Le hacker à l'honneur sur le Framablog

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
21
8
sept.
2010
Internet
En moins d'un mois, le Framablog a publié cinq articles qui ont le hacker comme dénominateur commun.

Il convient tout d'abord de ne pas le confondre avec le cracker, comme nous le rappelle cette lettre envoyée par des activistes slovènes à leurs médias.

Le second article est un témoignage, celui d'un développeur qui a découvert l'informatique en bidouillant ses machines Apple et qui constate qu'il serait impossible d'en faire de même aujourd'hui. Sauf si l'on se fournit chez Hackables:Devices, qui fait l'objet du troisième article.

Enfin, pour porter la contradiction, on trouve deux textes polémiques et politiques. Un article qui se demande si l'esprit Hacker ne s'est pas dissout dans le marketing web 2.0 et un autre qui considère carrément le hacker comme le parasite d'un système technologique aliénant.
  • # Cracker

    Posté par . Évalué à 5.

    Pas facile d'utiliser ce terme en français : ça fait vraiment trop Crackers Belin (tm).
    • [^] # Re: Cracker

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Ça tombe bien, on a un terme français pour désigner quelqu'un qui s'introduit sans autorisation sur un système informatique : pirate informatique.
      • [^] # Re: Cracker

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Ha bon ? Aujourd'hui, pour les médias, le terme pirate informatique semble plutôt signifier: "Personne s'adonnant à la contrefaçon d'œuvres phonographiques dématérialisées par le biais des réseaux numériques mondiaux" ;)
  • # Hacker et cracker, deux coquilles vides

    Posté par . Évalué à 10.

    Loin de moi l'idée de mélanger les deux termes mais le texte des slovènes de la FSFE est trop politiquement correct.

    Prenons l'exemple de Fravia¹ (paix à son âme) qui a monté un site internet^W web permettant à des tonnes de crackers/reversers de casser des protections de logiciels et de se structurer. Et bien, il fût l'ami du créateur de la FSF, RMS (http://www.searchlores.org/photos.htm²)

    Fravia, qui s'orientait vers GNU/Linux dans ces derniers mois, a mis sur sa dernière page une photo de RMS et lui. Il est mort moins de deux mois plus tard.

    Pour pasticher les Inconnus, il y a les bons crackers et les mauvais crackers. Ce qui les différencie n'est pas l'étiquette qu'on met sur leur dos mais leur fond. Même chez les hackers on retrouve cette différence énorme sous cette unique étiquette, causant l'apparition de mouvements tel que les black hats, white hats, grey hats...

    Il me semble que le problème n'est pas de confondre hacker et cracker mais l'utilisation de mots aussi creux et vagues qui regroupent tout un tas de personnes qui n'ont pas le même but, sans parler de ce que l'inconscient collectif, via les flims d'Hollywood, y met comme sens, allant jusqu'à aller mettre l'étiquette de hacker à un type qui donne l'impression de savoir utiliser son dernier Mac. À moins que ce soit l'étiquette de geek pour ce dernier cas.

    1 : https://secure.wikimedia.org/wikipedia/en/wiki/Fravia
    2 : On trouve une image commentée de la sorte : Richard Stallman checking @ +fravia's if steam has been duly cracked and empire total war really runs in wine :-) February 2009.

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

  • # Hack Apple

    Posté par Anonyme . Évalué à 4.

    Je suis totalement en accord avec l'article sur le Hacking et Apple.
    • [^] # Re: Hack Apple

      Posté par . Évalué à 3.

      Je suis totalement en accord avec l'article sur le Hacking et Apple.

      Moi aussi, mais je n'osais pas le dire !

      Il se prend pour Napoléon, son état empire.

      • [^] # Re: Hack Apple

        Posté par Anonyme . Évalué à 3.

        En même temps ... c'est totalement justifié !
  • # Socrate et les hackers

    Posté par . Évalué à 2.

    On trouvera sur
    [http://arsindustrialis.org/audio]
    un enregistrement audio d'une conférence de B. Stiegler 'Socrate et les hackers', dans laquelle les hackers sont cités dans un discours sur les amateurs (au sens propre du mot, pas dans le sens péjoratif indiquant un manque de compétence), piliers d'une économie de la contribution.

    Zoggy
  • # Bravo

    Posté par . Évalué à 3.

    Bravo à l'équipe de frama* pour le travail qu'ils font.


    Cependant, vous auriez pu vous passer de l'article sur le hacker parasite.


    Franchement, l'intention est noble. C'est toujours bien de prêter une oreille attentive à nos contradicteurs. C'est toujours positif et ça permet d'éviter de s'encrouter dans un consensus mou entre personne du même avis.

    Mais franchement, il faut trouver des opposants de qualité, avec des arguments valables et travaillés.


    Pas le premier idiot qui décide d'exprimer son avis inintéressant et de crier sa médiocrité au monde.

    Parce que quand on peut lire encore aujourd'hui que les hackeurs militent pour l'abolition des droits d'auteurs, je suis désespéré.


    Quand on lisait ça il y avait dix ans, je comprenais encore. Il faut du temps pour former les esprits toussa.

    Mais enfin aujourd’hui, ce ne sont pas les moyens d'informations qui manquent. Il n'y à qu'à se pencher pour avoir des donnes d'informations, et si ça ne suffit pas, il existe une multitude de moyens de se renseigner (et je ne parle pas (que) des réseaux sociaux).


    Bref, ce n'est ni fait ni à faire. C'est le second article très médiocre que je vois publié sur le framablog, après la lamentable comparaison entre BSD et (GNU/?)Linux. Je trouve ça fort dommage pour framasoft que je respecte beaucoup, mais qui me semble prendre un mauvais tournant.

    Pour autant, je tiens à renouveler mon soutien et mes félicitations à toutes les personnes qui participent à framasoft et qui font un travail très intéressant et très important à mon sens.

    Comme d'habitude les retours sont plus fréquents quand quelque chose ne va pas que quand tout va bien. Mais personne n'oublie, en tout cas pas moi, ce que framasoft a fait.
    • [^] # Re: Bravo

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Tout d'abord je suis honoré de savoir que J.Kerviel est un lecteur de Framasoft. Si il voulait bien nous soutenir à hauteur de 0,01% de ce qu'il a détourné, nous pourrions faire vivre notre structure pendant 10 ans ;-)

      Plus sérieusement, merci pour ce post « qui aime bien châtie bien ». On essaye de maintenir un certain niveau de qualité mais on n'y arrive pas toujours en effet.

      Par contre ce qui reste relativement constant, c'est la qualité globale des commentaires qui participent de beaucoup à faire de ce blog ce qu'il est. Et quand un article ne plaît pas, on s'en aperçoit bien vite, arguments à l'appui. Du coup l'article est à prendre en bloc avec ses commentaires et s'en trouve alors bonifié puisqu'on a en quelque sorte la thèse et l'antithèse. Au lecteur d'en faire la synthèse ;-)

      (Ce n'est pas sur DLFP que je vais apprendre l'importance des commentaires !)

      Ceci étant dit, il y a une intéressante question sous-jacente : connaissez-vous de bons articles qui critiquent le logiciel libre et sa « culture » ?

      Il semblerait que cela ne soit pas si simple de trouver des contradicteurs. Ce qui est déjà en soi significatif.
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par . Évalué à 2.

        Les critiques peuvent se trouver assez facilement à l'intérieur du LL lui-même : par exemple en constatant les dissensions sur la problématique de la représentation des femmes :
        https://linuxfr.org/2010/08/28/27311.html

        Après, il y a une façon dans le libre de minimiser ces critiques internes, à la fois au nom d'un unanimisme militant (au prétexte assez courant qu'il faudrait faire bloc face à de supposés adversaires), et plus généralement d'une incompréhension qu'il puisse y avoir des problèmes (« le technicien, cet homme aux yeux clairs » disait Ellul).

        On pourrait aussi citer les dérives de l'institutionnalisation du militantisme (pas totalement) victorieux :
        https://www.libroscope.org/Institutionnalisation-le-debut-de(...)

        ou le fait que la culture du partage n'est partagée par tous dans le libre (ou open source) :
        https://www.libroscope.org/Benchmark-23-logiciels-libres
        • [^] # Re: Bravo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il y a effectivement Libroscope.

          Mais si ils pouvaient éviter de nous faire comme Terrence Malick et nous pondre un article tous les deux ans, ça serait plus facile de s'en souvenir ;-)
          • [^] # Re: Bravo

            Posté par . Évalué à 2.

            Terrence Malick a pour lui une certaine qualité cinématographique, ceci dit (au moins à ses débuts). Non que je veuille étendre la comparaison avec Libroscope ;)

            Il manque de nos jours un collectif de gens impliqués dans le logiciel libre et qui veuillent écrire sur le sujet en évitant à la fois le travers militant et le travers de l'auto-satisfaction. Les textes sur le libre, en général, ce sont soit des libristes qui ne questionnent pas leur propres culture et pratiques, soit des opinions / analyses / critiques externes (sociologues, etc.).

            Je trouve les critiques anti-technologistes assez intéressantes (par exemple sur un site comme http://www.dedefensa.org/ ).
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par . Évalué à 6.

        Si il voulait bien nous soutenir à hauteur de 0,01% de ce qu'il a détourné, nous pourrions faire vivre notre structure pendant 10 ans ;-)

        Ah, vous fonctionnez gratuitement ?
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par . Évalué à 1.

        Je voulais juste ajouter que je rejoins completement le commentaire d'Alexis sur le fait que les articles sont a prendre comme un bloc avec leurs commentaires!

        J'apprecie les deux ensemble, qui forme un tout et permet d'avoir une vision plus ponderee, partagee, enrichie des choses decrites dans les articles.

        Vive le partage!
    • [^] # Re: Bravo

      Posté par . Évalué à 1.

      Parce que quand on peut lire encore aujourd'hui que les hackeurs militent pour l'abolition des droits d'auteurs, je suis désespéré.
      Quand on lisait ça il y avait dix ans, je comprenais encore. Il faut du temps pour former les esprits toussa.


      Ou peut-être que c'est ton esprit qui est déformé.
      C'est vrai que les hackers aujourd'hui ne militent pas officiellement contre les droits d'auteur, et la raison est simple : c'est voué à l'échec, et il y a des façons plus efficaces d'arriver à une situation satisfaisante (licences libres).

      Mais, en pratique, il reste que les « hackers » visent bien à éliminer les restrictions imposées au nom d'un des deux piliers du droit d'auteur : le droit patrimonial. D'où les quatre libertés du logiciel libre, la définition de l'open source, etc.

      Et il faut bien rappeler qu'avant les années 70, le logiciel n'était pas soumis au droit d'auteur (ni au copyright en pays anglo-saxons).
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par . Évalué à 4.

        Et il faut bien rappeler qu'avant les années 70, le logiciel n'était pas soumis au droit d'auteur (ni au copyright en pays anglo-saxons).

        Bawai, tout le monde sait bien que l'ère moderne commence le premier janvier 1970. Avant, c'était la préhistoire...
    • [^] # Re: Bravo

      Posté par . Évalué à 2.

      "Pas le premier idiot qui décide d'exprimer son avis inintéressant et de crier sa médiocrité au monde."

      L'article des amis de Ludd est très loin d'être inintéressant et ces gens sont loin d'être des idiots.

      Ce serait vraiment dommage que ton commentaire décourage quelqu'un de lire leur texte, surtout que ce qu'il y a de critique dans ce que tu écris ne porte au final que sur un point précis, la question de la lutte contre le droit d'auteur. Et Wikipedia, alors ? Pour la GPL, on répète assez combien Stallman et son pote on retourné le sens du droit d'auteur en s'appuyant dessus.

      De plus, les commentaires postés sur le site de framasoft justifient à mon avis la publication d'un tel article. A vrai dire, les premiers d'entre eux m'ont donné la forte impression d'être sur le site de chasse passion (dans le genre "ahaha, ces écolo-bobo-intellos ne savent vraiment pas de quoi ils parlent et ils sentent mauvais [http://www.chassepassion.net/forum/viewforum.php?f=5]), il me semblent que certains ont pu prendre connaissance des thèmes du courant anti-industriel, et en particulier du mythe de la neutralité de la techno-science.

      Je conseille à ceux qui ont trouvé le texte des amis de Ludd idiot de lire attentivement Jacques Ellul dans "le système technicien" dont le style moins ampoulé convaincra sans doute davantage ici.
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        d'un autre coté il faut dire que l'article est quand même un ramassi d'affirmations gratuites, ma préférée étant
        l'augmentation des moyens technologiques s’est en réalité traduite par une chute abyssale du niveau des connaissances, mais aussi par un recul dans leur appropriation réelle et par l’apparition dans la société de pans entiers de gens devenus incapables d’acquérir par eux-mêmes un savoir autonome.
        Il faut vraiment ne jamais sortir de chez soi pour raconter des conneries pareilles : des pas doués il y en a toujours eu (la preuve de celui qui a pondu ce torch^w^w cet article), mais de là a dire qu'on vit une chute abyssale du niveau de connaissances faut vraiment avoir des œillères passéistes en béton armé focalisées sur les pays riches et chier sur les systèmes éducatifs mis en place partout dans le monde. Alors ok, on trouve chez nous des gens qui ne savent pas écrire correctement à l'entrée du collège et c'est sans doute lié au SMS mais il y a un effort mondial d'éducation qui compense largement non ?

        Tu as raison de te sentir comme sur chasse passion car c'est un peu le même délire : framablog, dans un élan masochiste nous sort un texte d'"intellos" bornés à leur entourage direct qui chient gratuitement sur un truc qu'il ne comprennent pas : quel type de réaction tu penses que ça devrait générer chez les passionnés visés ?
  • # Cracker

    Posté par . Évalué à -2.

    Pas facile d'utiliser ce terme en français : ça fait vraiment trop Crackers Belin (tm).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.