Formation JAVA : + de 100 tutoriaux progressifs pour s'auto-former

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
13
2
nov.
2009
Java
Quel centre de formation nouvelles technologies met aujourd’hui en ligne gratuitement une partie de ses cours et travaux pratiques ? Ils ne sont pas nombreux. Parmi ceux qui le font, le centre de formation Objis met à disposition en accès gratuit plus de 100 tutoriaux progressifs dédiés à la programmation Java Entreprise.

NdM : on notera que les tutoriaux ne sont pas sous licence Libre et que la majorité des copies d'écran sont réalisées sur un système propriétaire.

NdM 2 : Par ailleurs, le site du zéro qui, jusqu'à présent publiait ses tutoriaux en accès gratuit, a annoncé leur placement sous licence Creative Commons non libre CC-BY-NC-SA, afin de pérenniser cette diffusion gratuite.
Des tutoriaux progressifs

Sur chaque thème abordé, l’objectif est d’apporter progressivement les compétences clefs.
Par exemple, sur le thème JAVA, dix tutoriaux permettent de développer les compétences clés minimales, de l’installation du kit de développement Java à la communication avec une base de données (tutoriel Java N°10), en passant par la mise en pratique des concepts objets comme l’héritage ou le polymorphisme.

Des tutoriaux répondant aux dix besoins clefs des projets industriels

La deuxième valeur ajoutée des tutoriaux est leur classement par besoin. Les thèmes abordés sont rangés dans l’une de dix catégories ou besoin concret d’un projet java/j2ee industriel :

Besoin N°1 : gérer les versions des codes sources JAVA
Besoin N°2 : développer les écrans web avec JAVA
Besoin N°3 : développer la couche ’service’ JAVA
Besoin N°4 : développer la couche ’persistance’ JAVA
Besoin N°5 : automatiser taches et créer rapports
Besoin N°6 : isoler les préoccupations transversales
Besoin N°7 : découpler des applications
Besoin N°8 : déployer l’application en production
Besoin N°9 : tester votre application
Besoin N°10 : sécuriser vos applications
  • # Positivons un peu

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour le zéro:
    CC-NC-BY-SA, c'est tout de même une licence qui autorise la redistribution et la modification, en dehors du cadre commercial. Ce n'est pas libre, mais c'est déjà mieux qu'une licence proprio classique. Il y a une volonté de faciliter la diffusion des documents.
    Réjouissons-nous donc de ce premier pas dans la bonne direction au lieu de gémir sur la non liberté de la licence.

    Sinon la phrase «le site du zéro qui, jusqu'à présent publiait ces tutoriaux...» laisse croire que ce sont les mêmes tutoriaux d'Objis. Il ne faudrait pas remplacer le ces par un ses ?
    • [^] # Re: Positivons un peu

      Posté par . Évalué à 1.

      Bien vu, je corrige.

      Merci
    • [^] # Re: Positivons un peu

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce sont les tutoriels officiels du site du zéro qui passe en licence CC-NC-BY-SA. Dans le catalogue des tutoriels non-officiels les licences peuvent être différentes.
    • [^] # Re: Positivons un peu

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Il y a une volonté de faciliter la diffusion des documents

      Euh... OK, ils ont choisi de changer de licence, c'est leur choix et je le respecte.
      Par contre dire qu'on change de licence pour une licence interdisant un certain type de diffusion dans le but de faciliter la diffusion, c'est quand même un peu mentir : une non NC n'empêche pas la diffusion gratuite, et ajoute un autre type de diffusion. Ce changement de licence a pour but d'empêcher d'autres personnes de se faire du fric, c'est un choix, mais sûrement pas de faciliter la diffusion des documents, la conséquence de ce choix de licence est au contraire de rendre plus difficile la diffusion des documents. Ni de pérenniser la diffusion gratuite comme le dit le modérateur, étant donné qu'une licence non NC n'enlève rien à la pérennisation de diffuser gratuitement (ce qui est gratuit peut rester gratuit). Si c'est l'objectif annoncé, le changement de licence n'apporte rien à cet objectif.

      Une licence, c'est un choix, dommage de chercher des raisons fausses quand on change.
      • [^] # Re: Positivons un peu

        Posté par . Évalué à 2.

        en gros je trouve 100 balles dans la rue, je suis tout content, je te rencontre un poil après je te raconte l'histoire je t'en file 50 parce que je suis encore tout content et tu râles parce que j'en garde 50 ?
        • [^] # Re: Positivons un peu

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Gni?

          En fait, j'ai relu, je me suis peut-être trompé, question : c'était quoi la licence précédente? J'avais imaginé peut-être à tord que c'était du type BY-SA, mais en relisant il s'avère que j'ai maintenant l'impression que c'était pas ça.
          Donc si il y a une augmentation de la liberté par le changement de licence (passage d'aucune diffusion possible à diffusion -NC), c'est une bonne nouvelle, et m'excuse du premier commentaire.
          • [^] # Re: Positivons un peu

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Cela dit c'est vrai que c'est dommage de pas mettre sous licence libre. Ça aurait pu être copié et modifier sur un wiki comme wikiversité, ou encore mis dans des dépôts de distribs pour ce retrouver dans des liveCD avec nos magasines préférés.
            • [^] # contenu objis.com sous licence libre : laquelle ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Bonjour Matthieu, boujour à tous

              Nous souhaitons faire ce qu'il faut pour permettre à quiconque d'utiliser et reproduire les contenus du site objis.com.

              Peut être avez-vous un conseil sur le type de licence qui permettrait de partager totalement et permettre la reproduction ?

              Douglas.
              • [^] # Re: contenu objis.com sous licence libre : laquelle ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Nous souhaitons faire ce qu'il faut pour permettre à quiconque d'utiliser et reproduire les contenus du site objis.com.

                Cela a déja été répondu sous un autre de vos commentaires :
                https://linuxfr.org//comments/1078467.html#1078467

                Je vous remet donc la licence la plus "à la mode" en ce moment (celle de Wikipedia) :
                http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr

                Si vous voulez une version "100% France" c'est une ancienne version qu'il faut :
                http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/
              • [^] # Re: contenu objis.com sous licence libre : laquelle ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Personnellement, je préfère la licence art libre (LAL) à une (des) CC-by-sa, déjà parce que c'est beaucoup moins le foutoir au niveau des compatibilité (une CC-by-sa-fr 2.0 n'est pas compatible avec une CC-by-sa-deed ni 3.0 ni 2.0). La licence art libre assure de pouvoir mixer avec n'importe quel autre œuvre sous licence art libre. D'un autre coté c'est vrai qu'il y a sans doute nettement plus de contenu sous CC-by-sa-deed-3.0

                Je la trouve aussi la LAL nettement plus clair, mais ça je laisse chacun lire les deux textes pour se faire une idée.

                Bref, moi je conseil la LAL, mais du CC-by-sa-deed-3.0 c'est bien aussi.
                • [^] # Re: contenu objis.com sous licence libre : laquelle ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Les Creative Commons ont réussi la où la LAL a échoué : avoir une "norme" commune.
                  Trop de licences différentes n'est pas bon, la LAL est peut-être plus claire mais ajoute une licence à des CC plus implantées.
                  Donc je conseille toujours les licences qui ont su fédérer, donc les licences CC pour ce qui est culturel (avec choix de laquelle suivant qu'on veut ou pas la modification ou l'utilisation commerciale), tout comme je conseille BSD/LGPL/GPL pour les logiciels.

                  Le mieux est aussi de prendre les version "internationales" donc CC-by-sa-deed-3.0 pour que d'autres puissent traduire etc... Sans problème.
                  • [^] # Re: contenu objis.com sous licence libre : laquelle ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    >Trop de licences différentes n'est pas bon

                    C'est à mon avis le reproche principal qu'on peu faire aux CC…

                    >la LAL est peut-être plus claire mais ajoute une licence à des CC plus implantées.

                    La LAL à fait des efforts pour la compatibilité lors de sa dernière version, il ne tiendrait qu'à CC de faire en sorte que CC-by-sa-deed-3.0 soit compatible avec la LAL.

                    >Donc je conseille toujours les licences qui ont su fédérer, donc les licences CC

                    Mais à quel prix ? Avec je ne sais pas combien de licences «adaptés» aux juridictions et toutes incompatibles les unes avec les autres, c'est quand même vachement éclaté comme fédération.

                    J'ai l'impression que CC se soucie justement plus de sa popularité que du libre, tout le contraire des gens qu'on voie utiliser la LAL que j'ai pu rencontrer.

                    Pour la CC-by-sa-deed-3.0 on est d'accord sur le fait qu'elle est préférable à une version localisé.
  • # Objis

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai déjà eut affaire a cette société de formation (en tant que formé) et je n'ai pas été déçue de la qualité de leurs formateurs et de leurs formation.

    De plus il me semble qu'il sont engagés dans des actions humanitaire pour équiper les pays africain (Sénégal en particulier) en outil informatique donc si vous avez du matériel à donner ...
  • # Niveau des tutos proposés en ligne.

    Posté par . Évalué à 8.

    Ceux d'entre vous ayant déja fait du java un peu avancé risquent d'être déçus par le niveau général des documentations proposées gratuitement. Ce que vous verrez en ligne, c'est du déja-vu, du basique, du hello world, du 'installez moi ce plugin eclipse sans trop réfléchir', ce qui ne remet pas en cause la qualité des formations 'en direct', payantes. Cependant, on reste sur sa faim, ça manque de légitimité à côté d'un site du zéro qui part de zéro, va éventuellement moins loin, mais y va mieux.
    Vous n'apprendrez rien de pointu sur hibernate, si ce n'est des principes vieux de 4 ans, par exemple la fameuse classe HibernateTools, que fait elle dans une formation 'entreprise'?, il manque aussi la mention de la lazyinitexception, qui surgit dès le 1er quart d'heure d'utilisation sérieuse... Sur gwt, autant aller sur le site officiel, vous pourrez y apprendre les même mauvaises habitudes. Idem pour l'AOP, allez directement sur le site de Spring ou d'aspectJ.
    Le tuto svn avait un programme alléchant, mais je n'ai pas trouvé grand chose de plus que 'installez svn' et 'mon petit repo naît' (consultez la doc svn sur redbean). Maven, hudson, l'intégration continue (voir sites respectifs, c'est très facile en fait) sont de vieux sujets, pourtant la création d'une doc de référence en français accessible sur le net reste à faire. Pour finir, le contenu gratuit proposé en marge de la formation architecte (encore une fois, c'est juste le contenu en ligne, la formation en tant que telle est sans doute très bonne) rendrait amer beaucoup de développeurs/ingénieurs junior dans mon entourage qui ont semble-t-il un niveau largement au dessus.
    Bref, a priori, mais corrigez moi si je me trompe, pas de quoi se faire mousser par une pub gratuite sur linuxfr.
    • [^] # Re: Niveau des tutos proposés en ligne.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tout à fait d'accord, c'est surtout une opération commerciale pour commander un cours...
    • [^] # Re: Niveau des tutos proposés en ligne.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bref, a priori, mais corrigez moi si je me trompe, pas de quoi se faire mousser par une pub gratuite sur linuxfr.

      De ce que je vois, c'est certes basique mais très bien mis en forme, un pas à pas pour les débutants.
      Ce qui me dérangerait plus est que les cours sont non libres, donc n'a pas beaucoup de valeur ajoutée par rapport à pas mal d'autres cours.
      • [^] # le contenu est libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Nous autorisons la reproduction de l'ensemble du contenu, sans aucune condition.

        Partage total.

        Douglas.
        • [^] # Re: le contenu est libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Nous autorisons la reproduction de l'ensemble du contenu, sans aucune condition. Partage total.

          Ce n'est pas à nous qu'il faut le dire, mais le mettre dans les documents (tout en bas par exemple).
          Par défaut c'est le droit d'auteur qui s'applique, si tu ne mets rien, ce qui fait que c'est par défaut non libre. cf. http://faq.tuxfamily.org/Licence/Fr#Pourquoi_une_licence_lib(...) pour plus de détails. De même, il est préférable de retenir une licence (libre) existante, que d'en réécrire une.
        • [^] # Re: le contenu est libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Nous autorisons la reproduction de l'ensemble du contenu, sans aucune condition.

          Cette ligne sur LinuxFr n'ayant aucune valeur légale, il faudrait la mettre sur votre site.
          Car actuellement, je ne vois aucune licence, et la loi fait qu'à défaut de licence, je n'ai aucun droit sur votre contenu.

          Une licence n'est pas simple, ce n'est pas une ligne, je vous conseille la licence CC BY-SA:
          http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr
    • [^] # Re: Niveau des tutos proposés en ligne.

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bonjour fredoche,

      Je partage votre avis sur la qualité du site du zero "qui part de zéro, va éventuellement moins loin, mais y va mieux". Et pour partir de zéro, nous recommandons le site du zéro.

      Je confirme également qu'une personne de niveau avancé n'apprendra pas grand chose sur les tutoriaux.

      Notre objectif (et toute critique sera la bienvenue pour nous aider à l'atteindre) est d'apporter une 'culture générale java/j2ee' plus qu'une expertise forte sur chacun des sujets. Pour nous qui travaillons avec clients SSII, cette culture semble manquer aux développeurs. Cela se sent dans entretiens clients...

      En particuliers, les développeurs de 6 mois à 3 ans d'expérience pourront trouver selon nous des éléments utile dans leur évolution et vue d'ensemble technique.

      En particulier, nous essayons de classer/ mettre en relief différents frameworks par rapport à leur utilisation / valeur ajoutée dans un projet.

      Par exemple nombreux sont les développeurs même expérimentés (4+) qui ne connaissent pas ou peu la programmation aspect ou encore valeur ajoutée d'AspectJ sur Spring AOP. Et il y a selon nous peu de tutoriaux sur le sujet.

      Enfin, notez que c'est réellement dans un esprit de partage que nous les publions. Mais je comprends qu'ils puissent être considérés comme un 'non-évènement' par des personnes expérimentés. Désolé.
      • [^] # Re: Niveau des tutos proposés en ligne.

        Posté par . Évalué à 2.

        Bonjour Douglas, merci pour cette réponse courtoise, j'y suis moi-même allé un peu fort. Une fois qu'une licence 'libre' sera apposé à vos docs, cela sera éventuellement un plus pour la communauté.
        Je redoute plus un effet codes-sources.fr, javascript-fr , vbscript-fr, dont j'ai moi même souffert. Je m'explique.
        La popularité de ces sites fait qu'ils sont référencés par google, et remontent dans les résultats sur des requêtes très large comme 'tuto javascript'. Le débutant, au lieu d'être redirigé sur les cours de Douglas Crockford (excellentes vidéos sur Yahoo! Videos), va être en prise avec un magma informe de code mal écrit, buggé; le même débutant prendra alors de mauvaises habitudes aussi, et le mal sera fait, alors que faire pointer javascript-fr sur Jquery ou Mootools changerait la face du web amateur et professionnel.
        De la même façon, des sommes d'argent et de temps astronomiques sont perdues à cause de codeurs qui, en java, ne spécifient pas le format d'encodage de leurs fichiers texte. A lire certains, la notion d'encodage est pointue, spécifique à la plate-forme, c'est un exercice de style laissé à l'attention du lecteur ou de l'élève. Elle n'est pourtant pas triviale, et éviter les problèmes se fait en une ligne. Faut-il accuser google et la requête 'écrire fichier java' ?
        Ce ne sont que deux exemple simplistes des méfaits des documentations partielles, parcellaires, de 'culture gé'. Les plus aguerris d'entre vous sauront en donner d'autres.

        Exposer ces documents s'explique dans une logique de partage naïve, ou d'auto-promotion pragmatique. La logique d'ingénierie, si elle ne s'oppose pas à la logique de culture gé, nécessite de mettre aux mains des ingénieurs les bons outils, et il est de prime importance de pointer vers les documentations de référence. Faire un tuto simple sur un sujet complexe, c'est quasiment prendre le risque d'être lu.
        • [^] # Re: Niveau des tutos proposés en ligne.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Noté Fred,

          Je comprends bien votre point de vue. N'hésitez pas à nous faire part de toute 'dérive'.

          Nous recherchons actuellement la bonne licence 'libre' à apposer à nos tutos afin de marquer notre volonté de partage total.

          Un tuyau ?

          Douglas.
  • # Guice

    Posté par . Évalué à 3.

    Très bonne initiative!

    Ça serait sympa d'aborder Guice, en marge. Ça permet d'externaliser le graphe de dépendances des classes. Ça semble assez simple à prendre en main, léger et extensible (et ça répond à un vrai besoin).

    http://code.google.com/p/google-guice/

    Puis il y a aussi SEAM (vous avez une formation sur JBoss, alors ne vous gêner pas ...)

    Y a t-il un moyen de participer aux contenus des formations? La licence le permet, ce serait bon d'avoir un Wiki.
    • [^] # Re: Guice

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonjour Thedidouille,

      Merci pour votre avis.

      Guice et Seam sont des sujets sur lesquels nous souhaiterions publier.

      Nous comptons ouvrir en 2010 le comité de rédaction des tutoriaux à d'autres contributeurs. Nous réfléchissons à la bonne méthode.

      Effectivement nous n'imposons aucune restriction sur l'utilisation de nos tutoriaux. Partage TOTAL du contenu.

      Douglas.
  • # Bonne initiative mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    L'initiative est excellente.

    Cela dit, j'ai voulu regarder un exemple vite fait pour juger de la qualité et je suis un peu déçu : l'accès JDBC , et http://www.objis.com/formation-java/tutoriel-formation-java-(...)

    Le code présenté est un un mauvais exemple à montrer aux débutants. Il serait préférable de directement montrer l'utilisation des PreparedStatement afin d'éviter les problème d'injection SQL.

    Et puis dans le finally, la connexion est fermée à tort avant le Statement.
    Et si l'un des .close() plante on ne fait pas l'autre ? O_o

    Et cela serait bien dans les exemples d'utiliser systématiquement la syntaxe Javadoc pour les commentaires et si possible de la compléter.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Bonne initiative mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bonjour 'Infernal Quack',

      Bien vu pour l'ordre de fermeture statement/connexion (j'avais pas vu:( ). Ainsi que risque d'attaque par injection SQL. Pour cette dernière nous avions prévu un tutoriel spécifique pour expliquer, mais hélas le temps...

      De même dans ce code nous n'avons pas utilisé les classes et interfaces dignes de JDBC 3/4 (Rowset...).

      Merci pour ce retour. Nous allons compléter au plus tôt.

      Pour information nous restons ouverts à toute critique comme celle-ci permettant d'améliorer le contenu (bon d'accord pour un centre de formation c pas top que ce soit pas irréprochable mais...).

      En particulier souhaitons ouvrir un 'comité de lecture' pour les personnes désireuses de soutenir cette initiative et aider à présenter avec le moins de fautes d'orthographe et de bonnes pratiques. Toute remarque , conseil, retour d'expérience ds ce sens étant valorisé (personnes citées ds tuto, invitation cocktails anniversaire au salon linux, cadeau formations...à voir).
      • [^] # Re: Bonne initiative mais...

        Posté par . Évalué à 4.

        Puisqu'on y est...
        Les "SELECT *", caÿ mâââââl !!!
        • [^] # Re: Bonne initiative mais...

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce qui coûte chez dans une requête, c'est de fetcher une ligne, parce que les jointure, les filtres, etc. s'appliquent sur une grande quantité de données et qu'il s'agit d'opérations complexes. Par contre récupérer une ou plusieurs colonnes au lieu de toutes ne change quasiment rien à l'affaire, si ce n'est dans le volume de données transférées. De mémoire, les IN sont couteux car certains sgbd n'utilisent plus les index, les tests sur NULL ne sont pas recommandés pour les même raisons (certains usages recommandent EXISTS).
          J'ai lu ça dans la doc hibernate et au détour du net, si des gens ici peuvent être plus spécifiques, ça sera bénéfique à tous!
          • [^] # Re: Bonne initiative mais...

            Posté par . Évalué à 2.

            Disons que je suis contre le joker '*', à la fois pour des raisons de performance (il est évident que rechercher par quoi doit être remplacé le joker a un cout), mais aussi parce que c'est (je trouve) plus lisible de citer les champs que l'on demande...

            Je parle "d'expérience" : l'an dernier, j'ai eu à lister toutes les requêtes (dans les 600) utilisées dans N pages Web, et qui servent à générer des graphes pour les écrans disséminés tout le long de la chaine de production de l'usine Renault Trucks de Caen. Et je devais indiquer quelles seraient les impacts sur ces requêtes dus à la future fusion de différentes BDD (celles de RT et celles de Volvo).

            Ben crois-moi, t'es content quand tu tombes sur des requêtes avec des joker, pas d'alias sur les noms de tables, aucune indentation de la requête (qui tient sur 50 à 100 lignes), ... Et venez pas me parler de procédures stockées, de vues, toussa toussa... Ca "n'existe" pas !
    • [^] # Re: Bonne initiative mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oups ! Le lien était http://www.objis.com/formation-java/tutoriel-java-acces-donn(...)

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Ca permet de vite reprendre ses marques

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pour être dans une SSII où Douglas vient, je dois dire que les attaques sont un peu rudes. Soyez peut-être un peu plus modérés : le contenu est mis à disposition, et d'expérience je peux dire qu'il est utile. Je viens du monde C++ et je me forme à Java EE, et ne serait-ce que les raccourcis Eclipse je ne les connais pas. J'aurais pu aller sur le site du zéro, ou sur un tuto quelconque, mais celui-ci a, je trouve, l'avantage d'être assez structuré.

    Par contre je suis totalement d'accord : une fois les premiers pas franchis, pour trouver les bonnes pratiques ou pour faire un comparatif de techno il faut aller chercher un peu soi-même. Maintenant si quelqu'un connaît un site qui inculque la science infuse, qu'il poste le lien, on est tous clients ! ;-)
    • [^] # Re: Ca permet de vite reprendre ses marques

      Posté par . Évalué à 1.

      Je ne viens pas de SSII, mais je trouve que ces tutoriels comble un besoin différent du site du zéro: aider quelqu'un a commencer sur le sujet avec jusque ce qu'il a besoin pour pouvoir avancer au lieu d'être perdu avec beaucoup de choses a lire / savoir.

      Bien sur, en cas de problèmes, et bien ce ne sera pas si facile puisqu'il manquera les bases.

      Effectivement, les tutoriels sont perfectibles. D'où l'intérêt que ce soit libre! Il ne leur reste plus qu'a préciser la licence et a l'indiquer sur les pages et a vraiment s'ouvrir en acceptant les contributions de l'extérieur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.