Concours d'applications innovantes sur IPv6

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
5
19
déc.
2008
Internet
L'association G6, avec le soutien de SFR, l'AFNIC, TELECOM Bretagne et RENATER, organise un concours d'applications innovantes utilisant IPv6, la nouvelle version du protocole Internet. Le concours est ouvert aux étudiants inscrits dans les établissements d'enseignement supérieur français.

L'objectif est de développer une application exploitant les nouvelles fonctionnalités d'IPv6 (auto-configuration, mobilité, etc.). Les participants aux projets pourront profiter d'outils pour se connecter au réseau IPv6 (solution de tunnel, téléphones 3G). 6.000€ de prix seront distribués aux 3 projets les plus innovants. L'inscription est ouverte jusqu'au 31 mai 2009.

NdM :
À la lecture de la FAQ du concours, il semble préférable de participer dans le cadre d'un projet existant, la création d'un nouveau projet basé sur ce développement nécessitant l'accord de SFR :

# A la suite du projet, je souhaite créer un projet "open source" pour en continuer le développement. Est-ce envisageable ?
Oui, cela est possible, mais avec l'accord préalable de SFR.
# Parallèlement à mes études, je suis développeur dans un projet "open source" existant. Ce projet met en avant IPv6. Puis-je le proposer ?
Oui.


Mise à jour: Le règlement à été mis à jour en ce qui concerne la propriété intellectuelle, il n'y a donc plus besoin d'accord de SFR pour continuer un projet libre :
La participation au concours implique pour le participant que son projet puisse faire l'objet d'une communication dans le cadre du concours. SFR pourra faire référence et présenter les différents projets sur tous supports de presse écris ou électroniques et par tous moyens de communication au public.
Le Participant consent à SFR un droit de préférence pour l'acquisition des droits de propriété intellectuels attachés au Projet.
  • # /!\ Franco-français…

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Ce concours est ouvert aux étudiants de l'enseignement supérieur en France

    Le concours est ouvert aux étudiants inscrits dans les établissements d'enseignement supérieur français.

    Eh oui, la francophonie est grande !
  • # A propos de la propriété intellectuelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Rien n'échappe aux modéros ! En effet les clauses actuelles du concours peuvent sembler restrictives, et nous l'avons bien noté. Le règlement est en passe d'être changer pour être plus souple, mais je ne peux pas vous en dire plus actuellement ...
  • # Conseil de pépé malin

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    # A la suite du projet, je souhaite créer un projet "open source" pour en continuer le développement. Est-ce envisageable ?
    Oui, cela est possible, mais avec l'accord préalable de SFR.


    Solution de contournement :

    1. Créer le projet sur une forge,
    2. Faire une page d'accueil à deux francs sur laquelle est indiquée que le projet est développé sous licence GPL,
    3. S'inscrire au concours.

    Le projet sera libre.
    • [^] # Re: Conseil de pépé malin

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Il est possible de "proposer" ce projet (cf FAQ). Rien ne dit qu'il sera accepté.

      Par ailleurs si le projet entre dans le concours, SFR récupère les droits (cf mon commentaire plus détaillé ci dessous), que le projet gagne ou non.

      SFR récupère aussi les droits de tous les autres projets participant... (cf aussi mon autre commentaire détaillé)
      • [^] # Re: Conseil de pépé malin

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Exact, je n'avais que survolé le site web du concours. Je ne suis pas étudiant, mais je peux donner un autre conseil de pépé malin, mais de pépé libre : n'y allez pas ;)

        Merci David pour ton commentaire.
      • [^] # Re: Conseil de pépé malin

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        A condition qu'ils aient le consentement de tous les auteurs... mais probablement que dans le cas contraire ils refuseront.
        C'est quand même bizarre ça, on veut mettre en avant une technologie ouverte (IPv6 via les RFC), mais avec des applis pas ouvertes... c'est bien dommage.
  • # Un example de projet

    Posté par . Évalué à 4.

    Un projet "facile" c'est de se greffer au travail de redhat sur network-manager pour proposer des fonctionnalités IPv6 (intégration avec ND-RDNSS, création de tunnel, etc). En plus la plupart des briques sont déjà la (la lib pour causer au kernel via netlink a deja le support pour l'IPv6), il manque surtout un travail d'ui.
    • [^] # Re: Un example de projet

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Perso j'aimerai beaucoup pouvoir échanger des fichiers en IPv6 avec Gajim. L'idée serait d'utiliser Jabber en IPv4 ou IPv6, qu'importe, mais que l'échange de fichier utilise IPv6 si on est derrière du NAT (ce qui arrive très souvent) : car l'IPv6 est souvent moins/pas filtré. On pourrait se passer d'un serveur proxy qui limite la bande passante (rajoute un intermédiaire uniquement utile pour contourner le NAT). À vrai dire, je pense à une Freebox.
  • # De l'exploitation pure et simple?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Dans le Règlement du Concours :

    Plus précisément dans "9.2. Communication sur les projets - Propriété des Résultats" :

    "Le Participant transfère à SFR, au fur et à mesure de leur élaboration, l'entière propriété des Résultats.
    On entend par « Résultat », tout livrable ainsi que toute création, notamment, tous logiciels, interfaces, fonctionnalités, rapports, méthodes, guides, manuels, inventaires, jeux de tests, documentations, quelle que soit leur nature, leur forme ou leur support, réalisés par le Participant dans le cadre du Concours ainsi que tout produit ou procédé en résultant.

    La cession de ces droits à SFR s'effectue pour tous pays, pour la durée de protection légale de ces droits et de manière exclusive. Le participant ne pourra prétendre à aucune rémunération au titre du transfert des Résultats. Toute exploitation ou utilisation des Résultats par le Participant hors du cadre du Concours est soumise à la conclusion d'un accord préalable avec SFR."

    Ces propos me semblent assez explicites. Je laisse au lecteur le soin de lire la suite, dans laquelle est expliqué ce qui est entendu par "droits".

    En gros si j'ai bien compris, en payant 6.000 Euros (c'est à dire 3.000, 2.000 et 1.000 au participants "choisis" à l'issue du "concours"), SFR gagne les droits de "propriété intellectuelle" concernant tous les projets participants.

    Tout ce qui est indiqué sur l' "OpenSource" ("avec l'accord de SFR") ne semble être qu'un choix possible de SFR, et ils se font de la pub en précisant qu'ils ont *le droit* de faire de l'OpenSource avec les projets qu'ils récupèrent...

    Ça me déplait fortement de voire une telle pub sur DLFP pour un concours organisé dans de telles conditions. Ça me *déplait*. Ça me *choque* en revanche de voir RENATER servir d'appui pour ce "concours" qui ne sert qu'à offrir à SFR pour 6.000 euros les droits sur pleins de projets potentiellement de haute qualité.

    Avis aux étudiants (comme moi) : ne tombez pas dans le piège.

    Si participer à un concours vous tente, pourquoi ne pas vous rensiegner sur l'Android Developer Challenge Part 2 (http://code.google.com/intl/fr/android/adc.html). Je crois pas qu'ils aillent aussi loin dans les conditions...
    • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Comme indiqué dans un commentaire plus haut, nous (je parle au nom du G6) avons déjà noté ce problème de propriété intellectuelle dans le règlement. Nous avons demandé à SFR de changer ces clauses (issues de clauses génériques utilisés par le service juridique SFR pour de tels concours). Une nouvelle version du règlement, plus souple et plus ouverte sur le libre sera proposée d'ici peu.
      • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        En même temps le commentaire commençant par "Rien n'échappe aux modéros !", on peut s'attendre à ce qui a été "indiqué dans un commentaire plus haut" s'applique à la NdM.

        Le problème n'est pas seulement d'accepter l'entrée de projets libres dans le concours, mais aussi de garantir aux contributeurs que ce qu'il produise ne devienne pas la propriété pure et simple de SFR.

        Indiquer que le règlement est en passe de devenir "plus souple" ne me parait être que du vague, pas plus informatif qu'indiquer ne pas pouvoir "en dire plus actuellement".

        Le fait est que le concours semble être organisé par le G6 (association à but non lucratif?) et aussi surtout RENATER (organisme public?), et que l'on peut avoir pour le moins du mal à comprendre tout ça a pu donner son aval pour lancer la comm' sur un projet qui dans l'état actuel revient plus ou moins à l'idée d'offrir à SFR pour 6000 euros la propriété intellectuelle correspondant au travail de pas mal d'étudiants...

        J'espère donc que cette nouvelle version soit vraiment autre chose que du vent et se présente rapidement (la pub ayant déjà pour le moins beaucoup commencé).
      • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

        Posté par . Évalué à 3.

        Si je comprends bien, c'est SFR qui choisit ses conditions et vous jouez le rôle de bureau d'enregistrement ? Ou bien ?
        (et l'AFNIC, Telecom Bretouille et Renater là-dedans, qu'est-ce qu'ils disent ? ils récupèrent des partenariats pour faire passer la pilule ?)
      • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Entre temps cette nouvelle version est hypothétique, avec des conditions inconnues. Bref, il est normal de juger avec ce qu'on a. On reste dépendants de ce que SFR va nous sortir et je n'ai pas une confiance illimités dans les avocats de ce genre de firmes (qui tentent de mettre des clauses super déséquilibrées pour éviter tout problème potentiel)
        • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Surtout pour gagner 2000 € (6000 divisé par trois, au pif). Si c'est une application même seulement un peu inovante, 2000 € c'est ridicule de chez ridicule. Alors si en plus les développeurs perdent tout ou partie de leurs droits, circulez, y'a rien à voir.
          • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Euh, si je ne me trompe pas, la moyenne c'est plutôt 6000 euros divisé par le nombre de participants... (Le transfert de "propriété" étant valable pour tous les participants pas que les "gagnants").

            N'y a t-il vraiment rien à voir? Si que G6 (association à but non lucratif?) et RENATER (organisme national gérant l'Internet des universités et centres de recherche) sont dans les organisateurs, mais qu'ils ne semblent pas parler suffisamment fort sur le fait que c'est vraiment tout bénéf pour SFR (et encore je dis "pas suffisamment fort" pour dire que je n'ai pas vu du tout de réaction de leur part).
      • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas de nouvelle de la new version ?
        • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Non, on attend toujours...

          Que veux tu? C'est bientôt noël et le nouvel an, il y en a pas mal qui doivent être occupés...

          Par contre malgré le fait que le règlement actuel peut sembler assez "mauvais" et qu'ils admettent devoir le changer, la date limite des pré-inscriptions (nécessaire suivant les cas) est toujours fixée au 30 décembre (cf http://concours.point6.net/sec.php?p=concours).

          Je ne sais pas si ils ne veulent pas vraiment admettre que leur truc n'est carrément pas prêt ou si c'est un moyen de faire du forcing en ne publiant des conditions seulement a moitié révisées, mais c'est clair qu'il y a quand même quelque chose qui cloche...

          Étant donné leurs statistiques de clics pas si mauvaises (impact de la "pub" sur dlfp) et le fait que beaucoup ne prennent pas le temps de lire les commentaires avant de cliquer, est-ce qu'un gentil modo pourrait prendre le soin de rajouter une note (à l'intérieur du corps de la dépêche) du style "Étant donné certains points du règlement non encore révisés à ce jour, LinuxFR vous invite à la plus grande prudence et vous rappelle que cette dépêche, soumise par un participant, ne reflète en rien la position de LinuxFR" ?

          Mon avis est que pour l'instant, même s'il y a des critiques en commentaire, ils se font quand même pas mal de pub gratuite ici...
          • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

            Posté par . Évalué à 2.

            Je ne sais pas si ils ne veulent pas vraiment admettre que leur truc n'est carrément pas prêt ou si c'est un moyen de faire du forcing en ne publiant des conditions seulement a moitié révisées,
            Je vote pour la deuxième possibilité en me laissant une option pour les deux en même temps :P

            Plus sérieusement, les "services juridiques" des grosses boites c'est tout simplement IMPOSSIBLE (ou au moins très fortement improbable) qu'il te sorte une modification en moins d'une semaine.
            On a eu le cas avec un accord de partenariat pour un projet ANR... ben l'accord de partenariat a été signé finalement ... A mi projet! (au bout d'1 an et demi au moins de travail), simplement parce que le service juridique entre deux grosses entreprises étaient pas d'accord.
            il aurait du etre signé avant que le projet commence...
            • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Bon, des modifs semblent bien avoir été faites, il y a du net progrès. À part pour le "Le Participant consent à SFR un droit de préférence pour l'acquisition des droits de propriété intellectuels attachés au Projet.", qui mérite d'être discuté à part.
    • [^] # Re: De l'exploitation pure et simple?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Dans le cadre d'un projet déjà existant, comment peuvent-ils distinguer ce qui a été développé dans le cadre du concours (les Résultats) et le matériau initial ?

      Plus généralement, je ne comprends pas vraiment : ça ressemble à un Summer of Code de Google (bon, là ce serait plutôt un Winter/Spring of Code), mais en même temps les projets sont sélectionnés et primés tout à la fin. Ce n'est pas comme si on sélectionnait les plus prometteurs et qu'on donnait une bourse pour bosser dessus, mais plutôt "vas-y, tout le monde bosse comme un malade sans savoir s'il est bien dans ce qui est attendu, et puis on donne un peu de sous à la fin". Je ne vois pas bien non plus où intervient la limite de 100 participants. Tout ça manque singulièrement de cohérence et de clarté à mes yeux.
  • # 3G ?

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est recent le support de l'IPv6 en 3G ? Je n'etais pas au courant ni meme n'ai vue d'annonce sur le sujet. Quelqu'un a vue quelque chose a ce sujet ?

    Et sinon ca en est ou le deploiement de l'IPv6 chez SFR/9 ? Parce qu'il suffit d'etre abonne chez Nerim ou Free pour y avoir nativement acces en France.
    • [^] # Re: 3G ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Et sinon c'en est ou le deploiement de l'IPv6 chez SFR/9 ?

      C'en est nulle pas : il est inexistant. IPv6, ils ne connaissent pas encore.
    • [^] # Re: 3G ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Oui, enfin chez Free c'est un peu spécial (sauf si ça a évolué depuis). Abonné chez eux depuis un petit moment, et ancien abonné Nerim (snif), j'avoue que je me remettrais bien à l'IPv6. Sauf que là où chez Nerim c'était on ne peut plus simple (le pppd te filait une IPv4 et une plage IPv6, libre à toi d'en faire ce que tu voulais) c'est tout un bazar chez Free.

      Jusqu'ici, les seules options que j'ai trouvé c'est :
      - n'utiliser que la freebox comme routeur (bof, j'aime bien avoir un truc un peu plus malléable)
      - faire un pont filtrant (brouter), ce qui permet d'avoir le routeur de son choix pour la partie v4, mais implique que le-dit routeur soit capable de "brouter", et complique la securité de la partie v6 (sauf à ce que le routeur intermédiaire soit vraiment très finaud).
      - avoir un routeur intermédiaire muni d'un daemon "radvd", si j'ai tout bien compris, et c'est loin d'être généralisé.

      En bref, pas vraiment de solution élégante. Sauf si quelqu'un a mieux, bien entendu (et particulièrement mieux qui tourne sur un WRT54G, mais là je suis exigeant).
      • [^] # Re: 3G ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je comprends pas trop tes reproches, j'ai mis mes deux pc au dos de la freebox par ethernet et j'ai de l'ipv6

        En gros, j'ai mis mes deux pc en dhcp dessus et je récupère automatiquement mon ipv6 sur la carte réseau.

        J'ai mis un de ces pc en dmz et ça roule ;)

        Bref, le radvd j'avais tenté a une époque, mais depuis que j'ai de la mandriva 2009.0 ça marche tout seul (magic)
        • [^] # Re: 3G ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Le seul reproche c'est que les fonctionnalités de routage de la freebox sont franchement limitées, et le peu que tu as est lourdingue a configurer sur leur portail pourri
        • [^] # Re: 3G ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Globalement il est pas content que la freebox lui file des adresses sur un /64 donc s'il a un routeur derriere qui prend une telle adresse, il ne peut pas faire un sous-réseau avec auto-configuration.
            Ca changera peut être un jour vu que depuis maintenant 9 mois free reserve un /60 par abonné au lieu d'un /64 ( http://linuxfr.org/~pterjan/26314.html ), mais pour l'instant c'est toujours un prefixe en /64 qui est envoyé (au moins dans mon cas où la freebox est en routeur) :
            	prefix 2a01:e35:2e5d:520::/64
            	{
            		AdvValidLifetime 86400;
            		AdvPreferredLifetime 86400;
            		AdvOnLink on;
            		AdvAutonomous on;
            		AdvRouterAddr off;
            	}; # End of prefix definition
            
            • [^] # Re: 3G ?

              Posté par . Évalué à 2.

              D'ailleurs ils ont fini le renumbering y'a quelques mois, seul le nouveau préfix est annoncé.
            • [^] # Re: 3G ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Si je comprends bien, un /64 n'est pas suffisant pour avoir de la souplesse et il faut un /60 pour ça (soit quand même plus 10^18 adresses). Est-ce une contrainte spécifique à Free ou limitation de l'IPv6 ?
              • [^] # Re: 3G ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Pas forcement besoin de /60.
                /63 suffirait à tous les gens qui ont un routeur et un seul réseau derrière
                /61 suffirait à ceux qui ont un routeur et 1 à 4 sous reseaux derrière...

                La contrainte c'est que l'autoconfiguration necessite un /64 sur ton sous-réseau, et que ton routeur a besoin d'avoir une adresse externe (coté freebox) qui ne soit pas dans ce sous-réseau. Ce n'est donc pas possible si tu as un seul /64.
                • [^] # Re: 3G ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Merci pour ta réponse, j'avoue être complètement béotien au sujet de l'IPv6.
                  Du coup, je me pose quelques questions :
                  L'autoconfiguration ne marche pas en dessous d'un /64 ?
                  Cela veut-il dire que le plus petit segment de réseau devra être un /64 même s'il ne contient que quelques machines ?
                  Imaginons que je doive migrer en IPv6 le réseau d'une entreprise qui dispose de quelques dizaines d'implantations en France. Faut-il prévoir un /64 pour une agence même si elle n'a que quelques PCs et un routeur ? Prévoir plusieurs /64 pour le siège (postes clients, DMZ,...) ?
                  • [^] # Re: 3G ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Je crois que la réponse à tes questions est oui.

                    Il ne faut pas oublier qu'il est censé (je crois) y avoir beeaaaaaaaucoup plus de /64 que d'adresses ip disponible actuellement en ipv4.
                    • [^] # Re: 3G ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      C'est exact.
                      A priori, on a 2^64 réseaux en IPv6 soit quelques milliards de plus que d'adresses IPv4.

                      Mais ce qui semble énorme aujourd'hui ne le sera peut-être pas dans 20 ans. Ça me semble ridicule d'allouer un espace d'adresses gigantesque (2^128) pour le distribuer par blocs de 2^64. On dirait les débuts de l'IPv4 quand de grandes entreprises (IBM, HP,...) et des universités américaines se sont vu attribuer des classes A et qu'on s'est aperçu quelques années plus tard qu'on manquait d'adresses.
                      • [^] # Re: 3G ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        La différence c'est justement qu'un ^60 est à peu près ok pour tout le monde. Ceux qui demandaient une classe A ou B peuvent désormais ce contenter d'un sous réseau de taille à peu près similaire à tout un chacun, parce que ça contient déjà des millions/milliards d'adresse.


                        En allouant des ^60 on n'a pas monstrueusement plus d'allocation que d'adresse IPv4, par contre on évitera de le distribuer en classes énormes qui morcelleront le réseau, parce que un ^60 suffit à presque tout le monde.
    • # Nouvelles dispositions pour le concours

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      • [^] # Re: Nouvelles dispositions pour le concours

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le passage "Le Participant consent à SFR un droit de préférence pour l'acquisition des droits de propriété intellectuels attachés au Projet." mérite discussion.

        Il y a toujours un gros point noir.

        Pour ne pas faire doublon, je poursuis le débat sur ton journal (je ne sais pas quand les commentaires seront clos sur cette dépêche).

    Suivre le flux des commentaires

    Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.