La gestion des magasins libre

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Florent Zara et Xavier Teyssier. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
32
24
oct.
2013
Commercial

OpenERP vient de lancer un projet Indiegogo pour développer une gestion des points de vente libre pouvant s'appuyer sur du matériel standard et bon marché. Le projet se base sur OpenERP pour la gestion de la caisse, sur un raspberry pi pour la passerelle navigateur-matériel et du matériel standard comme une tablette Android, un scanner barcode usb, une imprimante à tickets USB.

La solution proposée permet d'obtenir une gestion de caisse avec du matériel de qualité pour seulement 470€ (290€ avec du matériel low-cost), ce qui est environ trois fois moins cher que les points de vente propriétaires (environ 1500€). L'objectif de ce projet est de généraliser l'utilisation du logiciel libre pour la gestion de la caisse dans les magasins.

Il existe déjà plusieurs logiciels libres pour la gestion de la caisse (openbravo pos, phppointofsale, OpenERP), mais tous sont prévus pour fonctionner sur des caisses industrielles et chères, avec une complexité d'intégration.

L'objectif de ce projet est de proposer une solution clé en main intégrant nativement le logiciel avec du matériel standard et permettant de s'appuyer sur du matériel de qualité et peu cher car vendu à grande échelle comme les tablettes Androïd.

Le raspberry pi permet d'utiliser du matériel USB (environ 3x moins cher que leur équivalent sans fil) pour le matériel périphérique; imprimante à ticket, scanneur barcode, balance, terminal de paiement, etc. Pour ce faire, le raspberry pi sert de passerelle HTTP/USB entre le logiciel tournant dans le navigateur de la tablette et le matériel connecté en usb au raspberry pi.

Pour les commercants qui souhaitent une solution encore moins chère, il est également possible d'utiliser le point de vente OpenERP sur un ordinateur portable, connecté à une imprimante standard et un scanner usb. C'est moins professionel, mais cela permet de réutiliser du matériel existant pour démarrer à moindre frais.

  • # Disponible en français

    Posté par . Évalué à 7.

    Une note supplémentaire; le site web d'OpenERP est en anglais, mais l'application est disponible en français. L'ensemble (OpenERP et la POSBOX) est développé par des belges, francophones.

    • [^] # Re: Disponible en français

      Posté par . Évalué à -1.

      A noter que si ça avait été développé par des belges néerlandophones, il y aurait également une version francophone mais en plus le logiciel serait d'une plus grande qualité et aurait plus de succès. C'est comme ça avec les flamands :)

      ----> []

  • # Excellent!

    Posté par . Évalué à 8.

    Et encore une utilisation du Pi ! :)

    Quand je vois les grosses enseignes avec leurs caisses sous Windows, je trouve ça complètement aberrant!

  • # CB?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je ne suis pas du tout dans le business , mais je ne vois nulle part la possible intégration avec des terminaux bancaire ( bancontact, carte bleu, …) es-ce prévu / possible / trivial ?

    Sinon c'est intéressant… j'avais déjà vu passé les http://lemonpos.org/ & autre…

    • [^] # Re: CB?

      Posté par . Évalué à 4.

      Les terminaux de paiements ne sont pas prévus. Souvent d'ailleurs, dans les magasins, le terminal de paiement n'est pas lié au point de vente; la caissière tape le montant sur le terminal de paiement directement.

      On l'a déjà fait pour un client en Belgique, ce n'est pas compliqué mais c'est différents par pays et même par matériel (terminal bancontact). Notre interface modulaire permet de le faire, même il faut savoir développer des modules OpenERP pour ce faire.

      Je pense que si il y a bcp de demandes sur la campagne, on fera les terminaux de paiements.

      • [^] # Re: CB?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Souvent d'ailleurs, dans les magasins, le terminal de paiement n'est pas lié au point de vente; la caissière tape le montant sur le terminal de paiement directement.

        [tousse]

        L'immense majorité des points de vente ont le TPE relié au logiciel de caisse.
        C'est juste une liaison série (ou USB simulant du série) dont les spécifications sont quasi-publiques.

        La plupart du temps les erreurs de saisie engendrent tellement de problèmes que le logiciel de caisse est poubelisé si l'éditeur n'est pas en mesure de connecter le TPE.
        Ceux qui n'ont pas la liaison sont généralement des entreprises qui utilisent peu le réglement par carte bancaire. Par exemple une boulangerie.
        Il y a également les restaurants qui sont peu connectés à ce niveau. Ils font pas mal d'encaissement de montants partiels. Autant les taper directement sur le TPE plutôt que dans l'ordinateur. Mais les chaînes de resto ont à ma connaissance toutes le nécessaire pour récupérer l'information ensuite afin de tenir la comptabilité plus facilement.

        • [^] # Re: CB?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Mon expérience, c'est que les petits commerces (la cible du produit) ont un terminal de payement totalement isolé. D'ailleurs, ils ont tendance à écrire les facture à la main (je ne parle des boulangeries mais des magasins de vêtements ou des libraires).

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Précision

    Posté par . Évalué à 10.

    Il existe déjà plusieurs logiciels libres pour la gestion de la caisse (openbravo pos, phppointofsale, OpenERP), mais tous sont prévus pour fonctionner sur des caisses industrielles et chères, avec une complexité d'intégration.

    Je me permet de largement modérer ce propos qui est carrément loin de la vérité. Ma femme tient un commerce et je lui ai installé openbravopos sur un ubuntu 12.04, avec douchette USB et imprimante a ticket. Ca tourne impeccablement, la configuration est un peu torturé c'est vrai (j'ai sauvegardé precieusement le fichier de config) mais ca marche. Il n'y a donc pas besoin d'une caisse industrielle pour cela, c'est faux.

    J'avais également pris un Dell à écran tactile pour que ce soit pratique mais au final, ma femme préfère la souris.

    Enfin voila, je voulais vraiment un faire un retour positif a openbravopos sur un desktop classique. Ca revient bien moins cher que de partir sur des caisses enregistreuses dites professionnelles, et en plus je peux faire des backups de la base de données.

    • [^] # Re: Précision

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui, effectivement. Mon propos n'est pas bien formulé. J'aurais du dire, mais aucun n'a une bonne interface hardware qui fonctionne "out-of-the-box", ce qui ne les rends utilisables que par des développeurs/experts linux.

      L'objectif de la campagne OpenERP est de faire une solution clé-sur-porte que l'on branche et qui fonctionne pour n'importe quel petit commercant, tout en supportant la majorité des besoins: écrans tactiles, imprimantes à tickets, scanner, …

      • [^] # Re: Précision

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je ne saisi pas ce qui bloque.

        J'ai bossé des années dans des supermarchés et des boutiques. Le ordinateurs de caisse sont des PC normaux dans une boîte « pro ».
        Les ports série contiennent une ligne d'alimentation (standard, mais inhabituelle sur des PC « normaux ») ce qui permet d'éviter d'avoir trop de fils qui traînent partout. Les équipements qui se connectent au bout ont souvent une prise d'alimentation distincte, donc une prise série normale convient aussi. Dans les cas chiants, il faut souder, c'est vrai. Mais cela ne sert généralement qu'à l'afficheur client (le truc qui affiche le prix devant le nez du client).
        Maintenant qu'on est en USB, il y a des ports USB particuliers aussi pour faire transiter l'énergie (même principe que l'USB 3 avant l'heure). Les matériels ont aussi une prise d'alimentation, donc pas de soucis non plus.

        Lorsque j'en ai eu marre de dépenser une fortune pour chaque ordinateur de caisse, j'ai utilisé des machines d'occasion. Ça faisait l'ordinateur de caisse à 80 € livraison comprise. En cas de panne, pas besoin de contrat de maintenance. Pas cher, pas chiant.
        Entre 2 et 10 caisses par magasin, le temps gagné est important. Et pareil pour le coût d'acquisition et de maintenance.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 27/10/13 à 14:11.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Vendredi

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Comme c'est déjà vendredi pour certains, rappelons que la gestion de point de ventes libre, ce n'est pas nouveau (OpenBravo, OpenConcerto…)
    Rappelons aussi qu'OpenERP permettra de saisir les ventes mais pour le respect de la comptabilité française, on peut oublier…

  • # y'a pas qu'OpenErp, y'a Pastèque ausi.

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    y'a un fork assez sympa d'OpenBravoPos : Pastèque
    Il tourne sur n'importe quoi, et même Android! Le soft est totalement libre, et l'équipe réagit à toutes les demandes des utilisateurs. A essayer aussi.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.