Le grand saut pour PC-BSD 7.0

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
27
21
sept.
2008
FreeBSD
L'équipe à l'origine du projet PC-BSD a décidé de faire le grand saut et propose depuis le 15 septembre la version 7.0 (nom de code "Fibonacci") de son système d'exploitation.

Le but de PC-BSD est d'être une surcouche permettant aux novices un accès facile à un système de type UNIX. Basée sur le système d'exploitation bien connu FreeBSD dans sa version 7.0, Fibonacci suit la nouvelle numérotation qui reprend celle de la version FreeBSD sous-jacente (ce qui explique le saut de PC-BSD 1.5 à PC-BSD 7.0).

Incorporant toutes les nouveautés incluses dans FreeBSD 7.0 (et détaillées dans cette dépêche), PC-BSD profite ainsi de la meilleure compatibilité matérielle et des gains de performances venant de son grand frère. Si on ajoute Xorg en version 7.3 et KDE dans sa version 4.1.1 on constate que Fibonacci est un système moderne, se voulant une alternative aux distributions Linux récentes. La principale différence est que PC-BSD propose, outre le classique système des ports de FreeBSD, d'installer des logiciels avec le système PBI (Push-Button Installer). Ce mécanisme consiste a télécharger sur le site pbidir.com des paquets logiciels autosuffisants comprenant toutes les dépendances nécessaires à leur fonctionnement et à les installer dans des répertoires séparés dans /Programs. Toutefois on peut noter que le site pbidir.com est loin d'être complet et que, par exemple, on ne trouve pas de paquets pour Comix, Audio Tag Tool ou encore Smplayer ou gThumb. Même pour les logiciels présents on constate parfois certains manques (pas de Firefox 3 en version 64 bits). Il est donc fort probable que les utilisateurs de PC-BSD devront en passer par l'arbre des ports de FreeBSD (avec make install) ou les paquets précompilés (avec pkg_add -r) et, en conséquence, gérer des méthodes différentes d'installation de logiciels.
Un tutoriel sur la création des fichiers PBI est disponible sur le site et explique comment utiliser le logiciel graphique "PBI Creator" afin de faciliter la tâche des personnes voulant contribuer à PC-BSD en empaquetant des logiciels.

La version 7.0 de PC-BSD propose également une version mise à jour de ses outils de configuration graphique. Maintenant basé sur Qt4 leur look est plus moderne et s'harmonise mieux avec KDE4.
L'installation est maintenant possible à partir de DVD ou d'images USB et des options d'installation par le réseau sont offertes sous formes d'images CD et USB.
Le système de fichiers par défaut est toujours UFS2 avec soft updates mais il est aussi possible de choisir, lors de l'étape d'installation, entre ZFS, UFS2 seulement ou encore le nouveau UFS2 journalisé basé sur gjournal.
Le site DistroWatch a proposé un entretien avec Kris Moore, le développeur principal de PC-BSD, dans lequel il recommande de faire une réinstallation complète plutôt qu'une mise à jour à partir d'une version antérieure car les changements apportés par PC-BSD 7.0 sont très importants.

J'ai suivi le conseil de Kris Moore et j'ai installé Fibonacci sur un portable assez classique (PentiumM 1.86GHz et 1 Go RAM). L'installation est simple et intuitive (mais assez lente) et l'utilisation de PC-BSD est agréable pour peu que l'on accepte le choc culturel que représente KDE4. Le téléchargement et l'installation des paquets PBI est facile mais je persiste à penser que cela reste une solution techniquement inférieure par rapport au mode d'installation habituel sous GNU/Linux. J'ai été très gêné par l'absence de certains logiciels et j'ai du passer par les paquets de FreeBSD pour trouver mon bonheur.
Si on s'en tient à la surface il est difficile de déceler une différence entre PC-BSD 7.0 et une distribution GNU/Linux classique. La compatibilité matérielle plus réduite de FreeBSD empêchera parfois l'installation ou interdira d'utiliser certains périphériques mais, si votre matériel est compatible, vous pouvez vous lancer et faire l'essai de ce système original.
  • # Sortie de Fibonacci

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est Abruzzi qui va être content!
  • # Numérotation

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un moment, j'ai cru comprendre que la numérotation de PC-BSD avait fait un bond en suivant FreeBSD qui aurait fait le même. Ça m'a surpris, parce que je ne me souvenais pas d'avoir rien lu de tel.

    En fait, PC-BSD avait sa propre numérotation, et utilise maintenant celle de FreeBSD, c'est bien ça ?
    • [^] # Re: Numérotation

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Oui c'est bien ça. La version précédente de PC-BSD portait le numéro 1.5 et utilisait FreeBSD 6.3.
      Maintenant les numéros de versions de PC-BSD suivront ceux du FreeBSD sous-jacent.
  • # Les .PBI

    Posté par . Évalué à 4.

    Les .pbi possèdent toutes les dépendances en effet. Donc une bibliothèque peut être dupliquée, dans des versions différentes, dans plusieurs .pbi.
    Il y a au moins deux désavantages non ?
    - Ça utilise plus de ram
    - En cas de problème de sécurité, faut mettre à jour tous les paquets qui disposent de la bibliothèque au lieu de la seule bibliothèque partagée.

    J'ai parcouru le site de PCBSD et ils ne parlent que des avantages des .pbi, mais pas de ses inconvénients. Un pro-PCBSD peut-il expliquer leur arguments là dessus ?
    • [^] # Re: Les .PBI

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ca a meme d'autres inconvénients mais qui sont minimes (place disques par exemple, mais bon, ça ne va pas chercher loin).

      Ca que je ne comprends pas c'est le besoin de recourrir à cela. Le système de paquets original ne fonctionne pas correctement ? Si je m'en réfère à mes expériences passées avec NetBSD et FreeBSD, c'était vraiment tip-top. Aussi simple qu'avec Debian ou autre.

      Pô compris.
      • [^] # Re: Les .PBI

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Surement pour "imiter" le mode d'installation de Windows ? Tu télécharges ton pbi, tu double clic et hop, ça t'install tout ce qu'il faut.

        J'avais testé en virtuel à l'époque de la 1.3, j'avais trouvé le système très abouti et facile à installer (d'un point de vu débutant). Il y avait même fluxbox en en pbi, pour changer facilement de bureau.
        Par contre avoir un double boot avec un linux n'était pas dans les plus simple, j'espère que ça s'est amélioré. En tout cas merci pour la news ;-)
        • [^] # Re: Les .PBI

          Posté par . Évalué à 9.

          je vois également un autre avantage, celui dont on parlait ici :

          http://linuxfr.org/~farvardin/27121.html

          Cela permet peut-être de garder un système de base "ancien", c'est à dire celui installé lors de la première installation (tout en rajoutant les patch de mise à jour de sécurité au fur et à mesure bien entendu), mais de pouvoir quand même faire évoluer les logiciels utilisateurs indépendamment.

          http://www.freebsdnews.net/2008/08/26/interview-with-kris-mo(...)

          "/.../ my idea of trying to keep the OS and the software completely separate."

          Le mode d'installation des logiciels windows est un peu bête et dépassé, on est d'accord. Mais d'un autre côté, si celui des distributions linux moderne est plus performant lorsque l'on veut installer pour la première fois et simultanément plusieurs logiciels, le néophyte ne va peut-être pas s'il retrouver si on met sur le même niveau OpenOffice, la version brésilienne du correcteur orthographique de BrOffice, des paquets spéciaux destinés aux développeurs pour compiler OpenOffice ou ses extensions, des bibliothèques Perl::XML::LibXML, etc.

          Au moins sur http://www.pbidir.com/bt/pbi/65/openoffice il y a des copies d'écran, des votes utilisateurs, des commentaires ...

          De plus, contrairement aux logiciels windows, les PBI ont un système de mise à jour centralisée qui indique si une nouvelle version du logiciel est existante, et auquel cas on peut mettre à jour une multitude de logiciels en une seule fois si nécessaire, et tout ceci reste bien séparé des mises à jour système.

          Par contre avoir un double boot avec un linux n'était pas dans les plus simple, j'espère que ça s'est amélioré.

          si certains veulent tester et faire un double boot avec linux, je leur conseille fortement de ne pas installer le gestionnaire de démarrage freebsd. Une fois que j'avais fait ceci pour pcbsd (et en plus je n'ai pas d'excuse je m'étais fait avoir avec freebsd), le gestionnaire censé démarré linux ne fonctionnait pas du tout, c'était bien indiqué une entrée pour linux, mais impossible de la valider.
          Le mieux est de ne rien installer depuis *bsd, mais d'utiliser le grub linux déjà installé, et de rajouter une entrée pour freebsd avec un chainloader +1 comme pour windows.

          D'autre part, attention si vous montez des partitions linux ext2/3 , je vous conseille de ne pas les indiquer dans le /etc/fstab et surtout de ne pas faire un montage auto, car freebsd n'aime pas cela, et si la partition ne lui plait pas (typiquement si elle n'a pas été démontée proprement avant le redémarrage précédent), cela bloquera le démarrage suivant en mode "sans échec" (là aussi je me suis fait avoir sur 2 ordinateurs différents). Montez plutôt vos partitions linux manuellement après le démarrage et tout ira bien.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Les .PBI

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            >>> Au moins sur http://www.pbidir.com/bt/pbi/65/openoffice il y a des copies d'écran, des votes utilisateurs, des commentaires

            Tu connais Linux App Finder ? C'est pas mal comme site. Regarde le résultat pour OpenOffice : http://linuxappfinder.com/package/openoffice.org

            Ou encore, en francophone, il y a Framasoft : http://www.framasoft.net/article472.html
            • [^] # Re: Les .PBI

              Posté par . Évalué à 2.

              non je ne connaissais pas. Effectivement, c'est pas mal fait, surtout qu'il y a des liens directs vers les paquets.

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Les .PBI

            Posté par . Évalué à 5.

            le néophyte ne va peut-être pas s'il retrouver si on met sur le même niveau OpenOffice, la version brésilienne du correcteur orthographique de BrOffice, des paquets spéciaux destinés aux développeurs pour compiler OpenOffice ou ses extensions, des bibliothèques Perl::XML::LibXML, etc.
            D'où l'intérêt d'avoir, en plus du gestionnaire de paquets classique, une application plus "user-friendly", telle que gnome-app-install (le ajouter/supprimer des applications d'ubuntu), qui ne fait apparaître que les applications et pas les librairies etc, avec en plus un système de notation, tout en conservant le gestionnaire de paquets et ses avantages en arrière-plan.

            PC-BSD est bien fait dans l'ensemble, mais cette séparation avec la gestion des paquets de freebsd me semble une mauvaise idée, d'autant plus qu'elle génère une duplication des efforts et ne facilite pas la tâche aux utilisateurs qui voudraient ensuite migrer vers FreeBSD.
            • [^] # Re: Les .PBI

              Posté par . Évalué à 3.

              je ne connais gnome-app-install, mais je pense que c'est effectivement le mieux pour les utilisateurs qui n'ont pas à se mélanger les pinceaux avec les bibliothèques systèmes.

              Le mieux pour PCBSD serait peut-être d'inclure par la suite un gestionnaire de paquet qui serait une interface à pkg_add, tout en permettant d'utiliser les PBI pour certains logiciels tiers (jeux, paquets plus récents que ce qu'il y a avec pkg_add etc)

              Pour la duplication des efforts, cela ne sera pas forcément pire que de faire un paquet pour debian, un autre pour ubuntu, un autre pour fedora, un autre pour mandriva, opensuse, slackware etc

              Sinon pendant que j'y suis j'ai trouvé aussi que PCBSD était bien fait, par contre j'ai trouvé dommage que le système de CD soit aussi mal fait, avec un seul CD on ne peut pas installer un système fonctionnel, il faut obligatoirement au moins les 2 premiers CD. Et ensuite on se retrouve avec un bureau avec wine, une foultitude de jeux kde4, alors qu'ils auraient pu faire tenir la base sur un cd, et finir l'installation des paquets annexes via internet.
              En plus pour installer kate par exemple, il faut le CD n°3...
              Du coup quand j'ai vu cela, j'ai refait un cd simple pour l'installation par internet.

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Les .PBI

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Pour le dual boot, le plus simple c'est d'installer grub ou lilo sur sa partition linux et d'utiliser GAG.

            GAG c'est bien.

            les pixels au peuple !

      • [^] # Re: Les .PBI

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        L'avantage c'est d'éviter les problèmes de dépendances.

        Après un pbi n'embarque pas tout non plus, par exemple KDE et X sont (heureusement) installés dans une "base" utilisée par les pbi.

        Quant au ports freebsd, il est parfois nécessaire de se creuser la tête et de mettre la main dans les Makefile... Pas pour des débutants, ama.

        NetBSD c'est encore pire, la mise à jour d'un port commençait par le déinstaller. Je crois qu'il y a eu des progrès ceci dit.

        les pixels au peuple !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.