Bureautique Expérience de déploiements d’OpenERP dans des entreprises françaises

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Xavier Claude et Nÿco. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
45
19
oct.
2012
Bureautique

Vous avez toujours rêvé de vous débarrasser du vieux progiciel de gestion intégré (PGI) — en anglais, ERP : enterprise ressource planning — propriétaire de votre boîte ? OpenERP, qui est très probablement le PGI libre pour PME le plus déployé en France, vous paraît le candidat idéal pour franchir le pas ?

J’ai rédigé un retour d’expérience sur les déploiements d’OpenERP que j’ai réalisés dans plusieurs PME françaises. Ce document a pour objectif d’aider les personnes qui envisagent un déploiement d’OpenERP dans leur entreprise à se forger leur propre avis sur les qualités et les défauts d’OpenERP, indépendamment des discours marketing, par nature toujours idéalistes  !

J’ai commencé mon premier déploiement d’OpenERP il y a 4 ans, en octobre 2008. Je suis développeur au sein de la communauté OpenERP depuis 2010, et je travaille actuellement chez un intégrateur OpenERP. Même si travailler sur OpenERP est mon métier, j’ai fait de mon mieux pour rester le plus objectif possible, en donnant un maximum d’exemples concrets pour justifier mon analyse sur les qualités et les défauts d’OpenERP. La plupart des cas concrets sont tirés de l’exemple d’une des sociétés dans lesquelles j’ai déployé OpenERP, et qui a accepté d’être citée explicitement : Anevia, que je remercie pour sa transparence.

NdM : Le texte est sous licence CC by-sa. Un ERP est un outil qui permet de gérer différent aspect d'une entreprise comme la gestion des stocks, la comptabilité, les ressources humaines…

  • # Bravo

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    Beau boulot !

  • # très intéressant !

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Je n'ai aucune ambition d'installer un ERP, ce n'est pas ma fonction, pas mon envie mais par curiosité j'ai lu l'expérience et c'est fort enrichissant

  • # Merci ! très enrichissant

    Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 19/10/12 à 16:06

    La PME dans laquelle je travaille est en passe de changer d'ERP. J'espère donc trouver les arguments (objectifs) pour basculer vers une solution open-source. Ce retour d'expérience est donc très précieux…
    je reviendrais certainement une fois la lecture terminée.

  • # Pour la transparence

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Je cite : "Je suis le co-fondateur de la société Anevia".

    C'est en première page du document.

  • # OPenERP

    Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 19/10/12 à 17:07

    pour ceux qui développent en entreprise, OpenERP permet de faire des choses très simplement et rapidement.

    L'une des particularités, c'est de pouvoir modifier le modèle existant, ou l'affichage d'une donnée sans affecter le code où celle-ci à été déclarée (utile lors des mise à jour). On peut déployer dynamiquement ces propres modules. Ajouter un workflow est un jeu d'enfant. On peut même faire ses propres appli en utilisant juste les modules de base.

    J'ajouterai que le schéma de la base avec les gros modules installés est vraiment TRÈS clair et compréhensible (comparativement d'autres ERP que je ne nommerai pas).

  • # Rabat joie

    Posté par . Évalué à  6 .

    Je me régalais à l'avance en pensant que j'allais enfin savoir ce que donne OpenERP dans une PME, vu que le titre indique que ça parle de plusieurs déploiements.
    Donc combien de temps ça prend à déployer, comment se sont passées les récupérations de données, quelles sont les résistances internes, comment le produit résiste à l'épreuve des ans, faut-il intervenir souvent chez le client, etc.

    Mais en fait ce document est une analyse technique d'OpenERP.
    C'est bien, mais ça ne donne aucune idée de l'intérêt du logiciel pour une entreprise. Qu'il soit bien ou pas techniquement n'est qu'un point relativement mineur.

    • [^] # Re: Rabat joie

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      Effectivement, j'aborde surtout les aspects techniques et fonctionnels, parce qu'ils sont les seuls communs à toutes les sociétés. Pour les aspects de gestion de projet et d'organisation, ça varie beaucoup d'une société à l'autre et on ne peut pas faire de retour d'expérience général.

      Combien de temps ça prend à déployer ?

      En moyenne, pour un projet avec des développements spécifiques à réaliser et des reprises de données : 6 mois.
      Mais pour un projet sans reprise de donnée (autre qu'une balance comptable au premier jour de l'exercice) et sans développement spécifique (par exemple, une boutique en ligne qui va bénéficier de tous les modules matures qu'on a développé sur les connecteurs Magento, Amazon, eBay et bientôt PrestaShop et qui n'a pas de besoins "supplémentaires" dans un premier temps), cela peut être beaucoup plus rapide, genre 1 mois.

      Comment se passent les récupérations de donnés ?

      Quand les anciennes données sont mal structurées dans des bases sur lesquelles le client ne connaît même pas le mot de passe (voir n'y a pas accès car il avait une offre de SaaS propriétaire et l'accès à la base de donnée lui a été refusé) : pas très bien.
      Quand les anciennes données sont bien structurées dans des bases propres : ça se fait bien, même si ce n'est pas la partie la plus "fun" du métier.

      Quelles sont les résistances internes ?

      Dans les petites boites avec un seul niveau de hiérarchie : il n'y en a généralement pas.
      Dans les PME de plusieurs dizaines de personnes avec des chefs de service qui ne sont pas d'accord entre eux, ça peut être plus difficile. Si le chef de projet OpenERP côté client n'a pas de pouvoir dans sa boite, c'est un vrai frein.
      Dans la partie "La comptabilité avec OpenERP", je parle spécifiquement de l'acceptation de la comptabilité d'OpenERP par les comptables.

      Comment le produit résiste à l'épreuve des ans ?

      En terme de croissance de la base de donnée : aucun pb. Postgres rulèz.
      Il y a la problématique des migrations d'une version à l'autre, qui n'est pas facile et que je n'aborde pas pour le moment dans le document. Ca serait bien d'en parler, il y a pas mal de choses à dire sur le sujet.

      Faut-il intervenir souvent chez le client ?

      Oui, on intervient souvent (à distance). Comme je l'ai montré, OpenERP a pas mal de bugs, et, même si la plupart du temps ils ne sont pas trop durs à corriger, il faut quand même prendre le temps de le diagnostiquer, le reproduire, le corriger, tester le patch, le déployer et le remonter à l'éditeur. On a aussi beaucoup de questions "comment je fais telle chose dans l'ERP ?" ou "j'ai fait telle bêtise, comme on répare/revient en arrière ?". Après, ce n'est pas non plus anormal : on a installé le logiciel qui est au centre de l'informatique de gestion de la société, c'est une pièce maîtresse de son système d'information, c'est logique qu'on soit plus sollicité qu'un installateur d'IPBX ou de VPNs.

      Vous dites :
      > Mais en fait ce document est une analyse technique d'OpenERP.
      > C'est bien, mais ça ne donne aucune idée de l'intérêt du logiciel pour une entreprise. Qu'il soit bien ou pas techniquement n'est qu'un point relativement mineur.

      Tout d'abord, le document ne parle pas que de la technique, mais aussi des aspects fonctionnels, qui sont clé dans le choix d'un ERP. A mon sens, ces deux critères sont les plus importants pour choisir le logiciel de gestion de votre entreprise (en plus de l'aspect libre/opensource et des critères économiques). Le critère technique est particulièrement important pour les sociétés qui vont faire des développements spécifiques importants sur leur ERP. Quand une boite investi des dizaines ou des centaines de milliers d'euros en développements spécifiques sur son ERP, ça serait bien qu'elle s'intéresse à la technologie dans laquelle elle investi !

      • [^] # Re: Rabat joie

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Est-ce que tu pourrais nous en dire un peu plus sur la "problèmatique des migrations" ?

        • [^] # Re: Rabat joie

          Posté par . Évalué à  2 .

          C'est payant. Il n'y a pas de migration automatique gratuite.
          OpenERP a développé les outils de mise à jour, mais ils les gardent secrets, c'est leur gagne pain.
          Il faut payer leurs services pour migrer.
          Comme cité par Alexis:

          L'éditeur ne publie pas de scripts de migration pour les modules officiels ; il le fait payer sous forme de service.

  • # Bugs?

    Posté par . Évalué à  4 .

    La seule question que je me pose, c'est vu le nombre revendiqué d'utilisateurs d'OpenERP, comment peut-on expliquer le nombre de bugs majeurs (pour l'utilisateur j'entends) que vous avez dû corriger vous même?

    (NDLR: question aussi objective qu'un article que j'écrirais peut être aussi un jour sur OpenConcerto :))

  • # It's not a bug...

    Posté par . Évalué à  2 .

    Petit retour d'expérience : personnellement, je trouve la politique "it's not a bug, it's a feature" d'OpenERP un peut lourde… (financièrement, moralement) et certains bugs que j'ai pu rencontrer lors de ma migration (qui collais avec la sortie de la v6) un peut gros. Je ne vais pas parler des régressions après mises a jours.
    Ceci dit, je reste persuadé que j'ai fait le bon choix (choix effectué car un intégrateur OpenERP étais présent dans les environs) car c'est un outil formidable (je fais avec les bug et/ou je fait développer des feature, l'outil parfait n'existe pas ;) ). OpenERP correspond parfaitement (voir plus) à ce que je recherchais pour ma TPE/PME malgré tout.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.