Hackathon 76 : les lauréats et le clip

Posté par . Édité par NeoX, Davy Defaud, Xavier Claude, Nÿco et Florent Zara. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
13
28
avr.
2014
Open Data

Créativité, audace et innovation ont été au rendez‐vous du premier Hackathon 76. Organisé par le département de Seine‐Maritime les 11 et 12 avril 2014 dans le cadre du lancement du portail Open Data 76, en partenariat avec l’association Hack Hours et Normandie Web Xperts, le Hackathon 76 a connu une des plus fortes affluences en France pour ce genre de manifestation.

logo hacathon 76

Organisés en équipes, 100 développeurs ont réalisé sur une période de 24 heures, sans interruption, des applications en s’appuyant sur les données présentes dans le portail Open Data 76, couplées à d’autres données nationales ou locales en libre accès. Vingt‐cinq projets ont été présentés, et le jury du Hackathon 76 a distingué des équipes (dont la liste est fournie en seconde partie de dépêche).

NdM : Ni le code, ni même les binaires des applications ne semblent être disponibles pour le moment.

1er prix : « Checktaroute »

Cette application inédite pour smartphones permet d’analyser la qualité des routes départementales grâce à l’accéléromètre du smartphone. Ce dernier enregistre chacune des secousses subies par le véhicule. Cela permet de créer une cartographie des routes en fonction de la qualité de leur revêtement. Cette application a été développée par :

  • Alexandre Brehmer, étudiant à l’INSA de Rouen en 3e année ASI (Architecture de Systèmes d’Information) ;
  • Angelo Carlier, en recherche d’emploi dans le secteur informatique ;
  • Nathan Malo, étudiant à l’INSA de Rouen en 3e année ASI ;
  • Simon Wallon, étudiant à l’INSA de Rouen en 3e année ASI.

2e prix : « Hitchhik’R »

Cette application veut révolutionner la pratique de l’auto-stop en facilitant la mise en relation entre auto-stoppeurs et conducteurs, de façon géolocalisée, tout en identifiant des zones sécurisées de point de rencontre (arrêts de bus, zones de covoiturage…).

3e prix : « Culturovore »

Grâce à cette application tous les collégiens peuvent géolocaliser facilement l’ensemble des lieux, sites, activités, etc., où ils peuvent utiliser leur Pass’Culture et le gérer directement depuis un smartphone ou une tablette.

Coup de cœur du jury : « Bâticité »

Avec cette application, le citoyen est au cœur des chantiers de sa ville. Il sera désormais possible de donner son appréciation sur les travaux en cours ou suggérés, de géolocaliser des projets d’urbanisme et des travaux engagés par les collectivités, et de connaître les informations détaillées sur ces projets (coût, avancement…).

  • # Hitchhik'R

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est moi ou ça va faire de la concurrence aux taxi et autres VTC ?
    Sans compter l'exploitation possible par les réseaux de prostitution: c'est pas moi m'sieur l'agent, je faisais du stop !

    • [^] # Re: Hitchhik'R

      Posté par . Évalué à 5.

      Et aussi pour les tueurs en série qui pourront recruter leurs victimes et les contacter beaucoup plus facilement !

    • [^] # Re: Hitchhik'R

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Aux US, il existe des startups/apps similaires pour smartphone qui — paraît-il — sont vraiment en train de mettre à mal le business des taxis. Déjà apparemment énormément de monde se mettent à utiliser ces apps car: c'est bien plus simple (juste un clic sur son smartphone et la voiture libre la plus proche peut répondre à l'appel); plus rapide pour se faire prendre en voiture qu'avec les taxis normaux; et aussi moins cher (et surtout le prix est connu d'avance, si je ne m'abuse, et payé directement au travers de l'app. Pas besoin de sortir du cash ou sa carte. On rentre en voiture, on roule, puis on sort, basta!).

      L'un des gros coups de ces apps est que ce ne sont pas des sociétés de taxis à la base. Comme pour beaucoup de startups, ils ne font que l'intermédiaire (crowdsourcing!), et donc ce sont souvent des sociétés tierces qui ont des voitures et commencent un nouveau marché de taxi moderne (je suis pas sûr si des particuliers peuvent rentrer dans le jeu en se proposant comme conducteur cependant). Donc ils ont complêtement empiété sur le marché des taxis. Concurrence directe. Les sociétés de taxi essaient même de faire fermer certaines de ces startups (comme toujours: on ne peut pas concurrencer à la loyale par notre qualité de service? Appelons nos potes politiciens et régulons à la place)!

      Ceci dit, je serais clairement pas contre une version de ces apps mais plus communautaire et juste, comme de l'auto-stop (d'où "Hitchik'R"). Simplement on a une voiture et quelqu'un à proximité va dans la même direction? Hop on donne un coup de main, et ce faisant on réduit l'emprunte carbone de nos voyages, etc. :-)
      Un peu à la CouchSurfing (sauf qu'eux font l'inverse et sont passés de communauté à société), mais pour les déplacements.
      Ce serait beaucoup plus cool.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Équipes

    Posté par . Évalué à 1.

    Pourquoi ne citer que les membres de l'équipe qui a remporté le premier prix ? Les autres ont moins de mérite ? (ou alors ça demande trop de temps…, dommage, pourtant c'est relativement bien indiqué sur http://hackhours.co/)

    Sinon il y a du mieux dans les données disponibles sur http://www.opendata-27-76.fr/, fini les caractères erronés dans les noms de communes, peut-être que la prochaine fois on aura les accents…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.