Mobilisation européenne contre la rétention des données

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
31
juil.
2005
Communauté
La Fédération européenne EDRI (European Digital Rights) et le fournisseur de services Internet néerlandais XS4ALL lancent conjointement aujourd'hui une pétition internationale contre les projets européens de rétention de données. La pétition sera envoyée à la Commission européenne et aux membres du Parlement européen. (...)

Les projets européens de rétention de données visent à obliger compagnies de téléphonie et fournisseurs de services Internet à conserver toutes les données de trafic de leurs abonnés. La rétention des données de trafic révélerait qui a téléphoné ou envoyé un courrier électronique à qui, quels sites web les gens ont consulté et même où ils étaient avec leurs téléphones mobiles. Les services de police et de renseignement d'Europe se verraient autoriser l'accès aux données de trafic. Plusieurs propositions différentes présentées à Bruxelles font état de périodes de rétention allant de 6 mois jusqu'à 4 ans.

La rétention de données obligatoire et systématique proposée par les projets européens ne concerne pas que les personnes suspectées dans le cadre d'enquêtes judiciaires concernant des affaires de terrorisme ou de criminalité. Elle considère comme suspects les 450 millions de citoyens et résidents européens. La rétention de données est donc une politique qui étend sans précédent les pouvoirs de surveillance. Elle constitue dans le même temps une révocation de plusieurs des garanties présentes dans les instruments européens de protection des droits de l'homme, et notamment du droit à la vie privée. (...)

En France, la rétention des données, pendant un maximum de 12 mois, systématique et obligatoire a été introduite dès la loi sur la sécurité quotidienne (LSQ, article 29), un mois après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, comme une mesure urgente et provisoire. En fait d'urgence, les décrets d'applications de cette mesure n'ont jamais été publiés à ce jour. En fait de provisoire, l'article 29 de la LSQ a été pérennisé dans le code des postes et communications électroniques. Pourtant, les annonces récentes du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur Français indiquent que le gouvernement veut aller encore plus loin. Cette disposition était et demeure encore en violation de la législation européenne. Une plainte contre la France, déposée par IRIS dès janvier 2002 auprès de la Commission européenne, n'a pu aboutir au prétexte que les décrets n'étaient pas parus. (...)

(extraits du communiqué de presse d'IRIS, association francaise qui soutient cette pétition)

NdM : d'autres actualités concernant la vie privée, en vrac :
- les imprimantes qui insèrent des codes d'identification sur les documents imprimés (appel de l'Electronic Frontier Foundation) ;
- l'utilisation des tags radiofréquences RFID pour tout et n'importe quoi ;
- les préoccupations des Français autour du projet de nouvelle carte d'identité électronique. Voici le texte de la pétition:

Je considère que:

- La rétention de données est une pratique intrusive qui interfère avec la vie privée de chacun ;
- La rétention des données personnelles de chacun est une pratique illégale selon les termes de l'Article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme, en ce qu'elle est disproportionnée ;
- Le gain en termes de sécurité dû à la rétention de données peut être illusoire, car il est probable que les données de trafic associées à une personne puissent en fait être liées à une activité conduite par une autre personne, ou résulter d'un processus de communication étranger aux activités de la personne identifiée ;
- Les méthodes utilisées pour poursuivre cette politique sont illégitimes, sachant que certains États membres qui n'ont pas pu faire adopter cette politique par leurs propres Parlements tentent à présent de la faire instaurer par l'UE, au nom de l'harmonisation et de la coopération internationale.

J'appelle la Commission européenne et le Parlement européen à un examen critique de la proposition de rétention des données, et au respect de la protection des droits de l'homme, y compris le droit à la vie privée, en ces temps difficiles.
  • # faux arguments

    Posté par . Évalué à -1.

    Je veux bien m'inquieter de l'usage qui pourrait etre fait de donnees relatives a ma vie privee, mais je n'aime pas qu'on me pousse a l'action sur la base d'arguments discutables. Voire faux.

    Aujourd'hui, quelques individus peuvent s'approprier des armes de destruction massive, ou presque, et faire des centaines ou des milliers de victimes innocentes.

    Pour arreter, ou prevenir, ce genre de tragedies, les donnees relatives aux appel telephoniques semblent utiles. La preuve en est que grace a ces donnees l'un des derniers poseurs de bombe de Londres a pu etre arrete en Italie.

    On peut s'interroger sur l'usage de ces donnees, mais pretendre qu'elles n'aident pas aux enquetes est donc faux.

    Pourquoi avancer de faux arguments ?
    • [^] # Re: faux arguments

      Posté par . Évalué à 10.

      Surveiller les agissements d'une personne suspecte peut se justifier mais pourquoi vouloir surveiller tout un chacun sous prétexte qu'un jour peut-être il commettra un délit.
      C'est du n'importe quoi, on se croirait aux US
      • [^] # Re: faux arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ca me rappelle un film, où les personnes était arrêter avant qu'elles ne commettent le crime, car la police utilisé une machine à voir le future (en quelque sorte).

        Mais le problème reste entier. Peut-on t'arreter pour quelque chose que tu n'as pas (encore) commis ?
        N'est t on pas innocent jusqu'a preuve du contraire ?
        Doit on surveiller tout un chacun car tout un chacun peut devenir coupable d'un future délit.

        Je ne pense pas.
        • [^] # Re: faux arguments

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Peut-on t'arreter pour quelque chose que tu n'as pas (encore) commis ?

          <humour noir>Comme un attentat suicide tu veux dire ?</humour noir>
          • [^] # Re: faux arguments

            Posté par . Évalué à 1.

            attentat suicide => usage et detention illegal d'explosif , association de malfaiteurs etc...
            Et on peut t'arreter pour ca.
        • [^] # Re: faux arguments

          Posté par . Évalué à -2.

          Tu ca, ce sont des propos d'Ultra-libéraux !

          Certaines personne vont commettre des crimes, car c'est la "faute à la société", ce sont des criminels-nées.

          Il faut donc déterminer statistiquement le profil de ces gens et les éliminer avant qu'ils agissent. Ce qui implique bien sur une surveillance de tous les instants.

          Vive la Prévention, donc!!!

          .
      • [^] # Re: faux arguments

        Posté par . Évalué à -6.

        Oui, c'est ce qu'on appelle la prévention (ou, en terme technique, la prophilaxie sociale). Car il existe des criminel né, des gens qui dés la naissance se voue au MAL, et vol, viole, tue etc..

        Certes, ils sont le jouet des force sociale, et aussi des force physique (car les Loi de la physique, plus que la société détermine le comportement de l'individue). Il faut donc les élliminer préventivement.
        La dessus, la gauche depuis le XIXéme siécle a toujours été cohérente.

        On devrait donc avoir une unanimité en France sur la Prévention.
        • [^] # Re: faux arguments

          Posté par . Évalué à 3.

          D'habitude, j'aime pas les réponses toutes faites, mais là on va faire une exception :


          Article premier

          Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

          Article 2

          1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

          2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

          Article 3

          Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

          Article 5

          Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

          Article 6

          Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

          Article 7

          Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

          Article 8

          Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

          Article 9

          Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

          Article 12

          Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

          Article 13

          1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.

          2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

          Article 18

          Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

          Article 19

          Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.


          Je n'ai mis que les articles qui ont engagés un certain nombre de pays à ne jamais faire ce que tu suggère de faire.
          Pour la suite :
          http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm(...)
    • [^] # Re: faux arguments

      Posté par . Évalué à 9.

      Cette pétition ne dit pas que ces données n'aident pas aux enquêtes, elle dit qu'elles pourraient mener à de fausses pistes. En effet, il ne faut pas se leurrer, si un terroriste très organisé veut faire quelque chose, il ne va pas laisser noir sur blanc les traces explicites de ses projets...
      Une donnée numérique est toujours falsifiable, et engranger les données de 450 millions d'invidus qui sont potentiellement falsifiée ça peut se révéler être une perte de temps énorme. Avoir des indices, c'est bien, mais être noyé sous les indices c'est possible aussi. Je pense que c'est plus dans ce sens là qu'il faudrait voir le 3ème point de la pétition.

      Par ailleurs, tout ça pose une question: où fixe-t-on la limite ? Si je pousse ton raisonnement plus loin, ça pourrait être bien de tracer les faits et gestes de chacun, sans limite de vie privée. Ainsi on l'aurait trouvé en 5 minutes, le terroriste... après le drame, encore. Ce n'est peut-être pas la bonne voie, ne penses-tu pas ?
      • [^] # Re: faux arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        j'avais fait un journal http://linuxfr.org/~lilliput/18865.html(...) sur une proposition faites par les anglais au lendemain du premier attentat.

        La rétention de données est *ridicule* voir illégitime. Admettons que je veuille réelement faire un attentat vais-je utilisé mon abonement adsl pour envoyer mes mails ? vais je utiliser mon mail perso non crypté pour envoyer les plans ? Vais je utilisé mon abonnement 4h avec mon portable ( présentation de carte d'identité obligatoire en France) - Oui, la mesure ne concerne pas que le grand Internet.. ( Je re-précise qu'a ce jour pas besoin de carte d'identité ni justificatif de domicile pour avoir une sim sans forfait du type "Mobicarte" (Pay as you go).

        Ce qui est de la rétention des mails; seul les headers sont conservé.. (ca servirai même pas a servir a lutter contre le spam vu le nombre de bots;.. )

        Je n'ai jamais approuvé de quelque façon qui soit un acte jouant sur la terreur civile et encore moins d'actes barbare.

        Mais surveillé tout mouvement, une étude américaine a pu démontrer que simplement avec la location de l'appel et de l'heure d'appel on pouvait déterminé le type de relation avec la personne - famille - amis ou collègue. Après tout le monde a crititqué les US pour les mesures post 9/11 mais bon en Europe on est pas mieux

        Sur les journaux de vulgérisation informatique anglais, des études montrent que les anglais hésiteraient pas a payer £2 en plus sur leur forfait ( environ 3¤ ) pour avoir ce genre de systême. Franchement je ne les blâmes pas c'est un gros coup médiatique ( La BBC a dit alors ca doit être vrai .. )

        Faut arreter comme si que les terroristes bien équipé ne pouvait pas s'acheter des tel satélite avec un crypto intégré ? comme si que les phones VOIP ne pouvaient pas etre spoofé..


        De fois je me demande ce qui est pire; faire peur ou joué avec la peur des gens pour obtenir quelque chose .

        http://www.theatre-eibel.fr http://www.isc2chapter-yorkshire.co.uk

        • [^] # Re: faux arguments

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          D'un côté nos politiques disent qu'il ne faut pas céder face au terrorisme. Ces méchants terroriste qui sont contre la démocratie et la liberté !
          Et d'un autre côté ils arrivent à nous pondre des projets de lois liberticides...

          Je suis complètement d'accord avec le fait qu'il n'y a que très peu d'utilité avec la rétention des données. Les terroristes ont des moyens très simple de passer à travers le système, et en contre partie on piétine la vie privée. On perd beaucoup de chose (notre liberté !) pour gagner quoi ? L'arrestation de quelques terroristes indélicats.
          Comme ci le terrorisme était la première cause de mortalité en France...
          • [^] # Re: faux arguments

            Posté par . Évalué à -5.

            Bof, de toute façon la répréssion va augmenter naturellement dans les années à venir du fait de l'imigration. Pourquoi ?
            Parce que déja il y a plus de voleurs et de violeurs chez ces gens là (60% des prisonniers en france). Mais surtout, parce que, comme ils sont d'une autre culture, nous sommes amené à légaliser des choses qui pour nous, français, sont évident. Par exemple l'atteinte au drapeau. Il ne viendrait à aucune français (sauf probléme psychologique grave) d'aller bruler un drapeau francais. Mais ce n'est pas le cas pour un immigrés, puisqu'il est là en touriste. Donc nous sommes obliger de faire une loi la dessus. Et ainsi de suite, comme pour les tournantes, ou ce que vous voulez. Bref, la répréssion à un grand avenir devant elle.
            De toute façon, par rapport à notre histoire, elle est encore trés superficiel. Vivement que le droit révolutionnaire de 1789 retrouve sa vigeur ! Oui, il faut restaurer les chatiments de notre tradition que certains idéologues nous ont fait perdre.


            D'ailleur les français préféres la sécurité à la liberté, sinon ils lutteraint plus vaillament contre la sécurité sociale et autre machin qui violent la liberté..
        • [^] # Re: faux arguments

          Posté par . Évalué à 7.

          L'utilité de la rétention de donnée et du flicage généralisée n'est peut être absolument pas lié à son efficacité mais à l'image qu'elle donne pour rassurer la population. N'ayez crainte, regardez des militaires armées dans les gares, une surveillance de vos faits et gestes, vos papiers pour faire la moindre chose. Mais en même temps ce type de mesure développe la peur dans la population ce qui est l'objectif des terroristes.

          En fait, j'ai l'impression que toutes ces mesures liberticides et inutiles sont la première grande victoire des terroristes.
          • [^] # Re: faux arguments

            Posté par . Évalué à 0.

            En fait, j'ai l'impression que toutes ces mesures liberticides et inutiles sont la première grande victoire des terroristes. Je plussois !

            Pour le moment, dans la bataille contre le terrorisme (en fait la bataille menée par certains prétendus islamistes qu'on qualifie de mouvance d'Alqaïda), je ne vois que des victoires du terrorisme. Et chaque attentat marque plus nettement encore cette victoire. Malheureusement, je ne prévois pas d'améliorations sur le front.

            Les mesures prises permettent peut être d'éviter certains types d'attentats mais je ne vois pas pour le moment de stratégies offensives de reconquête qui permettront de déstabiliser l'ennemi.

            La première chose à faire est de couper les voies de ravitaillement essentiellement de la chair fraîche prête à tout les sacrifices au nom d'un Dieu. Mais les libéraux (qualifiés d'ultra) sont trop contents des batailles gagnées contre l'humanité pour que cela cesse.
            • [^] # Re: faux arguments

              Posté par . Évalué à 4.

              C'est quoi une stratégie de reconquète contre le terrorisme ? Ou est l'état à envahir ? tu veux faire quoi : faire péter une bombe atomique ?

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: faux arguments

                Posté par . Évalué à 0.

                Cette réaction est celle d'un descendant du babyboom, nourri aux films de guerre et aux western, réaction provoquée, souhaitée et obtenue par un des protagonistes.

                Les armes pour vaincre ne sont pas habituelles. Le dernier paragraphe donne une idée de là où les efforts doivent être portés...

                Pour mémoire, même si les armes ont servis à gagner la guerre froide, ce n'est pas leur utilisation qui a amené à la victoire (au contraire, cela aurait été une défaite générale).
        • [^] # Re: faux arguments

          Posté par . Évalué à -1.

          Oui, la surveillance interdit de fait l'utilisation du numérique et d'internet au terroriste.

          C'est donc une bonne mesure.

          Par ailleur tu surestimes le niveau des terroriste. Bien que ce soit la pluspart du temps des immigrés ou des étrangers ayant fait leur étude en Occident, ils sont tout de même assez amateurs.

          PS : Biens sur tout les immigrés ne sont pas des terroristes, seulement quelques uns..
          • [^] # Re: faux arguments

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.


            la surveillance interdit de fait l'utilisation du numérique et d'internet au terroriste.


            Même pas!

            Un terroriste, s'il veut peut utiliser des remailers pour ses mails (cf. mixmaster), des chaînes de proxies pour surfer sur le web (cf. Tor), ou simplement de la stéganographie s'il veut que ce soit moins voyant (les messages étant chiffrés avant d'être dissimulés, au cas où).

            Autrement dit, la personne qui veut échanger des secrets peut, mais cela impose des contraintes supplémentaires. À cause de ces contraintes, monsieur tout le monde ne le fait pas et est fliqué. Le terroriste subit ces contraintes et échappe à la surveillance.

            La solution naïve "Eh bien on interdit la crypto pour que le terroriste ne puisse plus échanger de secrets" ne marche pas:
            - d'une part la crypto existe. L'interdire ne les empêcherait pas de l'utiliser (de même, en dépit de l'interdiction des armes, les braqueurs de banques ne semble pas en manquer...);
            - d'autre par, sans la crypto, l'Internet serait beaucoup plus vulnérable à toute sorte d'attaques de ces mêmes terroristes, adieu le commerce électronique, etc.
      • [^] # Re: faux arguments

        Posté par . Évalué à 6.

        Si je pousse ton raisonnement plus loin, ça pourrait être bien de tracer les faits et gestes de chacun, sans limite de vie privée. [...] Ce n'est peut-être pas la bonne voie, ne penses-tu pas ?

        Et ça fait *un peu* penser à 1984 et son « Big brother is watching you » ...
    • [^] # Re: faux arguments

      Posté par . Évalué à 5.

      En même temps si moi je suis terroriste et que je veux communiquer discrêtement, bah je repère un cyber-café (si possible sans vidéo surveillance) et je paie mon utilisation en cash, je m'achète une carte téléphonique pré-payée en payant toujours en cash, etc... et je demande à mes amis terroristes de faire pareil.
      Donc la rétention de données elle ne risque pas d'aider en quoi que ce soit, ou alors les "terroristes" sont pas très malins.

      Bon certes je ne suis pas terroriste mais je pense qu'il est encore possible de passer inaperçu et que la rétention des données n'amènera rien de concrêt pour une personne qui fait un minimum attention.
      • [^] # Re: faux arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Il y a bien plus simple : le Wi-Fi. Les réseaux ouverts sont légions, surtout avec le déploiement des modem/routeurs ADSL en Wi-FI.

        Tu peux changer tous les jours de point de connexion. Tu peux même éventuellement en utiliser plusieurs pour brouiller encore plus le splans.

        En fait, à force d'interdire ou de contrôler de manière plus approfondie, on pousse les criminels à trouver d'autres moyens. Résultat : la lutte devient plus dure.
      • [^] # Re: faux arguments

        Posté par . Évalué à -1.

        Oui, oui, mais ca complique la vie des terroristes.

        Par ailleur le liquide est numéroté...
        • [^] # Re: faux arguments

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le liquide est numéroté, mais quand un commercant te donne un billet, il ne note pas son numéro. Ces numéros ne permettent pas de pister les gens, du moins pas de manière fine. Et les pièces n'ont pas de numéros... et vu les prix des cybercafé, tu peux payer en pièces.

          Par ailleurs, compliquer la vie des terroristes est inutile. Ils l'ont montré, il sont prêt à mourrir pour leur cause. Si tu te figure que le fait de devoir se compliquer légèrement la vie pour accéder à Internet leur fait peur.

          De toute facon, si j'étais un terroriste, je n'utiliserais pas un cybercafé (risque d'être remarqué, video-surveillance, etc)... par contre, un peu de war-driving avec une carte wifi puissante et une antenne directionnelle à gain élevé...
  • # les temps on changés

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    C'est vrai qu'après les deniers attentats de Londres, il est difficile de critiquer des mesures qui visent à détecter les déviants le plus tôt possible !

    Et c'est vrai que le téléphone, les e-mails et le web sont de très bon moyens de détections.

    Sans parler des pédophiles et pirates culturels qui sont de plus en plus nombreux...

    Les pirates culturels passe encore, mais les pédophiles, c'est quand même bien de protéger les enfants, non ?

    Le génie de l'informatique Bill Gates en personne est venu en Belgique pour nous expliquer que la carte d'identité électronique allait permettre de sécuriser "le XP"(internet, msn, tout ça...) pour les enfants !

    N'avez-vous pas remarqué à quel point les temps on changés ?

    Nous sommes en guerre contre le terrorisme et les déviances de toutes sortes se font de plus en plus nombreuses. C'est vraiment affolant de voir tout ces gens qui n'arrivent pas à se tenir tranquille, non ?

    N'avez-vous pas remarqué comment les personnes névrosées à force de chercher à changer ceci ou cela se retrouvent sur internet à discuter, d'entretenir leurs névroses et de chercher à contaminer d'autres personnes ?
    • [^] # Re: les temps on changés

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il est en effet fort possible que ces mesures aident de temps en temps à arrêter un terroriste ou un pédophile. Néanmoins, contrairement à Machiavel, je ne pense pas que la fin justifie les moyens.

      À ce moment là on peut utiliser les terroristes et les pédophiles pour justifier n'importe quoi: par exemple on pourrait retirer les enfants à leurs parents et confier leur éducation à des eunuques. En empêchant tout adulte de s'approcher d'un enfant (avec peine sévère, genre on tire à vue sur tout adulte qui s'approche à moins de 50 km de la Zone d'Éducation des Enfants) on devrait réduire les risques d'abus sexuels sur ceux-ci.

      Comme le dit Schneier, la sécurité est un compromis (avec le reste). Nous arrivons à un point où l'on sacrifie énormément de choses, de grands morceaux de liberté et de vie privé en particulier pour gagner un epsilon en sécurité. Pour ma part, je pense que c'est un mauvais compromis.

      Ceux qui se font réellement du soucis pour les enfants devraient plutôt s'inquièter du jour où, ceux-ci leur demanderont "Dis Papa, tu étais où quand ils ont enlevé toutes les libertés d'Internet?"
      • [^] # Re: les temps on changés

        Posté par . Évalué à -1.

        Les enfants sont des individue, et n'appartienenet pas à leur parent; c'est donc à la sociéte de les prendre en charge et, éventuellement, de les retirer des mais de leur éducateur biologique. Ceci se pratique souvent dans les pays scandinaves et anglo-saxon. D'ailleur est-ce que des gens sans instruction, sans diplômes, sans emploi, bref des prolos, sont suceptible d'élever correctement un enfant ? Non, Ils ne peuvent que transmettre leur culture de prolos, et en faire au mieux un futur chomeur, au pire un futur crimminel..

        Cela dit, belle défense de la liberté. Et celle-ci doit être défendue dans tout les domaine. Effectivement, la sécurité sociale doit être démentelé pour que le peuple retrouve sa liberté, car ceux qui sont prêts à laisser un peu de leur liberté pour un peu plus de sécurité, ne méritent ni la liberté ni la sécurité. (B. Franklin).
      • [^] # Re: les temps on changés

        Posté par . Évalué à -2.

        Pourquoi est ce que la fins ne justifie pas les moyens ?

        Tu crois vraiement que ton confort psychologique doit passer avant la vie de tes concitoyens, avant la vie, la survie du PEUPLE ?
        • [^] # Re: les temps on changés

          Posté par . Évalué à 2.

          La fin ne justifie jamais les moyens car souvent tu travestis ton propre but pour tenter d'y arriver.

          (cf la police anglaise qui "protège" la population en flinguant un électricien)

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: les temps on changés

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Jeu: retrouvez l'auteur de la citation à la fin ("Dis Papa, tu étais où quand ils ont enlevé toutes les libertés d'Internet?").
        Indice: la phrase originale est en anglais

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: les temps on changés

      Posté par . Évalué à 9.

      J'ai du mal à sairsir ton propos, c'est du second degré ?

      "..les déviances de toutes sortes se font de plus en plus nombreuses. "

      Pourrais-tu fournir un début de sources ?

      Nan, parce que la fréquence d'apparition aux médias, n'a aucun rapport avec l'empleur d'un phénomène. Ce n'est pas parce que on entend parler de qq accidents mortel dans les grand week end qu'il n'y a que des morts les week end de départ en vacances !

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: les temps on changés

        Posté par . Évalué à -3.

        Bah, toutes les statistiques disponible montre une explosion de la délinquance depuis 10 ans environs, et un accroissement constant depuis les années 50. (avec les même catégorie, biens sur, et hors code de la route). De mémoire on est dans les 26.000.000 de crimes et délis par ans, et 30.000 condamnations.

        Nous avons était trop libéral, il faut maintenant ne pas hésiter, et rétablir par exemple la peine de mort (comme elle fut déja rétablie sous la IIIeme république aprés avoir était abolie). La dessus un bon référundum pourrait départager les deux camps, entre les Bobos et le Peuple.
        • [^] # Re: les temps on changés

          Posté par . Évalué à 3.

          "toutes les statistiques" ? -> tu as un lien ?

          " rétablir par exemple la peine de mort" -> le rapport avec la choucroute ? Tu veux condamner un mort un mec qui te bouscule dans le metro en rigolant ?

          "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: les temps on changés

          Posté par . Évalué à 7.

          Tu parles de quel pays là ?
          Parcequ'en France les chiffre sont là :

          http://www.justice.gouv.fr/chiffres/chiffres.htm(...)

          En moyenne 3 200 crimes et 420 000 délits dont les deux tiers sont liés au comportement sur routes, et un taux de réponse de 70%.
          Les chiffres sont en baisse constante depuis 1998. (Soit 7 ans sur les 10 que tu cites...)
          Sur les 11 000 000 de décisions pénales annuelles, 10 000 concernent des amendes forfaitaires majorées.
          En justice civile (ie soiciétés) on a 2 milions de décisions prises chaque années, aucune ne donnan lieu à une condamnation pénale bien entendu.

          Donc
          a) On a jamais eu en France 26 000 000 de crimes et délits (je crois pas qu'on ait jamais officiellement atteind les 500 000)

          b) En pénale on a 5 000 000 d'affaires par an, dont 1 350 000 sont poursuivables (ie on connait assez bien les faits pour donner suite, et les faits valent la peine de se pencher sur le cas).
          Sur ces 1 350 000, on a 650 000 qui concernent des contraventions et 900 000 qui sont traités à l'amiables ou dans des tribunaux non pénaux (N.B : une affaire peut concerner une contravention ET être réglée à l'amiable).

          reste entre 390 000 et 430 000 condamnations par an pour les crimes et délits.

          Donc pour résumer, il y a en France 52 fois moins de crimes et délits que tu ne le dis et 13 fois plus de condamnations. (Et je tiens compte des crimes et délits liés au comportement, qui représentent les deux tiers des condamnations).

          Bref tu te trompes dans un rapport de 1 à 676. Réjouis toi ! La situation est 676 fois moins grave que tu ne le penses.
          J'ignore complètement qui te pourris la tête comme çà, mais la prochaine qu'il te sort de grande théorie appuyées sur des chiffres éloquants, prend des notes et vérifie par toi même. Tu vas tomber de haut...
    • [^] # Re: les temps on changés

      Posté par . Évalué à 4.

      Et c'est vrai que le téléphone, les e-mails et le web sont de très bon moyens de détections.
      Détection de quoi ? de la connerie ?
      La preuve est faite que non, malheureusement.
    • [^] # Re: les temps on changés

      Posté par . Évalué à 9.

      Ce qui me gène dans un régime totalitaire, par exemple islamique, c'est que je perd toute liberté. Mes conversations et mes publications sont surveillés, mes pensées contraires me valent des séjours en prison, ma femme est obligé de porter un voile et je suis obligé d'aller à la mosqué de temps en temps pour faire montre de ma bonne volonté. Je serais un eternel suspect parceque je n'ai pas la bonne couleur de peau.
      Les terroristes aimeraient bien nous imposer ce mode de vie.C'est pourquoi ils frappent au hasard pour utiliser la peur comme un argument pour transformer leurs idées en lois. Je n'adhère pas et je me battrais contre si il le faut.

      Pour lutter contre le terrorrisme je vais perdre toute liberté. Mes conversations et mes publications vont être surveillés, mes pensées contraires me vaudront des séjour en prison, ma femme et moi seront obligés de porter uen puce identificatrice et je ne pourrais plus aller à la mosqué de temps en temps, ce serait faire montre de mauvaise volontée. Il y aura autour de moi des eternels suspects car ils n'auront pas la bonne couleur de peau.
      Les gouvernement aimeraient bien nous imposer ce mode de vie. C'est pourquoi ils légifèrent au hasard pour utiliser la peur comme un argument pour transformer les idées en lois. Je n'adhérerais pas et je me battrais contre si il le faut.
      • [^] # Re: les temps on changés

        Posté par . Évalué à 1.

        [ on s'en fout ]
        je suis obligé d'aller à la mosqué de temps en temps pour faire montre de ma bonne volonté.
        ah eu non pas de temps en temps ; 5 fois par jour ; ou tout du moins de t'arreter de travailler pour prier lorsque le muezzin hurle ...
        [/on s'en fout]
    • [^] # Re: les temps on changés

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      - - - mmm... :(

      Et si je vous conseil un livre, j'ai droit à un + ?

      La fin de l'État de droit.
      La lutte antiterroriste, de l'état d'exception à la dictature
      [Paye Jean-Claude]
  • # Citation du jour

    Posté par . Évalué à 8.

    Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre.

    Benjamin Franklin.
    • [^] # Re: Citation du jour

      Posté par . Évalué à 2.

      Si je ne m'abuse cette citation est de Thomas JEFFERSON et non pas de Benjamin Franklin, mais bon ... elle reste d'actualitée.

      CF : http://fr.wikiquote.org/wiki/Thomas_Jefferson(...)
      • [^] # Re: Citation du jour

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        D'après la version anglaise, l'origine de la phrase est floue, mais reste plus près de Franklin que de Jefferson.
        cf. http://en.wikiquote.org/wiki/Benjamin_Franklin(...)
      • [^] # Re: Citation du jour

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour les fortunes Unix, c'est Franklin.

        Je ne suis pas sûr de moi, alors j'ai demandé à Google.

        sur la requête "deserve neither liberty nor safety" Franklin, j'ai 181000 réponses
        sur la requête "deserve neither liberty nor safety" Jefferson, j'ai 15 400 réponses.

        Sinon, wikiquotes anglophone l'attribue aussi à Franklin.

        De toutes façons, cela ne change pas grand chose, le fait que cette pensée soit celle d'un «père de la Nation» Américaine en fait tout le sel.
        • [^] # Re: Citation du jour

          Posté par . Évalué à 2.

          oui je suis d'accord avec toi.
          Effectivement cette phrase semble ne pas avoir d'auteur sûr. Au vu des autres citations lu de l'un et de l'autre des auteurs, je pencherai plus pour Franklin maintenant (j'ira presque jusqu'a me moins-iser si je pouvais ;) )
          Une autre citation quasi-humoristique de nos jours (humour noir) :
          "Il n'y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix."

          Voila désolé pour le Hors sujet.
  • # c'est que le début ... (!!!)

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    'A lot of the stuff that we have on computers is encrypted, and for that reason I am interested in creating an offence of refusing to reveal an encryption key,' Blair said. 'It has to be punishable by a term of at least 10 years.'

    Il s'agit de Ian Blair.

    http://observer.guardian.co.uk/uk_news/story/0,6903,1539781,00.html(...)

    on fait quoi chef si on perd les clefs ? La présemption d'innonence ? C'est vrai on est tous des criminels en puissance. A noter la notion d' "e-border".

    http://www.theatre-eibel.fr http://www.isc2chapter-yorkshire.co.uk

    • [^] # Re: c'est que le début ... (!!!)

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ca te fait peur? Pourtant si je me souviens bien, il y a déjà un truc similaire en France depuis 2001 et la LSQ. Mais la peine encourue doit être moins forte.
      • [^] # Re: c'est que le début ... (!!!)

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        En France j'ai pas connaissance d'une tel loi mais si tu as un lien/ article ca serait interressant.

        Actuellement la peine est de 3ans pour que les pédophiles qui cryptent tout ( soupcon mais pas de preuve...) fassent quand même un séjour en prison. Pour la France y'a une limite sur la clef de cryto et faut aussi utilisé un algo qui a une authorisation ;

        Les Etats Unis ont un procédé plus crédible, le FBI peut faire une requete à un juge pour poser un trojan ou un Keylogger afin de récuperer la passphrase. (Y a aussi de l'abus pour incriminer un suspect parce que sur un MacOS y'a GPG ;;; enfin ca c'est une autre histoire )

        http://www.theatre-eibel.fr http://www.isc2chapter-yorkshire.co.uk

        • [^] # Re: c'est que le début ... (!!!)

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Recherche faite, c'est à la LSQ (http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Visu?cid=560760&indice=1&a(...) ), article 31 que je pensais. Cependant, je ne sais pas dans quel mesure l'utilisateur qui a téléchargé GPG est un prestataire de moyen de crypto à lui-même...

          Il faut également noter qu'en plus, depuis la LEN (http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Visu?cid=698483&indice=1&a(...) ), article 37, si tu refuses de donner la clef et est jugé coupable, on peut te rajouter de années de prisons.

          De ton coté, as-tu un lien pour l'histoire des pédophiles? Cela m'inquiète qu'un simple soupcon sans la moindre preuve puisse te valoir 3 ans derrière les barreaux...

          Pour les USA, en dehors de la crédibilité, je pense qu'ils ne peuvent pas t'obliger à donner ta clef à cause du 5ème amendement de la constitution, qui dit entre-autres choses "No person (...) shall be compelled in any criminal case to be a witness against himself".
          • [^] # Re: c'est que le début ... (!!!)

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            apparement http://www.quebecoislibre.org/000401-6.htm(...) et http://www.wsws.org/articles/2000/jul2000/rip-j19_prn.shtml(...)

            "The RIP bill also gives police the power to demand that those whose email is intercepted hand over any software keys and passwords necessary to read encrypted mail. Failure to do so could result in two years imprisonment. Telling a third party that such a request has been made carries a possible five-year sentence."

            Bon apparement c'est pas 3 ans mais 2 ans. Un de mes potes avait fait un exposé mais il est en vacances. Il avait étudié la loi avec un avocat, dès qu'il est de retour je lui demande si il a un version online.

            http://www.theatre-eibel.fr http://www.isc2chapter-yorkshire.co.uk

            • [^] # Re: c'est que le début ... (!!!)

              Posté par . Évalué à 2.

              Telling a third party that such a request has been made carries a possible five-year sentence.

              J'aime bien cette dernière partie...

              On peut comprendre qu'il soit interdit de dire à ses potentiels complices que la clef est devenue inutile. Mais cela s'appliquerait à tout tiers (y compris la presse) et à un simple « un jour, la police m'a demandé de donner une clef ». C'est tellement beau que j'en pleurerais presque...
    • [^] # Re: c'est que le début ... (!!!)

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      1 - générer 500 kilo-octets de données aléatoires
      2 - les chiffrer avec une clé énorme générée pour l'occasion et jeter à la poubelle ensuite
      3 - envoyer la version chiffrée à Ian Blair avec la liste des mots clés spécial Echelon
      4 - le dénoncer à Scotland Yard comme terroriste
      5 - profiter
  • # Précisions

    Posté par . Évalué à -1.

    Il semble que les arguments avancés par toutes les organisations ne soient pas assez précis.
    Je voudrais donc apporter quelques précisions sur ce texte de décision cadre :

    Tout d'abord, il faut distinguer SURVEILLANCE et RETENTION. Ces deux notions sont complèetement différentes.
    La rétention est le stockage pur et simple des données dans des serveurs établis chez les opérateurs. Entre parenthèse, ces données, ils les gardent déjà à des fins de marketing et de facturation. Et personne ne s'en plaint!

    La surveillance, est le "tracage en temps réel" d'une personne qu ifait l'objet de soupçon, et qui est placée sous surveillance afin de connaître ses faits et gestes.

    J'ai déjà lu (ici ou sur d'autres forums) que la rétention doit se faire au cas par cas... C'est bien joli, mais comment peut-on savoir qu'on doit retenir les données d'une personne si celle-ci n'est pas encore connue comme criminelle? Une fois découvert, il est trop tard pour revenir en arrière et savoir qui sont ses contacts, etc....

    La rétention est générale, mais l'accès est sécurisé, et se fait au cas par cas... Si la personne n'est soupçonnée, ses données ne seront jamais accédées!

    Il faut aussi savoir que cette décision cadre est là pour faciliter l'entraide judiciaire européenne... Les délais plus sont là pour faire face aux lenteurs des procédures judiciaires entre Etats membres. Une enquête de police peut prendre plusieurs mois dans un pays, avant de se rendre compte qu'il y a des ramifications avec d'autres pays... Il est donc nécessaire de garder ces données un maximum de temps.

    Tout le monde crie au scandale, etc... Mais il ne faut pas oublier non plus que cette conservation des données n'est pas là que pour les actes terroristes, elle est là aussi pour les trafics de drogue, elle peut aider dans la dispariton de mineurs, l'enmlèvements, les prises d'otage, les meurtres, le trafic d'arme, etc... Toute la criminalité grave.

    Peut-être que des terroristes sont "trop"intelligents que pour se faire prendre (et encore, voire l'exemple du terro pirs à Londres qui avait été tracés grace à son gsm), mais tout le monde n'est pas compétent dans ce domaine.
    • [^] # Re: Précisions

      Posté par . Évalué à 1.

      Et personne ne s'en plaint!
      Si mais on peut pas faire grand chose...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.