      Note que le fait de pouvoir re-publier ses lectures pose quelques problèmes légaux (en l'état actuel de notre bel arsenal législatif franco-français), et non des moindres : quid de l'export "full-text" d'un article d'un site dont les RSS sont tronqués ? Les licences non-libres d'utilisation des contenus sont une plaie au partage de l'information. « ils » appellent ça la contrefaçon.

      Ce problème est contourné par les deux acteurs principaux propriétaires du marché en ne republiant systématiquement qu'un extrait de l'article, quel que soit la teneur du flux d'origine. La re-publication de 10% du contenu est « tolérée », de mémoire, dans le cadre journalistique. Je ne me souviens plus trop des termes exacts employés par l'avocat.

      à bientôt & encore merci,

  • # réseau, mutualisation

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Bonjour, sur la vidéo vous montrez que l’on peut « qualifier » le contenu et que cette qualification étant mutualisée, « à terme on serait capable de connaître le contenu d’un article avant même de l’ouvrir ». Ça c’est une fonctionnalité qui peut faire la différence, mais quid du réseau ?

    Est-ce mutuel à une instance de 1flow ou mutuel entre les instances ?

    Dans l’hypothèse que cette mutualisation soit retreinte à l’instance et dans l’hypothèse que cette fonctionnalité soit une « killer feature » de 1flow, le succès de 1flow sera la cause de son échec à construire une toile… En effet si je devenais dépendant de cette fonctionnalité ou si je migrais à 1flow pour cette fonctionnalité, je chercherai pour moi le plus gros silo et je conseillerai à mes proches d’utiliser le même silo que moi, et si possible le plus gros, ce afin de rendre le meilleur service pour moi, et pour eux.

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: réseau, mutualisation

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      À l'heure actuelle, c'est mutualisé sur chaque instance. Historiquement, 1flow était une startup et une seule plateforme, donc pas de communication de ce point de vue. Ça va changer avec l'index. Les administrateurs d'instances pourront choisir de partager ou non certaines données, et de récupérer ou non les données partagées sur l'index.

      Pour le futur, les données seront mutualisées automatiquement entre les instances de votre toile de confiance. Cette toile existe déjà (hors 1flow), c'est la toile de confiance GPG. 1flow sera basé dessus, parce qu'elle-même est fondée sur la confiance de relations physiques entre êtres humains.

      Les mutualisations se feront entre les instances dont les administrateurs (humains) se seront mutuellement signé la clef GPG, attestant ainsi de leur confiance réciproque. L'idée du silo tient toujours (entre les instances dont les admins ne se connaissent pas), et reste donc un problème, resolvable autour d'une bière ou lors d'une key-signing party entre les administrateurs des instances silotées.

      Comme toutes les données échangées seront signées et journalisées, facile de savoir qui est le boulet qui a éventuellement décidé de torpiller le système de l'intérieur, en cas de donnée falsifiée.

      Le « problème » sera humain, et non technique. [Un peu, mais pas trop] plus de détails sur mon blog (en anglais).

      • [^] # Re: réseau, mutualisation

        Posté par . Évalué à 2.

        Je viens de lire ton post sur le blog.
        Ce dont tu parles me fait beaucoup penser à Monkeysphere (que je trouvais très intéressant)
        Est-ce que tu pourrais me dire quelles seraient les différences que tu voies là dedans ? (à part le fait que PGP pourrait être remplacé par un autre systeme de web of trust ou autre)

        • [^] # Re: réseau, mutualisation

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je ne connaissais pas MonkeySphere mais grâce à toi voilà chose faite.

          J'imagine — j'espère ! — que j'aurai fini par tomber dessus lors de ma recherche sur l'état de l'art des bibliothèques de haut-niveau en dessus de la libgpg. Il y a aussi une partie SSH, je n'ai pas lu assez pour savoir à quel point elle était intéressante.

          Je connais déjà paramiko qui fait pas mal de choses, mais l'orientation « toile » et « humain » de monkeysphere me laisse penser qu'il se place au dessus.

          Typiquement, je pense que 1flow pourrait utiliser monkeysphere comme bibliothèque d'encapsulation / vérification, et se fonder sur ses fonctionnalités pour gagner du temps et développer uniquement notre couche métier. Même sans ça, il y a une réflexion de fond qui rejoint celle que je mène (« l'humain est au centre »).

          Il faut encore que monkeysphere soit bien ce que j'en ai compris et qu'il y ait une couche ou un wrapper de compatibilité Python, évidemment, mais tout ça c'est du détail technique qui sera étudié le moment venu.

          à bientôt,

  • # Inscriptions et données personnelles.

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour accéder à 1flow je peux créer un "compte 1flow "ou utiliser une "Identification via un réseau social"
    pour l'instant google mais rien n'empêchera d'y ajouter des autres.
    Y aura t'il un cloisonnage entre mon compte 1flow et les autres réseau?
    Car je n'ai pas envie que google ou autre aient une vue sur mes données.

    Tout le monde a un cerveau. Mais peu de gens le savent.

    • [^] # Re: Inscriptions et données personnelles.

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      En fait, vos données restent dans votre compte 1flow et n'en sortent pas ; rien n'est ré-exporté vers Google à aucun moment. C'est plutôt l'inverse: 1flow vous demande l'autorisation de lire des informations dans votre compte google, et les importe dans votre compte 1flow.

      L'idée c'est que — à terme — ce que vous lisez d'intéressant sur G+ soit importé dans 1flow pour que vous puissiez en faire ce qui vous chante dans un espace de stockage et d'édition qui est à vous (et peut-être chez vous), pas à Google, ni chez Google.

      Bien évidemment, si vous vous inscrivez sur http://1flow.io/ (qui est « à moi », développeur de la solution), vous ne faites que me confier vos données au lieu de les confier à Google. C'est mieux — enfin ça, c'est vous qui voyez ;-) — mais c'est toujours confier ses données à quelqu'un d'autre.

      Avec la possibilité d'installer 1flow, tout peut être chez vous. Puis avec la future toile de confiance basée sur les relations humaines, les problèmes liés au silotage (cf. autre commentaires) et aux intéractions entre utilisateurs devraient être petit à petit gommés, très simplifiés ou résolus d'office, pour la plupart.

  • # Standards du Web

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Est-ce que le respect des standards du Web entre en compte dans ce projet ?

    Je viens de faire un test sur votre blog avec unicorn et j'obtiens les scores suivants :

    • 64 erreurs en HTML
    • 44 erreurs pour CSS
    • 2 erreurs pour l'internationalisation

    Seul RSS passe le test. Et pour Atom ?

    • [^] # Re: Standards du Web

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bonsoir,

      Si je trouve un moment, je transmettrai vos résultats à Yahoo. Notre blog est hébergé sur Tumblr en attendant mieux, et le thème que nous avons choisi fait partie de la première page des thèmes gratuits. C'est vraiment balot pour eux que les thèmes proposés ne passent pas le validateur. Vous pouvez peut-être prendre contact directement avec eux pour les en informer ?

      Cela dit, je confesse que je n'ai pas non plus testé tous les templates de l'application web 1flow au validator.

      Je suis relativement sensibilisé aux standards ouverts et aux licences libres, mais aussi pragmatique par la force des choses : vu la taille du projet, il est matériellement impossible de tout vérifier. Ce qui me préocupe en premier lieu, c'est la satisfaction des utilisateurs de la plateforme.

      Étant seul à développer et auto-financé, je me suis "contenté" d'obtenir des pages visuellement et fonctionnellement acceptables dans :

      • Firefox / Chromium sur Ubuntu 12.04 LTS, 13.10 et 14.04 beta,
      • Firefox/Chrome/Safari sur OSX 10.7, 10.8 et 10.9 ;
      • Safari / Chrome sur iOS 6 (iPhone & iPad), avec le support tactile, qui a malheureusement sauté sur la 0.26,
      • Firefox / Chrome sur plateforme Android, avec un Galaxy Note 2, un Note 8, et un Alcatel One Touch idol S.
      • j'ai testé aussi brièvement Firefox, Chrome et Internet Explorer sur plateforme Metro (Windows 8.1).
      • j'ai commencé à mettre en place les balises ARIA et j'utilise les classes dédiées aux lecteurs spécialisés pour les personnes handicapées depuis la version 0.26 grâce à Bootstrap 3.
      • j'ai aussi préparé l'inclusion de la police Open Dyslexia avec un assistant à la première connexion pour que l'utilisateur puisse l'activer s'il en a besoin. Cependant nous n'avons pas d'utilisateurs dyslexiques à ma connaissance, donc cette fonctionnalité est moins prioritaire que d'autres.

      Ça représente déjà un temps non-négligeable passé sur la mise en conformité des templates et les tâches connexes.

      Cela étant précisé, je serai positivement ravi que vous ouvriez un compte gratuitement sur la plateforme http://1flow.io/ que je mets à disposition gratuitement pour les contributeurs, et que vous soumettiez un ou plusieurs patchs pour rendre nos templates respectueux des normes, si par malheur ils ne l'étaient pas.

      En vous souhaitant une bonne soirée,

      • [^] # Re: Standards du Web

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Navré d'avoir été un peu sec dans ma formulation… La faute peut-être à une habitude prise dans le tricotage d'un moteur de blog.

        Oui, les tests prennent un temps fou ! Mon parti pris est de faire en sorte que mes pages passent les tests du consortium W3 et ensuite, seulement ensuite, je les teste sur Firefox, Opera et Chromium sur Linux. N'ayant pas d'ordi sous Microsoft, ni de Mac, ni de tablette, je vais ensuite flâner dans les rayons des grandes surfaces et je vérifie sur Anfroid, Apple et IE.

        Avec le recul, j'ai remarqué que ce choix de coller au plus près des normes du Web me donnait une longueur d'avance sur l'évolution des navigateurs. J'ai réalisé aussi, dans ces flâneries, que les liseuses avaient aussi un navigateur Web intégré et qu'elle étaient toutes (sauf une) monochrome ! Faire des feuilles de style universelles est un vrai casse-tête…

  • # Pas mal

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 30/03/14 à 23:51.

    Fessant de la veille quasi tous les jours , je vais tester cette plate-forme.
    Si je la trouve intéressante a l'utilisation , je prendrais du temps pour aider (non développeur).
    La partie pocket ne m'intéresse pas ? j'utilise et j'en suis content "Wallabag"

    • [^] # Re: Pas mal

      Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 31/03/14 à 09:36.

      Je suis rassuré que vous "fessiez" pas de la vIeille.

  • # Script d'installation

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 30/04/14 à 03:42.

    Je viens de tenter une installation qui s'est malheureusement soldée par un échec.

    Le script d'installation (make bootstrap) fait des choses étranges, y a-t-il une méthode d'installation plus simplifié (voir moins automatisée) qui ne soit pas aussi intrusive (qui ne demanderait pas de changer les règles sudo par exemple) et qui permette d'obtenir un service fonctionnel ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.