Les plus ${adjectif} histoires en science pour 2011

Posté par (page perso) . Édité par Lucas Bonnet, Benoît Sibaud et Manuel Menal. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
40
26
déc.
2011
Science

Alors, entre la poire et le fromage, au bord de la crise de foie, une idée farfelue a fait son chemin : écrire des histoires scientifiques de l'année :) Bon, étant en thèse de science, ceci explique cela et rend peut-être le fait moins grave. Les images sont de l'excellent site Street Art Utopia.

  • La plus encourageante : la mise en place d'un traitement rétroviral anti-VIH. Lors du congrès de L'International AIDS Society en juillet, un rapport a été présenté dans le cadre de la recherche de stratégies de prophylaxie. Autrement dit, les méthodes de prévention de type comportemental (« mettez des capotes quand vous couchez avec des inconnu(e)s ») sont un #fail notoire et donc, l'idée est de trouver une autre façon de faire. Et apparemment, c'est en cours parce que le rapport en question parle d'un nouveau traitement qui peut augmenter la prévention : quand administré à des personnes infectées par le VIH, on observe une réduction de la transmission du virus à leurs partenaires jusqu'à 96 %. Enfin, faudra maintenant voir comment implémenter une politique de santé publique : donner un traitement lourd à des gens par ailleurs en bonne santé peut se révéler un peu problématique.

  • La plus existentielle : « Jusqu'à quel point êtes-vous Néandertalien ? » est une question qui peut maintenant avoir une réponse chiffrée :) Alors, pour la petite histoire, il y a une star en évolution humaine, Svante Pääbo, qui se spécialise en l'étude de l'ADN ancien (momies, mais surtout fossiles humains). Lui et son équipe sortent des histoires assez impressionnantes, telles que le séquençage du génome de l'homme de Néandertal ou encore la découverte d'un chaînon manquant, les Dénissovans, qui vivaient en Asie. Donc, l'an dernier, ils avaient estimé que les Européens et les Asiatiques possèdent entre 1 et 4 % d'ADN Néandertalien mais pas les Africains de la région de l'Afrique Subsaharienne. Alors, un gars de la boîte de génomique personnelle 23andMe a créé une méthode sympa (certes simpliste pour l'instant) à l'aide de laquelle vous pouvez estimer combien vous êtes Néandertalien. Des spéculations sur l'origine Néandertalienne de certains gènes impliqués dans les défenses immunitaires ont également été publiées. Ce ne sont que les débuts d'explications de l'histoire de l'espèce humaine, à savoir qu'il y aura du crêpage de chignon en perspective pour savoir comment exactement les Néandertaliens et nous avons vécu (ou pas) ensemble.

Avondale

  • La plus cosmique : la découverte par la NASA de deux planètes en dehors de notre système Solaire qui ont la taille de Vénus et de la Terre respectivement. Alors, les spéculations sur la probable, possible, etc. existence d'une forme de vie à part, ces deux « extra-Terres » ont filé un mal au crâne carabiné aux spécialistes : un total de 2 326 planètes plus grandes que la Terre mais plus petites que Neptune ont été identifiées depuis le mois de février à l'aide du télescope Kepler, ce qui pose de sérieuses questions à la théorie de la formation des planètes en vigueur sur notre Terre. Pire, la plupart de ces nouvelles planètes – qui pourraient au final être le type le plus répandu – sont étroitement en orbite autour de leurs « Soleils » ce qui est apparemment en contradiction flagrante avec la théorie.

  • La plus rajeunissante : une équipe a réussi à « purger » des souris de leurs cellules sénescentes, c.-à-d. des cellules vieillissantes donc vivantes mais incapables de proliférer, et ont observé que ces animaux restaient jeunes plus longtemps, même si leur durée de vie totale ne changeait pas.

  • La plus introspective : une équipe (en grande partie de l'INRA) avait décrit ce qu'on appelle désormais les « entérotypes ». Il s'agit des communautés bactériennes qui vivent dans notre tractus digestif. On peut les récupérer et séquencer en masse puis identifier à quelle famille ces bactéries appartiennent. Ainsi, l'étude présente 3 entérotypes, donc 3 grandes catégories de communautés bactériennes ; on peut en penser un peu comme les 4 groupes sanguins. Ce qui est vraiment impressionnant est que les entérotypes ne sont liés ni à l'âge, ni au sexe, ni à la nationalité, ni à l'alimentation. On ne sait pas encore pourquoi, mais c'est d'une importance capitale : ces entérotypes peuvent être pris en compte dans le diagnostic de maladies et ainsi aider à la mise en place de traitements personnalisés. Enfin, comme l'avait montré l'équipe d'un gars génial du Canada, avoir certaines bactos peut être une question de vie ou de mort. Je passe sur les détails (pipi-)caca au sens propre du protocole expérimental, mais l'équipe de ce scientifique avait montré que si vous échangez les fèces de souris infectée avec une bactérie type E. coli O:157 (celle qu'on trouvait dans les steaks hachés contaminés) et saine, vous pouvez très bien sauver la vie à la malade.

The Inner Me

  • La plus virile : on a enfin compris comment les autruches mâles faisaient pour entrer en érection. Beh oui, il y a des oiseaux qui en ont, et l'autruche en fait partie. Pour la petite histoire, la majorité des oiseaux ont un cloaque (et donc, il n'y a pas possibilité d'emprunter des chemins différents pendant des périodes du mois) et ils font le « baiser cloacal » ce qui permet au sperme de passer. Le truc de ouf malade est que certains oiseaux ont donc des pénis. Alors, c'était une grande question comment exactement ça se passait pour les mâles et, après dissection (désolée, les gars...) on a observé qu'en fait ce n'était pas du sang, mais de la lymphe qui renflouait et assurait les fonctions érectiles du pénis. En dehors du côté purement curieux de l'histoire – et de l'importance capitale du non départ du sang de la tête des autruches mâles, – là où ça devient un sujet scientifique excitant est dans la perspective évolutive désormais offerte. Et cela apporte une pierre supplémentaire à l'hypothèse que les dinosaures peuvent très bien avoir eu des pénis. Je laisse à vos imaginations fertiles le soin de penser à celle du T-rex.

  • La plus économique : celle-ci, c'est spécial :) Il s'agit d'une étude produite par Tatu Westling du Helsinki Center of Economic Research qui discute les liens entre la taille du pénis et le produit intérieur brut (PIB) d'un pays. Je dois dire que c'est ma préférée. J'avoue avoir piqué une crise de fou rire en lisant que « la taille de l'organe [copulatoire] mâle établit une corrélation en forme de U inversé avec les niveaux des PIB en 1985 ». Pour illustrer :

La corrélation en forme de U inversé...

Alors, j'adore : il n'y a aucun souci dans les données recueillies puisqu'il les a trouvées sur internet ! Alors, tiens, on va faire une formule qui tue des bébés phoques au contact selon laquelle la taille du pénis explique jusqu'à 15% des variations du PIB en 1985. Wow. Le meilleur est pour la fin : l'auteur raconte que cette prétendue corrélation est équivalente à un lien de cause à effet. Ce qui me rappelle immédiatement l'étude ayant conclu que la disparition des pirates était responsable du réchauffement climatique. La seule chose que je regrette est que Tatu Westling ne fasse pas des recommandations suite à ses conclusions : on pourrait penser à étendre celles-ci au monde de l'entreprise et à implémenter une politique de l'embauche visant à maximiser les bénéfices via le recrutement d'employés aux proportions gagnantes.

  • La plus théorique : l'existence réelle du boson de Higgs. Ce dernier, c'est comme le Sacré Graal. Contrairement à celui des Monty Python, le nôtre est recherché par une énorme machine du nom du LHC qui était censé provoquer un trou noir engloutissant notre planète, mais hélas, au lieu de cette fin dramatique, ça ne coûte jusque là que quelques milliards d'euros. Bon, en fait, ce boson – qui donne la masse à toutes les particules fondamentales et est ainsi un peu à la base de notre univers – pourrait très bien ne pas avoir été découvert. Ainsi, les mesures effectuées au CERN parlent bien d'une particule de masse 125 GeV (la masse théorique du boson de Higgs) créée suite aux collisions mais apparemment les données recueillies pour l'instant ne sont pas suffisantes pour trancher si c'est vraiment lui ou juste un artefact de mesure. Histoire à suivre donc.

NdM : une dépêche plus complète sur le boson de Higgs est disponible ici pour ceux qui veulent en savoir plus.

  • La plus satisfaisante : la première carte du cerveau de l'orgasme féminin. C'est un truc excellent dont un ami journaliste scientifique du Guardian parlait : il s'agit d'une femme écrivain, Kayt Sukel, qui s'est portée volontaire pour avoir un orgasme dans une cabine d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus romantique mais les résultats sont époustouflants. On connaît donc, pour la première fois depuis l'établissement de l'homunculus, les zones du cerveau qui s'activent lors de la stimulation sexuelle. Aussi, le petit bonus est la visualisation de quels centres nerveux sont touchés lors d'une stimulation des tétons ce qui est le premier lien à être établi entre une réaction sexuelle à une zone érogène autre que le sexe lui-même.

My brain

  • La plus fructueuse : il existe enfin un indicateur robuste de fertilité masculine. Il s'agit de la distance anogénitale, c.-à-d. celle entre les testicules et l'anus. Donc, l'équipe a le plus sérieusement du monde établi un protocole bien cadré incluant la mesure précise de cette distance (apparemment, une épilation préalable des volontaires aurait été appréciée) et – pour avoir une mesure de la fertilité – a ensuite procédé à une collecte de sperme. La mesure de la distance anogenitale a été faite manuellement, mais le papier ne précise pas si la stimulation des volontaires aussi (beh oui, l'utilisation de robots stimulateurs et collecteurs de sperme se répand de plus en plus). Le résultat est que les hommes fertiles ont des distances anogénitales supérieures en comparaison avec les infertiles. Les auteurs précisent qu'il s'agit de corrélation (donc pas de lien de cause à effet) et qu'ils n'ont pas trouvé de corrélation entre la longueur du pénis et la fertilité. Luke, I am your father!
  • # on observe une réduction de la transmission du virus à leurs partenaires jusqu'à 96 %

    Posté par . Évalué à 10.

    Je serais curieux d'apprendre comment ils ont mesuré ça exactement...

    Encore que non, je ne suis pas sûr de savoir!

    Ce qui me rassurerait, ce serait que la phrase ne soit pas tout-à-fait rigoureuse, et qu'on observe juste une baisse de la capacité de transmission, basée sur des expériences en labo et pas sur un taux de partenaires contaminé(e)s...

    Sinon pour le réchauffement climatique lié aux pirates, c'est une fumisterie sans nom: la Vraie raison c'est l'avènement de la démocratie et de ses politiques qui s'énervent tout rouge en brassant du vent.

    -----------> [ ]

  • # Grou !

    Posté par . Évalué à 5.

    les dinosaures peuvent très bien avoir eu des pénis. Je laisse à vos imaginations fertiles le soin de penser à celle du T-rex.

    C'est d'ailleurs pour ça que le T-rex était le plus féroce des dinosaures : il était toujours de mauvaise humeur parce qu'avec ses membres antérieurs atrophiés, il ne pouvait pas se pignoler.

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Grou !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Beh chépa : rien ne présage de la longueur ou de l'emplacement de son engin :)

    • [^] # Re: Grou !

      Posté par . Évalué à 3.

      Doit-on en conclure que ceux qui viennent furieusement s'étriper troller ici, ont de petits bras ... huhuhuhuhu

    • [^] # Re: Grou !

      Posté par . Évalué à 2.

      Dans le film un monde presque perdu, ils ont aussi des problèmes intestinaux, et accessoirement un cerveau de la taille d'une noix.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

  • # Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

    Posté par . Évalué à -6.

    J'ai apprécié de lire la dépêche jusqu'à "La plus virile" incluse; après les blagues sexuelles systématiques m'ont lassé. Je t'invite à refaire ce genre de dépêches, mais moins axées sur le contenu libidino-provoquant, ce n'est pas intéressant en soit et c'est moins accessible à l'ensemble des points de vue et sensibilités.

    • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je te remercie de ta critique et t'invite à écrire ce genre de contenu au style qui te convient :) Perso, j'ai trouvé que celui-ci allait, j'ai ma façon de m'exprimer et dans ce cas, c'est celle-ci.

    • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

      Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 27/12/11 à 10:05.

      ce n'est pas intéressant en soit et c'est moins accessible à l'ensemble des points de vue et sensibilités.

      L'auto-censure dans certains cas je ne suis pas contre. Par contre chercher à plaire à tout le monde quand on écrit (ou fait de la musique ou du dessin) c'est rarement une bonne idée.

      moins axées sur le contenu libidino-provoquant

      Ta libido s'exprime quand on parle du sexe des dinosaures ou des autruches ?

      • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il va falloir inventer un terme pour désigner les personnes qui fantasmes sexuellement sur les espèces éteintes...
        Nécrozoophile ne convient pas. Des idées ?

      • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

        Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 30/12/11 à 20:19.

        Par contre chercher à plaire à tout le monde quand on écrit (ou fait de la musique ou du dessin) c'est rarement une bonne idée.

        Une dépêche sur LinuxFR n'est pas (en général) une entreprise de création artistique. À choisir, je comparerais plutôt ça à de la vulgarisation scientifique, où le but est de présenter un sujet qui te passionnes et que tu connais bien à un lectorat le plus large possible.

        Dans ce contexte, je pense qu'il est raisonnable de chercher à être accessible à tous tant que ça ne dénature pas le sujet. C'est peut-être un peu plus contraignant au moment de la production, mais ça donne un résultat plus efficace, car sa finalité (transmettre de l'information) est mieux remplie.

        Concrètement, si je trouve un contenu qui m'intéresse sur le web et que le cœur m'en dit, je le fait circuler auprès des gens que je pense être intéressés. Si certains aspects du contenu ou de la présentation font que je ne peux/veux pas assumer cette diffusion dans un cadre confortable, je m'en abstiens. C'est dommage.

        Après Malicia a raison sur le fait que chacun doit écrire d'une façon qui lui convient. Si ça la motive de parler zizi au point qu'elle est nettement plus productive dans ce style que dans un autre, tant mieux, le bon contenu sur LinuxFR on peut en absorber plus. Mon message était là pour envoyer un signal « si tu peux faire pareil sans le semi-humour gras, c'est encore mieux », mais n'a pas la vocation (ou l'autorité) d'être un ordre / une obligation / une contrainte.

        • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Après Malicia a raison sur le fait que chacun doit écrire d'une façon qui lui convient. Si ça la motive de parler zizi au point qu'elle est nettement plus productive dans ce style que dans un autre, tant mieux, le bon contenu sur LinuxFR on peut en absorber plus. Mon message était là pour envoyer un signal « si tu peux faire pareil sans le semi-humour gras, c'est encore mieux », mais n'a pas la vocation (ou l'autorité) d'être un ordre / une obligation / une contrainte.

          Malicia écrit dans le style qui lui plaît/convient. Il s'agit d'un contenu modéré par ailleurs, donc on suppose que le comité de lecture a prononcé un avis sur le langage employé. Malicia est sensiblement fatiguée d'être critiquée sur une partie d'un paragraphe et non pas sur le contenu. C'est un peu plus important, non ? Enfin, si tu as un problème avec des sous-entendus à connotation seskuelle, c'est un autre problème :) Faut le dire et non pas continuer à en tartiner sur la productivité de l'auteure et la qualité de la modération. Je t'invite de lire des contenus produits par la personne motivée par les zizis pour te faire un avis, d'ailleurs. Sur ce, je ne répondrai plus à des commentaires stériles du genre :)

          • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

            Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 31/12/11 à 14:31.

            Il s'agit d'un contenu modéré par ailleurs, donc on suppose que le comité de lecture a prononcé un avis sur le langage employé.

            Il me semble que l'existence d'une modération n'empêche pas les lecteurs de donner un avis aussi.

            Malicia est sensiblement fatiguée d'être critiquée sur une partie d'un paragraphe et non pas sur le contenu.

            Ma critique porte bien sur le contenu : je pense que les parties sur les pénis des autruches ou sur la distance entre les testicules et l'anus ne sont pas très intéressantes, ou en tout cas (toutes les connaissances sont bonnes à prendre dans l'absolu) qu'elles ne se justifient pas au milieu du reste du contenu qui est varié et présenté, j'imagine, pour son intérêt dans l'absolu. Ça me chagrine de penser que ces paragraphes qui font tâche ont été inclus parce que c'était censé être drôle; je comprends que ça t'amuse, mais je voulais signaler que ce n'est pas spécialement le cas de toute le monde.

            Remarque (qui ne s'adresse pas à Malicia mais aux gens qui moinssent silencieusement) : je suis aussi un peu contrarié de voir qu'il est si difficile de porter une critique sur LinuxFR. Je fais des efforts pour écrire de façon respectueuse et argumenter, et je me fais moinsser en flèche parce que, malheur, j'ai osé signaler que je n'avais rien à cirer des pénis de T-Rex et que je trouvais qu'il valait mieux éviter d'abuser de ces plaisanteries (horreur ! politiquement correct ! censure ! entrave à l'expression artistique !). Rejeter en bloc ce genre de remarques, c'est aussi une forme de normalisation imposée; la norme est différente de la moyenne de la société (ce qui la fait paraître plus intéressante/rebelle), mais elle n'a pas plus de mérite.

            • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

              Posté par . Évalué à 5.

              aux gens qui moinssent silencieusement

              -1

              Coucou :)

              • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                Posté par . Évalué à -2.

                Je regrette que tu n'argumentes pas plus, comme tu l'avais fait dans ton premier message (mais comme je le dis le coup de l'expression artistique bridée ne me convainc pas). Du reste, j'ai toujours pensé que le moinssage n'était pas là pour exprimer un désaccord, mais plutôt pour exercer une modération d'ensemble sur le contenu pour éviter les dérapages, flood et abus en tout genre. Je trouve assez discutable de moinsser quelqu'un uniquement parce qu'on n'est pas d'accord avec lui (pour le coup cette pratique s'assure que les minorités ne s'expriment que difficilement), et pour ma part il m'arrive régulièrement de plusser une personne pour la remercier d'avoir fait l'effort de donner son avis de façon argumentée/factuelle/respectueuse même si je ne suis pas d'accord avec elle.

                • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je regrette que tu n'argumentes pas plus

                  le coup de l'expression artistique bridée ne me convainc pas

                  J'avais déjà bien compris que tu fais preuve d'une pudeur maladive à ton premier message. Le deuxième est donc inutile.

                  De plus mon argumentation serait certainement inutile à te faire revenir sur tes tabous. Je ne suis pas psychiatre.

                  ceux qui moinssent silencieusement

                  Tu provoques. C'est inutile, tu l'as bien cherché. Les visiteurs notent en leur âme et conscience, point barre.

                  Sur le fond, tu critiques un article parce que certaines parties ne te plaisent pas, que les sujets abordés, d'après toi, n'auraient pas dû être abordés ici. Mais tu ne donnes pas d'autres arguments que "ça pourrait choquer certaines personnes" (ça c'est vrai, tu en es la preuve). Tu ne dis pas en quoi c'est mal ! Quel conséquences néfastes cela pourrait-il bien avoir ? Tu penses peut-être que linuxfr.org devrait avoir une ligne éditoriale adaptée aux moins de 13 ans ? Ou que les auteurs et modérateurs de ce site devrait ménager la possible frustration sexuelle de ses visiteurs ?

                  Je suis volontairement acerbe envers toi, je ne le fais pas pour te vexer mais pour exprimer l'agacement que me provoquent certains de tes propos. Non à la censure à tout va. Non aux tabous. Non au manichéisme.

                  • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Mais tu ne donnes pas d'autres arguments que "ça pourrait choquer certaines personnes" (ça c'est vrai, tu en es la preuve).

                    Pour commencer je précise (je ne l'ai pas fait avant parce que je trouvais ça stupide, mais vu de tes allusions répétées ça semble malheureusement nécessaire) que je n'ai pas été choqué par les sous-entendus graveleux de la dépêche. Je ne vois pas ce qui dans mes messages a pu te/vous donner cette impression, j'ai juste dit avoir été "lassé". Il n'y a rien de pornographique dans cette dépêche, seulement quelques allusions, sous-entendus, à côtés obscènes ou scatologiques. Pour te donner un ordre d'idée, je trouve ça casse-pied comme un enfant de 6 ans qui répéterais "pipi caca" en boucle, ou comme un adolescent qui fait des plaisanteries grasses pour se sentir adulte. C'est de ce niveau là, pas besoin de parler de "pudeur maladive" et compagnie.

                    Quel conséquences néfastes cela pourrait-il bien avoir ?

                    Comme je l'ai déjà expliqué, c'est un problème d'accessibilité. Quand on diffuse de la connaissance sur internet, tout le monde à intérêt à ce que le contenu soit le plus accessible possible. Tu ne vas pas le mettre en gris foncé sur noir, parce que les malvoyants en seraient privés, et c'est inutilement dommage. Il me semble naturel (mais visiblement ce n'est pas un avis partagé) que, tant que ça ne dénature pas le propos, que ce n'est pas le cœur du sujet, on devrait aussi éviter de le remplir de propos blasphématoires (parce que ça le rend inaccessible aux personnes ayant des convictions religieuses), d'humour gras (parce que ça le rend inaccessible aux gens qui ont été élevés dans des milieux où ce n'est pas habituel), de fautes d'orthographes (parce que ça le rend plus pénible d'accès à tout le monde), d'argot régional trop poussé (encore une fois, ça exclut des lecteurs), d'un emploi systématique de mots savants incompréhensible, etc.

                    Pour prendre un exemple inventé mais concret, imagine que j'ai un grand-père qui s'intéresse au traitement du SIDA et aux exoplanètes mais qui a vécu dans des milieux où la scatologie était considérée comme une insulte, et qui est un peu vieux et a donc du mal à changer et à être plus tolérant sur ce genre de choses (c'est la vie, personne n'est parfait, et c'est quelqu'un qui a plein de qualités par ailleurs). En l'état, je ne pourrais pas lui envoyer un lien vers cet article qui pourtant est bien écrit et dont une majorité du contenu l'aurait intéressé (même pourquoi pas celui sur l'orgasme féminin : il pourrait ne pas être complètement à l'aise avec la sexualité, mais c'est traité de façon relativement sobre). C'est dommage, c'est tout.

                    "Be liberal in what you receive, but strict in what you send."

                    (Et je préviens tout de suite. On sait jamais, il y a peut-être sur LinuxFR des gens (je ne dis pas que tu en fais partie) qui pensent que s'aliéner tous les lecteurs n'étant pas à l'aise avec la scatologie ou ayant des convictions religieuses ou n'étant pas prêt à faire l'effort de lire une dépêche malgré les fautes d'orthographe, c'est une super idée qui permet de filtrer ces indésirables. Non, ce serait une preuve de fermeture d'esprit et d'intolérance, ce qui est bien pire que tous les défauts cités ci-dessus.)

                    Bref, pour moi un article qui tombe dans le travers de l'humour gras est moins agréable à lire et moins accessible aux autres. Ce sont deux inconvénients qui me semblent importants. Dans l'autre sens je vois peu d'avantages à ne pas faire l'effort de revenir sur ces points là avant la publication. Malicia a évoqué le fait que c'était un style dans lequel elle ce sentait à l'aise; c'est bien, c'est important et si ça faisait effectivement une grosse différence, ce serait un argument largement suffisant. Cependant, à la lecture de son excellente autre dépêche sur le CCC, je n'ai pas du tout l'impression qu'elle soit incapable d'écrire sans forcer sur l'humour gras, au contraire, elle le fait parfaitement. Je me suis donc dit que c'était quelque chose qu'elle pourrait sûrement facilement corriger si elle le souhaitait, et c'est pour ça que j'ai posté mon commentaire initial à ce sujet.

                    • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 03/01/12 à 19:09.

                      Pour une raison qui m'échappe, Monsieur Gasche s'obstine dans la loghorrée verbale. Je fais bien attention au choix de mots ici, voyez-vous, j'ai failli écrire "diarrhée" mais je me suis retenue pour éviter de froisser le bon sens de certains lecteurs dont Monsieur Gasche se fait le porte-étendard volontaire et, ô combien, ennuyeux...
                      Enfin :

                      Je me suis donc dit que c'était quelque chose qu'elle pourrait sûrement facilement corriger si elle le souhaitait, et c'est pour ça que j'ai posté mon commentaire initial à ce sujet.

                      Puisque Monsieur Gasche a la bienséance de parler de moi en 3e personne de singulier, je me permets de parler de moi en 1re personne de pluriel. Pourquoi pas, jongler avec les mots et les styles semble être particulièrement recherché ces derniers temps, surtout dans certains commentaires. Oui, Monsieur Gasche, nous remarquons ici tout particulièrement -- et donc lourdement -- votre insistance stérile et à tendance homogénéisante spécialement détestable qu'est de revenir sans cesse sur un détail. Pis encore ! Vous vous permettez non seulement d'étaler des octets et des octets de tentatives vaines et pénibles d'uniformisation et standardisation de la pensée et l'expression afin de les rendre compatibles non pas avec une certaine exigence de qualité linguistique mais "parce que ça le rend inaccessible aux gens qui ont été élevés dans des milieux où ce n'est pas habituel". Excusez de peu : après avoir lourdement insisté que LinuxFr.org devienne un site adapté aux moins de 13 ans, vous vous permettez cette fois d'exiger presque que les auteurs et la ligne éditoriale tout entière se confortent à un langage compatible avec les habitants du XVIe arrondissement de Paris.

                      Nous nous permettons d'énoncer quelques réserves en ce qui concerne votre demande. Nous sommes aux regrets de vous faire savoir que nous ne traduirons guère les phrases suivantes. Par conséquent, vous devrez vous munir de patience et ténacité pour déchiffrer ce qui suivra. Pour le dire donc d'une manière très incompatible et avec les moins de 13 ans et avec les habitants du XVIe arrondissement de Paris : allez troller votre vision rétrograde et conservatrice ailleurs, quoi. Si quelque chose ne vous plaît pas, c'est votre problème. Je ne vous permets en aucun cas par contre de me dire comment je dois faire ceci ou cela. Enfin, franchement, c'est gavant : si vous avez une rente qui vous permet de passer vos journées à raconter des inepties sur des sites, pas de soucis. Mais si vous pouviez aller les raconter ailleurs, ce serait encore mieux.

                      • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Étant donné que je répondais directement au commentaire de M4rotte, mon message utilisais la deuxième personne pour parler de lui, et la troisième personne pour parler de toi. Je suis désolé si ça t'a vexée, ce n'était pas du tout mon intention.

                        J'ai l'impression que vous faites des efforts importants pour ne pas comprendre ce que je veux dire. Je suis désolé si tu as été contrariée par mon insistance. J'ai commencé par un message court, clair et condensé, et j'ai développé parce que M4rotte visiblement ne comprend pas mon point de vue.

                        Je regrette qu'il soit si difficile de donner (et surtout de faire comprendre) son avis, et que tu te sentes obligée de m'insulter quand tu n'es pas d'accord avec moi. Tant pis.

                        • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                          Posté par . Évalué à 3.

                          M4rotte visiblement ne comprend pas mon point de vue.

                          Merci de me prendre pour un con. Je vais faire court. J'ai tout à fait compris ton point de vue mais je ne le partage pas. Comme pas mal de monde ici je préfère la liberté d'expression et l'ouverture d'esprit à ta bien-pensance de bigot.

                          et surtout de faire comprendre

                          Encore une fois tu confonds faire comprendre et imposer. Tu mérites les insultes que tu reçois.

                  • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                    Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 03/01/12 à 18:23.

                    Non à la censure à tout va.

                    Les auteurs opprimés par un régime autoritaire partout dans le monde ne te remercient pas pour l'amalgame que tu fais entre la censure dont ils sont victimes et le fait de dire "bonne idée de dépêche mais moi la distance testicules-anus je ne trouve pas ça si drôle".

                    Non aux tabous.

                    Les amateurs d'inceste et de zoophilie trouvent que tu dénatures un peu leurs plaisirs secrets.

                    Briser un tabou c'est bien quand ça permet d'améliorer la société et d'éviter la fermeture d'esprit. Il n'y a rien de glorieux à chercher à choquer par principe dans un contexte de la vie de tout les jours (encore une fois, il ne s'agit pas d'une recherche artistique).

                    Non au manichéisme.

                    Les scénaristes d'Avatar te maudissent pour l'association que tu crées entre le scénario de leur film et mes posts, qui se débrouillent pourtant drôlement moins bien au box-office.

                    C'est toi le manichéen dans cette histoire, qui affirme que toute forme de retenue et de respect des autres est à proscrire, sans aucune possibilité de nuance ("Non à la nuance." ?).

                    • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                      Posté par . Évalué à 3.

                      "bonne idée de dépêche mais moi la distance testicules-anus je ne trouve pas ça si drôle"

                      Tu ne t'es pas contenté de dire "je ne trouve pas ça drôle". Tu t'es permis d'écrire "L'article aurait dû être rédigé sans ceci et cela".

                      Il n'y a rien de glorieux à chercher à choquer par principe dans un contexte de la vie de tout les jours (encore une fois, il ne s'agit pas d'une recherche artistique).

                      C'est bien ce qu'on t'explique, Malicia n'a pas cherché à choquer vu que pour elle, pour moi et pour la grande majorité des lecteurs de ce site, il n'y a rien de choquant dans l'article !

                      C'est toi le manichéen dans cette histoire, qui affirme que toute forme de retenue et de respect des autres est à proscrire, sans aucune possibilité de nuance ("Non à la nuance." ?).

                      Toute forme de retenue bien sûr que non. Par contre, la "retenue" que tu nous proposes : ne pas parler d'une étude scientifique parce qu'elle touche au sexe. Cette "retenue" la, de père Lapudeur, n'aura jamais sa place ici.

                      • [^] # Re: Bien écrit et intéressant, mais un peu trop gras

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Tu t'es permis d'écrire "L'article aurait dû être rédigé sans ceci et cela".

                        Je n'ai jamais écrit ça. J'ai dit que, pour de prochains articles du genre, il vaudrait mieux les écrire sans ceci ou cela (j'ai utilisé pour ça la forme "tu devrais", mais c'est une tournure utilisée pour donner un conseil personnel, pas pour exprimer une obligation).

                        Malicia n'a pas cherché à choquer

                        Je sais, je parlais de ta réponse "Non aux tabous.", pas de la dépêche.

                        Par contre, la "retenue" que tu nous proposes : ne pas parler d'une étude scientifique parce qu'elle touche au sexe.

                        Tes trois premières phrases dans ta réponse sont en contre-sens par rapport à ce que je dis, et cette quatrième déforme terriblement mon propos; après tu me dis que tu as "tout à fait compris mon point de vue"...

                        Je me plains que les plaisanteries grasses occupent une partie trop importante de la dépêche, qui la rend moins agréable à lire (et moins accessible). Il y a à la fois une question de quantité (une allusion vulgaire de temps en temps ça passe, quand c'est la moitié de la dépêche c'est lourd), et une question de la façon dont c'est traité. Comme je l'ai dit je n'ai rien par exemple contre l'histoire de l'orgasme féminin dans un MRI (alors que du point de vue de la sexualité c'est évidemment la plus salace).

                        J'imagine que le contenu de cette dépêche ne représente pas 100% de l'information scientifique absorbée par Malicia cette année, mais qu'elle a fait une sélection de contenu qu'elle pensait susceptible d'intéresser les lecteurs. Il me semble raisonnable de donner son avis sur les critères de sélection, et j'aime mieux voir du contenu scientifique intéressant, qui marquera la discipline concernée, plutôt que du contenu choisi parce que, oh oh oh, on ne sait pas si la récolte de sperme a été pratiquée par stimulation manuelle.

                        Si l'information scientifique est intéressante par ailleurs, je suis tout à fait pour qu'on en parle. Ce que je regrette c'est qu'elle soit choisie non pour son intérêt intrinsèque mais pour aspect graveleux, et que la rédaction en remette une couche derrière.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.