En vrac : Drizzle, MongoDB et Webdis

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
23
20
mar.
2011
Base de données

Drizzle

Drizzle est un fork de MySQL allégé et spécialement adapté pour le web et les infrastructures Cloud. Contrairement à MySQL qui est la propriété d'Oracle, Drizzle est développé et conduit par la communauté. Parmi les autres différences avec MySQL, on peut également citer :

  • l'absence des vues, triggers et procédures stockées ;
  • la non prise en charge de Windows ;
  • un nouveau moteur, HailDB ;
  • une configuration optimisée par défaut pour 1024 connexions simultanées...

La version 2011.03.13 a été déclarée General Availability (GA), c'est-à-dire prête pour la production, et ce trois ans après l'annonce du fork.

MongoDB

MongoDB est une base de données NoSQL de type documents, sous licence GNU AGPL. La version 1.8 est sortie le 16 mars et apporte :

Webdis

Redis est une base de données de type clé-valeur, un memcached boosté aux stéroïdes. Webdis est une interface HTTP au-dessus de Redis, sous licence BSD.

Il permet d'interroger une base de données Redis en appelant un chemin de la forme /Commande/Argument1/Argument2/.../ArgumentN. Le retour sera par défaut du JSON, mais il est également possible d'utiliser du JSONP ou d'autres formats : HTML, texte brut, etc. Webdis intègre également une gestion des droits en fonction de l'adresse IP, de l'authentification HTTP ou des deux.

  • # Conférence mongo

    Posté par . Évalué à 3.

    Petit ajout sur mongodb: Il y a une conférence ce mercredi 23 à la cantine

    • [^] # Re: Conférence mongo

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je n'irai pas j'ai pris mes tartines...

      Plus sérieusement, c'est à la cantine de quelle école ou quelle entreprise? Un peu de précision permettrait peut-être d'attirer plus de monde, histoire que le type ne se fasse pas insulter par son GPS quand il va lui demander de l'amener à la cantine.

      • [^] # Re: Conférence mongo

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Aucune des deux: http://lmgtfy.com/?q=la+cantine&l=1

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Conférence mongo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Juste un commentaire inutile pour dire que je ne connaissais pas lmgtfy mais c'est juste trop bon comme site.
          Un petit côté RTFM en plus fun.

        • [^] # Re: Conférence mongo

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          J'ai suivi tes conseils et voici ce que j'ai:
          [1] http://www.cityplug.be/fr/Bruxelles/MEF77W3X_Restaurant_La-cantine-de-la-ville.html
          [2] http://www.lacantinedesitaliens.be/

          Donc il y a une réunion sur les logiciels libres dans un restaurant de Bruxelles? Ou alors est-ce que ça se passe dans un site touristique consacré à l'immigration italienne dans la bassin houiller wallon?

          Sinon, merci pour ta condescendance, mais google n'est pas la réponse universelle à tous les problèmes. Dont le fait de savoir de quelle cantine on parle, et linuxfr.org étant un site francophone, une précision du genre "c'est au Québec", ou "dans la région de Lyon" permettrait d'affiner les recherches.

          • [^] # Re: Conférence mongo

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Moi, ça me redirige ici http://lacantine.org/

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Conférence mongo

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Donc il aurait suffit de dire "C'est un truc de geek à Paris" plutôt que de me rediriger vers google, qui s'il fonctionne très bien pour des noms rares, dépend fortement des préférences régionales de l'utilisateur pour des noms usuels...

              • [^] # Re: Conférence mongo

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Tu pouvais aussi faire l'effort de le chercher, ce n'est pas la première fois qu'on parle de la cantine ici.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Conférence mongo

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Donc avant de poser une question:
                  1. Je fais une recherche sur google, en me déconnectant de mon compte habituel, et en utilisant un faux compte sur lequel je dis que je suis Français et que j'habite Paris.
                  2. Je fais une recherche dans tous les articles linuxfr avec tous les noms usuels utilisé dans l'expression sur laquelle je souhaite avoir des précision.

                  Maintenant, on pourrait imaginer un système où des gens pourraient commenter un article, et se répondre l'un l'autre en apportant diverses précisions. On pourrait même imaginer un site communautaire qui permettrait de faciliter la communication (codé en RoR par exemple).

                  • [^] # Re: Conférence mongo

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    1. Je fais une recherche sur google, en me déconnectant de mon compte habituel, et en utilisant un faux compte sur lequel je dis que je suis Français et que j'habite Paris.

                    Tu peux aussi lui dire que tu es belge et que tu habite loin de Paris, ça marche aussi très bien.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Conférence mongo

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Si tu lis la deuxième page de résultats google oui...

                      • [^] # Re: Conférence mongo

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Non, c'est sur le site que je t'ai montré que je tombe en utilisant Google.be

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                        • [^] # Re: Conférence mongo

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          Je t'inviterais bien ici pour te montrer que dans les conditions de ma recherche j'ai ce site en deuxième page, mais tu me trouverais encore un argument pour dire que c'est de la mauvaise volonté. Discussion close.

  • # Forks de MySQL : que choisir ?

    Posté par . Évalué à 9.

    Je suis un peu perdu dans les multiples forks de MySQL qui existent. Tout comme j'ai déjà intériorisé le "search-and-replace OpenOffice.org LibreOffice", j'aurais été ravi de me mettre à parler de MariaDB, Drizzle ou que sais-je encore à chaque fois que je veux dire « vous savez l'autre base libre qui est moins propre que PostGreSQL mais que tout le monde utilise ».

    Mais comme il y a plusieurs possibilités, la situation est moins claire. Est-ce que MariaDB est considérée comme une continuation naturelle de MySQL, et les autres étant plus des projets expérimentaux ou orientés dans une optique différente ? Ou est-ce que la situation est plus compliquée encore et je vais devoir dire MariaDB/Drizzle/whatever ? Bref, que choisir ?

    • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      PostGreSQL. "Si si, c'est un fork de MySQL, faut l'utiliser, il y'a plein de nouveaux trucs cools !". Et hop !

    • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Explique-nous en quoi MySQL est "moins propre" que PostgreSQL sans polémiquer. Tu balances ça parce que tu connais profondément les deux ou bien c'est juste une tentative désespérée de troller un dimanche ? :D

      • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

        Posté par . Évalué à 7.

        Peut être parce que par défaut, il utilise un moteur non-transactionnel ou qu'il a mis du temps avant d'avoir des clefs étrangères ? Ou alors c'est parce que l'administration d'une base PgSQL est plus complète et plus fine que celle de MySQL ?

        Tu crois vraiment qu'il y a besoin de regarder comment ils ont mal fait leur code pour voir que c'est mal fait ? Pour pouvoir dire qu'un bâtiment est mal foutu il faut d'abord regarder comment ils ont fait leur béton ?

        Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

        • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Il n'a pas parlé de regarder le code ;-)

          Peut être parce que par défaut, il utilise un moteur non-transactionnel

          Pour cause de compatibilité.

          Mais dans la dernière version le moteur par défaut est transactionnel / ACID / avec clés étrangères / etc ;-)

          Pour l'administration je sais pas; qu'est-ce que PgSQL offre de génial que ne fait pas MySQL à ce niveau ?

          • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Pour l'administration je sais pas; qu'est-ce que PgSQL offre de génial que ne fait pas MySQL à ce niveau ?

            Moi j'aime bien le KISS à la MySQL: de bêtes fichiers de configuration, un 'setter' pour les modifications dynamiques, un script de démarrage et c'est fini. Le reste ne me sert absolument pas; tous les ziguiguis graphiques sont superflus.

            Le seul gros point noir pour moi est l'absence des rôles. Pour le reste, il fait le "job" même si la série des 5.1.x est un peu "molle".

        • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tu crois vraiment qu'il y a besoin de regarder comment ils ont mal fait leur code pour voir que c'est mal fait ? Pour pouvoir dire qu'un bâtiment est mal foutu il faut d'abord regarder comment ils ont fait leur béton ?

          Hum, quand on voit les derniers benchs de la 5.5, je peine à croire que le code est si pourri que ça (les ingé de chez Sun, Google et Facebook ne doivent pas être les plus mauvais de la place...).

          Puisqu'on en est au code, apporte-moi un passage du code qui te dérange et pourquoi.

      • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        PostregreSQL a une syntaxe plus propre et plus proche du standard, avec MySQL, il y a des choses du genre INSERT SET.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

          Posté par . Évalué à 3.

          GNU grep est moins propre que <posix-compliant grep> parce que en plus des options standards il a aussi des options pas standards ?

          Personne n'est obligé d'utiliser les extensions de syntax de MySQL hein :)

          • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je prenais juste l'exemple le plus connu, il y en a d'autres et ils n'ont pas tous un équivalent propre.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Au cas où ce serait une tentative désespérée de Troll, et pour ne pas suivre:

        Concrètement, avec MySQL tombé sous la coupe d'Oracle, tous les forks apparus qui dispersent d'autant plus les ressources autour de MySQL d'un côté, contre de l'autre un PostgreSQL dont la réputation est qu'il est très difficile à administrer, quel serait le meilleur choix pour monter une base de données de volume raisonnable et facile à maintenir dans le cadre d'une utilisation personnelle ou pour une petite PME?

        Il y a un tag "vendredi-tous-les-jours"?

        • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Même si je conçois que beaucoup de ressources sont gaspillées dans la maintenance des forks, je reste persuadé que MySQL a toujours un avenir radieux devant lui. En témoigne les efforts mis dans la dernière release (branding Oracle). Je ne vois pas Oracle s'assoir sur une base qui a tant de succès, n'en déplaisent à tous ses détracteurs. Je pense que c'est un bon choix pour une petite PME.

    • [^] # Re: Forks de MySQL : que choisir ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Je ne me mêle pas du troll "PostGreSQL est plus propre sur lui que MySQL". Concernant les variantes de MySQL :

      • MariaDB est une alternative complète à MySQL. Il est parfaitement compatible (un client MySQL peut dialoguer avec un serveur MariaDB). MariaDB intègre tous les développements du MySQL d'Oracle pour un même numéro de version. On y retrouve aussi XtraDB, la variante d'InnoDB développée par Percona. MyISAM y est remplacé par AriaDB. On y trouve aussi SphinxSE pour remplacer la (médiocre) recherche plein-texte de MyISAM.
      • Drizzle est plus léger, orienté web. Il n'est pas encore stable. Il n'est pas compatible avec les clients MySQL.
      • Percona diffuse son serveur avec le moteur XTraDB, dérivé d'InnoDB.

       
      Il y a aussi des patchsets connus pour MySQL, mais qui ne sont pas diffusés sous forme de serveurs autonomes. Ils sont plus ou moins intégrés dans les versions ci-dessus :

      • patch Google
      • patch Facebook
  • # Postfix et NoSQL

    Posté par . Évalué à 2.

    Lorsque l'on veut faire un serveur mail accueillant plusieurs domaines et utilisateurs, on place ceux-ci le plus souvent dans une base de données SQL. Cependant, les recherches effectuées par Postfix dans ces bases sont de type clé-valeur.

    Je ne me suis pas encore approché assez près des bases NoSQL pour savoir comment ça marche, mais dans ce type d'utilisation, ne serait-il pas plus avantageux d'utiliser une base de données comme Redis ? Est-il d'ailleurs possible d'interfacer Postfix avec Redis ?

    • [^] # Re: Postfix et NoSQL

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      L'idée de brancher postfix (enfin, surtout dovecot) sur une base de donnée est d'avoir un serveur central pour toutes ses authentifications. Si on aime pas LDAP, ce que je comprends, le plus simple est d'utiliser une base de donnée relationnelle. Postgres, dans ce cas, permet d'utiliser une vue pour rajouter simplement une règle métier avant de confier la liste des comptes à Postfix. Là, l'idée de coller Redis est séduisante, il faut voir pour relier les autres authentifications sur ce même Redis. Postfix sait utiliser les bases de données simplissimes que sont les dbm.

  • # Redis est plus qu'une base clef-valeur

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Les nosqls sont essentiellement basé sur les recherches en map-reduce ce qui correspond bien a des besoins pour des gros volumes et des données dispersés sur un cluster.
    Redis a une approche inverse, il commence juste à s'attaquer au cluster, mais il est conçu pour faire des opérations atomiques et simple, avec même la notion d'effectuer de manière atomique une série d'actions. Au fil du temps, il a gagné la notion de pubsub, et il est utilisé comme queue de traitement (resqueue par exemple).
    Pour moi, Redis est plus comparable à un index (comme Lucene) qu'un serveur SQL. Dans tous les cas, c'est un projet à suivre, ne serait-ce que pour son approche différente.

    Redishttp permet d'avoir du code javascript 100% coté client, avec de la persistance (coté serveur).

    • [^] # Re: Redis est plus qu'une base clef-valeur

      Posté par . Évalué à 2.

      En effet, Redis est à Memcached ce qu'un ordinateur est à une machine à écrire.
      On peut faire du clef-valeur, mais on peut faire tellement plus ...

  • # Map/Reduce incrémental ?

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est quoi ça ? J'ai pas trop trouvé d'explication sur le site.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.