eGroupWare 1.2

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
24
avr.
2006
PHP
eGroupWare est sorti la semaine dernière en version 1.2 après 20 mois de développement. Il s'agit d'un logiciel libre de travail collaboratif accessible depuis un navigateur, et synchronisable aussi bien avec des clients lourds (Evolution, Outlook) que des terminaux légers (Palm, téléphones mobiles). Cette version apporte de nouvelles fonctions et une amélioration notable des performances et de l'ergonomie.

Les applications fournies comprennent :
  • un calendrier, avec gestion des permissions, des groupes, des rendez-vous, import/export iCal, import CSV
  • un carnet d'adresses, pouvant être stocké (ou non) dans un annuaire LDAP, et donc consultable facilement depuis des logiciels de courrier électronique. Il peut être importé ou exporté via LDIF, vCard et CSV. Il est également possible de créer des champs personnalisés (numéro de sécurité sociale, etc.)
  • le courrier électronique, via le client IMAP FelaMiMail, et relié au carnet d'adresses
  • un suivi de la relation clientèle (CRM), nommé InfoLog et offrant les fonctions de Liste de tâches, Notes, et Journal d'appels téléphoniques. Il est possible d'y créer des liens vers les autres applications (calendrier, projets, etc.), de déléguer des tâches, de gérer les permissions (ACL), d'envoyer des alertes par e-mail, etc.
  • une gestion de projets, reliée aux autres applications, avec diagramme de Gantt, gestion des contraintes, du budget, etc.
  • une gestion des ressources, par exemple les salles de réunion
  • un gestionnaire de fichier pour les téléchargements et envois de fichiers, pouvant stocker le contenu soit dans le système de fichiers, soit dans une base SQL, soit à travers un WebDAV.
  • un suivi du temps de travail (timesheet), intégré au gestionnaire de projets
  • un wiki
  • un moteur de base de connaissances
  • une gestion des processus métiers (workflow)
  • un outil de création et de gestion de site web (SiteMgr), permettant de créer graphiquement et en ligne un portail (un peu à la façon de CPS) en affichant des boîtes de données issues des applications d'egroupware.
  • d'autres applications telles qu'une gestion de sondages, des traductions, des signets, ou des partages Samba.
Voici une traduction de la note de publication :

La version 1.2 comprend :
  • réécriture complète du calendrier, et nouveau système de réservation de ressources
  • le calendrier supporte maintenant complètement les groupes en tant que participants
  • nouvelles applications de gestion de projet qui utilisent l'infoLog (relation clientèle) et les données du calendrier
  • nouvelle application de TimeSheet (intégrée complètement au gestionnaire de projets)
  • serveur SyncML pour se synchroniser avec les téléphones mobiles, les assistants numériques et MS-Outlook
  • application de workflow
  • messagerie instantanée chatty dans la section contrib
  • aide en ligne maintenant configurable et qui utilise par défaut les pages de manual.egroupware.org
  • phpSysInfo mis à jour et peut fonctionner sous PHP5 et Windows
  • La liste d'InfoLog a maintenant deux vues : avec ou sans détails, modifiable dans les préférences utilisateur
  • nouveau iCalServer permettant d'accéder au calendrier eGroupWare via iCal
  • et beaucoup d'autres changements ...

Les paquets pour 1.2 sont maintenant organisés différemment :
  • le paquet eGroupWare contient toutes les applications stables et maintenues
  • eGroupWare-contrib contient tous les paquets non maintenus
  • eGroupWare- (pour rpm) sont les applications packagées de manière indépendante et qui nécessitent le paquet eGroupWare ou eGroupWare-core

Notes techniques importantes :
  • Instructions d'installation :
  • eGW nécessite maintenant MySQL 4.0+ (ne fonctionne plus sous 3.23), la version recommandée est 4.1 or 5
  • eGW néccessite maintenant PHP 4.3+. PHP5 est obligatoire pour SyncML.
  • les numéro d'id de groupes sont maintenant négatifs pour améliorer le support LDAP

Resources (nouvelle application)
  • Resources est un inventaire et une gestion des réservations de ressources
  • Si une resource est notée comme réservable, elle peut être réservée avec le calendrier
  • NOTE: Les permissions (ACL) de l'application Resouces sont basées sur les catégories !
    • Le Setup crée une catégorie de ressources comme exemple et donne au groupe Default tous les droits sur elle.
    • Vous DEVEZ régler les permissions d'une catégorie avant de l'utiliser dans cette application !


NdM : eGroupWare est un fork de phpGroupWare
  • # Comment dit-on wiki en allemand ?

    Posté par . Évalué à 0.

    La démonstration en ligne est en allemand.
    • [^] # Re: Comment dit-on wiki en allemand ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Sur la démo, juste au dessus du login tu peux changer la langue ;-)
      • [^] # Re: Comment dit-on wiki en allemand ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Certes, mais rapidement tout redevient en Allemand.
        Ca permet de faire des révisions mais c'est d'une part surprenant et d'autrepart pas très efficace.

        Enfin ça me rappelle le bon vieux temps ou SuSE avait des ratés au niveau de la traduction et se mettait parfois à parler Allemand ;)

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Comment dit-on wiki en allemand ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      à la page de connexion, clique sur la fleche pour sélectionner le français (ensuite, pour le wiki c'est l'avant dernière icone sur la droite).
  • # Groupware qui tient la route ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Ca a l'air très sympa eGroupWare, il fallait justement que je le teste... quelqu'un a un retour d'expérience dessus ? Y'a aussi Zimbra dont quelqu'un a parlé il n'y a pas très longtemps sur LinuxFR.

    Sans vouloir troller (au contraire, j'apprécierais d'avoir vos avis), mais en groupwares libres, y'a rien de vraiment très "corportate"... Entre les usines à gaz inmaintenables en production (Open Xchange), et les trucs sympas mais pas très très sexys (OpenGroupware.org*), y'a pas grand chose à proposer en entreprise :-(

    * je l'ai installé chez un client, mais au final les utilisateurs n'accrochent pas du tout et sont retournés sur leur Outlook...
    • [^] # Re: Groupware qui tient la route ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      l'avantage d'eGroupware, c'est qu'il est très complet, et facile à modifier directement, grâce à php. Alors que OX est en java, et il faut se taper l'installation de Tomcat et compagnie, et OGo est en objective C.


      Ce dont je rêve, c'est d'un groupware complet sous Zope...

      Et derrière Zope il y a des sociétés qui font du très bon boulot comme nuxeo, nexedi, pilot systems, etc., et des produits excellents comme ERP5, CPS, ou Plone
    • [^] # Re: Groupware qui tient la route ?

      Posté par . Évalué à 6.

      De mon côté, je suis utilisateur quotidien d'eGroupware pour sa partie calendar... On est une cinquantaine à l'utiliser et ça tourne sans problèmes...

      De mon côté, j'ai également testé OpenExchange mais pour les mêmes raisons que toi, je ne le mettrai pas en prod...

      Pour OpenGroupware, c'est un groupware assez complet... Son seul point faible, c'est son interface... C'est absolument pas intuitif (ce qui est l'une des forces d'eGroupware) et un peu lourd à installer. Je l'ai également testé et on a fait une bascule egroupware vers opengroupware (pour des raisons fonctionnelles). Les utilisateurs sont rapidement retournés vers egroupware pour la convivialité de l'interface (même si opengroupware proposait des fonctionnalités intéressantes comme la recherche de créneaux libres).

      Pour le choix d'un groupware, faut répondre à plusieurs questions (liste non exhaustive) :
      - faut-il une interface Web ?
      - faut-il une interface client lourd (Outlook ou autre) ?
      - quelles sont les fonctionnalités nécessaires ?
      - faut-il une synchro avec des PDAs ?

      Sur ces questions, egroupware est capable de répondre à la plupart...

      J'ai déjà testé la dernière version d'eGroupware (surtout la partie agenda) et y a plutôt du bon :
      - un agenda plus graphique et plus facile à utiliser
      - l'interfaçage avec un XML-RPC semble plus facile à faire
      - je n'ai pas testé mais il semble que l'interfaçage avec des PDA soit maintenant plus simple
      - il y a maintenant possiblité de créer des ressources (voiture, salle de réunion) sans que ce soit des comptes utilisateurs (ancienne méthode)
      - il est possible de faire une recherche de créneaux libres pour plusieurs personnes en même temps (c'est les secrétaires qui vont être contentes...)
      Dans cette nouvelle version, un seul petit bémol : la fonction "imprimer" qui a été supprimée du calendrier... Certains diront qu'elle n'est pas utile mais le seul moyen d'avoir quelque chose de correct en impression, c'est de sortir la liste d'évènements...

      Sinon, en groupware libres, y a aussi kolab... Mais là, pas d'interface web (enfin, pas à ma connaissance...). Je ne l'ai pas testé...
      • [^] # Re: Groupware qui tient la route ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci pour ton retour, ainsi que celui de Christophe, ça me conforte dans mon idée.. Pour la petite anecdote, Open Xchange je l'avais installé (p*tain que c'est lourd et que c'est chiant) dans un Vmware, because pas de vraie machine pour maqueter... ben quand je l'ai démarré, Vmware a planté (si si) 30 secondes après ! Et reproductible à loisir, un pur bonheur :) M'enfin bon, je vois Java, Tomcat et autres lourdeurs, déjà j'étais pas fan...

        Concernant tes retours sur OpenGroupware.org, ça coïncide avec ce que les utilisateurs de mon client ont dit. Ils sont également retourné à leur précédent outil. Effectivement c'est puissant, mais pas très intuitif. Je comprends bien que pour l'utilisateur lambda, ça ne colle pas et qu'il n'ait pas spécialement envie de faire d'effort, vu que ça ne lui apporte "rien de plus".

        Mon besoin actuel c'est : Groupware simple à installer et surtout à maintenir, avec les fonctionnalités classiques (mail, agenda partagé, annuaire, notes, etc...), avec synchro Outlook et éventuellement avec les PDAs. Le tout doit être accessible par une interface web, mais aussi (et surtout ?) directement via le client lourd des utilisateurs (Outlook pour ne pas le nommer). L'objectif est clairement de remplacer les fonctionnalités d'un serveur Exchange, par une solution libre. De ce que j'ai lu sur eGroupWare, ça ressemble pas mal à ce que je cherche :-)
        • [^] # Re: Groupware qui tient la route ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Pour la synchro outlook, il faut regarder du côté de eGWOSync. Je n'ai pas testé, mais je crois qu'il s'agit d'un plugin en VB pour outlook.

          Sinon egroupware comporte un serveur SyncML, ce qui est une très bonne chose. Il suffit d'installer multisync ou opensync avec leurs plugins (palm, syncml, evolution) et on peut synchroniser dans tous les sens : evolution-eGW, palm-eGW, evolution-palm, etc... C'est génial.
          Un bémol par contre : multisync est abandonné (ça se voit un peu sur la page d'accueil) parce que les auteurs sont en train d'écrire opensync, qui est la même chose en plus souple, plus puissant, plus polyvalent. Opensync est juste un framework de synchro qui peut être intégré n'importe où, dont Gnome, KDE, des applis python, etc... Pour KDE, l'interface s'appelle kitchensync. Pour gnome, c'est la nouvelle version de multisync (0.9) qui sert d'interface. Le problème est que multisync 0.8 (celui autonome) n'est pas maintenu, et le nouveau 0.9 (utilisant opensync) n'est pas fini. Donc c'est un peu la galère. Notamment, il n'y a pas d'interface graphique de configuration des plugins palm et syncml pour multisync 0.9.
          D'après l'auteur, pour opensync, le plugin palm fonctionne bien, le plugin SyncML doit encore être testé. Mais ça se compile et s'installe comme une fleur. Donc n'hésitez pas.
          Le guide pour le plugin syncml est là : http://www.opensync.org/wiki/syncml-guide

          Sinon, avec un palm ou pocketPC ayant un client syncML on peut même synchroniser sans passer par (multi|open)sync, à condition que le palm ait un accès direct au serveur par le réseau : soit par GSM/GPRS, soit en installant un pppd sur le PC qui accueille la connexion USB du palm et en forwardant vers le serveur.

          J'ai aussi testé la synchro palm-opengroupware, et ça fonctionne bien. Par contre il faut vraiment chercher la doc pour le compiler, l'installer, etc... J'ai dû tatonner pas mal... Il faut installer une petite appli client qui discute en usb avec le palm, et en http avec le serveur, qui s'appelle nhsc. Et l'installation et la config d'OGO est pas évidente et mal documentée.

          Quant à OpenXchange, je pense qu'il est vraiment valable en production et déjà pas mal utilisé. Et il y a beaucoup plus de docs d'install que pour OGo. Faut juste aimer le java.

          Après avoir galéré avec les trois, je suis finalement revenu sur eGroupware.
  • # Faute !

    Posté par . Évalué à 3.

    un carnet d'adresses, (...). Il est également possible de créer des champs personnalisés (numéro de sécurité sociale, etc.)


    Et pourquoi pas l'engagement vis à vis des logiciels propriètaires, la religion, la couleur de peau, l'orientation sexuelle tant qu'on y est...
    • [^] # Re: Faute !

      Posté par . Évalué à 3.

      Tiens, c'est exactement la remarque que je me suis fait. A noter qu'en France, avant de commencer à enregistrer ce genre de donnée dans une base d'entreprise, il faut commencer par faire une déclaration à la CNIL et obtenir son accord de principe.

      Seuls les traitements "classiques" (système de paie par exemple) sont dispensés de déclaration (et encore, je subodore que ce soit juste une tolérance).
  • # Carnet d'adresse

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai testé la version précédente

    L'import en CSV marche bien (presque trés bien)

    La gestion des catégories n'est pas pratique.
  • # Je cherche un gestionnaire de carnet d'adresse

    Posté par . Évalué à -2.

    Si vous connaissez un truc vachement bien, plus PHP+MySql en libre
    qui importe en CVS
    qui permet de faire des liste de distribution, simplement (sur la base d'une requête, ou un système de cocher)
    faire un "mail to" pour un extrait du carnet ou une liste de distribution
    Avec les organisations séparées des personnes
    ...

    Aussi simple à administrer que egroupware

    Je suis testeur !
  • # Groupdav

    Posté par . Évalué à 2.

    Savez vous ce qu'il en ait de groupdav. Il y a qqs mois (voir ans), j'an avais entendu parler comme du "super" systeme de communication universel futur entre ts les GroupWare et les clients potentiel ( kontact, evolution ) .
    Mais depuis pas trop de news !
  • # Et open document ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'utilise egroupware depuis quelques semaines, dans sa version 1.0, et je dois dire que j'en suis totalement satisfait.
    Assez ergonomique, entièrement configurable et trés complet, c'est le groupware dont je revais.
    (C'est marrant, en me relisant, j'ai l'impression d'avoir rédigé une pub pour un déodorant, mais passons).
    Le seul inconvéniant, à mon goüt, c'est qu'il est parfois un peu lent, même quand la montée en charge est trés limitée.

    Il y a toutefois une question qui me turlupine depuis pas mal de temps, et j'en profite pour la soumettre à la sagacité des lecteurs de linuxfr :
    Lorsque je rédige des documentations avec des wiki, des bases de connaissances, etc.,il y a un moment ou j'aimerais pouvoir les exporter dans un format lisible par mon traitement de texte (idéalement, le format opendocument).

    Quelqu'un connait-il un outil, une librairie, n'importe quoi, qui me permettrait d'interfacer egroupware avec opendocument ? J'ai beau chercher, je ne trouve rien de satisfaisant.
    • [^] # Re: Et open document ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Est-ce qu'un simple copier/coller ne suffirait pas pour l'export. Word et OOWriter gèrent assez correctement l'import de HTML de cette façon.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.