Le groupe de travail sensibilisation de l'April publie une nouvelle version de l'Expolibre

28
10
fév.
2016
Communauté

La première version de l'Expolibre lancée en 2006 par le réseau de la Ligue de l'enseignement dans les Alpes du sud, l'association Linux-Alpes et APITUX a rencontré un franc succès. En 2008, le groupe sensibilisation de l'April publiait une deuxième version disponible en format ouvert, notamment grâce au travail de François Poulain. Pour les 10 ans de l'Expolibre, nous vous proposons une exposition entièrement renouvelée, tant dans sa forme que dans son contenu, sous la houlette d'Antoine Bardelli.

Les observateurs les plus attentifs avaient pu l’apercevoir en avant première sur le stand de l'April à l'occasion du Village du Libre pour Alternatiba Ile-de-France 2015. Pour permettre aux groupes d'utilisateurs de Logiciels Libres, aux espaces publics d'accès à Internet, aux bibliothèques, aux médiathèques, aux clubs informatiques, et à toutes les associations intéressées d'en profiter à l'approche du Libre en Fête, l'April publie aujourd'hui une nouvelle version de l'Expolibre.

Expolibre est une exposition itinérante expliquant les logiciels libres au grand public. Au travers des différents thèmes abordés, ces panneaux présentent la philosophie du logiciel libre, mouvement qui se développe depuis le début des années 1980. L'objectif est de sensibiliser aux enjeux de société liés à cette révolution informatique. Dans l'esprit du logiciel libre, cette exposition est « libre » et nous vous invitons à la télécharger pour la diffuser le plus largement, la copier, l'exposer et bien sûr l'adapter à vos besoins. Les panneaux imprimés sur bâches grand format seront également prochainement proposés à la location.

C'est une grande satisfaction pour l'April de mettre à disposition ce nouvel outil de promotion du logiciel libre.

  • # joli boulot

    Posté par . Évalué à 5.

    Les affiches sont super. C'est vraiment bien comme initiative.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.