pkgsrc 2014Q1 est disponible

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, Xavier Teyssier, Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
25
21
avr.
2014
NetBSD

Dans un message à des listes de diffusion pkgsrc et NetBSD, Alistair Crooks a annoncé la disponibilité de la branche pkgsrc-2014Q1 ! Pkgsrc est une infrastructure de construction de logiciels tiers pour NetBSD, ainsi que pour d’autres systèmes de type UNIX. Il permet donc à NetBSD et à d’autres systèmes d’exploitation de disposer de nombreux logiciels sous forme source, mais aussi sous forme binaire.

Les développeurs pkgsrc fournissent une nouvelle version stable chaque trimestre. Comme son nom l’indique, pkgsrc 2014Q1 est donc la première sur les quatre de 2014, et est disponible depuis le 4 avril dernier. Anecdote amusante, il s’agit de la 42e version de pkgsrc.

Plus de détails sur cette version en particulier en deuxième partie de dépêche.

À propos de pkgsrc

Pkgsrc est historiquement le système de paquets pour NetBSD, issu d’un fork en 1997 de la collection de ports FreeBSD. Avec le temps, pkgsrc a évolué, dans le même esprit de portabilité que NetBSD, il est utilisable sur plusieurs systèmes d’exploitation. Ils peuvent alors gérer leur propre collection de paquets sources et binaires. Ainsi, pkgsrc prend en charge une vingtaine de plates‐formes, dont voici un extrait :

Cygwin ;
Darwin/Mac OS X ;
DragonFlyBSD ;
FreeBSD ;
GNU/kFreeBSD ;
Interix/SFU/SUA ;
Linux ;
Minix3 ;
NetBSD ;
OpenBSD ;
Solaris/illumos.

On notera que même si des architectures sont prises en charge, cela ne signifie pas pour autant que le projet met à disposition des paquets binaires pour celles‐ci, ou que les systèmes d’exploitation concernés fournissent des paquets binaires officiels. A contrario, même si dports a pris le pas sur pkgsrc pour DragonFlyBSD, il est toujours possible de l’utiliser.

Quelques chiffres

En termes de paquets, pkgsrc-2014Q1 c’est :

  • 14 255 paquets au total pour NetBSD-current/amd64 ;
  • 13 841 paquets binaires compilés avec clang pour NetBSD-current/x86_64 ;
  • 12 093 paquets binaires compilés avec gcc pour SmartOS/i386 ;
  • 12 046 paquets binaires compilés avec gcc pour SmartOS/x86_64 ;
  • 11 445 paquets binaires compilés avec gcc pour FreeBSD 9/x86_64 ;
  • 11 233 paquets binaires compilés avec clang pour FreeBSD 10/x86_64.

Ce trimestre, en termes de modifications, c’est :

  • 222 paquets ajoutés ;
  • 33 paquets retirés ;
  • 1 681 paquets mis à jour ;
  • et, chose étrange, un paquet a été rétrogradé de version : math/R-zoo.

Les changements

Si l’on s’en tient aux chiffres, on peut penser que ce trimestre est un peu plus calme que le précédent, avec moins d’ajouts et moins de retraits. Il n’en est cependant rien, car il y a au moins 300 nouvelles mises à jour depuis 2013Q4. De plus, Alistair Crooks souligne l’arrivée de Python 3.3, en tant que « citoyen de première classe », ainsi que l’ajout d’une nouvelle plateforme compatible, portant son total à 22 : SCO OpenServer. Parmi les nouveaux arrivants, on peut aussi souhaiter la bienvenue à git-svn, plein de modules Perl et Python, ainsi qu’à Ruby 2.1.1. Du côté des départs, ce sont, entre autres, cvsup, SmartEiffel, ezm3 et snobol qui tirent leur révérence.

Contribuez !

Si aucun appel à contribution en particulier n’a été fait pour pkgsrc, sachez que vous pouvez toujours vous essayer à l’empaquetage pour pkgsrc grâce au projet pkgsrc-wip, qui avait été abordé lors d’une précédente dépêche. Néanmoins, un appel à contribution a été fait, sur Twitter par iMil pour pkgin, le gestionnaire de paquets binaires gérant les dépendances.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.