Technologie Début du Google Summer of Code 2012

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Benoît Sibaud et baud123. Modéré par baud123.
Tags :
26
27
mar.
2012
Technologie

L'édition 2012 de « Google Summer of Code (GSoC) » est lancée, c'est l'occasion de rappeler le rôle et l'utilité du GSoC, notamment pour le monde du libre.

NdM : merci à Vincent Lucas pour son journal.

L'été sera chaud

Cet été encore, Google propose aux étudiants de coder pour des logiciels libres (« GCC », « Kernel.org », etc.) contre rémunération (5 000 USD). C'est aussi l'occasion de mettre la main à la pâte au code d'un projet libre avec un travail conséquent bien souvent sans commune mesure avec les projets abordées pendant les études. Cela permet entre autres de faire découvrir le mode de développement du libre au plus grand nombre tout en assurant un accompagnement privilégié de l'étudiant par un ou plusieurs membres du projet.

En outre, même si l'encadrement des étudiants GSoC demande un investissement important au niveau humain, la beauté du GSoC réside non seulement dans le fait de faire avancer le développement d'un projet, mais surtout de faire émerger de nouveaux contributeurs faisant ainsi vivre le monde open source.

Participer au GSoC correspond à un travail saisonnier à temps plein. Le principe étant qu'il vaut mieux avoir un travail en relation avec ses études :

"Flip bits, not burgers."
traduction libre: « Il vaut mieux retourner des bits que des steaks. »

Or, il est bien difficile en ce moment de trouver un travail d'été en informatique avant d'avoir terminé ses études. En cela, le GSoC est une véritable opportunité pour acquérir de l'expérience, tout en ayant une paye adéquate. D'ailleurs on peut tristement constater (c.f. GSoC-FAQ) qu'il est toujours nécessaire de préciser qu'il n'est pas inhabituel d'être payé pour un travail : même si ce travail est en Open Source, cela reste un travail !

Les candidatures sont ouvertes dès aujourd'hui

De même que le travail est un temps plein, la candidature est aussi déterminante et complète que pour une embauche dans une entreprise lambda :

  • Formulaire en ligne servant de C.V. et lettre de motivation.
  • Échange avec les membres du projet (par le site de GSoC, liste de diffusion ou canal IRC du projet), servant d'entretien d'embauche.
  • Test de compétences avec des tâches rapides ("teaser tasks") pour voir la capacité du candidat à comprendre le projet, la maîtrise du langage de programmation, etc.
  • # bizarro

    Posté par (page perso) . Évalué à  -9 .

    ma demande comme developpeur a la nasa a ete refusee. ptiekestacozdesmorpions

  • # et coreboot

    Posté par . Évalué à  2 .

    je suis surpris par contre que coreboot ai été refusée au gsoc 2012 :(

    • [^] # Re: et coreboot

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Dans le cas précis de Coreboot je ne sais pas répondre mais il faut savoir que Google choisit de donner leur chance à des nouvelles organisations chaque année : il est assez rare d'être sélectionné, en tant que projet, plusieurs années consécutives (à l'exception des très grosses, ce qui à mon avis ne devrait pas leur donner un statut particulier). Peut-être que Coreboot n'a pas été refusé sur la base de leur candidature, mais tout simplement parce qu'ils ont participé les années précédentes et que ce n'est pas leur tour cette année ?

      La sélection des projets par Google n'est pas très transparente (ce qui est assez normal), donc c'est difficile d'en savoir plus, mais tu peux demander directement à Coreboot, peut-être qu'ils ont plus d'informations.

      • [^] # Re: et coreboot

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Il arrive que des organisations ne soient pas accepté à nouveau à cause d'un gros problème l'année précédente…
        (je ne dis pas que c'est arrivé à Coreboot).

      • [^] # Re: et coreboot

        Posté par . Évalué à  1 .

        Par exemple c'est le cas de Plan9 cette année. Leurs propositions n'ont pas été retenues pour laisser la place à d'autres — cf. ce message posté sur la liste de diffusion 9fans Plan 9 rejected from GSoC 2012.

    • [^] # Re: et coreboot

      Posté par . Évalué à  3 .

      Comme dis dans le journal: X.Org n'a pas été retenu non plus.

      Si on regarde le nombre d'utilisateur on a X.Org >> CoreBoot >> Plan9

      • [^] # Re: et coreboot

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        X.org n'a jamais été très favorisé au Summer of Code. À chaque fois c'est 2 à 4 étudiants, ce qui est très peu.
        La raison est probablement plus ou moins politique, en ce que la fondation X.org dispose de ressources propres qui font qu'elle n'a pas besoin de Google pour payer des étudiants. Ainsi, en 2008, j'ai participé au X.org Vacation of Code, qui est strictement la même chose que le Summer of Code mais avec un autre payeur.

        http://www.x.org/wiki/XorgEVoC

  • # Travail et paye

    Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 28/03/12 à 06:51

    D'ailleurs on peut tristement constater (c.f. GSoC-FAQ) qu'il est toujours nécessaire de préciser qu'il n'est pas inhabituel d'être payé pour un travail : même si ce travail est en Open Source, cela reste un travail !

    Pas très clair et ce n'est pas exactement ce qu'écrit la FAQ.

    Il est dit : Ce n'est pas inhabituel que les développeurs en source ouverte soient payés. Le fait que ce soit un travail n'est pas mentionné tellement c'est évident.

    Ne confondons pas développement en Open Source et Enseignement à l'Éduc. Nat. française…
    -----> [ ]

    • [^] # Re: Travail et paye

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Au sens légal du terme, le Summer of Code n'est pas un travail en France. Ce n'est d'ailleurs pas non plus un stage au sens de la majorité des structures d'enseignement.

      Il n'y a en effet aucun contrat de travail ou quoi que ce soit d'apparenté.

      • [^] # Re: Travail et paye

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        C'est quoi le statut légal du coup?

        Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

        • [^] # Re: Travail et paye

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Essentiellement, il n'y en a pas. Tu ne reçois pas de fiche de paye et tu n'as pas de contrat ni avec Google ni avec le projet pour lequel tu travailles. (Certains diront que les "terms of service" constituent un contrat, mais en tout état de cause ce n'est pas un contrat de travail légal en France, et tu n'as aucun contrat avec le projet qui décide de la réussite de ton projet et donc de ton paiement).

          Cela signifie qu'un certain nombre d'institutions d'éducation ne reconnaissent pas une participation au Summer of Code comme un stage. C'est parfois gênant.

          • [^] # Re: Travail et paye

            Posté par . Évalué à  3 .

            Du coup, est ce que c'est pas considéré comme du travail au noir ?

            Tu fournis un travail, tu es payé pour celui-ci, mais tu n'as pas de contrat de travail.
            Pour moi, ca correspond à la definition du travail au noir.

      • [^] # Re: Travail et paye

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Pour info, chez Scilab, on a déjà eu des étudiants qui ont réussi (avec notre accord et aide) à faire valider leurs GSoC comme des stages.

  • # L'OSGeo cherche des étudiants

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Bonjour,

    (je me permets de remettre ce message ici puisque le journal est passé dépêche).

    A noter que l'OSGeo, association qui chapeaute les projets libres dans le domaine des systèmes d'information géographique a été sélectionnée comme organisation pour le GSoC 2012.

    Nous recherchons des étudiants pour participer aux projets proposés (ou le votre).

    Une liste des projets possible est disponible ici :
    http://wiki.osgeo.org/wiki/Google_Summer_of_Code_2012_Ideas
    Par exemple pour le projet MapServer :
    http://wiki.osgeo.org/wiki/MapServer_2012_SOC_Ideas

    N'hésitez pas à vous renseigner et proposer votre candidature, sur les mailings list du projet concerné, ou bien sur la liste du GSoC de l'OSGeo, ou la liste francophone :
    http://lists.osgeo.org/mailman/listinfo/francophone
    http://lists.osgeo.org/mailman/listinfo/soc

    Ne tardez pas, les candidatures sont ouvertes jusqu'au 6 avril et il y a un dossier à monter.

    Les projets dans le domaine des SIG sont en général assez sympas, et c'est un secteur en pleine croissance, avec des outils libres très intéressants.

    On me glisse également que PostgreSQL cherche également des étudiants :
    http://www.postgresql.org/developer/summerofcode/

    A vous !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.