CentOS 7

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier, BAud et tankey. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
42
9
juil.
2014
Red Hat

Ça y est ! Après plus de trois semaines de reconstruction de paquets et de tests, CentOS, le clone le plus connu de RHEL, est arrivé en version 7.0 le 7 juillet dernier !

Vous retrouverez dans cette version les évolutions de RHEL 7, mais aussi quelques nouveautés spécifiques à CentOS, détaillées en deuxième partie de dépêche, laquelle s'inspire des notes de version.

Résumé des épisodes précédents

En gros, CentOS 7 reprend RHEL 7, à savoir :

  • noyau Linux 3.10 ;
  • environnements de bureau GNOME 3.8 et KDE 4.10 ;
  • nouvelles versions de Python (2.7.5), Perl (5.16.3), et PHP (5.4.16) ;
  • l'arrivée de la branche 2.4 d'Apache HTTPD ;
  • le passage à systemd et à firewalld ;
  • le retrait de MySQL au profit de MariaDB (5.5.35) ;
  • XFS comme système de fichiers par défaut ;
  • la mise à jour possible de la version 6.5 vers la version 7.0 ;
  • inclusion de Docker et de LXC.

Pour plus de détails, n'hésitez pas à lire la dépêche sur RHEL 7 dont le lien est disponible plus haut.

Bon alors, qu'est-ce qui change ?

Comme d'habitude, CentOS réalise un (formidable) travail de rebranding, c'est-à-dire que toutes les références à la marque Red Hat sont remplacées par celle de CentOS, que ce soit au niveau texte ou graphique. Seules exceptions, les notes de versions (les paquets Red_Hat_Enterprise_Linux-Release_Notes-7-*) ou d'autres paquets assez spécifiques concernant l'enregistrement au RHN qui ne sont tout simplement pas fournis. Le détail de ces modifications est précisé dans les notes de version.

Comme d'habitude aussi, CentOS fournit plus d'images ISO que Red Hat : en plus de celle pour DVD, vous pourrez télécharger une version live avec bureau Gnome (en version CD ou DVD, la différence étant la présence de LibreOffice) et une autre version avec bureau KDE. Vous pourrez aussi utiliser une image ISO d'installation par le réseau ou une installation minimaliste. On notera, par contre, la présence d'une dernière image ISO, nommée Everything et pesant plus de 6 Go.

Le dépôt CentOSPlus est toujours de la partie et fournit pour le moment un noyau, des outils liés à ce noyau, ainsi que des paquets perf et python-perf.

Passons maintenant aux nouveautés, à commencer par celles déjà visibles avant la disponibilité de CentOS 7 : le projet a adopté un mode de développement plus ouvert, avec la mise en place d'un dépôt git et la fourniture d'un accès aux logs de construction des paquets. Un autre site assez intéressant est le blog dédié à la version 7.

Une autre nouveauté assez surprenante concerne le numérotage de version. Jusqu'à maintenant, CentOS suivait le formalisme de numérotage de Red Hat : ainsi CentOS 6.5 correspond à RHEL 6.5. Mais le projet CentOS a ajouté un sous-numéro, correspondant au mois et à l'année de construction des paquets. Le principe est de pouvoir fournir, entre deux versions mineures, des médias d'installation ou des images cloud contenant des mises à jour, tout en conservant la logique d'origine de RHEL. CentOS 7.0 est donc en fait CentOS 7.0.1406, construite en juin 2014.

Un autre changement intervient côté nommage : le principe est cette fois de permettre aux SIG (Special Interest Groups) d'étendre le nom de la distribution, en remplaçant le paquet centos-release. CentOS 7 est donc CentOS 7 "Core". Ce fonctionnement n'est pas sans rappeler celui de Fedora avant la version 7, qui s'appelait Fedora Core.

Ce qui devrait arriver un jour

D'abord, les mises à jour : dans son annonce, Karanbir Singh précise que l'objectif est de publier les mises à jour dans un délai de 24 à 48h après la disponibilité de celle de Red Hat. Les paquets de type "debuginfo" devraient aussi arriver sous peu, la date annoncée est le 11 juillet.

On parlait dans la partie précédente d'images cloud : des images officielles devraient voir le jour pour de nombreux fournisseurs dont RackSpace, AWS, Google Compute et OpenStack.

Les SIG devraient aussi arriver pour CentOS 7, l'annonce mentionne Xen on CentOS, CentOS Storage et CentOS Atomic Host.

Un point reproché à Red Hat pour RHEL 7 est la disparition de l'architecture x86 32 bits. Le projet CentOS compte fournir dans les mois à venir une version pour cette architecture, mais aussi pour ARM et PowerPC.

Rencontrer la communauté

Karanbir Singh termine par l'annonce de quelques évènements : les CentOS Dojo. Il s'agit de cycles de conférences, sur une journée, afin de partager ses expériences et d'apprendre de celles des autres.

Les prochains Dojos :

D'autres Dojos pourraient avoir lieu cet hiver à New York, Timișoara (en Roumanie), ou à Bangalore, Pune et New Delhi. De manière générale, la page d'entrée pour les Dojos est sur le wiki de CentOS.

  • # Dojo

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je vois qu'il y a eu quelques Dojo déjà :

    • que ce soit à Cincinatti ou à Lyon ou au Fosdem
    • pourquoi (sur l'exemple de Lyon, où ya au moins des vidéos, sur youtube, certes ; pour le Fosdem, j'imagine que ce sera bientôt en ligne) les présentations ne sont-elles pas fournies ? (format PDF voire ODT), au pire un lien vers un git de la présentation :-) Misc _o/ si tu m'entends :-)
    • [^] # Re: Dojo

      Posté par . Évalué à 4.

      On les a pas récupéré tout simplement dans le cas de Lyon, en même temps, ça a été organisé en un temps record.
      Je note ça pour le prochain dojo à Paris.

  • # Lien non fonctionnel

    Posté par . Évalué à 1.

    Le lien vers la news Red Hat 7 ne fonctionne pas (redirection).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.