Gimp 2.6... quelques nouveautés chez votre libraire

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
9
13
avr.
2009
Graphisme/photo
C'est l'avantage d'écrire des livres sur des logiciels libres : on peut essayer et suivre au plus prêt les modifications quasiment en temps réel avant la sortie de la version finale. Les livres à jour ne se font donc pas attendre. Cela a été le cas récemment pour Le cahier de l'admin consacré à Debian Lenny 5.0 et OpenOffice.org 3 efficace dans la collection Accès Libre.

Récemment, deux livres sont sortis sur Gimp 2.6, logiciel phare du monde libre sur la retouche photo et le graphisme.
  • La quatrième édition de Gimp 2.6 Débuter en retouche photo et graphisme libre dans la collection Accès Libre Poche de Dimitri Robert.
  • Le Cahier Gimp n°1 spécial débutants de Raymond Ostertag (webmaster du site gimpfr.org)
Détails dans la seconde partie de la dépêche. Couverture-du-livre
La quatrième édition de Gimp 2.6 Débuter en retouche photo et graphisme libre dans la collection Accès Libre Poche de Dimitri Robert.
Il y a quelques temps, nous avions chroniqué la première édition du livre, basée sur Gimp 2.2. Il a été récemment remis à jour, suite à la sortie de Gimp 2.6.
Le contenu de la critique est toujours d'actualité, mais les modifications suivantes, non exhaustives, ont permis d'améliorer le livre et de coller à la dernière version de Gimp :
  • Les captures d'écran en noir et blanc qui se sont parfois largement améliorées, dont certaines avec le pointeur (bientôt en couleur ? ;-) ;
  • la prise en compte des nouvelles possibilités de Gimp avec les nouveaux outils de
    • sélections, notamment le siox qui facilite le détourage ;
    • clonage avec la perspective ou la correction d'image ;
  • un petit aparté sur les scripts-fu avec une annexe expliquant le principe à partir des deux scripts utilisés par l'auteur ;
  • Trois nouveaux tutoriaux, dont le fameux effet de maquette (Tilt-shift) de plus en plus prisé. Le jeu des chaises musicales fait que trois précédents tutoriaux ont été soit supprimés (création d'un motif) soit déplacés (modification du ciel et dégradés) plus en avant dans les sections adéquates.
Si vous êtes nouveau sur Gimp et/ou la retouche photo sous Linux ou bien que vous possédez la toute première édition, alors l'achat de ce livre à petit prix vaut le coup. Cependant, pour un possesseur de l'édition précédente, la mise à jour ne se justifie certainement pas.

Couverture-du-livre
Le Cahier Gimp n°1 spécial débutants de Raymond Ostertag (webmaster du site gimpfr.org), est certainement moins pédagogique dans la prise en main de l'outil que le livre précédent.
Cependant, il a l'avantage d'être en couleurs et de rendre le lecteur efficace immédiatement en apprenant par l'exemple, au détriment parfois d'explications théoriques.
Il est composé de cinquante tutoriels, entièrement tournés vers la photo numérique, de la prise en main de Gimp (sous forme de tutoriels : création d'un raccourci, personnalisation, navigation dans l'image) aux trucages et photomontages en passant par la correction, retouche, amélioration et finalisation des photographies.
Chaque tutoriel est très didactique et se trouve sous la même forme :
  • de deux à six pages maximum
  • une présentation avant / après en grand format avec une description et les cas d'usage
  • chaque étape est commentée et illustrée par une capture d'écran en couleurs (crevons tout de suite l'abcès sur ce site, les captures d'écrans sont réalisées sous OS sale :/ )
  • quelques suggestions finales pour aider le lecteur à adapter à son contexte
Parmi les tutoriels, on pourra retrouver, en vrac, le redressement d'une image, la correction de couleur, de perspective, de netteté, les yeux rouges, l'ajout de texte, la réalisation de pochettes, d'encadrement, de pêle-mêle etc. et enfin les inévitables effets maquette, pop-art, lomo, sépia, dessin/bande dessinée, vitesse, déformation/caricature, etc. Le CD-ROM contient tous les fichiers des tutoriels. En résumé, efficace pour le débutant (comme son nom l'indique) qui veut retravailler ses photos comme les pros sans forcément apprendre Gimp au départ...
  • # prendre les deux !

    Posté par . Évalué à  4 .

    Pour ma moman, sexagénaire non geekette, le premier ("débuter en retouche..." edition précédente) ne lui a été utile qu'une fois le second ("cahier gimp n1...") en main.
    Moins complet, le "cahier" est bien plus agréable à appréhender sans que l'on ait l'impression d'être pris pour un neuneu.
  • # Un bon livre !!

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    J'ai acheté à l'époque Gimp 2.2 et j'étais content de trouver un livre pour me guider dans l'utilisation de ce logiciel et je ne fus pas déçu de mon achat même si à l'époque trouver un livre sur gimp relevait un peu de l'exploit. Je constate qu'il y a de plus en plus de livres sur des logiciels libres ce qui donne également plus de visibilité pour tous ces logiciels.
  • # Et pour les non photographes ?

    Posté par . Évalué à  3 .

    Bonjour,

    Je profite de cette dépèche pour poser quelques questions.

    Un ami viens de franchir le pas, il a installé linux (une distribution sponsorisée par un milliardaire sud africain, pour être précis).

    Sa première action face à ce nouveau système a été d'installer wine pour faire tourner photoshop.

    Il a dit il essayé gimp (je le soupçonne d'avoir fait ça il y a plusieurs années, au moins 2 ans) mais prétend qu'il n'arrive pas à faire ce dont il a besoin avec. J'ai peur qu'il ne s'agisse que d'une question d'habitude et non de qualité de logiciel.

    Jusque là, que du très classique ... sauf que cet ami n'est en rien un amateur. Et encore moins un photographe. C'est un dessinateur de bd (pas encore connu, mais il va bientôt être publié) qui utilise l'outil informatique pour retoucher ses planches une fois scannées.

    En voyant cette dépèche (du moins le titre), je me suis dis "chouette, je vais lui offrir ce bouquin".

    Oui, mais voilà, ces livres sont apparement destinés à la retouche photo, quid de la bdao (bande dessinée assistée par ordinateur, je viens d'inventer ce terme) ?

    Ensuite, il y a t'il eu des changements significatifs dans gimp depuis 2 ans (je n'y connais rien en retouche d'image, je ne suis pas l'évolution de gimp) ? Comme ça j'aurrais de bonne excuses pour lui dire de réessayer.

    Enfin, quels sont les différences fondamentale entre photoshop et gimp : quels sont les fonctions de photoshop qui manquent à gimp. Bref, quels arguments légitimes mon amis pourrait m'opposer pour continuer à ignorer gimp ?
    • [^] # Re: Et pour les non photographes ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Une grosse différence entre gimp ou photoshop est au niveau de l'interface graphique. Là où photoshop met tout dans une fenêtre (les palettes flottantes restent dans la fenêtre de photoshop) Gimp lui utilise plusieurs fenêtres qui apparaissent comme indépendantes sur le bureau. Cette approche permet de tirer parti de la gestion des fenêtres faites par les gestionnaires de fenêtres sous Linux (classiquement la possibilité de conserver une fenêtre au dessus des autres) là où le gestionnaire de fenêtre de windows ne permet pas autant de réglages.

      Cette interface est effectivement déroutante quand on vient de windows, on se retrouve avec plusieurs fenêtres de Gimp sans savoir où donner de la tête.

      Sur le plan technique, n'ayant pas photoshop je ne peux pas comparer.

      Qu'entends-tu par retoucher ses planches une fois scannées ? Est-ce une retouche du dessin en lui même, une retouche des couleurs, le coloriage du dessin, ... ?
      • [^] # Re: Et pour les non photographes ?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Qu'entends-tu par retoucher ses planches une fois scannées ? Est-ce une retouche du dessin en lui même, une retouche des couleurs, le coloriage du dessin, ... ?

        Je t'avouerai que j'ai n'ai qu'une vague idée. Je sais qu'il lui arrive d'utiliser inkscape pour transformer ses croquis en chemin vectoriel (preuve qu'il n'est pas alergique au libre, puisque d'après lui inkscape gère mieux cette chose là qu'illustrator), mais je ne sais pas trop ce qu'il fait avec photoshop. Je dirait (au pif) des retouches sur la couleur et le grain, l'ajout de textes et des modifications mineures. Faudrait que je prenne le courrage d'assister à une de ses séances de travail et que je note toute les fonctions qu'il utilise.
        • [^] # Re: Et pour les non photographes ?

          Posté par Anonyme . Évalué à  2 .

          l'ajout de texte avec gimp était très pénible il y a quelques années et si c'est cela qui l'ennuie tu peux lui dire que cela a été complètement revu et amélioré. Après la différence technique majeur entre photoshop et gimp c'est le 16 bits non supporté par gimp. J'ai des amis qui préfère travailler avec cela mais bon ce sont des fous de photos et ils prennent toutes leurs photos en raw ce qui est assez rare. L'autre "problème" majeur, non technique cette fois, de gimp c'est que dans tous les manuels de photographie il y a une partie traitement d'image et cela est systématiquement photoshop qui est présenté...
          • [^] # Re: Et pour les non photographes ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Pour travailler en 16 bits krita, maintenant réécrit avec Qt4, est très intéressant.
            J'ai eu le privilège d'avoir la visite d'André Pascual qui m'a fait une tès belle démonstration de krita sur la Mandriva 2009.1 RC2. Je pense même que pour la retouche photo, krita est en train de passer devant Gimp qui est le logiciel que je connais bien et que j'utilise depuis longtemps.
            • [^] # Re: Et pour les non photographes ?

              Posté par Anonyme . Évalué à  1 .

              utilisant une distribution qui package très mal koffice et particulièrement Krita le peux que j'ai vu c'est:
              - très lent à ouvrir la moindre image ou à faire la moindre opération dessus (par rapport à Gimp)
              - ne peut pas ouvrir la moindre image jpg (gestion des dépendances totalement foireuse)

              Le test fait sur le pc de ma femme sous windows n'a pas été plus concluant (crash systématique mais vu le merdier sur son pc je n'accuse pas krita la aussi) du coup j'attend la version finale qui devrait être mieux packagé.

              je n'ai pas le temps de changer ma distrib actuellement mais cela va se faire donc je retenterai.
    • [^] # Re: Et pour les non photographes ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      De mémoire, Bruno Bellamy (l'auteur des fameuses Bellaminettes) utilise un certain nombre de logiciels libres pour ses créations, notamment Blender et Gimp dans une moindre mesure :
      http://bellaminettes.com/mc/linux/index.php
      C'est donc possible, surtout que depuis sa prose, Gimp a beaucoup évolué

      Je me souviens l'avoir vu présenter à une conf lors d'une install party Parinux (à Télécom Paris si ma mémoire est bonne) la manière dont il travaillait. En gros, le décor de son histoire est réalisé avec les outils de graphisme et il "dessine par dessus".

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.