FreeCAD 0.13

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nÿco, reynum, baud123, Pierre Maziere et Xavier Claude. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags :
54
23
avr.
2013
Technologie

Une nouvelle version de FreeCAD est sortie le 12 février, après plus d’un an de développement. FreeCAD est un modeleur CAO paramétrique libre.

FreeCAD

Sommaire

Module de mise en plan

Dans une mise en plan à partir d’une pièce 3D, on peut dorénavant placer plusieurs vues orthogonales alignées suivant les projections américaine ou européenne. On peut également exporter une vue au format DXF.

Les cartouches sont directement éditables depuis l’interface de FreeCAD. Les champs éditables sont définis dans les modèles au format SVG.

Module de création d’esquisse

Un gros travail a été réalisé sur le module esquisse — sketcher — et la définition de contraintes. De nouvelles contraintes sont disponibles (tangence, symétrie) et les croquis entièrement contraints sont mis en surbrillance. Quand un croquis est sur‐contraint, FreeCAD signale les contraintes incompatibles.

Module architectural

Introduit dans la version précédente, le module architectural a été grandement amélioré. Comme son nom l’indique, ce module facilite la conception de bâtiments et la création de plans de bâtiments.

Plusieurs nouveaux outils ont été ajoutés pour faciliter la conception de la géométrie 3D :

  • un outil pour placer des murs ;
  • un outil pour placer des fenêtres ;
  • un autre pour poser une toiture en pente.

Yorik van Havre, l’auteur de ce module, a publié un tutoriel sur son utilisation.

Clarification sur les licences utilisées

Une page wiki traite des licences.

Up to version 0.13, FreeCAD is delivered as GPL2+, although the source itself is under LGPL2+. That’s because of linkage of Coin3D (GPL2) and PyQt(GPL). Starting with 0.14 we will be completely GPL free. PyQt will be replaced by PySide, and Coin3D was re-licensed under BSD. One problem we still have to face, license-wise, the OCTPL (Open CASCADE Technology Public License). It’s a license mostly LGPL similar, with certain changes. One of the originators, Roman Lygin, elaborated on the license on his blog. The home‐brew OCTPL license leads to all kind of side effects for FreeCAD, which where widely discussed on different forums and mailing lists, e.g. on OpenCasCade forum itself. I will link here some articles for the biggest problems.

« Jusqu’à la version 0.13, FreeCAD était distribué sous licence GPL2+, bien que les sources elles‐mêmes soient sous licence LGPL2+. Cela s’expliquait par l’utilisation de Coin3D (GPL2) et PyQt (GPL). À partir de la version 0.14, FreeCAD ne sera plus limité à la GPL : PyQT sera remplacé par PySide et Coin3D sera distribué sous licence BSD. Un problème demeure au niveau des licences : OCTPL — Open CASCADE Technology Public Licence. C’est une licence pratiquement équivalente à la LGPL, intégrant certains changements. Un des auteurs, Roman Lygin, en parle sur son blog. La licence maison OCTPL génère tout un tas d’effets de bord pour FreeCAD, qui ont été largement discutés sur différents forums et listes de diffusion, tels que le forum d’OpenCasCade. Je listerai ici quelques articles concernant les plus gros soucis. »

Voir l’article LibreDWG drama: the end or the new beginning? sur libregraphicsworld.org.

Développement à venir

Assemblages

L’un des plus gros développements à venir est sûrement le module de gestion des assemblages. Les développeurs auront plusieurs difficultés à résoudre, telles que :

  • gérer les contraintes entre les pièces ;
  • sauvegarder et ouvrir rapidement des assemblages ;
  • ne pas compliquer le travail collaboratif.

Le module assemblage sera disponible dans la version 0.14, mais il ne devrait pas être tout de suite entièrement fonctionnel, d’après ce fil de discussion.

Mesures

Luke Parry a commencé à développer un framework de gestion des mesures dans FreeCAD (Measurements Framework: (Plan of Action)). Deux types de mesures seront gérées, les mesures temporaires et les dimensions paramétriques. Les mesures temporaires sont celles calculées pour vérifier les longueurs des arêtes ou les distances entre deux points. Les dimensions paramétriques sont, quant à elles, sauvegardées dans le document et sont réutilisées pour les annotations. Le principal objectif est d’avoir des annotations qui se mettent automatiquement à jour dans les mises en plan.

Module architectural

Yorik van Havre a précisé sur son blog les développements qu’il allait mener sur le module architectural :

  • meilleures importation et exportation des fichiers IFC ;
  • ajout des matériaux ;
  • calcul de la surface d’un projet ;
  • calcul des espaces (volumes limités par les murs, plafond et plancher) ;
  • amélioration des outils autour des murs, dont la gestion des couches multiples.
  • # DWGet AutoCad

    Posté par . Évalué à  5 .

    Personnellement, j'ai beaucoup de mal à saisir complètement les implications des problèmes liés aux différences de licences… libres. Le logiciel libre était censé résoudre un problème de droit et en voulant en accorder davantage, voici une situation où c'est encore pire qu'avant: je résumerai qu'à cause d'une « incompatibilité de droits », on n'en a plus aucun.

    Cette incompatibilité de licences implique-t'elle qu'il est impossible d'utiliser des fichiers provenant d'AutoCad, point barre? Ou bien serait-il possible que ces fichiers soient convertis (par un outil sous licence appropriée) dans un format que FreeCAD supporterait?

    • [^] # Re: DWGet AutoCad

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Le logiciel libre était censé résoudre un problème de droit

      Ah ?

      en voulant en accorder davantage

      Pas vraiment, la GPL est plutôt stricte sur ce qu'elle accorde aux développeurs.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

      • [^] # Re: DWGet AutoCad

        Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 23/04/13 à 10:45

        Ah ?

        Le fait de n'avoir pratiquement aucun droit avec les logiciels proprio.

        'fin bon, on ne va pas refaire le tour des logiciels libres en détail, d'autant que ma question, la plus importante, (que je résume par «Et en ce qui concerne AutoCAD?») n'a pas encore de réponse.

      • [^] # Re: DWGet AutoCad

        Posté par . Évalué à  1 .

        Dans ce cas la MPL v2 (Mozilla Public License v2) ne serait-elle pas plus pratique étant donné que celle-ci est compatible avec la (L)GPL v2 et v3 ainsi qu'avec les licences sans copyleft (licence, apache, BSD, MIT…) ?

    • [^] # Re: DWGet AutoCad

      Posté par . Évalué à  7 .

      Le problème n'est pas tant lié aux licences qu'à l'état de LibreDWG : bien que prometteur, le projet est au point mort, et ne gère pas grand chose à l'heure actuelle (les trois quarts des fichiers que je manipule au boulot le font tout simplement planter).

      Après, si un support efficace des fichiers DWG était codé dans une licence libre très permissive, rien n'empêcherait de supporter le DWG un peu partout.

      Au passage, attention à tout ce qui traite de "OpenDWG" : en dépit de son nom, il s'agit d'un consortium visant à vendre des librairies closed-source (mais néanmoins multiplateformes) de gestion des fichiers DWG. Tous les logiciels propriétaires qui gèrent le DWG et ne sont pas le fait d'Autodesk passent par ces librairies, pour ce que j'en ai vu.

      • [^] # Re: DWGet AutoCad

        Posté par . Évalué à  2 .

        Le problème n'est pas tant lié aux licences qu'à l'état de LibreDWG : bien que prometteur, le projet est au point mort, et ne gère pas grand chose à l'heure actuelle (les trois quarts des fichiers que je manipule au boulot le font tout simplement planter).

        Merci pour ton explication, ça m'est plus facile à comprendre. Le fait que le format de fichier soit protégé (par un brevet si j'ai bonne mémoire, c'est correct?) ne pose-t'il pas un problème de fond? Sinon, peut-on espérer voir un jour une bibliothèque gérant les fichiers d'AutoCad? (Je veux dire: est-ce réaliste?)

        • [^] # Re: DWGet AutoCad

          Posté par . Évalué à  5 .

          Le fait que le format de fichier soit protégé (par un brevet si j'ai bonne mémoire, c'est correct?) ne pose-t'il pas un problème de fond?

          Si c'est un brevet, ça ne doit pas être un souci en Europe. Si c'est autre chose, je ne vois pas quoi.

          Sinon, peut-on espérer voir un jour une bibliothèque gérant les fichiers d'AutoCad? (Je veux dire: est-ce réaliste?)

          Le souci, c'est que le format DWG est très touffu : plein de versions différentes, embarquent un langage de programmation, etc. Imagine de devoir réimplémenter une JVM sans avoir les specs : c'est un peu de ça qu'il s'agit. C'est pour ça que les gens qui n'ont pas besoin de publier leur source (et qui ont un peu de budget quand même) passent par OpenDWG.

          Une option crédible, avant d'espérer une gestion native du DWG par des softs libres (ce que je crois très peu probable sans y mettre des moyens considérables, pour répondre à ta question), serait de construire un convertisseur DWG<->DXF correct. DXF compte au moins autant de version que DWG (chacune se déclinant en une représentation ASCII et une représentation binaire, le passage de l'une à l'autre étant théoriquement bijectif), mais il est documenté et - pour autant que je sache - n'est pas prévu pour embarquer de code. Et il est globalement censé pouvoir exprimer tout ce qu'on fichier DWG de même génération peut exprimer de manière déclarative (i.e. pas le code, donc).

          Si je reviens sur LibreDWG - que j'ai suivi de près fut un temps, il avait été question de construire un très grosse suite de tests. Ce serait, à mon avis, la première étape avant d'aller plus loin : collecter (en continu) des fichiers DWG soigneusement étiquetés (version, type d'usage, etc.) et munis de rendus "intéropérables" pondus par AutoCAD et/ou un soft OpenDWG (un DXF + un PNG, par exemple).

          L'usage que j'aurais pu en avoir était pourtant bien plus simple qu'un conversion : je voulais juste générer des aperçus de mes plans pour les intégrer dans un système type GED. J'eus même pu me contenter d'un aperçu textuel (i.e. un export des textes significatifs du DWG pour constitution d'un index plein-texte). Même cet usage était totalement utopique : seul un plan (issus de cabinets de géomètres divers et variés) sur 10 se laissait parser sans segfault.

          • [^] # Re: DWGet AutoCad

            Posté par . Évalué à  3 .

            Petite précision : le code embarqué c'est du VBA. Histoire de simplifier…

    • [^] # Re: DWGet AutoCad

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Quand on voit ça on se demande si au final les licences type GPL (par là je veux dire celles qui imposent des contraintes sur les autres composants du logiciel) ne font pas plus de mal au libre que de bien. Autant d'efforts gâchés à cause de problèmes de licences…

  • # Problèmes de licence

    Posté par . Évalué à  6 .

    Ce projet est très intéressant et progresse régulièrement, ce qui ne semble pas être le cas de heekscad par exemple. Il est vraiment dommage que des problèmes de licences entre branches de la GPL ralentissent son bon développement. Le format DWG est un standard de fait, c'est un peu comme le .doc on peut le déplorer mais c'est un standard.

    En ce qui concerne les avancées de FreeCAD, il ne manque plus que le module d'assemblage avec contraintes pour pouvoir vraiment envisager de développer avec !

    Le gros point noir étant l'export en plans. Est il possible de rajouter de la cotation fonctionnelle ?

    C'est vraiment remarquable d'avoir fait tant de progrès, j'espère que ça avancera vite. Je vais le faire tester à un des ingénieurs que j'encadre pour qu'il me dise ce qu'il lui manque. Il a toujours travaillé sur Catia où il a ses habitudes ce qui me permettra de faire un retour constructif à l'équipe de développement.

    En tout cas bravo aux développeurs !

  • # CAO sous Linux.

    Posté par . Évalué à  10 .

    Un vrai logiciel de CAO 3d libre… voilà le logiciel à propos duquel je m'interdis encore de rêver. Parce que disposer d'un vrai outil dans le domaine de la conception de produits industriels, ça serait absolument fantastique. Et pourtant, je suis vraiment étonné du travail déjà accompli. Je le teste de plus en plus maintenant qu'il a bien progressé.

    Pour pouvoir commencer à être utilisé pour des petits projets personnels, il manque encore, dans l'ordre de priorité selon moi :
    1) Un "sketcher" un peu plus puissant (notamment absence du concept de plan de construction, etc.)
    2) Un module d'assemblage un minimum fonctionnel.
    3) Pouvoir faire des plans (de détails dans un premier temps) complets avec cotation (pour pouvoir fabriquer les pièces).
    Si déjà on pouvait disposer de ça…

    Mais tout ça semble inscrit sur la roadmap et envisagé (peut-être cette année ?)

    Le choix de python comme langage ouvre de grandes perspectives. Il faudrait sans doute envisager le concept de "plugin", ça permettrait à des gens de développer par la suite des outils, sans pour autant devoir plonger jusqu'aux tréfonds du code (trop complexe pour 99% des gens).

    Un projet extrêmement intéressant. À suivre…

    • [^] # Re: CAO sous Linux.

      Posté par . Évalué à  0 .

      Il faut quand meme fire que au moins unigraphics/NX est disponible sour Linux. C est proprietaire et chere mais ca marche si on a vraiment besoin d'une solution sous linux.

      Autrement, j'au aussi essaye freecad mais j'ai du abandonner vite que il n'y pas de possibilites de faire des spline dans le sketcher et pas de sweep dans le modules 3D part. C est quand meme le minimim pour faire des parts qui ne sont pas carre ou circulaire. Ou alors est ce que j'ai pas vu une function??

    • [^] # Re: CAO sous Linux.

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      ce sait pas ce que ça vaut, mais il y aussi
      http://www.opencascade.org/
      qui semble assez puissant.

      www.solutions-norenda.com

      • [^] # Re: CAO sous Linux.

        Posté par . Évalué à  3 .

        1) FreeCAD utilise le modeleur opencascade (écrit en C++). C'est même un constituant fondamental, écrire un modeleur ça n'est pas un petit boulot !
        2) La fonction balayage existe.
        3) On peut faire des bricoles avec les splines. Ne surtout pas s'attendre au module surfacique de CATIA, c'est clair.
        4) NX est un très bon logiciel, du niveau globalement de CATIA ou Creo. Mais fermé et très coûteux. Plus populaire aux USA, Allemagne, je crois.
        5) Ça manque encore de documentation / HOW TO, mais ça vient peu à peu.

  • # Une société derrière ? Des dévelopeurs rémunérés ?

    Posté par . Évalué à  6 .

    Lorsque j'avais vu émerger FreeCAD, j'vais trouvé ça fabuleux qu'un tel logiciel open source puisse sortir.
    Est-ce qu'il y a une société qui sponsorise ce projet ? Les développeurs font cela uniquement sur leur temps personnel ?

    En tout cas c'est un logiciel qui me bluffe.

    • [^] # Re: Une société derrière ? Des dévelopeurs rémunérés ?

      Posté par . Évalué à  4 .

      Il semble qu'il y ait 3 contributeurs principaux, qui codent durant leur temps libre. Et pas de sponsor. Ce qui est remarquable c'est l'ancienneté du projet. Des gens ont suggéré l'idée du "bounty" pour accélérer le développement.

      Ici un lien intéressant (notamment la section "historique") qui explique d'où vient le modeleur opencascade.
      Open CASCADE

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.