pkgsrc 2014Q2 est disponible

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier, Benoît Sibaud, palm123, BAud et ZeroHeure. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
21
4
juil.
2014
NetBSD

Dans un message à des listes de diffusion pkgsrc et NetBSD, Alistair Crooks a annoncé la disponibilité de la branche pkgsrc-2014Q2. Pkgsrc (prononcer package source) est une infrastructure de construction de logiciels tiers pour NetBSD, ainsi que pour d’autres systèmes de type UNIX. Il permet donc à NetBSD et à d’autres systèmes d’exploitation de disposer de nombreux logiciels sous forme source, mais aussi sous forme binaire.

Les développeurs pkgsrc fournissent une nouvelle version stable chaque trimestre. Comme son nom l’indique, pkgsrc 2014Q2 est donc la deuxième sur les quatre de 2014 et est disponible depuis le 1er juillet dernier, bien que l'annonce soit datée du 3.

Plus de détails sur cette version en particulier en seconde partie de dépêche, qui reprend grandement le courriel d'annonce.

À propos de pkgsrc

Pkgsrc est historiquement le système de paquets pour NetBSD, issu d’un fork en 1997 de la collection de ports FreeBSD. Avec le temps, pkgsrc a évolué, dans le même esprit de portabilité que NetBSD, il est utilisable sur plusieurs systèmes d’exploitation. Ils peuvent alors gérer leur propre collection de paquets sources et binaires. Ainsi, pkgsrc prend en charge une vingtaine de plates‐formes, dont voici un extrait :

  • Cygwin ;
  • Darwin/Mac OS X ;
  • DragonFlyBSD ;
  • FreeBSD ;
  • GNU/kFreeBSD ;
  • Interix/SFU/SUA ;
  • Linux ;
  • Minix3 ;
  • NetBSD ;
  • OpenBSD ;
  • Solaris/illumos.

On notera que, même si des architectures sont prises en charge, cela ne signifie pas pour autant que le projet met à disposition des paquets binaires pour celles‐ci. De plus, les systèmes d’exploitation concernés ne fournissent pas forcément de paquets binaires officiels.

Quelques chiffres

En termes de paquets, pkgsrc-2014Q2 c’est (avec entre parenthèses la différence avec pkgsrc-2014Q1) :

  • 14254 paquets au total pour NetBSD-current/amd64 (- 1) ;
  • 14895 paquets binaires compilés avec clang pour NetBSD-current/x86_64 (+ 1054) ;
  • 12037 paquets binaires compilés avec gcc pour SmartOS/i386  (- 56) ;
  • 12635 paquets binaires compilés avec gcc pour SmartOS/x86_64 (+ 589) ;
  • 13118 paquets binaires compilés avec gcc pour Linux-2.6.32/x86_64 ;
  • 10868 paquets binaires compilés avec gcc pour Darwin 10.8.0/i386 ;
  • 12316 paquets binaires compilés avec clang pour FreeBSD 10/x86_64 (+ 1083).

Ce trimestre, en termes de modifications, il y a eu :

  • 244 paquets ajoutés ;
  • 18 paquets retirés, dont un avec un successeur ;
  • 1 085 paquets mis à jour ;
  • 2 paquets ont été renommés.

Les changements

L'annonce d'Alistair Crooks commence par souligner l'apparition de Python 3.4. Parmi les autres changements notables, on peut constater :

  • l'arrivée d'ElasticSearch ;
  • le départ de Berkeley db-4.6 ;
  • le départ de Xen 2.0 ;
  • le départ d'Apache 1.3 et 2.0 ;
  • PostgreSQL 9.3 est maintenant la version utilisée par défaut ;
  • Lua est maintenant disponible en versions multiples ;
  • les polices de caractères sont maintenant installées dans share/fonts/X11 au lieu de lib/X11/fonts.

Parmi les sujets qui ont suscité un vif intérêt durant la période de stabilisation (appelée en anglais "freeze"), l'un d'eux a particulièrement retenu l'attention de votre serviteur : les difficultés de mise à jour de CUPS. En résumé, CUPS 1.7 semble poser de nombreux problèmes, et la version 1.5 disponible dans pkgsrc-2014Q1 a été intégrée dans pkgsrc-2014Q2 (dans print/cups15) afin que les utilisateurs disposent d'une version fonctionnelle, normalement utilisée par défaut dans le cas de dépendances.

Un autre sujet intéressant a été la demande de retrait de la version 2.6 de Python, laquelle a finalement été repêchée car encore utilisée.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.