Le support de Redhat Enterprise Linux passe à 10 ans

Posté par . Édité par Florent Zara, baud123 et Nÿco. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
44
29
fév.
2012
Red Hat

C'est au tout début du mois de février que l'éditeur Red_Hat a modifié les conditions de support de sa distribution d'entreprise. Le support de la distribution est découpé en trois phase : production 1 (support complet), 2 (support complet - plus d'évolution logicielle) et 3 (correction des bugs). Jusqu'ici la troisième phase s'arrêtait 7 ans après le début de la première, ce sera désormais 10 ans.
cycle de vie

Selon Red Hat la demande provient des clients qui voyaient arriver la fin de support de la RedHat EL 5 à grand pas ce qui aurait déclenché une mise à jour de leur parc plus tôt que nécessaire.

Cette évolution concerne les distributions à partir de la version 5 : les versions 3 et 4 restent sur le principe des 7 ans de support, plus les 3 années de support étendu pour ceux qui prennent l'option ELS. Dans ce cas précis, la fin de support de la Red Hat Enterprise 4 sera le 28 février 2015, sinon c'est aujourd'hui : le 29 février 2012.

Les Clones

Ce 23 février, Oracle a annoncé sur son blog l'extension de 8 à 10 ans du support de sa distribution Oracle Linux. Ceci paraît logique quand on sait que cette distribution est une recompilation des sources de la distribution de Red Hat.

CentOS a mis à jour la page de son wiki indiquant la fin de vie des différentes versions actuellement distribuées. Le support des CentOS a donc également été porté à 10 ans..

L'équipe de Scientific_Linux n'a pour l'instant pas modifié les conditions de support de ses distributions directement issues de la recompilation des sources fournies par RedHat. Selon la feuille de route la SL5 aura un support au moins jusqu'au 2014-03-03. Le sujet a été abordé sur divers forums.

La concurrence

On pense évidemment à Suse Linux Enterprise Server, la version entreprise de Novell et Ubuntu Server LTS.

La distribution Linux de Novell est aujourd'hui supportée 7 ans avec une possibilité d'extension de 3 ans. La particularité de cette option est qu'elle est aussi tournée vers les utilisateurs de RedHat EL ou de CentOS.

La distribution de Canonical_Ltd., en version LTS (Long Term Support) est supportée 5 ans actuellement, ce qui ne la place pas en concurrence directe avec SLES et RHEL.

  • # Court terme, toussa ...

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Cool, et au bout de 3 ans ? On continue d'etendre ?

    Ca serait pas plus interessant, pendant ces 3 ans, d'accompagner les clients vers une migration vers la derniere release ? Je sais bien qu'une migration est un process long, couteux et difficile a prevoir, mais plus on prend son temps et on pousse les problemes sous le tapis, plus ils s'amassent… et a un moment on finit par trebucher.

    • [^] # Re: Court terme, toussa ...

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 . Dernière modification : le 29/02/12 à 11:20

      La stratégie demandée par les clients, ca peut aussi être d'éviter de devoir maintenir et de devoir faire ce genre de portage. Ca fait jamais de mal de repartir sur de nouveaux projets, avec des idées neuves et de nouveaux concepts, plutot que de maintenir l'existant a bouts de bras.

      Apres, savoir si 10 ans c'est long ou pas, ca dépend beaucoup de l'industrie et du métier.

    • [^] # Re: Court terme, toussa ...

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      bin en trois ans, t'as le temps de te débarrasser d'Oracle qui refuse de supporter sa « célèbre » base de données sous RHEL 6.x (pour l'instant).

      • [^] # Re: Court terme, toussa ...

        Posté par . Évalué à  1 .

        t'as le temps de te débarrasser d'Oracle qui refuse de supporter sa « célèbre » base de données sous RHEL 6.x (pour l'instant).

        Je signale juste qu'Oracle a 2 SGDB célèbres : l'éponyme et MySQL.

        • [^] # Re: Court terme, toussa ...

          Posté par . Évalué à  5 .

          Oui, et Berkeley DB aussi. Et tout un tas d'autres moins répandues.
          Mais bon, faut reconnaître que celle qui rapporte le plus reste l'éponyme :-)

  • # Chanceux!!

    Posté par . Évalué à  3 .

    Heureusement que mon chef ne l'a pas vu, je viens de lancer l'étude de RHEL6 ce lundi ! Moulu !

    • [^] # Re: Chanceux!!

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      C'est un peu le drame de XP, après un support très (trop) long, la mise à jour est de plus en plus difficile…

      • [^] # Re: Chanceux!!

        Posté par . Évalué à  0 .

        Surtout les packets sont super anciens !!
        Les versions de ruby, python mais aussi mysql, openldap, apache…etc sont anciennes!

        • [^] # Re: Chanceux!!

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          Les versions de ruby, python mais aussi mysql, openldap, apache…etc sont anciennes!

          Oui enfin garder les mêmes versions durant 10 ans, c'est quand même justement le grand intérêt du truc.

          • [^] # Re: Chanceux!!

            Posté par . Évalué à  -2 .

            Sauf quand tu as des nouveaux projets qui arrivent et qu'on t'oblige à utiliser RHEL 5 …. et qu'il te manque des fonctionnalités parce que tu as de vieilles versions (exemple dans mon cas openldap qui est tellement vieux qu'il ne permet pas le multi master)
            Tu fais quoi ? Tu recompiles ? tu sors de la maintenance (interdit ici)..Donc voila, je me retrouve comme un con

            • [^] # Re: Chanceux!!

              Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

              Ce n'est pas la faute de Red Hat ça.

              « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: Chanceux!!

              Posté par . Évalué à  7 . Dernière modification : le 01/03/12 à 18:28

              Sauf quand tu as des nouveaux projets qui arrivent et qu'on t'oblige à utiliser RHEL 5 …

              Le principe, c’est quand même d’utiliser la version la plus récente au démarrage de ton projet, sinon tu as les inconvénients (logiciels obsolètes, déjà au départ dans ce cas) sans les avantages (stabilité et support à très long terme).

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

              • [^] # Re: Chanceux!!

                Posté par . Évalué à  0 .

                Sauf que c'est le principe. Après en entreprise, tu choisis pas forcément. Les réponses courantes : RHEL 5 fonctionne bien, démerdez vous avec. Ca fonctionne bien certes sauf que tu travailles sur des outils avec des versions obseletes

                • [^] # Re: Chanceux!!

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Après en entreprise, tu choisis pas forcément. Les réponses courantes : RHEL 5 fonctionne bien, démerdez vous avec.

                  Un crétin prend des décisions idiotes, et sûrement pas uniquement à ce niveau. Ce sont les dégâts de l’application du Principe de Dilbert

                  Ca fonctionne bien certes sauf que tu travailles sur des outils avec des versions obseletes

                  À mon avis, choisir RHEL 6 pour avoir neuf ans de stabilité quitte à utiliser des outils périmés d’un an ou un an et demi se défend. Choisir RHEL 5 pour perdre trois ans de support et avoir des outils trois ans plus vieux, c’est complètement idiot. Cela dit, si c’est pour intégrer dans un projet existant tournant sur RHEL 5, là il n’y a pas le choix.

                  Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # 5

    Posté par . Évalué à  2 .

    ce sont ceux ayant choisi la 5 (plutot que de payer une fortune en support "interne" pour attendre la 6) qui doivent se réjouir de leur choix, aujourd'hui.

  • # Une impulsion vers le long terme

    Posté par . Évalué à  7 .

    Enfin une impulsion vers le support long terme. C'est une vraie bénédiction pour un certain nombres d'usage pro ou le cycle de vie des projets (et de certains matériels) est beaucoup plus long et lent que celui des distros.

    Et sur le poste de travail, les LTS ubuntu à 5 ans, c'est vraiment un progrès intéressant ! En espérant que d'autres distributions orientée vers le poste de travail suivent le même chemin. En fait, un support aussi long permet de s'investir sur la doc interne qui ne sera pas obsolète au bout de 6 mois. Ce qui est d'ailleurs particulièrement important quand l'équipe technique est très réduite. Dès lors que la durée de vie de la distrib sera équivalente à celle du matériel, ça simplifiera également largement le support.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.