DoudouLinux passe à la télé Russe locale !

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
26
4
nov.
2010
Éducation
DoudouLinux est un environnement pour enfant lancé cet été et aussi simple à utiliser qu'une console de jeu, ceci dès deux ans. Suite à la présentation du mois dernier dans ces colonnes, DoudouLinux a immédiatement déclenché une vague d'articles sur le web russophone. C'est ainsi que l'Institut d'Informatique Appliquée de l'Université d'État de Pédagogie de Tomsk en Russie a rapidement rejoint l'équipe du projet. La traduction de l'environnement DoudouLinux a alors été réalisée par le directeur du développement et deux autres de ses collègues, mais il reste encore à traduire les quelques applications qui le nécessitent.

C'est cette version intermédiaire qui a été présentée par l'institut lors d'un petit reportage de deux minutes diffusé sur Tomsk TV le samedi 23 octobre dernier, reportage qui a ensuite attiré l'attention de média nationaux russes comme Interfax et déclenché une nouvelle vague d'articles ! Nous proposons en deuxième partie une traduction du texte qui accompagne le reportage sur le site web de Tomsk TV, étant entendu que nous n'avons pour le moment pas de version sous-titrée à proposer – nous espérons obtenir les droits nécessaires. Cet article résume parfaitement les avantages de DoudouLinux ainsi que l'intérêt que lui porte l'Institut. Dans sa lancée l'institut organisera le 5 novembre en ses locaux la première présentation publique de l'environnement DoudouLinux. Ce sera l'occasion de mettre en avant de nombreux projets éducatifs libres dont certains sont également d'origine française (Gamine, Pysycache et Gcompris), avec à la clef des retombées pour ces projets comme la traduction récente de Pysycache et de Gcompris en roumain et bientôt en russe pour Pysycache. Nous aurons également par la suite des applications à modifier afin de pouvoir les traduire plus facilement.

Cette collaboration permet au projet DoudouLinux d'afficher désormais six langues officiellement supportées sur trois alphabets différents (arabe, cyrillique et latin). Et l'ukrainien devrait faire prochainement son entrée suite au coup de publicité de l'institut. Le projet est bien sûr toujours en quête de volontaires pour contribuer aux langues actuelles ou pour produire d'autres langues puisqu'un des objectifs de DoudouLinux est d'être facilement traduisible dans plus de 60 langues. Nous comptons ainsi introduire plusieurs nouvelles langues pour la prochaine version qui paraîtra dans moins d'un mois. Avis à la population !

NB: si vous avez des compétences plus techniques que linguistiques, vous pouvez aussi nous aider ;).

À Tomsk ils étudient l'ordinateur à partir de deux ans

(NDLR: traduction de l'article accompagnant le reportage de Tomsk TV)

Les technologies modernes permettent d'étudier l'ordinateur dès le plus jeune âge. Des professionnels de l'Institut d'Informatique Appliquée de TSPU [NDLR: Tomsk State Pedagogical University] ont récemment fini de traduire en russe le système DoudouLinux [NDLR: l'environnement, pas toutes les applications].

Georgyj a huit ans. Comme de nombreux copains il passe beaucoup de temps derrière un ordinateur. Il examine en ce moment un nouveau logiciel spécialement conçu pour les enfants.

Georgyj Nemchaninov : « J'ai déjà quasiment fait le tour des ordinateurs. Ce système ne m'apprend pas grand chose mais c'est génial. »

C'est là l'idée de départ des créateurs de DoudouLinux : les enfants sont sûrs d'être en train de jouer, mais en réalité, ils sont en train de développer différentes compétences. Le système inclut des programmes éducatifs, d'apprentissage et de divertissement destinés à des enfants de deux ans et plus. Nombres, couleurs et lettres pour ceux qui commencent juste. Mathématiques, géographie et langues étrangères – pour ceux qui sont plus âgés. L'interface utilisateur du système est si simple qu'un enfant peut se débrouiller tout seul. Et ses parents peuvent rester tranquilles quant aux données importantes qui seraient sur l'ordinateur, il n'y touchera pas.

Yulia Nemchaninova, enseignante titulaire au département des Technologies de l'Information : « DoudouLinux fonctionne sur un CD à part et n'a nullement besoin des données de l'utilisateur ou du système qui sont enregistrées sur le PC. Les enfants peuvent tout essayer, cliquer tout ce qu'ils veulent sans aucune crainte – aucune donnée ne sera altérée en aucune manière. »

Le projet est basé sur une version de Linux réputée. La version russe a été réalisée grâce à des enthousiastes de Tomsk de l'Institut d'Informatique Appliquée de TSPU. La première version est déjà disponible.

Bogdan Mischuk, directeur de l'institut : « Nous avons réalisé de la traduction de textes pour le moment, c'est la première version et elle est publiée sur le site web. La prochaine phase c'est la traduction complète du système et de ses composants incluant la traduction des messages audio. »

Le programme est distribué gratuitement et pourrait bien s'avérer indispensable pour de nombreux parents. Leurs enfants auraient ainsi l'opportunité d'apprendre, de jouer et de se développer. Par ailleurs leurs compétences en informatique leur seront utiles dans le futur à n'en pas douter.

Tatiana Morozova, pour Tomsk TV.
  • # Çà tombe bien

    Posté par . Évalué à 4.

    Ha! çà tombe bien,

    Je cherchais justement quelque chose pour mon mon fils de 3 semaines. Apprendre linux sans passer par windows c'est bien, le faire en jouant c'est encore mieux !!
    J'espère seulement que Vim fait parti de la liste des logiciels pour les petits.

    Bon, je -> []
    • [^] # Re: Çà tombe bien

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      J'espère seulement que Vim fait parti de la liste des logiciels pour les petits.

      Pour des raisons de place nous avons malheureusement dû supprimer Vim, Emacs, Gcc, Latex et les entêtes du noyau, j'espère que les parents ne nous en voudront pas trop… Mais qu'on se rassure on peut faire encore du Python et du Tcl dans la console avec nano, à 3 semaines, ça devrait le faire !
  • # Très prometteur ! Mais...

    Posté par . Évalué à 2.

    ... Effet DLFP ?
    Vu sur http://www.doudoulinux.org/web/index.php depuis 5 minutes :
    Site en travaux
    Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.


    Sinon, j'en ai parlé aux collègues qui ne connaissent pas GNU/Linux, ils sont intéressés pour leurs enfants. À voir si la publicité n'est pas mensongère :-).

    Merci pour l'article, j'avais oublié cette "distrib" basée sur Debian.
    • [^] # Re: Très prometteur ! Mais...

      Posté par . Évalué à 2.

      Je me réponds à moi même, le premier lien de la dépêche ne fonctionne pas (cf mon post plus haut) mais le lien de téléchargement fonctionne à merveille et à partir de là il est possible de naviguer sur le site pour en apprendre un peu plus.
      Du coup, il aurait peut-être mieux fallu mettre http://www.doudoulinux.org/web/francais/a-propos/ en premier lien (qui frôle les 600 clics) plutôt que http://www.doudoulinux.org ?
      • [^] # Re: Très prometteur ! Mais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il va falloir que je mène mon enquête, tout ceci n'est pas très normal, hier soir la page d'accueil fonctionnait correctement…

        Sinon pour répondre au premier message, j'espère que je ne vais pas me faire pincer pour publicité mensongère ! Certes j'ai fait la traduction d'anglais vers français du texte russe lui-même traduit de russe à anglais par un russe. Je sais qu'il peut y avoir de la perte en ligne, mais j'ai essayé de vérifier un peu avec mes maigres connaissances de russe et notre vache espagnole à tous, google translate (qui a quand même du mal avec le russe, il faut bien le reconnaître…).
        • [^] # Re: Très prometteur ! Mais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je pense que l'effet DLFP est effectivement ce qui est le plus probable, tout remarche correctement maintenant que le support de mon hébergeur a été mis à contribution ! Comme ils disent : « désolé des désagréments ».
  • # Rapport de cause à effet ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Suite à la présentation du mois dernier dans ces colonnes, DoudouLinux a immédiatement déclenché une vague d'articles sur le web russophone.
    C'est strictement personnel mais... je ne vois pas le rapport entre la publication d'un article sur linuxfr et la réaction des russophones.
    La portée de linuxfr est si importante que ça ?
    • [^] # Re: Rapport de cause à effet ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Et bien oui ! Le lendemain de la publication du premier article, une série d'articles ont été publiés sur le web russophone, brodant plus ou moins sur le contenu de celui de LinuxFr. Pourtant je n'ai jamais contacté qui que ce soit là-bas, je n'y connaissais absolument personne à l'époque. Il faut croire que des personnes bilingues suffisamment bien placées en Russie fréquentent ce site (alors faites attention à ce que vous dites ici maintenant ;) ).

      Le premier article que j'avais repéré a été publié sur Cnews :

      http://open.cnews.ru/news/line/index.shtml?2010/09/06/407583

      J'ai l'impression que c'est celui qui a déclenché la vague et donc que c'est son auteur, que je ne connais pas, qui a donné un sérieux coup de pouce au projet ce faisant. Longue vie à LinuxFr ! (et à Cnews)
      • [^] # Re: Rapport de cause à effet ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Il faut savoir que le piratage de logiciels et autres œuvres artistiques est endémique en Russie. C’est d’ailleurs en plus de l’opposition du déjanté de Tbilissi l’un des principaux obstacles à l’entrée du pays à l’OMC. Pour réduire le problème du piratage des logiciels de Redmond, la meilleure solution est simplement de s’en passer.

        Donc il n’est pas étonnant que des projets comme Doudoulinux correspondent plus ou moins aux besoins de l’éducation russe chroniquement sous-financée.

        La « référence » à linuxfr par contre est surement le résultat d’une recherche google. Après la traduction n’a surement pas été un trop gros problème.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.