Freenet, une toile alternative

Posté par (page perso) . Modéré par trollhunter.
Tags :
1
29
jan.
2002
Internet
Freenet est un jeune projet lancé par Ian Clarke et qui a pour but d'offrir un partage de l'information anonyme et relativement sûr.
Le principe est simple : un document n'est PAS lié à un serveur, d'ailleur, il n'y a pas de serveur sur freenet: tout est proxy. Le document transite de proxies en proxies et dupliqué selon la demande.
Personne n'a la main mise sur un document et il est impossible de l'effacer manuellement. En revanche un document obsolète s'efface tout seul. Freenet n'a donc pas pour vocation d'archiver des documents mais d'offrir un accès rapide aux documentations les plus demandées. Freenet repose sur une architecture totalement distribuée et offre une grande résistance aux pannes. Il existe une interface disponible aux programmeurs de telle manière qu'il est aisé de développer une application répartie de groupware. Avis aux intéressés...
  • # Quels sont les documents les plus demandees ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    "Freenet n'a donc pas pour vocation d'archiver des documents mais d'offrir un accès rapide aux documentations les plus demandées."



    Ne risque-t-on pas de se retrouver avec un X-net ? :-) [je sors]



    (-1)
  • # Un beau projet.... inutilisé

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai essayé freenet il y a quelques mois, l'installation est simple et on peut même ensuite accéder à son 'proxy' avec un simple navigateur Web. De ce coté, il n'y a rien à redire.



    Le problème viens du contenu :
    1. Il n'y a aucune organisation, aucune arborescence, il n'est possible de chercher un document que sur son nom, autrement dit, il est extrèmement pénible de rechercher quelque chose si on ne connait pas le nom associé.
    2. Lorsque j'ai fais mon test, il n'y avait pratiquement que des données illégales et/ou piratés: les photos et des films X, des DivX, des mp3 et du WareZ. Bref pas très sympa comme contenu.


    Coté programme, c'est en bonne voie, par contre, du coté des utilisateurs, il reste encore tout le travail.
    • [^] # Re: Un beau projet.... inutilisé

      Posté par . Évalué à 3.

      pas très sympa comme contenu



      c'est logique car la gestion de l'anonymat est contraignante. ca mange des ressources en cpu, espace disque et bande passante.

      Il est donc normal de n'utiliser freenet que lorsque l'anonymat est nécessaire. Dans les autres cas, un réseau traditionnel est plus adapté.



      aucune organisation



      Freenet avaient la possibilité de se débarasser de l'aspect organisation en partant du principe que d'autres équipes s'intéresseraient a ce probleme.

      Ca revient à faire de freenet une simple couche de transport sur laquelle d'autres applis plus ergonomiques tourneront.
  • # Clients Freenet sans Java ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Est-ce que quelqu'un sait s'il existe des clients (enfin le mot est mal adapté, c'est quoi qu'il faut dire ? noeud ?) en autre chose qu'en Java ?



    Parce que le Java non seulement c'est lourd, mais en plus il n'existe pas de JVM libre qui marche réellement (Kaffe est plutôt moribond, et j'ai jamais réussi à faire marche freenet dessus).



    Donc un client C (ou autre) serait vraiment le bienvenu. Quelqu'un connait ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.