Certifications LPI et "Linux Essentials" aux RMLL 2012

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
17
2
juil.
2012
RMLL/LSM

Cette année, les 13e Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, du 7 au 12 juillet 2012 à Genève, proposent deux évènements relatifs aux Certifications Linux LPI : le passage d'examens à tarif réduit le dimanche 8 juillet, et une conférence sur les certifications LPI le lundi 9 juillet (détaillés en seconde partie). Ce sera également l'occasion de passer la toute nouvelle certification Linux Essentials.

Tout d'abord, dimanche 8 juillet à 10h, vous pourrez passer les examens, à tarif réduit, pour les certifications LPIC-1, LPIC-2, LPIC-3. De plus, la toute nouvelle certification "Linux Essential" sera disponible pour la première fois en Europe, dimanche également. Suivez bien la procédure d'inscription si vous êtes intéressé.

Ceux qui souhaitent mieux connaître ce programme de certifications pourront venir le lendemain, lundi 9 juillet à 11h, voir la conférence sur les certifications Linux LPI. Trois formateurs issus de trois entreprises différentes et membres de la communauté LPI, Guillaume Allègre (SILECS), Marc Baudoin (Linagora) et Éric Deschamps (Formations Linux LPI) vous présenteront les différents programmes de certifications, les avantages et inconvénients des LPI, ainsi que les détails pratiques et vous donneront quelques sources pour vous préparer.

  • # Préférez les certifs redhat aux lpic

    Posté par . Évalué à 5.

    Perso, j'ai passe les LPIC 1 et 2 et la RHCE, et c'est sans appel: Même si c'est plus cher, la RHCE est bien plus "diplômante" que les LPIC.
    Je m'explique:

    Les LPIC sont des qcm qui, s'il sont assez représentatif de linux, sont trop éloigné de la réalité du métier d'admin sys en linux/unix. En effet, est ce que vous prenez la peine de connaitre par coeur les options de chage ou de cpio? Les plus anciens d'entre vous, peut etre, mais a l'heure actuelle, ca sert a rien d'apprendre ca par contre. Faut juste savoir utiliser le man (ou le net) et on a les infos. Sauf que le LPIC, c'est un qcm sans accès a une machine réelle, il y a donc plusieurs cas:
    _Tu as déjà une bonne expérience de linux sans connaitre tout par coeur -> fail (malgré le fait que tu puisses faire le boulot d'admin sys sans soucis
    _Tu connais rien a linux mais tu as bachoté comme un putois -> PASS (mais t'es toujours aussi nul et tu saura absolument pas gérer un serveur)

    Il faut donc faire du bachotage de merde pour passer les LPIC, sachant qu'en plus, si je me place du coté du recruteur, le mec qui se pointe avec un certif LPIC, je le mets devant une machine linux et je lui demande des trucs a la con (genre modifier l'ip de la machine, ajouter une règle netfilter, créer un nouveau virtualhost apache, tout en regardant comment il fait)

    Avec une certif RHCE en revanche, c'est pas la même chose:
    _Toutes les épreuves se font sur machine
    _Il y a un temps limité donc il faut pas traîner - on peut utiliser man pour être sur des options - pas besoin d'apprendre par coeur
    On a donc une véritable assurance que le gars SAIT utiliser au moins une redhat, et avec un ou deux jours de formation (et encore), n'importe quelle autre distrib.

    Bref, je conseille vraiment de passer une RHCE plutôt que le couple lpic 1/2, car pour moi la lpic prouve pas grand chose a part que vous savez bachoter

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.