• # Vive la BD

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est vrai qu'un dessin vaut mieux qu'un long discours.
    • [^] # Re: Vive la BD

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      justement le discours du lobbyiste est trop long. pas assez percutant. plein de gens ne prendront pas la peine de lire ce message, la faute à la longueur.

      T'as le bonjour de JavaScript !

      • [^] # Re: Vive la BD

        Posté par . Évalué à 0.

        Ca ne me semble pas excessif en longueur. En plus la traduction est bien et c'est agréable/marrant à lire.
        • [^] # Re: Vive la BD

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          tu vois bcp de pub dans le bus, métro ou la rue avec autant de texte ? est-ce un hasard ? je ne crois pas. le dessin est super, j'adhère au propos, mais je crois qu'associer quelques personnes habituées au discours publicitaire pour raccourcir le texte ne serait pas un luxe.

          ps : pour faire référence à un journal précédent, on pourrait reprendre toute cette pub en essemesse
          x--->[]

          T'as le bonjour de JavaScript !

  • # Un autre dessin

    Posté par . Évalué à 10.

  • # Du bricolage législatif...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'imprimerie qui annonçait la fin des moines copistes.
    L'automobile qui annonçait la fin des diligences.

    Les avancées techniques bouleversent nombre d'activités humaines. Les moines copistes ont disparu, les ramasseurs de crottins ont disparu (ils servaient à faire les champignons de Paris), les charrons, les bourreliers-selliers, les coloristes au pochoir et des tas d'autres professions ont disparu. Mais pendant ce temps sont apparus les imprimeurs, les fabricants de pneumatiques, d'automobiles, les stations-service, les électriciens, électroniciens, informaticiens...

    On est maintenant confronté à des entreprises qui ont accumulé des fortunes et qui essaient de faire perdurer leur position grâce à ce que l'on peut appeler du "bricolage législatif" destiné à retarder l'évolution de la société.

    L'exemple de bricolage que je trouve le plus fameux est le "Locomotive Act" http://en.wikipedia.org/wiki/Locomotive_Act . Il est prévisible qu'avec un peu de recul, les lois DADVSI, Hadopi et autres bidouillages législatifs paraîtront aussi imbéciles que le fameux "Locomotive Act".
    • [^] # Re: Du bricolage législatif...

      Posté par . Évalué à 4.

      Ce qui est amusant avec ton message, c'est qu'il exactement opposé au dessin qui lui montre des activités qui n'ont pas disparu avec les nouvelles technologie malgré les annonce de l'époque..

      Mais les moines copistes, les diligences, les tricoteurs sur métier ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Luddisme ) eux ont bien disparu..
      • [^] # Re: Du bricolage législatif...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Pas tout à fait...les transport n'ont pas disparus, la copie de texte écrits est en plein renouveau grâce à la technique et nous continuons à porter des vêtements tissés.

        Ce que montre le dessins c'est qu'Internet ne fera pas disparaître la musique, le cinéma, les livres etc...et que de plus, les industriels qui prônent le contraires utilisent déjà Internet pour la promotion et le commerce des œuvres sur lesquels ils détiennent les droits d'exploitation.
        • [^] # Re: Du bricolage législatif...

          Posté par . Évalué à 7.

          Ils n'utilisent pas Internet, ils utilisent le Minitel.

          Quand un auteur A produit une oeuvre et que son ayant-droit B demande à la société de diffusion C de vendre son oeuvre en utilisant les DRM de l'entreprise D, le tout hébergé sur le serveur de E et avec le format fermé de F, et que l'internaute G sort sa carte bleue pour payer F, E, D, C, B et un peu A, c'est du Minitel, de la daube, du pas libre, en bref c'est caca et c'est mal.

          (Oui je sais, mon argumentation n'en est pas une).

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Un vol ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Ca ne serait pas plutôt une contrefaçon ? ;-)

    D'ailleurs, je ne sais pas si ce lien a déjà été publié ici, mais je ne résiste pas :
    http://www.maitre-eolas.fr/2009/02/16/1318-quelques-lecons-de-droit-a-l-attention-de-luc-besson

    • [^] # Re: Un vol ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Excellent billet, qui ferme le - désolé je vais être vulgaire, ça n'est pas dans mes habitudes - claque-merde de ce gros con de luc besson.
      • [^] # Re: Un vol ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        désolé je vais être vulgaire
        Un euphémisme n'est jamais vulgaire, c'est plutôt une marque de retenue, voire de respect :-)
        Et puis ça défoule.
  • # d'un autre côté...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Si cette famille regarde des petits chatons danser sur de la musique copyrighté ou non, ça lui manquera pas beaucoup d'être privé d'internet...

    Axel
    • [^] # Re: d'un autre côté...

      Posté par . Évalué à 2.

      L'élitisme est encore à la mode ?
    • [^] # Re: d'un autre côté...

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu sous entends que les petits chatons sont une vidéo en .wmv, incluse dans un Ms Office Powerpoint 2007, envoyé via Hotmail sur un poste sous Windows Vista?

      Possible, mais ce n'est pas certain: on ne voit pas l'écran. Dans le doute, ils ne méritent peut-être pas qu'on leur coupe Internet. La présomption d'innocence, toujours!

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: d'un autre côté...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Puisés dans le même tonneau:
      - si tu lis des revues que je trouve stupides, ça ne te manquera pas qu'on t'interdise totalement d'acheter des revues.
      - si tu regardes des émissions télévisées crétines (il paraît que ça existe), ça ne te manquera pas qu'on t'interdise totalement de regarder la télévision.
      - si ta copine est raide conne, ça ne te manquera pas qu'on t'interdise les femmes.
  • # NDDDVPQVDELF !

    Posté par . Évalué à 3.

    C'était en sustance le crédo d'Oramity :

    http://linuxfr.org/2003/12/09/14814.html

    À cette époque, on se demandait pendant combien de temps ça ne resterait qu'une bonne blague. Force est de constater que, comme à l'accoutûmée, on se contente de suivre les États-Unis avec cinq ans de retard.

    Il y a quand même quelques choses de différent depuis la V.H.S., l'arrivée du numérique pour tous : aujourd'hui, une œuvre peut être dupliquée à l'infini sans perte de qualité, ce qui n'était pas le cas jusqu'ici, elle l'est aujourd'hui de manière anonyme (avant, on copiait surtout les supports des amis ou des voisins), et de manière beaucoup plus rapide.

    Mais il est clair que ça ne justifie pas ce qui est en train d'être voté.
    • [^] # Re: NDDDVPQVDELF !

      Posté par . Évalué à 2.

      un truc qui m'étonne toujours : numérique=copie sans perte. Je mettrais ca au niveau des légendes urbaines.
      Ce n'est parce que c'est du numérique qu'il n'y a pas de perte de qualité lors de la copie sans parler des systèmes de compression utilisés pour l'audio ou la vidéo, de plus entre la durée de vie des supports et la pérennité des formats utilisé l'espérance de vie de ces copies n'est pas vraiment garantie.
      Conclusion avec tout ça en 2075 on risque de ne plus pouvoir écouter une version de bonne qualité de la chanson du gagnant de l'eurovision|popstar de 2004 , mince ça n'a jamais été possible.
      • [^] # Re: NDDDVPQVDELF !

        Posté par . Évalué à 2.

        On est bien d'accord que l'on ne parle pas ici de la perte induite par la compression audio en elle-même quand elle fait partie du procédé.

        Partant de là, il est tout-à-fait possible de dupliquer à l'infini, sinon un nombre considérable de fois, le contenu d'un fichier numérique. Celui-ci peut d'ailleurs bénéficier de procédés de contrôles et de correction d'erreurs tels que CRC, etc. À ce stade, les éventuelles pertes viennent soit d'une mauvaise manipulation (volontaire ou non), soit d'une non-vérification de la transmission effectuée. Si tu portes une attention particulière à ces deux étapes, tu conserveras l'intégralité de tes bits à chaque génération. À partir du moment où les niveaux de données sont clairement identifiés (0 et 1), il est facile de les regénérer dès lors que l'on ne s'éloigne pas trop des cotes. C'est le principe même d'un répéteur. Et c'est quelque chose que tu ne peux garantir avec de l'analogique, même en utilisant du très bon matériel.

        En outre, s'il y a toujours eu des copies, c'est quand même la première fois que l'on peut les télécharger et ça, ça fait faire un bond de géant au trafic.
  • # C'est pas le dessin récupéré par the pirate bay?

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce dessin est en première page de TPB (ça ne retire rien à sa qualité).

    Je trouve risible que l'on fasse passer pour des héros de la liberté et des martyrs victime des apotres d'une économie du passé. Ces mecs qui diffusent le poison de l'industrie du divertissement de masse et maintiennent son hégémonie en se faisant du fric.

    TPB, machine à décerveler, je n'arrive pas à pleurer pour eux.
    • [^] # Re: C'est pas le dessin récupéré par the pirate bay?

      Posté par . Évalué à -1.

      De quoi tu parles là?

      Une hégémonie comme http://shorl.com/grikobafeprise ou comme http://shorl.com/pretusasufrile ou comme http://shorl.com/rarebostovygri
      j'en redemande.
    • [^] # Re: C'est pas le dessin récupéré par the pirate bay?

      Posté par . Évalué à 3.

      Attention quand même à pas tout mettre dans le même panier.

      Sur TPB, la majorité des téléchargements concerne sans doute des contenus tels que ce que tu décris (gros films de daube de l'industrie du cinéma-pognon). Mais on y trouve aussi les "bons" films, les films d'auteur, d'arts et d'essai qu'on ne voit pas trop à la télé. Ceux qui datent d'il y a longtemps et dont on se voit pas acheter le DVD pour les voir une fois "pour la culture".

      J'essaie d'aller au ciné pour voir les films, mais pour certains, quelle alternative au téléchargement ? D'accord, les médiathèques. Au final, si je télécharge un vieux film dans mon coin et l'efface après visionnage, je culpabilise pas trop. Et merci TPB et ceux qui ont partagé.

      Je cherche pas à faire l'apologie, mais dire TPB = hollywood = sapucpaintéressant, ça me semble un poil court.
      • [^] # Re: C'est pas le dessin récupéré par the pirate bay?

        Posté par . Évalué à 4.

        J'aime le cinéma new-yorkais. Comme toi, si j'ai le temps, l'envie, l'argent et si le film semble bon, si j'aime le réalisateur... je vais le voir au ciné et/ou je l'achète en DVD.

        Si un "artiste" (ou son patron ou les ayant droit) décide que son œuvre est payante, il doit en être libre. Et nous devons respecter cette décision.

        C'est comme pour les logiciels. Nous devons avoir le droit de choisir la licence. Si nous estimons que le prix de Windows Vista ne reflète pas son utilité, nous devons ni l'acheter ni l'utiliser.
  • # En tout cas le CSS est nickel!

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Malgré l'ironie que ca implique, j'aime beaucoup le CSS Hadopi!

    Surtout le petit encadré pour les notes d'intérêt et l'image associée à l'article!
  • # sauf

    Posté par . Évalué à -2.

    parce que nos droits de diffusion valent plus que vos droits et libertés fondamentales !

    Rien dans le droit positif ne semble considérer que couper un accès internet constitue une atteinte aux dlf... Ou alors merci de me prouver le contraire.
    • [^] # Re: sauf

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est parce que tu n'es pas encore assez geek ... :-)

      Plus sérieusement, Internet n'est plus un simple outil de confort, c'est une ressource comparable au téléphone, par exemple. Imagerait-on la loi en question interdire à une personne de téléphoner pendant un an ?

      Le problème est que nos chers sénateurs ne comprennent toujours rien aux nouvelles technologies : bon nombre, à commencer par Frédéric Lefèbvre, considèrent le réseau comme un média de diffusion comparable à la télévision (Hervé Bourges avait voulu le légiférer lui-aussi, en son temps) et ne le voient que comme un canal de transmission de VOD.
      • [^] # Re: sauf

        Posté par . Évalué à -1.

        C'est parce que tu n'es pas encore assez geek ... :-)

        Arf :) c'est possible. Ceci dit je me rends très bien compte de la dépendance à internet. Personnellement je pourrais très bien m'en passer dans le cadre d'une retraite propice aux réflexions profondes mais dans le cadre de mes activités habituelles c'est tout simplement indispensable. Alors arrêter d'utiliser internet ok mais il n'y a pas que ça que j'arrêterais.

        Pour ma part, je souhaiterais que le droit s'oppose à une telle atteinte démesurée à ce que serait la liberté fondamentale de communication (cela ne serait pas démuseré par exemple à l'encontre d'un pédophile sur internet ou d'un terroriste). C'est un peu l'objet de l'amendement 138 tu remarqueras. Parce qu'en dehors de ça, je ne pense pas que se reposer sur la cedh par exemple ait de bons résultats.
        • [^] # Re: sauf

          Posté par . Évalué à 3.

          On est vraiment en face d'un nouveau DADVSI. Je ne doute pas un seul instant que cette loi, si elle est votée, sera soumise à l'appréciation du conseil constitutionnel mais si celui-ci y trouve à redire, il faudra être très vigilant à ce qu'il ne s'agisse pas que de réécrire les paragraphes litigieux de manière à ne pas violer la constitution, tout en rendant la loi pire qu'elle ne l'était déja ...
  • # Et le téléphone alors ...

    Posté par . Évalué à 1.

    Il manque dans cette charmante image un accessoire fort utile qui permet de diffuser, moyennant paiement (indirect) de la musique .... d'attente.

    Le téléphone permet-il la juste rémunération des ayants droits potentiels ...

    Qu'en pensent les hot liner ...
    et les hot linés ?

    Allez, c'est vendredi (Freya, déesse nordique de l'amour et de la fertilité (ou de la beauté) Friday (TM) chez les saxons, veneris dies pour les latins ...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.