Manuel de l'apprenti-breveteur de logiciels sur 01net

Posté par . Modéré par Jean-Yves B..
Tags : aucun
0
21
juil.
2003
Presse
Selon 01net, les brevets logiciels sont autorisés depuis la convention de Munich et que c'est une mauvaise interprétation de ce texte qui fait croire qu'un logiciel n'est pas brevetable.

Cet article pousse même la délicatesse jusqu'à vous expliquer comment breveter un logiciel et à vous expliquer les avantages et les inconvénients pour le détenteur du brevet.

NdM : il est amusant de noter que dans les liens proposés pour approfondir le sujet de l'article il n'y a qu'un cabinet conseil en propriété intellectuelle cité "parmi les nombreux cabinets présents en France", celui de Pierre Breese.
  • # Re: Manuel de l'apprenti-breveteur de logiciels sur 01net

    Posté par . Évalué à 10.

    Et quand tu lis leur "article", tu constate que le développement va coûté cher.
    Et ce qui me fait pleurer, c'est dans leur tableau "Pour/contre". Dans contre, c'est que déposer un brevet c'est long et compliqué. Ben tiens donc... Mais est ce que l'idée des brevets logiciels est une bonne chose ? alors là! doivent être trop cons à 01 pour se poser des questions. En fait c'est le "Réponse à tout" de l'informatique. Ils te disent comment faire ci ou cela mais sans faire d'analyse. En plus, ça fait peur car quand tu penses à tous les "pseudos" responsables info qui lisent cette merde.
  • # Re: Manuel de l'apprenti-breveteur de logiciels sur 01net

    Posté par . Évalué à 8.

    Notons que http://brevets-logiciels.info(...) arrive maintenant en quatrième position sur google. Encore un petit effort et le daicideur pressé tombera sur le bon site. :)
  • # Re: Manuel de la compréhension des ndm

    Posté par . Évalué à 3.

    c'est qui Pierre Breese ?
    • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

      Posté par . Évalué à 9.

      Quelqu'un qui fait du blé sur la confiscation des connaissances. Un avocat en propriété intellectuelle, quoi. Et un des pro-brevets les plus virulents en France.
      • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

        Posté par . Évalué à 10.

        http://www.breese.fr/guide/htm/Logiciel/main.htm#hautdepage(...)

        ... pour se faire une idée du personnage. Parmis les morceaux choisis, on trouve en premier paragraphe une légitimisation affirmée du brevet British Telecom sur l'hyperlien, qui a fait beaucoup de bruit, et également:

        « Sous la pression d'apprentis sorciers prônant - non sans habileté didactique - un modèle économique qualifié complaisamment par eux de " libre ", l'Europe s'apprête à pénaliser durablement une dynamique de création et de croissance d'entreprises innovantes dans le domaine des NTIC. Ces entreprises ont besoin, comme toute entreprise industrielle, des droits de Propriété Industrielle pour organiser leur retour sur investissement. »

        Ah le doux parfum du troll ! Même si dans ce cas, ce n'est plus un troll mais une insulte ouverte.
        • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Puisque ce personnage est si désireux de breveter les logiciels, peut-il nous montrer ce que LUI, lui-même, a fait comme innovation technologique ? Sinon s'il n'a rien à breveter, c'est qu'il est ce qu'on appelle un parasite : il n'apporte AUCUNE valeur ajoutée, mais, il coûte.

          Mais bon, il va nous dire ce qu'il a inventé, pour légitimer sa démarche.

          C'est quand même bizarre que ceux qui inventent, qui sont à l'orgine des VRAIS progrès, sont opposés à l'idée des brevets. Mais bon. On va encore dire que je suis mauvaise langue en disant que les défenseurs de la propriété intellectuelle sont justement ceux qui n'ont aucune activité intellectuelle dans le domaine qu'ils veulent "protéger".

          Le concept même de propriété intellectuelle est complètement débile.

          J'ai une patate, si je te la donne, je renonce à ma propriété, je ne l'ai plus.
          J'ai une idée, si je te la donne, je renonce à ma propriété, je l'ai encore.
          Tiens, un bug. Faut le breveter.
    • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

      Posté par . Évalué à 0.

      un mec qui bosse dans un chiotte d'avocat, c'est un imputressible defendeur des brevets logiciels. Ces arguments contre le libre sont qu'il n'y a pas d'innovations. Faudrait qu'il m'explique ce qu'a invente Microsoft en 28 ans d'existence (a part l'internet et le PC).
      • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

        Posté par . Évalué à 2.

        La pile IP?

        --------------------------------->[]
      • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est Al Gore qui a inventé internet :)
        • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

          Posté par . Évalué à 2.

        • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

          Posté par . Évalué à 6.

          Non, lui c'est un style de music... ce qu'on appellera plus tard l'"Al Gore Rythme" :o)

          Bon ok... []
          • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            « Algorithmique » est un mot dérivé du nom du matématicien arabe Abu Abdullah Muhammad ibn Musa Al-Khuwarizmi (IXe siècle). Le mot passa entre temps par l'espagnol, le latin et le vieux français.

            D'ailleurs le mot « Algèbre » vient ágalement de lui et c'est aussi Abu qui expliqua l'interet du 0 (quand on lit l'hindou c'est plus facile remarque) qui est la base de 50% de l'informatique puisqu'aux dernières nouvelles, en info on compte en 0 et en 1 (d'ailleurs c'est qui qui "inventa" le 1 ?) :)
            • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

              Posté par . Évalué à 8.

              d'ailleurs c'est qui qui "inventa" le 1

              Le bon Dieu non ?
              Au fait le 1 c'est un symbole phallique, il faudrait arrêter de l'utiliser. Je ne dis pas que le 1 en soi est sexiste, mais la répétition fréquente du 1 dans les nombres binaires est le signe de l'oppression des femmes dans le milieu informatique.

              Ceux qui disent le contraire sont des machos refoulés, des petits coqs.
              • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

                Posté par . Évalué à 1.

                Ben non, c'est la parité parfaite puisque le 0, quant à lui, représente le sexe féminin (au moins autant que le 1 représente le sexe masculin).
                Vive le binaire :-)
            • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

              Posté par . Évalué à 1.

              Pour autant que je me souvienne , Al Jabr est une partie du titre d'un de ses bouquins, sur la résolution des équations.
      • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

        Posté par . Évalué à 9.

        M$ a inventé la simulation de l'usure mécanique dans l'informatique. Je m'explique: au début on installe Window$, il va vite.
        Plus on installe/désintalle , plus on utilise le PC, plus il rame, plante...

        Tout comme en mécanique... Plus on se sert d'une pièce, plus elle s'use. Et c'est grâce à ce progrès que les constructeurs peuvent espérer renouveller le parc informatique et donc faire des ventes.
        Il suffit de regarder le nombre de personnes sous Windows qui changent de PC juste parcequ'il devient limite POUR Windows avec des réflexions genre:"'tain, il rame mon PC... faudra que je change le processeur". Alors que 6 mois avant, le PC ne ramait pas. Mais l'utilisateur ne sait pas que cet m... a saturé le disque de fichiers divers et variés, que l'espace disque devient trop petit pour une bonne utilisation du swap, etc...

        Et quand tu dis à ces personnes que ton CPU ne fait même pas 1Ghz, elles te regardent tristement en te disant: "mon pôvre vieux, ça doit ramer".
        • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

          Posté par (page perso) . Évalué à -4.

          > au début on installe Window$, il va vite.
          > [...] plus on utilise le PC, plus il rame, plante...

          Il est vrai que sous Linux avec OpenOffice.org la vitesse ne change pas avec le temps, ni les plantages.
          Des le debut c'est lent et ca plante, comme ca au moins ca change pas !

          Juste pour dire que j'en ai marre des attaques gratuites sur Microsoft (le sujet de la news c'est les brevets logiciels, pas windows ni Microsoft). Des vrais marmots parias qui ne sont capables que de rabacher la meme chose (c'est bon tout le monde a compris que windows ca plantage et que Microsoft est le Diable, plus besoin de le rappeller).
          • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

            Posté par . Évalué à 1.

            je pense qu'on t'a "moinser" car certaines personnes n'ont pas apprécié ta remarque. Personnellement, je ne pense pas qu'il fallait le faire.

            Par conte, je trouve que ta réponse est quelque peu agressive. Si tu avais suivi le fil de la discussion, je répondais à une personne qui demandait ce qu'avait inventé M$. Tu serais de mauvaise foi de dire que ma description est fausse. A l'exception des machines serveurs Windows (car on (dés)installe pas tous les jours) , les machines utilisateurs (je parle pour Win2000 car c'est ce que je connais) suporte assez mal les multiples installations/désinstallations.

            Concernant OpenOffice, je ne prendrais pas sa défense sur le point que tu as souligné car je trouve que c'est justifié. Son mérite est d'être une solution libre mais comme son équivalent M$ il vaut mieux avoir une grosse config car il pompe pas mal de resources (et le CPU à 800Mhz et les 128Mo de ma machine sont un peu limite).
            Mais bon, j'ai déjà les meilleurs logiciels pour faire des documents: emacs et latex ;-)
            • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              > Je pense qu'on t'a "moinser" car certaines personnes n'ont pas apprécié ta remarque.

              C'est sur que les gens ne vont pas moinser alors qu'ils aiment ma remarque, ca semble evident. (donc remarque inutile comme ton precedent post et c'est ce que je n'aimais pas surtout quand c'est une attaque gratuite et mechante)
              Mais pourquoi ils n'aiment pas ma remarque ? simplement parceque je prend la defense d'une entreprise que les libristes detestent profondement (et moi aussi). En revanche que ma defense soit justifie ou non n'est malheureusement pas le probleme. C'est comme ca je le sais bien et je trouve ca tres regretable parceque le public a definitivement assimile les linuxiens a des anti Microsoft extremistes. D'ailleurs au passage personne ne peut s'empecher d'ecrire M$ ou windaube ici (c'est revelateur) comme si Microsoft etait la seul entreprise ayant une politique detestable.

              Donc au lieu d'etre percu comme des promoteurs d'une informatique libre on est vu comme des extremistes allumes qui sont contre tout.

              Au sujet de OpenOffice, pour info j'utilise Office97 sur un P90 et ca tourne vraiment bien alors que OOo a du mal sur mon P450, et sous Solaris j'ai trouve OOo 1.0.3 completement buggue. Pour avoir dit ca (et je ne mens pas, c'est juste un constat amer) je me suis deja fait moinser plus d'une fois. Tout comme je me suis fait "allumer" quand j'ai emis des critiques sur Mozilla (tu etais la).

              En gros il faut acclamer le libre et chier sur Microsoft, si tu emets un avis contraire comme par exemple pasbillpasgates meme si c'est justifie tu te fais allumer.
              • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

                Posté par . Évalué à 1.

                (donc remarque inutile comme ton precedent post et c'est ce que je n'aimais pas surtout quand c'est une attaque gratuite et mechante)
                Dire que Windows 2000 gére mal son swap n'est pas une attaque gratuite et méchante mais un fait. De plus, ce que j'ai écrit est l'adaptation de la définition de Windows par mon supérieur hiérarchique. Et lui, on ne peut pas dire qu'il connaisse bcp le libre et linux (il ne connait que les mainframe IBM année 70).

                Concernant l'écriture M$, je pense que c'est pour montrer l'intêret premier de Microsoft. Contrairement, aux développeurs du libre qui ne sont pas essentiellement des mecs qui courent aprés le blés. Clair, dans le libre y a aussi des sociétés qui ne voient en linux qu'un investissement à long terme et faut pas se voiler la face.

                En gros il faut acclamer le libre et chier sur Microsoft, si tu emets un avis contraire comme par exemple pasbillpasgates meme si c'est justifie tu te fais allumer.
                Y a des cons d'intégriste partout, on n'y peut rien.... Ici pas plus qu'ailleurs mais c'est ceux là qui énervent le plus. Mais j'ai juste une question: pourquoi tant de personnes sont traumatisées par ces putains de votes ? Il m'est souvent arrivé d'être négatif et franchement, cela ne m'empêche pas de dormir.
                • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  > Dire que Windows 2000 gére mal son swap n'est pas une attaque gratuite et méchante mais un fait

                  Mais le dire tout le temps a n'importe qu'elle occasion (ici on parle de brevets logiciels pas de gestion de swap) c'est gratuit et mechant.
                  Tu ne veux pas que tout le monde debite a longueur de journee les defaults de GNU/Linux ? bon ba c'est pareil mais dans l'autre sens. Ici tout le monde est au courant que Windows a des defaults, la preuve est que l'on utilise GNU/Linux et les logiciels libres.

                  > Concernant l'écriture M$, je pense que c'est pour montrer l'intêret premier de Microsoft.

                  Faut vraiment etre naif pour croire que seul Microsoft a pour interet l'argent. Faut se reveiller un peu, toutes les entrepri$e$ ont pour but de gagner de l'argent. Moi je vais te donner la bonne raison de l'ecriture avec $: il faut trouver un ennemi (c'est dans la nature humaine). Cet ennemi est parfaitement represente par Microsoft car ils sont tout puissant et que l'on voudrait bien les detroner.
      • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

        Posté par . Évalué à 3.

        Faudrait qu'il m'explique ce qu'a invente Microsoft en 28 ans d'existence (a part l'internet et le PC).
        A tout seigneur tout honneur, Pierre Bugnon est là pour t'expliquer ce qu'à
        inventé Microsft.
        Dans innovation, il y a ovation, mais bon...
        http://www.microsoft.com/france/technet/edito/edito13.asp(...)
        • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

          Posté par . Évalué à 1.

          Certaine mauvaises langues pourraient te dire les bugs ... les softs de mauvaises qualité, mais même la ils n'ont rien inventé.
        • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

          Posté par . Évalué à 1.

          Ben justement, le ton de rédaction du texte reste relativement plaisant, malgrés quelques allusions pas trés fine, masi bon. Il se posent eux meme la question, cela veut donc dire qu'il doutent....

          Je suis en train de dépiauter le texte petit bout par petit bout, de vtout vérifier, de comprendre d'analyser, et je le rebalannces ici, et je lui en enverrai une copie....
      • [^] # Re: Manuel de la compréhension des ndm

        Posté par . Évalué à 1.

        L'Internet ? ... A non c'est Al gore ...

        ------------------------->[]
  • # Re: Manuel de l'apprenti-breveteur de logiciels sur 01net

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    juste une question en passant : ca appartient à qui déjà 01net ? :]
  • # Réponse au Manuel de l'apprenti-breveteur de logiciels sur 01net

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je me suis amusé à envoyer une réponse à leur article, bon je sais bien qu'il va directement aller dans leur poubelle... mais ça me défoule.

    Tiens je le copie ici, comme-ça je ne l'aurai pas écrit pour rien ;-)

    ----

    Bonjour,

    Contrairement à ce que votre article prétend, la phrase :
    "[...] n'excluent la brevetabilité des programmes d'ordinateurs que dans
    la mesure où le brevet concerne un programme considéré en tant que tel".

    Ne dit pas que "les mécanismes originaux mis en oeuvre" d'un logiciel
    sont brevetables, mais qu'un programme d'ordinateur est brevetable s'il
    est accompagné d'éléments matériels. Une puce vidéo et son pilote
    peuvent par exemple être brevetés.

    Vous prétendez dans votre article que les algorithmes mis en oeuvre dans
    les logiciels peuvent être brevetés, alors que c'est justement pour
    éviter cette dérive que les brevets logiciels sont (pour toujours
    j'espère) impossible !

    Imaginez que les théorèmes mathématiques puissent être breveté... Je
    vous laisse imaginer le préjudice pour la science (et donc pour
    l'industrie).

    Merci donc de ne pas laisser penser à vos lecteurs que les algorithmes
    (ce que vous appelez "mécanismes originaux") peuvent être brevetés.

    Cordialement,
  • # La première erreur est dans le titre...

    Posté par . Évalué à 3.

    <<À l'image de tout autre produit industriel, un logiciel peut faire l'objet d'un brevet.>>

    Cette seule phrase affirme qu'un logiciel est un produit industriel. Cette affirmation est nécessaire car l'une des conditions de brevabilité est que cette invention ai des possibles applications industrielle.

    Pour moi on parle de machine qui fabrique l'invention. Comme la machine à fabriquer des boites de boisson gazeuse. Cela coûte cher de développer une telle machine (l'application industrielle) et ce ne serai pas amusant d'être copié, on veut donc être protégé...

    L'erreur vient que dans le langage courrant on parle d'industrie du logiciel. Mais cet industrie n'a rien d'industriel. C'est un artisanat. On a très peu de machine a fabriquer du code. Ce sont les petites mains expertes contrôlé par des esprits bien formés (un mélange de connaissance et d'expérience) qui écrive le code.

    Donc les logiciels sont écrits par des artisants, des auteurs ou des artistes. Ceci explique que leurs oeuvres soient protégées par le copyright.

    Les spécialistes de la propriété industrielle vous expliquerons qu'il ne faut pas comprend "application industrielle" dans le sens strict et ancien (celui de la convention) mais dans une définition plus moderne où tout ce qui peut rapporter de l'argent est... industriel.
    (exemple: http://wiki.ael.be/index.php/JuriEnPartTen(...) )

    Mais évidement je ne suis que informaticien... donc c'est normal que je ne comprenne pas toutes les subtilités qui font que bouger des électrons dans les transistors d'un ordinateur (qui lui n'est plus une invention) est un "effet technique" suffisant pour que l'invention soit brevetable. Moi quand je programme, je ne déplace pas des électrons, mon but n'est pas que le programme déplace des électrons. Mes programmes manipulent des données un peu comme un humain pourrait le faire, mais beaucoup plus vite et avec beaucoup plus de systématique et surtout sans se poser de question.

    Si on peu breveter un logiciel, un algorithme, un programme alors, on peut breveter l'activité humaine.

    Est-ce que je peux faire une compression MP3 mentalement?
    Est-ce que je peux faire une compression MP3 avec l'aide de ma calculatrice?
    Est-ce que je peux faire une compression MP3 avec l'aide de mon ordinateur que je programme?
    Sans payer un brevet?
    Où est la limite à la brevabilité?

    Ce que vous n'avez pas compris, c'est qu'il y a deux type de programme d'ordinateur:
    1) Les programme d'ordinateur en tant que tel (as such)
    2) Les programme d'ordinateur pas en tant que tel

    La convention veut exclure les programmes de type 1. Mais les experts vous diront que tous les programmes qu'ils brevets sont de type 2. ;-)
    • [^] # Re: La première erreur est dans le titre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      "Où est la limite à la brevabilité? "

      Il faut croire qu'il n'y en à pas...

      Par exemple aux USA tu n'as pas le droit de faire jouer ton chat avec un laser (le petit point rouge), le brevet est déposé !

      C'est dommage je n'ai plus le lien sur ce brevet, si quelqu'un l'a (je l'avais vu ici il me semble).
      • [^] # Re: La première erreur est dans le titre...

        Posté par . Évalué à 1.

        en meme temps le laser est une véritable innovation technique non???
        • [^] # Re: La première erreur est dans le titre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui, et je trouve normal de ne pas avoir le droit de fabriquer des stylos laser dans mon garage pour les revendre... (quoique ;-)

          Par-contre, je vois pas pourquoi je n'aurrai pas le droit de l'utiliser pour jouer avec mon chat !

          Tiens, je vais déposer un brevet sur l'utilisation de chausettes comme récipiant... Je vais me faire coui.... en or à Noël ;-)
  • # Articles dans Journal du Net...

    Posté par . Évalué à 1.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.