Conférence « Logiciel libre : militantisme ou choix de raison » mercredi 14 mai 2014 à Aix-en-Proven

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
7
8
mai
2014
Communauté

L'association ARSENIC PACA (Association Régionale de Soutien aux Espaces Numériques de l’Information et de la Communication, Provence-Alpes-Côte d'Azur) vous invite pour une conférence intitulée « Logiciel libre : militantisme ou choix de raison » animée par Jean-Christophe Becquet, vice-président de l'April, mercredi 14 mai 2014 à 14h à l'IUT d'Aix-en-Provence.

Après un troisième cycle universitaire en informatique et sciences sociales, Jean-Christophe Becquet fait ses premiers pas dans un Espace Public Numérique en 1999. Convaincu que seul le logiciel libre offre une informatique accessible à tous et respectueuse des utilisateurs, il rejoint l'April. « Parce que l'informatique occupe une place très importante dans tous les actes de notre vie quotidienne : santé, droit, éducation, consommation… la prise de conscience des risques liés au logiciel privateur est devenue un enjeu citoyen » . Depuis 2004, il accompagne des projets de migration, faisant la preuve sur le terrain que le logiciel libre répond aux besoins les plus variés. « Faire le choix du logiciel libre, c'est défendre une approche éthique sans concession sur l'expérience utilisateur ni sur la qualité technique. » résume le conférencier.

Pionnière du logiciel libre en France, l'April, constituée de plus de 4000 adhérents (individus, entreprises, associations et organisations), est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du logiciel libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l'espace francophone. L'April est le partenaire privilégié pour la promotion et la défense du logiciel libre.

L'IUT d'Aix-en-Provence a été à l'initiative de la création d'un FabLab qui travaille maintenant étroitement avec les Espaces Régionaux Internet Citoyen (ERIC) d'Aix et Marseille. Le Laboratoire d'Aix-périmentation et de Bidouille a pour objectif de favoriser l’émergence d’un espace collaboratif et communautaire d’échange technologique à Aix-en-Provence.

invitation conférence Logiciel libre : militantisme ou choix de raison 14-05-14

  • # Cette question s'était posé il y a déjà bien longtemps…

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    … à l'époque ou Benjamin Bayart n'était pas connu comme le défenseur de la neutralité du net à cravate marrantes, président d'un FAI insignifiant.

    On voit de nos jours des gens qui viennent faire du logiciel libre parce que c'est libre et par conviction politique.
    Moi, j'y suis pas du tout arrivé pour ça ; j'ai plein de convictions politiques tout à fait compatibles avec le logiciel libre, mais c'est pas pour ça que je fait du logiciel libre

    De base je suis un informaticien : j'ai d'abord cherché des outils qui marchent.
    Je me suis toujours intéressé à ce qui imprimait, donc quand j'ai cherché à faire de la typographie j'ai forcément croisé TeX, parce que c'est à peu près le seul outil qui marche convenablement en ce bas monde.

    Quand j'ai cherché à faire tourner TeX, j'ai essayé sur MS DOS : c'était quelque chose de catastrophique ; j'ai vu que sur les stations UNIX à l'école ça marchait bien mais c'est pas dans mon budget
    Quand on m'a dit qu'il y avait des UNIX dans mon budget capable de faire tourner les produits dont j'avais besoin et qui marchaient, j'ai sauté dessus.

    Je suis pas du tout venu au libre parce que c'est la lutte finale et tout ça, juste parce j’avais besoin d'un produit qui marche, qui soit dans mes moyens, où quand il fait pas ce que je veut j'ai le droit de le corriger et ou y'a moyen d'échanger autour.

    Vraiment, la question de départ était un pur problème de qualité.

    http://www.fdn.fr/media/audio/Au_dela_du_libre.ogg

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.