L’histoire de Microsoft et le logiciel libre - Mons (Belgique), 19 novembre 2015

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure et tankey. Modéré par tankey. Licence CC by-sa
Tags : aucun
6
9
nov.
2015
Microsoft

Ce jeudi 19 novembre 2015 à 19h se déroulera la 43e séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique.

Le sujet de cette séance : l’histoire de Microsoft et le logiciel libre

Thématique : communauté

Public : Tout public

L'animateur conférencier : Nick Trogh (Microsoft)

Lieu de cette séance : Université de Mons, Faculté Polytechnique, Site Houdain, Rue de Houdain, 9, auditoire 03 (cf. ce plan sur le site de l'UMONS, ou la carte OSM). Entrée par la porte principale, au fond de la cour d’honneur. Suivre le fléchage à partir de là.

Description : Beaucoup de gens considèrent Microsoft et le logiciel open source comme une contradiction dans les termes. Cependant, ces dernières années Microsoft est passé par une transition majeure et est devenu un partisan fort de l'open source. Que ce soit en offrant des logiciels en open source ou par l'utilisation des bibliothèques ou des utilitaires libres au sein des équipes de développement internes, il existe déjà plusieurs exemples. Dans cette conférence, nous irons dans le passé, le présent et l'avenir de l'open source chez Microsoft et l'impact que cela peut avoir sur la communauté des développeurs.

La participation sera gratuite et ne nécessitera que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l'entrée de la séance. Merci d'indiquer votre intention en vous inscrivant via la page http://jeudisdulibre.fikket.com/. La séance sera suivie d'un verre de l'amitié.

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien de nos partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb, NextLab, Phonoid et Creative Monkeys.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l'agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d'échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois, et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.

  • # toute la différence...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    …Est entre Open source et Logiciel Libre.

    D'après la description, il est surtout question d'Opensource, et moins de Logiciel Libre.

    Si c'est pour parler d'Open source en général, alors il faut changer le titre, car Opensource n'implique pas Logiciel Libre.

    Le jour ou on pourra réelement acheter un ordinateur portable sans être obligé de se battre pour virer et se faire rembourser toute la merde logiciele incluse dedans (en général des produits microsoft) je reconsidèrerais mon point de vue.

  • # Retournement de veste

    Posté par . Évalué à 6.

    Ouai enfin bon, Ballmer était quand même un farouche opposant aux LL.
    https://fr.wikiquote.org/wiki/Steve_Ballmer

    Et Gates était juste plus discret mais pas sûr qu'il n'en pensait pas moins :
    http://www.numerama.com/magazine/1636-communisme-et-propriete-intellectuelle-le-duel.html

    Bon il est vrai qu'il était plus en rogne contre la GPL, il aimait juste le LL pour l'utiliser sans forcément donner une contre partie.

  • # Réécriture de l'histoire

    Posté par . Évalué à 8.

    Bon, il ne faut pas tourner autour du pot : ceci est une tentative de réécrire l'histoire. Ça colle bien avec la célèbre citation de Ghandi, "First they ignore you, …" etc ; Microsoft sent le vent tourner et voudrait bien qu'on oublie un peu leur communication et leur lobbying féroce contre le LL.

    Maintenant, on peut se demander si on ne peut pas les laisser réécrire l'histoire si ça peut permettre que Microsoft développe du logiciel libre. Après tout, l'objectif du logiciel libre n'a jamais été de couler des entreprises, et maintenant que Microsoft n'est plus tout puissant, il est peut-être possible de contribuer collectivement à un écosystème informatique plus sain, en particulier autour de la compatibilité des formats bureautiques, et de pactes de non-agression sur les brevets logiciels.

    • [^] # Re: Réécriture de l'histoire

      Posté par . Évalué à 5.

      Comme tu le dit, il sont plus «gentil» car il ne sont plus aussi dominant. Mais dès qu'il reprendront du poil de la bête qui te dit qu'il ne retomberont pas dans leur bonne veilles habitudes ?
      Regarde du coté des suites bureautique (leur vache à $$$), il sont pas vraiment favorable à la monté en puissance de LO. Il font même tout pour éviter une bonne compatibilité entre les 2. Microsoft est une entreprise a but lucratif ! Il faut pas l'oublier.

      Après si les mentalités changent profondément et qu'il deviennent le nouveau «Sun» pourquoi pas, mais j'ai quand même quelques doutes de voir ça de mon vivant.

      • [^] # Re: Réécriture de l'histoire

        Posté par . Évalué à 7.

        Mais dès qu'il reprendront du poil de la bête qui te dit qu'il ne retomberont pas dans leur bonne veilles habitudes ?

        Quelque part, l'avantage du LL c'est que si une boite devient "méchante", le code est toujours libre et on peut forker. Si personne ne forke c'est que le logiciel n'intéressait personne, et qu'on ne perd donc pas grand chose.

        On peut aussi voir des contributions au libre sous forme de patches de compatibilité. MS sait très bien que les problèmes de compatibilité entre les suites office sont un frein à la migration, ce qui les arrange encore. Sauf que si un jour MS Office n'est plus si majoritaire que ça, le problème existera aussi dans le sens contraire, et ça sera tout bénef pour MS de contribuer à un meilleur support des .docx dans les suites concurrentes.

        Bref, une boite (surtout une boite US) n'est jamais idéologiquement bloquée. Elle peut s'être engagé dans une voie et maintenir cette stratégie temporairement si elle pense que c'est avantageux, mais ce n'est pas comme un être humain qui change de bord politique : une entreprise capitaliste va dans le sens du pognon. Si le contexte veut qu'on se fait plus de pognon en vendant du logiciel proprio, alors on vendra du logiciel proprio et on dira que GNU est un cancer. Si on pense se faire plus de pognon en vendant du support de logiciel libre, alors on changera complètement de philosophie, pas besoin d'arguments pour justifier un changement de position.

        Ce qu'on voit bien, c'est que 1) vendre du logiciel n'est plus aussi rentable qu'avant, 2) vendre un système d'exploitation est virtuellement impossible, 3) on peut rendre les utilisateurs aussi captifs qu'avant tout en fournissant gratos un OS libre (merci Google pour cette démonstration). Du coup, comme Windows 10 est pseudo-gratuit et que Windows 11 sera probablement encore plus gratuit, la question de l'Open Source (on ne parle pas de copyleft, hein) semble tout à fait pertinente.

      • [^] # Re: Réécriture de l'histoire

        Posté par . Évalué à 6.

        Microsoft est une entreprise a but lucratif !

        Et c'est pas le cas de RedHat, SUSE, et compagnie ?

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

  • # On t'as reconnu ...

    Posté par . Évalué à 1.

    PbPg sort de ce corps …

    Sinon si c'est toi qui le remplace tu lui transmets le bonjour s'il te plaît

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.