France Culture: Internet sous surveillance

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
24
août
2003
Internet
Reporters sans frontières a publié le 19 juin dernier la deuxième édition de son rapport Internet. Il recense les entraves à la circulation de l'information sur la Toile constatées dans quelque 60 pays. Actuellement, au moins 50 cyberdissidents sont derrière les barreaux. Reportages et témoignages...
La suite à lire, à écouter... Si la cyber-répression opérée dans les pays étiquetés "dictatures" ou "régimes totalitaires" n’étonne plus personne, la surprise vient aujourd’hui des démocraties occidentales, où se développent des réflexes de plus en plus autoritaires. Depuis le 11 septembre, la surveillance du Réseau et de ce qui s’y échange s’est considérablement intensifiée en Europe et aux Etats-Unis. Pour Régis Bourgeat, responsable du bureau Amérique à Reporters sans Frontières, "on est revenu radicalement sur le droit de la privacité des informations pour les particuliers". Un phénomène encore plus inquiétant, selon lui, quand il touche au travail journalistes, "puisque c’est le secret des sources qui est en cause et donc leurs enquêtes", explique-t-il. RSF met donc en garde contre toute dérive du droit de contrôle. "Bien sûr qu’on a le droit de surveiller Internet. Personne ne dit le contraire. Simplement, il faut que ce soit garanti, encadré. Or, dans un certain nombre de pays aujourd’hui, il n’y a même plus besoin de l’accord d’un magistrat", s’inquiète son secrétaire général, Robert Ménard.
  • # Re: France Culture: Internet sous surveillance

    Posté par . Évalué à 2.

    En France donc, nous sommes surveilles, il est possible de fermer un site ou d'en modifier le contenu sans proces et pourtant en respectant les lois, nous ne pouvons pas crypter a un stade sufisament evolue pour que ce soit efficace, nous sommes taxes sur les connections internet afin de promouvoir internet aux non connectes, l'etat taxe le materiel arrivant d'asie ....

    1. Il nous reste quoi ?
    2. Et ils veulent que les gens utilisent l'outil informatique avec tout ca ?
    • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

      Posté par . Évalué à 2.

      Il me semble que au moins pour ce qui est de la crypto, la restriction a été levée il y a déjà un certain temps.
    • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

      Posté par . Évalué à -1.

      T'es peut-etre taxe sur les connections internet, mais de ce que j'ai vu, elles sont moins cher qu'aux USA les connections ADSL en France, donc te plains pas trop...
      • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

        Posté par . Évalué à -1.

        Et on est peut-être un peu fliqués, mais en Chine c'est pire, alors ne nous plaignons pas...

        (ok, c'est sans commune mesure, mais l'argument est quand même foireux)
      • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        D'un autre côté, quand j'apprend qu'au japon, pour l'équivalent de 30 euros, on a une connection à 26 Mbits/s, je trouve quand même que les tarifs français sont un peu cher...

        Et encore, je ne parle pas de l'offre qui est en cours de développement, toujours au japon : pour 45 euros, un débit de 100 Mbits/s ...

        Snifff... Y'a quoi déjà chez moi ? Ah oui... Un 56k ...
        • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Excellent la comparaison avec le Japon. La situation est tout à fait la même en particulier pour ce qui est de la densité de population. ;o)

          Franchement, je préfère payer 45€ pour 512K et un loyer de 1000€ pour 100m² plutôt que 45€ pour 100M et un loyer de 2000€ pour 25m² !
          • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

            Posté par . Évalué à 5.

            Les salaires sont en consequence aussi...et si t'habites pas a Tokyo c'est pas si cher. Bien sur, pour devenir proprietaire il faut grave banquer la bas. Ceci dit j'en viens et c'etait tres cool, laisser son velo dans la rue sans cadenas toute une journee...un reve dans nos contrees de barbares.
        • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

          Posté par . Évalué à 3.

          Dans le meme style, il y a la suede, ou un 10mbit coute 250frs/mois.. et le 100bit est "abordable"
          (et dans une moindre mesure, la belgique, ou pour le prix normal, on a 3.3mbit..)

          reste a trouver comment saturer un 100mbit legalement.. :]
          • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > reste a trouver comment saturer un 100mbit legalement.. :]

            En hébergeant son serveur web chez soi. Mais ca ne saturera que l'upload.
          • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

            Posté par . Évalué à 4.

            D'accord tu as 3.3Mbits/ en Belgique mais depuis maintenant une petite année il y a une limitation du volume: 10Go par mois, une fois atteint le seuil tu passes en 64Kbits/s jusque la fin du mois; ou alors tu dois acheter des volumes packs.

            Ce qu'il se passe ... en début de mois l'infrastructure est surchargée et la situation évolue positivement ensuite ... sauf les derniers jours où les gros consommateurs de bande passante y vont ... "à fond".

            Je sais qu'en France on a toujours utilisé des limites de vitesse mais ça n'existait pas avant en Belgique ... évolution négative ? Ou juste réalisme économique ...
            • [^] # free dégroupé pour p2p anonyme !

              Posté par . Évalué à 1.

              à comparer avec free dégroupé qui n'a pas de limite de volumes, pour 30 euros/mois
              voir grenouille.com pour les débits hors du commun en France

              sinon pour revenir à la news en question, il vaut mieux avoir une bonne upload ( style dégroupé en France) pour faire du p2p anonyme !
              • [^] # Re: free dégroupé pour p2p anonyme !

                Posté par . Évalué à 1.

                hmm
                il me semblait que les debits actuels avec un free degroupé etaient temporaire, en attendant la mise en place de services pour les utilisateurs de freebox (tv numerique, telephone..)
                ca a changé ?
        • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Faut comparer ce qui est comparable. Au japon, la densité de population est différente de la France, et en plus ils vivent tous les un sur les autres sur les villes de la cote est !!!!!!!!!!!!!!!

          Et justement pour l'ADSL et tout ca, c'est mille fois plus rentable de le faire a Tokyo qu'en campagne française... D'ailleurs les villes Françaises, en zone freebox (2 Mbits, 30 Euros avec des communications téléphoniques), sont loin d'être en retards par rapport a nos voisins Européens (même en avance en fait). L'ardèche n'a pas de Freebox de meme que les gens vivant sur l'ouest du japon ne doivent certainement pas avoir accès a de telles offres.

          Enfin, il faut pas oublier une chose non plus : le gros du trafic au Japon c'est dans le pays meme (peering : gratos ou presque), et les lignes vers l'étranger sont assez saturés. Faut pas espérer pouvoir télécharger l'iso de la debian a 26 mbits de toute facon : le FTP aurait du mal a suivre.... Alors 100 mbits ou 26 mbits, ca revient au meme a ce niveau-là. De toute facon déjà 512 kbits sont très suffisant pour la pluspart des usages, sauf les très gros downloads (ca fait un peu chier pour pomper les distribs, mais en réalité a part pour du P2P ou héberger un serveur chez soi...).

          De plus les lignes et serveurs japonais sont souvent en IPv6 (de toute facon 99% de leur trafic reste dans le pays), et les communications IPv4 se font NATés (le japon ne disposant pas de bcp d'adresses routables). Donc adios le serveur chez soi (sauf en IPv6, bon d'accord, vivement IPv6 en France !! Tiens ya déjà en France chez Nerim : http://www.nerim.net/(...) ).
    • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      il est possible de fermer un site ou d'en modifier le contenu sans proces et pourtant en respectant les lois

      Il y a toujours une opposition entre la liberté individuelle et collective. Le principe c'est qu'actuellement il est très facile (et peut coûteux) de mettre en place un site sur tout et n'importe quoi (contrairement à l'édition d'un bouquin par exemple).

      Il est également très simple d'obtenir une bonne exposition pour son site à l'aide de techniques plus ou moins douteuses.

      Bref, vu les frais et le délais que représente une action en justice, il ne parait pas complètement ridicule d'avoir un moyen d'action rapide... même s'il comporte de l'arbitraire.

      Bref comme beaucoup de mesure elle peut entrainer des abus... Il me semble (à confirmer) qu'elle évite qu'un hébergeur soit tenu pour responsable des propos tenus pour son forum (nécessité de lui demander de « supprimer » les messages litigieux avant toute poursuite).

      nous sommes taxes sur les connections internet

      Oui, si je me rappelle bien c'est de l'ordre de 0,5€/mois sur une connexion haut débit. C'est un peu absurde comme mesure, mais ce n'est certainement pas la dernière de ce type. Ce n'est pas la plus aberrante non plus (cf taxe sur les CD vierges).
      • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

        Posté par . Évalué à 1.

        Il y a toujours une opposition entre la liberté individuelle et collective.

        Oui, mais, c'est pas une raison pour empiré dans les délires ultra-sécuritaire liberticide.

        Que internet ne soit pas une zone de non droit, ok, mais, faut pas exagérer dans le sens inverse, car, il y aura forcément des abus.
  • # Re: France Culture: Internet sous surveillance

    Posté par . Évalué à 5.

    Où l'on découvre le fossé qui existe en France Culture et France Inter... Allez, rappelez vous : http://linuxfr.org/2003/07/22/13348.html(...)
  • # Re: France Culture: Internet sous surveillance

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Oui, la france fait partie de ce rapport.

    Je vous invite à lire le pdf de rsf, il est édifiant.

    Un prix a aussi été décerné au dissident tunisien sous les barreaux pour avoir critiqué la politique du gouvernement.

    (Note : depuis il s'est fait virer de son hébergeur en France ... lol :) )
  • # Re: France Culture: Internet sous surveillance

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Dans le genre, il y a ça qui est pas mal :

    Le moteur de recherche Google ainsi que le site Sourceforge, mine d'or des développeurs de logiciels libres interdits en Chine
    Voir http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/(...)
  • # Orthographe

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    ...constatées dans quelques 60 pays.
  • # Sherman Martin Austin

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un très bon exemple récent: celui de l'arrestation aux états-unis de Sherman Martin Austin http://www.la.indymedia.org/news/2003/08/76812.php(...)

    Juste pour résumer, Sherman est un activiste dont le site web http://www.raisethefist.com/(...) possédait un lien sur un autre site donnat sur des informations sur les méthodes de fabrication d'une bombe. Pour cela, il a été accusé de "posting bomb making information on his website, with intent to further an act of violence". Il vient d'être condamné à un an de prison. Il faut vraiment lire le résumé de l'histoire, car cela paraît tellement abbérant à certains moments que on a du mal à croire que cela soit arrivé.

    Un autre lien http://www.eff.org/br/20030807_eff_pr.php(...) chez EFF
  • # Re: France Culture: Internet sous surveillance

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    "Bien sûr qu’on a le droit de surveiller Internet."

    [Mode réaction a chaud]
    Bordel c'est comme ouvrir le courier postal d'un autre. Internet c'est pas pareil ? C'est vrai l'information circule beaucoup plus vite.

    A propos de la surveillance (et non du blocage), ca me fait penser au virus/antivirus : il y a toujours une parade à un contrôle, et il y a toujours un moyen de bloquer la parade.

    J'espère une chose: que tout ca stimule le développement de réseau à la FreeNet ou à la GNU
    [/Mode]
    • [^] # Re: France Culture: Internet sous surveillance

      Posté par . Évalué à 2.

      > J'espère une chose: que tout ca stimule le développement de
      > réseau à la FreeNet ou à la GNU

      J'aurais pas dit mieux! ;0)

      A propos de parade, controle et bloquage de la parade, ca me
      fait penser au Jules VERNES "de la terre a la lune" je crois:
      l'ingenieur en balistique et celui en fabrication de blindages qui s'affrontent.
      Tout comme les soupsons justifies qu'on peut fromenter a l'egard des fabricants de logiciels antivirus...qui profitte le plus d'un nouveau virus pour acroitre ses ventes?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.