Framabook sort un livre sur Thunderbird 2

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
31
juil.
2007
Mozilla
Une mise à jour du framabook sur Thunderbird portant sur sa version 2.0 est disponible chez l'éditeur In Libro Veritas, déjà connu pour ses publications d'ouvrages libres comme le Hold-Up planétaire de Roberto Di Cosmo ou Simple comme Ubuntu de Didier Roche.

Disponible en format livre pour 13¤ seulement, ou en pdf et ODT sur le site de framabook, c'est le cadeau idéal pour faire découvrir à vos proches cet excellent logiciel de messagerie multiplateforme ! Si ce livre peut paraître inutile pour un utilisateur avancé, c'est un excellent ouvrage pour toute personne qui veut découvrir une application aussi complète que Thunderbird, par la pratique. Partant du principe que ce logiciel est multi-plateforme, vous trouverez en première partie sur une centaine de page toutes les méthodes possibles pour installer facilement le binaire mis à disposition par Mozilla ou par votre distribution préférée, et ce pour les trois systèmes d'exploitation que sont Linux, MacOS X et Windows.

Vous pourrez lire également au fur et à mesure que vous avancerez des indications sur les différences notables entre les systèmes d'exploitation (par exemple les différences de nom dans les menu, les répertoires de profil utilisateur par défaut etc.)

Après l'installation, vous pourrez configurer facilement votre premier compte de courriel, pas à pas, en prenant pour exemple plusieurs fournisseurs de comptes gratuits. Une découverte des fonctions de base comme le carnet d'adresse et le filtre anti-spam, le service de réception et de l'envoi des courriers vous permettra d'utiliser enfin votre nouveau client de messagerie.

Très illustré, surtout sur les phases de configuration, ce livre guidera pas à pas un débutant et lui permettra d'exploiter rapidement et efficacement son nouveau client de messagerie, en présentant les bonnes pratiques sur les courriels : qu'est-ce qu'un hoax, un phishing, pourquoi ne pas envoyer un mail trop volumineux, pourquoi ne pas laisser votre adresse mail visible sur Internet. Autant de points destinés à sensibiliser les utilisateurs pour pouvoir profiter à fond de leur application.

Une fois les bases de Thunderbird bien maîtrisées, l'utilisateur va pouvoir attaquer le chapitre 7 et les suivants : tri dynamique, lecteur de flux RSS, extensions et thunderbird nomade sont de la partie.


Le livre est, comme il se doit, publié sous licence libre Creative Commons CC-by-sa. Un seul regret : ce livre sort beaucoup trop tôt pour Noël, il vous faudra donc trouver un autre prétexte pour l'offrir, de toute urgence !
  • # De la validité du modèle

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Merci beaucoup pour le petit coup de projecteur ;-)

    Comme expliqué en page d'accueil, le choix de la licence libre est non seulement un parti pris mais également un modèle qui théoriquement permet selon nous de suivre collectivement et rapidement les mises à jour des logiciels.

    Et c'est bien ce qui s'est produit ici avec la mise à jour du livre moins de trois mois après la sortie de la version 2.0 de Thunderbird, le tout effectué par un auteur différent de la version d'origine.
    • [^] # Re: De la validité du modèle

      Posté par . Évalué à 9.

      le choix de la licence libre est non seulement un parti pris mais également un modèle qui théoriquement permet selon nous de suivre collectivement et rapidement les mises à jour des logiciels

      Suivre les logiciels, d'accord, mais pour supporter les téléchargements gratuits d'internautes, il faut des sous...

      Et du coup, je trouve que cela remet sous les projecteurs les défauts du modèle de la licence libre : franchement, c'est très courageux de mettre du travail sous licence libre...

      A priori, le modèle est amha trop récent. La majorité des utilisateurs est passée du "tout payant" à "tout gratuit". Il n'y a qu'à voir le développement rapide des réseaux p2p qui, en plus de proposer bien entendu la dernière distribution Debian, permettent aussi l'échange de fichier copyrightés.
      Ce passage au tout gratuit a entraîné à mon sens une distorsion des perceptions du "correct/incorrect".
      S'il est correct de télécharger gratuitement le boulot d'une autre personne gratuitement, il peut être correct aussi de verser une contribution (même symbolique) à cette dernière. Pas forcément sous forme d'argent (moi, je propose souvent des corrections orthographiques et/ou de coquilles, mais j'ai quand même mon tee-shirt bleu tout moche Firefox avec écrit "take back the web" qu'on a en envoyant 50$ à la fondation mozilla), mais pourquoi pas.
      Le problème, c'est que cette démarche n'est pas innée et commence à n'arriver qu'au bout d'un certain moment de pratique du "tout est gratuit, et quand c'est gratuit, c'est meilleur". Et n'ayons pas peur de le reconnaître : chez certains, elle n'arrivera jamais.

      Donc, en gros, les pionniers de ces derniers temps sont les personnes qui permettront _peut-être_ l'émergence d'un nouveau système de rémunération collective qui ne sera pas en place avant 20 ans... (sob!)

      En gros, merci les gars, parce que faut quand même un peu en avoir pour se lancer dans une aventure pareille...

      (Je sais, je suis cynique, mais je ne sais pas si c'est normal, si c'est mon café acide de ce matin, ou si c'est le fait que les vacances, c'est pas encore avant 2 semaines... )
      • [^] # Re: De la validité du modèle

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pour info, je n'ai pas les chiffres précis, mais on a dépassé les mille ventes de livres, Thunderbird et Ubuntu cumulés.

        Ce n'est pas le Pérou mais ce n'est pas si mal non plus pour un projet très jeune qui n'a que deux volumes à proposer pour l'instant et uniquement en ligne. Ce n'est donc pas du "suicide commercial".

        J'ajoute que ce qui est intéressant aussi c'est "la relation client" si j'ose dire. Nombreux sont ceux qui achètent qui le font "par adhésion" et nombreux sont ceux qui achètent pour l'offrir à leurs proches faisant d'une pierre deux coups : nous soutenir et faire découvrir les logiciels libres.
      • [^] # Re: De la validité du modèle

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.


        Suivre les logiciels, d'accord, mais pour supporter les téléchargements gratuits d'internautes, il faut des sous...

        Bof, si je dois me taper une lecture de plus de 5 pages, le format papier m'interesse tout de suite et mes yeux me disent merci.


        A priori, le modèle est amha trop récent. La majorité des utilisateurs est passée du "tout payant" à "tout gratuit". Il n'y a qu'à voir le développement rapide des réseaux p2p qui, en plus de proposer bien entendu la dernière distribution Debian, permettent aussi l'échange de fichier copyrightés.

        L'échange de fichiers sous droit d'auteur, c'est mal à partir du moment où tu estimes que le partage de la culture (et du savoir en général) c'est mal. Le partage culturel et de connaissances, moi je ne perçois pas ça de manière négative.


        S'il est correct de télécharger gratuitement le boulot d'une autre personne gratuitement

        Personnellement j'ai jamais téléchargé «du travail». D'ailleurs si c'était possible, je ne doute pas que les décideurs pressés ne se géreraient pas pour le faire (leur copinages et autres lobbying politiques auraient tôt fait de rendre ça légal sans doute). Ce que tu peux télécharger, ça peut être le fruit d'un long travail d'un être humain, ou le rendu d'une génération aléatoire de bits, mais ce n'est jamais rien d'autres qu'un ensemble de données.



        Donc, en gros, les pionniers de ces derniers temps sont les personnes qui permettront _peut-être_ l'émergence d'un nouveau système de rémunération collective qui ne sera pas en place avant 20 ans... (sob!)

        Ou d'une vision autre que celle de l'exploitation purement mercantile des connaissances? Mais bon, ça c'est pas encore gagné...
  • # Simple comme ubuntu

    Posté par . Évalué à 5.

    Lors de ma migration XP -> Ubuntu, le livre Simple comme ubuntu répondait clairement a mes attentes et aux problèmes que je rencontrais avec des habitudes de chez windows. Il ecrit avec un certain sens de l'humour et permet de ne pas s'enerver quand on debarque. A conseiller aux newbies de vote entourage.
    • [^] # Re: Simple comme ubuntu

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Merci pour ce feedback.

      Pour la communauté, il est aussi important de récolter les avis positifs (que je supppose tu as déjà exprimé sur Framasoft) que les négatifs (que l'on rencontre bien plus souvent).

      Heureux q'une publication libre ait permis à un utilisateur de faire la migration de Windows vers GNU/Linux aussi facilement qu'avec un livre proposé par un éditeur (n'oublions pas que les versions imprimables sont disponibles pour un prix modique comparé aux équivalences classiques).
      • [^] # Re: Simple comme ubuntu

        Posté par . Évalué à 2.

        Je l'acheterai sans doute, et ca permet de soutenir thunderbird qui en a bien besoin en ce moment... Un ti coup de pub pour ce soft vraiment tres bon !
  • # dommage...

    Posté par . Évalué à 1.

    que thunderbird disparaissent bientot. Je dois avouer que firefox c'est sympa mais quel dommage de se limiter a cela de la part de la Mozilla fundation. Enfin c'est un choix strategique.

    De tout de facon les mailers tant qu'une methode commune de conservation/gestion des mails n'existera pas ce sera toujours le meme merdier et les utilisateurs resteront bloque sur celui qu'ils utilisent actuellement a moins d'etre force, comme dans le cas d'un arret du developpement, de changer. Cela devient lourd de copier tous ses anciens mails dans un nouvel endroit du disque dur (dans les cas ou il existe un moyen de migration) et si jamais on est pas satisfait du mailer que l'on essaye et que l'on a pris les reglages par defaut d'un compte pop, les mails ne sont plus sur le serveurs...

    Autrement le livre est bien fait, clair et avec pas mal de photo ce qui aide les debutants de facon enormes.
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par . Évalué à 6.

      de l'enterrer avant sa mort...
      Faut arrêter là, n'est-ce pas une force du logiciel libre que de pouvoir exister tant que des gens le veulent !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.