OpenViBE : sortie officielle

Posté par . Modéré par baud123.
Tags : aucun
21
17
mai
2009
Matériel
Qui n'a jamais rêvé de contrôler une machine uniquement par la pensée? Contrôler un bras bionique, ou tout simplement afficher linuxfr.org dans son navigateur préféré en un clin d'œil?

Des chercheurs de l'INRIA, de l'IRISA, de l'INSERM et de France Telecom R&D ont commencé à plancher sur le problème depuis 2006.

OpenViBE permet de concevoir, tester et utiliser des interfaces Cerveau-Ordinateur (Brain-Computer Interfaces (BCI)). Ces interfaces sont des systèmes de communication qui permettent d'envoyer des commandes aux ordinateurs simplement au moyen de l'activité cérébrale. OpenViBE a pour objectif de développer un environnement logiciel libre apportant des techniques nouvelles et efficaces pour les Interfaces Cerveau-Ordinateur, le Neurofeedback et la réalité virtuelle. Les Interfaces Cerveau-Ordinateur sont un nouveau moyen de mesurer l'activité de l'utilisateur (en utilisant par exemple des machines d'acquisition d'Électro-encéphalographie (EEG)) et donner ainsi un retour neurologique (Neurofeedback) à l'utilisateur ou le traduire en une commande pour un ordinateur ou autre (robot, machine, voiture, etc.).

Les deux principales innovations sur lesquelles le projet OpenViBE se concentre sont :
  • De nouvelles techniques pour le traitement et l'identification des données cérébrales basées sur des expérimentations neurophysiologiques qui vont identifier les meilleurs indicateurs physiologiques ;
  • De nouvelles techniques pour envoyer des informations à l'utilisateur de l'interface Cerveau-Ordinateur sur son activité mentale en utilisant des technologies de réalité virtuelle, qui pourraient alors être utilisées pour améliorer l'apprentissage et le contrôle de l'activité mentale.

Le projet est jeune mais prometteur. Il possède déjà de nombreuses fonctionnalités, notamment les suivantes :
  • Acquisition de données ;
  • Écriture et lecture de fichiers ;
  • Pré traitement des données ;
  • Extraction de traits caractéristiques (Analyse spectrale, Filtre spatial) ;
  • Classification ;
  • Affichage des stimulations ;
  • Visualisation (spectre, topographie…) ;
  • Connexion à des logiciels externes (VRPN, TurboFieldTrip).

Les applications d'OpenViBE sont nombreuses. L'équipe actuelle se concentre principalement sur les applications médicales, et notamment pour les personnes atteintes de handicaps (rééducation, thérapie, aide, accessibilité).

Au final, le projet OpenViBE met à disposition un logiciel libre téléchargeable sur le site de l'INRIA. La majorité du logiciel est sous licence LGPL v2+ et certains modules sous licence GPL.

Le tout est codé en C++. Un client Windows 32 bits (version 0.4.0 RC3) ainsi que les sources sont disponibles. Un joli tableau récapitulatif précise les architectures sur lesquelles la compilation a été testée et si cette dernière s'est bien passée. On retrouve notamment les distributions suivantes Ubuntu (8.04, 8.10, 9.04), Fedora (8, 9, 10), Fedora Core (3, 4, 5). Les sources ont été compilées avec succès avec de nombreuses versions de GCC ainsi qu'avec Visual C++ 2008 Express.

Au niveau de l'interface graphique c'est GTK qui a été choisi. Le choix s'est fait en fonction de la licence plutôt que les performances selon les auteurs, qui ont préféré privilégier l'esprit libre.

Le projet OpenViBE a récemment mis une vidéo explicative en ligne. Je vous invite à la regarder. Cela donne un aperçu de l'état d'avancement du projet et du fonctionnement de l'environnement logiciel. On remarquera l'importance accordée au calibrage des électrodes ainsi que sur l'aspect « scénario » du logiciel. On peut voir également que les applications 3D qui servent d'exemples ont été créées avec le moteur 3D libre Ogre (Ogre_3D).
Un excellent article de vulgarisation sur le site Interstices est également consacré à OpenVIBE.
  • # firefox \o/

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

  • # controle

    Posté par . Évalué à 10.

    Qui n'a jamais rêvé de contrôler une pensée uniquement par la machine ?
    Contrôler les citoyens, les électeurs, ou tout simplement afficher du contenu soumis au droit d'auteur en s'assurant que le specteur a bien payé sa dîme ?

    Des chercheurs de l'Umpé, de TFin, du Sgeg et du Sémat ont commencé à plancher sur le problème depuis un moment.

    La réponse s'appelle OpenHadaupi, et elle permet d'envoyer des commandes à la zapette simplement au moyen de l'activité cérébrale, et vice versa (sic).

    Malheureusement, le projet n'a pu aboutir, TFin s'étant désengagé de l'opération, en effet en ayant trop favorisé la mise à disposition du temps de cerveau disponible, ils se sont rendu compte que l'activité cérébrale était devenue trop faible pour arriver à favoriser cet échange intime avec la zapette.

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: controle

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu pourrais en faire une nouvelle de Science-fiction apocalyptique, je trouve le thème nouveau et accrocheur. Ou bien un texte de loi pour tes descendants, au choixe ;)
  • # Interface cerveau-ordinateur

    Posté par . Évalué à 7.

    Super projet, ça faisant longtemps que je me demandais s'il y avait des projets libres dans le domaine médical.

    Mais la question qui me vient tout de suite en luisant cette dépêche, c'est : est-ce limité au professionnels, ou les particuliers peuvent-ils jouer avec ; car je suppose que les interfaces ne sont pas facilement accessibles. Est-il envisageable d'acheter un bonnet de bain, plusieurs mètres de fil et quelques composants pour se faire une interface pas forcément très performante mais suffisante pour jouer un peu avec le logiciel.
    Je me verrai bien jouer à FlightGear avec.
    • [^] # Re: Interface cerveau-ordinateur

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne me rappel plus où, mais j'aivais lu que le prix de l'interface hardware se comptait en plusieurs dizaines de milliers d'euros :)
    • [^] # Re: Interface cerveau-ordinateur

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonjour,

      dans un premier temps, les "particuliers" peuvent jouer avec le logiciel à l'aide de fichiers pré enregistrés. Vous pouvez en trouver sur le net et il y a quelques fichiers d'exemple dans les sources proposées sur le site.

      Pour ce qui est du materiel, le site OpenEEG propose quelques schémas electroniques pour monter soit même son ampli EEG à moindre cout http://openeeg.sourceforge.net Nous n'avons pas encore fait de driver pour ces amplis mais ça ne devrait pas être très difficile
  • # C'est nul !!!

    Posté par . Évalué à 9.

    Ça existait déjà... en 1955 : http://d0server1.fnal.gov/users/utes/webpage/doc.jpg !



    ===========>[]
  • # sécurité

    Posté par . Évalué à 3.

    'va falloir apprendre à penser nativement en wpa2, si on veut éviter les interférences indésirables...

    Ça remet également en question les méthodes scolaires d'apprentissage de la lecture :
    après la méthode syllabique et la méthode globale, bientôt la méthode block ;-)

    A moins qu'il suffise de penser à OpenOffice :D
  • # propriété intellectuelle, droits d'auteur et brevets sur la pensée

    Posté par . Évalué à 4.

    Quand cette technologie sera bien démocratisée, et qu'on pourra s'échanger en bluetooth toutes sortes de bons procédés comme de simples fichiers, du coup de crayon pour dessiner un mouton à l'opération chirurgicale délicate, en passant par le coup de boule, la question de la propriété intellectuelle, du droit d'auteur et des brevets va ressortir sur le tapis.
    Avec tout ce qu'on peut imaginer, quand on voit les dérives actuelles...
    • [^] # Re: propriété intellectuelle, droits d'auteur et brevets sur la pensé

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il n'y pas de quoi avoir du souci, le brevet sur la pensée va permettre l'innovation.
      Bon ce qui va être plus embêtant c'est de devoir payer une licence à Microsoft pour pouvoir penser à respirer ...
      Finalement c'est quoi 500.-/an pour le bonheur de vivre ?

      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: propriété intellectuelle, droits d'auteur et brevets sur la pensé

      Posté par . Évalué à 4.

      J'ai hâte de voir le/la remplaçant(e) d'Albanel nous pondre une loi nous obligeant à installer un mouchard dans notre cerveau pour prouver qu'on est pas un vil pirate qui fredonne illégalement des mélodies dans sa tête sans avoir payer les droits d'auteur !
      Et faudra peut-être envoyer son cerveau pour prouver sa bonne foi...
      Bon, moi j'm'en fous, j'ai pas un cerveau de drouate : le mouchard sera pas compatible car non-intéropérable ! :-p
  • # Interface Clavier-Souris : une perte de temps !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Vivement que la partie hardware soit abordable. Pour moi, l'interface clavier-souris est vraiment une perte de temps.

    http://sebastien.gripon.free.fr/index.php?2009/04/13/9-inter(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.