Plone 3.0 disponible

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
28
août
2007
Python
La nouvelle version majeure de Plone, système de gestion de contenu basé sur Zope, est disponible.

Au menu, de nombreuses nouveautés :
  • coté fonctionnalités : gestion des versions (historique, retour en arrière, version de travail), vérification de l'intégrité des liens, verrou automatique sur édition, indexation du contenu des documents Word et PDF, liens wiki, règles sur le contenu ;
  • interfaces plus fluide grâce à l'utilisation d'AJAX, notamment pour l'édition directe du contenu, amélioration de la gestion du partage des documents ainsi que de la configuration générale du site, éditeur intégré (Kupu) mis à jour ;
  • amélioration des performances et de la sécurité.
Plone est un système de gestion de contenu sous licence GPL. Il se distingue par son ergonomie, son caractère professionnel (plus de 175 prestataires de services pour Plone dans le monde) et de nombreuses extensions. La gestion des versions était disponible dans Plone grâce à des extensions : c'est désormais le cas en standard.

Les règles sur le contenu sont un concept copié sur Alfresco, qui mime les logiciels de messagerie afin de réaliser automatiquement des actions lors de la publication / modification de contenus.

D'autres petites nouveautés :
  • nouveaux workflows par défaut plus adaptés aux différentes utilisations de Plone et nouveau panneau de configuration ;
  • des items particuliers peuvent être ajoutés à la main aux smart-folder qui sont désormais nommés collections ;
  • les documents peuvent être vus comme des présentations ;
  • table des matières automatique du document ;
  • une navigation par suivant/précédent dans les dossiers ;
  • le moteur de portlet a été complètement revu ;
La documentation sur le site a été revue et mise à jour.

L'utilisation d'AJAX repose sur la bibliothèque KSS (Kinetic Style Sheet) développée pour Plone. KSS est un framework Javascript qui vise à permettre le développement d'AJAX sans Javascript. Il emploie des feuilles de styles avec une syntaxe compatible CSS pour installer des comportements dans le client.

Plone utilise beaucoup de programmation à la Zope 3 grâce à Five qui porte les technologies de Zope 3 dans le monde Zope 2.
  • # rendu des polices

    Posté par . Évalué à 1.

    Puisqu'on parle de Plone, j'en profite pour poser une question qui me turlupine depuis un moment :

    Pourquoi les polices de caractères apparaissent-elles crénelées sous Plone, contrairement aux autres CMS comme SPIP par exemple ?
    • [^] # Re: rendu des polices

      Posté par . Évalué à -2.

      Je pense que tu as mal posé ta question.
      Le crénelage des caractères est une fonctionnalité qui n'est pas implémentée dans le serveur d'application, mais dans le système d'affichage graphique que tu utilise.
      Pour avoir le meilleur crénelage possible, n'hésite pas à t'acheter une carte UCA (Unité de Crénelage Actif)

      J'espère t'avoir aidé dans ta quête..

      PS : SPIP sapue
      • [^] # Re: rendu des polices

        Posté par . Évalué à 1.

        Le crénelage des caractères est une fonctionnalité qui n'est pas implémentée dans le serveur d'application, mais dans le système d'affichage graphique que tu utilise.

        Si le problème résidait dans Xorg ou dans le navigateur web, il n'y aurait pas que les sites Plone à avoir cet affichage dégradé.
    • [^] # Re: rendu des polices

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour compléter ce qui a été dit, je dirais que les polices de caractères déclarées dans les feuilles de style (CSS) de Plone ne se trouvent pas sur ton système. Par exemple le Verdana qui n'est pas installé de base sur les Linux.

      En gros, change la feuille de style et tout ira bien.
    • [^] # Re: rendu des polices

      Posté par . Évalué à 3.

      La réponse la plus classique, c'est d'installer les polices de chez MS, parce que ce genre de site utilise Lucida, Arial ou Helvetica. Mais moi je les trouve moches, les glyphes sont très étroits et ça fait un texte tout ramassé horizontalement.

      J'avais déjà essayé de bidouiller fontconfig, sans résultat, mais là ton commentaire m'a fait me replonger dans le truc, et j'ai trouvé une solution : dans /etc/fonts/local.conf, mettre :

      <?xml version="1.0"?>
      <!DOCTYPE fontconfig SYSTEM "fonts.dtd">
      <fontconfig>
      <match target="pattern">
      <test qual="any" name="family">
      <string>Arial</string>
      <string>Albany</string>
      <string>Helvetica</string>
      <string>Nimbus Sans L</string>
      <string>Lucida Grande</string>
      <string>Lucida</string>
      </test>
      <edit name="family" mode="assign">
      <string>DejaVu Sans</string>
      </edit>
      </match>
      </match>
      <match target="pattern">
      <test qual="any" name="family">
      <string>Times New Roman</string>
      <string>Thorndale</string>
      <string>Nimbus Roman</string>
      </test>
      <edit name="family" mode="assign">
      <string>DejaVu Serif</string>
      </edit>
      </match>
      <match target="pattern">
      <test qual="any" name="family">
      <string>Courier New</string>
      <string>Cumberland</string>
      <string>Courier</string>
      <string>Nimbus Mono L</string>
      </test>
      <edit name="family" mode="assign"><string>DejaVu Sans Mono</string></edit>
      </match>
      </fontconfig>

      En gros, on remplace les polices de chez MS (ou Mac OS) par les classiques DejaVu.

      Une autre solution, si tu ne veux pas de polices proprios mais que tu souhaites garder le même espacement, c'est d'utiliser les polices Liberation de RedHat : https://www.redhat.com/promo/fonts/
      C'est d'ailleurs sur cette page que j'ai trouvé la liste des polices à remplacer.
      • [^] # Re: rendu des polices

        Posté par . Évalué à 3.

        Bon et voilà, je me suis craqué en corrigeant le fichier sans vérifier : je suis tombé sur le même problème que la dernière fois, i.e. il faut faire un [match] par police, car le [test] n'est positif que si _tous_ les noms matchs (ce qui est débile, si quelqu'un sait comment faire autrement que de recopier les [match] pour chaque fonte ...)
  • # simply the best

    Posté par . Évalué à 3.

    Je suis plutôt pro - PHP, mais force est de constater que PLONE est très bein fait, et je parle d'un point de vue "contributeur" ou "utilisateur". Ce qui m'en a détourner est le fait de devoir disposer d'une instance ZOPE, ce qui ... nécessite des compétences particulières et en général un serveur dédié.

    En effet les hébergements d'instance zope sont rare et chère, vue de chez moi en tout cas.

    A quand un hebergeur plone pas cher ?
    • [^] # Re: simply the best

      Posté par . Évalué à 1.

      Objectis
      • [^] # Re: simply the best

        Posté par . Évalué à 2.

        Il parle de http://objectis.org/ qui fournit des comptes Plone gratuits. Ils n'ont pas encore mis le 3 en service par contre.

        C'est bien vrai que Zope/Plone ca consomme beaucoup de ressources et donc c'est cher.

        La question qui me vient à l'esprit moi c'est: Plone est-il toujours aussi lent?
        • [^] # Re: simply the best

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour administrer quelques dédiés hébergeant des instances Zope/Plone de différentes versions, j'ai fais pas mal de tests depuis 2 ans.

          Si on peut reconnaître que Plone est parfois trop lent lorsque la RAM est étroite, il est énormément accéléré par la mise en place d'un cache (http://plone.org/products/cachefu par exemple). La version 3 montée sur un Zope 2.10 me paraît plus rapide que les précédentes (même serveur) sans parler de l'editing grandement simplifié par la couche KSS. Les clients adorent ! :)
        • [^] # Re: simply the best

          Posté par . Évalué à 3.

          Cela dépend de ce que tu appelles "beaucoup de ressources". Un serveur de base est maintenant un Intel Duo avec 2 go de ram, ce qui est largement suffisant et disponible à un cout largement accessible à une entreprise. En service, il existe beaucoup de fournisseurs en ligne pour un prix proche du php (http://plone.net/providers).

          Maintenant, il est primordial de comparer la richesse fonctionnelle et non pas seulement sa "lourdeur" ! Un CMS PHP à iso périmêtre est bien plus lourd qu'une petite application PHP (bref, avoir Mambo ou SPIP en tête biaise la comparaison).

          Je l'utilise depuis des années en permanence en entreprise dans ma palette d'outils (Plone, Trac, SVN ... sur une seule machine) et les performances sont plus qu'honorables. L'instance prend 150 a 300M et j'ai pas de soucis de vitesse avec plusieurs utilisateurs. Mais effectivement, Plone n'est pas "léger".
        • [^] # Re: simply the best

          Posté par . Évalué à 2.

          Hello toi ;)

          Oui et non Plone aussi lent. Tout dépend de ce qu'on appelle lent... Et http://objectis.org aura ses Plone 3 pour la conférence Plone je pense : http://plone.org/events/conferences/2007-naples
        • [^] # Re: simply the best

          Posté par . Évalué à 1.

          Quelques précisions sur le cache dans Zope, et donc dans Plone :

          - nouveau serveur de cache Varnish : http://varnish.projects.linpro.no/ Varnish is a state-of-the-art, high-performance HTTP accelerator. Varnish is targeted primarily at the FreeBSD 6 and Linux 2.6 platforms, and will take full advantage of the virtual memory system and advanced I/O features offered by these operating systems.

          - comparaison avec Squid, bien connu des utilisateurs de Zope et de Plone : Varnish was written from the ground up to be a high performance caching reverse proxy. Squid is a forward proxy that can be configured as a reverse proxy. Besides - Squid is rather old and designed like computer programs where supposed to be designed in 1980.

          - un petit article sympa sur l'utilisation de Varnish avec Plone : http://seankelly.tv/blog/blogentry.2007-03-02.4768602564 I love calamari, paella loaded with squid, and even ika (squid) sushi. But the Squid cache and HTTP accelerator is off my menu from now on. NO MORE SQUID, EVER!

          - des talks à la conférence Plone 2007 à Naples : http://plone.org/events/conferences/2007-naples/speakers-1/s(...) Plone deployment practices: the plone.org setup + How to minimize CPU and memory usage of Zope and Plone applications + Plone for the enterprise market: technical musing on caching, Clustering and Single Sign-On et une petite scéance d'autocritique ;) What Zope did wrong (and what to do instead)
    • [^] # Re: simply the best

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour les anglophones, une bonne introduction à Plone (version 2.5) au format Quicktime :
      http://ia301208.us.archive.org/3/items/SeanKellyIntroducingP(...)
      ou en flash :
      http://www.archive.org/details/SeanKellyIntroducingPlone

      Autres screencasts : http://plone.org/about/movies/
  • # Expérience sous plone

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'ai essayé et je suis passé sous spip...

    Le plus inquiétant avec plone, ce sont les mises à jours. Comme avec zope, il y en a partout et surtout dans cette ZODB. Bref, si on n'est pas tous les jours dessus, très rapidement, on est complètement perdus. D'ailleurs, la boite qui nous a fait la première configuration m'a bien dis, tant que cela marche, ne touchez à rien au niveau mise à jour logicielle !

    Sinon, l'interface d'administration était franchement bordélique entre la ZMI et la partie plone + des fichiers du site au milieu de tout cela avec la seule interface web pour manager tout cela. J'ai trouvé cela insuportable.

    D'un point de vue utilisateurs, l'interface intégré, cela parait bien au début mais les menus (verts) qui apparaissent sont suchargés et parfois peu compréhensible pour l'utilisateur lambda. Du coup, on passe son temps à expliquer l'interface aux personnes qui ne font pas du plone tous les jours...

    Bref, nous sommes passé à SPIP, plus léger, moins de fonctionalité mais au moins, le personnel l'utilise.

    Je ne conseille pas Plone si on n'a pas assez de personnel pour s'en occuper.
    • [^] # Re: Expérience sous plone

      Posté par . Évalué à 3.

      pareil si on a pas une formation béton sur le bouzin : diablement performant mais diablement complexe le truc... Il est "de mieux en mieux" mais à mon sens pas assez tourné vers l'utilisateur "lambda"... le mieux pour moi, serait d'avoir la possibilité d'avoir plusieurs types d'interfaces genre "noob, normal, geek, gougou"... histoire de digérer le tout sereinement... mais c'est un bon produit
    • [^] # Re: Expérience sous plone

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je sais pas vraiment si on peut comparer spip et plone, c'est pas tout à fait pour faire les même choses.
      Spip c'est sympa, mais :
      - point de vue développeur, il faut quand même se taper l'apprentissage des boucles, qui est un truc vraiment spécifique à spip.
      (Le langage de templating de Zope n'est pas plus difficile, et est plus propre et plus puissant.)

      - point de vue utilisateur :
      l'interface d'administration de spip est figée, générique et trop bordélique pour les clients. Je préfère le principe à la plone, où on a plus ou moins d'actions possibles sur le contenu en fonction des droits de l'utilisateur. On peut ainsi unifier le site public et son administration.

      Sinon c'est une bonne nouvelle d'avoir de plus en plus de zope3 dans plone, car c'est vraiment de la bonne techno. On peut d'ailleurs faire beaucoup de choses avec zope3 tout seul, sans avoir besoin de mettre les mains dans plone. Ce n'est pas un CMS en soi, mais on en est finalement pas très loin.
      • [^] # Re: Expérience sous plone

        Posté par . Évalué à 2.

        Le langage de templating de Zope n'est pas plus difficile, et est plus propre et plus puissant.

        euh... plus propre que celui de spip, y a pas trop de mal en même temps...
        quand à être "puissant"... c'est une notion qui m'échappe : pourquoi vouloir s'obstiner à mettre du code actif dans des templates ??? un template ne devrait pas contenir de code actif à mon sens, ça n'est pas logique pour moi... pourquoi déporter un comportement logiquement assigné au langage utilisé pour l'application (python,php,[ton langage ici]) dans ce qui lui sert de canevas afin de formater les informations ? en d'autres termes, pourquoi effectuer un traitement d'information dans le template ? c'est le rôle de l'application pas du template... c'est comme si les dev d'un navigateur web voulaient faire faire au "window manager" tout le travail de parsing des documents web... (j'ai pas trouvé mieux comme exemple là de suite... désolé) ça n'a pas de sens... enfin pour moi (si quelqu'un pouvait m'expliquer le but de la chose...)

        De plus, si on veut "porter" un thème graphique d'une application à l'autre, ça deviens véritablement du supplice : par exemple, prendre un thème pour spip et le porter pour wordpress... ou prendre un thème pour wordpress et le porter sous plone... (ou l'inverse) ou, pire encore, avoir à utiliser en parallèle 2 de ces applications avec un même thème graphique... l'horreur (c'est du vécu) et que de temps et de place perdue...
        • [^] # Re: Expérience sous plone

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je suis parfaitement d'accord avec toi et c'est ce que je dis plus bas. Les templates actifs sont une horreur. Avec AxKit, mes templates n'avaient plus une ligne de Perl mais que du XML passif avec des balises qui étaient ensuite transformé en XHTML via le pipeline d'AxKit.

          C'est un peu lourd au début pour un petit site mais cela devient vite très puissant et réutilisable. Cela doit être pour cela que je fait des blocages lorsque je vois le code source de pas mal de projet web, tout est mélangé en vrac.
          • [^] # Re: Expérience sous plone

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            oui alors ça veut bien dire que les templates de Zope ne sont pas actifs. Puisqu'il n'y a pas (ou très peu) de code, et pas de balise foireuse façon <m%achin$>
        • [^] # Re: Expérience sous plone

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Mais tu as entièrement raison, avec Zope tu ne mets pas de logique, dans le template. Tu peux en mettre un peu, mais c'est limité et déconseillé. Toute la logique est déportée dans la classe de la vue.
          Si je dis que c'est puissant, ce n'est pas parce que tu peux mettre de la logique, mais parce que ça permet très facilement de séparer la présentation de sa logique. Mieux que ça, les templates zpt sont des fichiers xhtml valides, et on peut les éditer dans un frontweaverdreampage, ou même les afficher dans le navigateur sans traitement. Les commandes de templating sont placées dans des attributs xml, elles sont transparentes et permettent de remplacer des valeurs bidon présentes dans le template. Elles sont peu nombreuses, facile à apprendre et on peut tout faire.
          Et du coup il est possible de gérer la notion de skin, et de manière plus poussée qu'une simple bidouille du css.
          • [^] # Re: Expérience sous plone

            Posté par . Évalué à 2.

            Je connais Tal... et ta description est très bien d'ailleurs, mais j'ai toujours du mal quand même, et le côté "simple" est tout relatif (c'est que tu as plus l'habitude, pour moi ça n'est pas simple du tout, et je suis pas le seul :)

            le fait de séparer la présentation de la logique : c'est la finalité du template ! encore heureux que Tal le permette... mais permettre (même de manière limitée) de placer de la logique dans un template... c'est pas logique...

            il manque plus que de développer un parseur/interpréteur Tal pour d'autres langages (php, jsp) à moins que ça existe...
            • [^] # Re: Expérience sous plone

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              il manque plus que de développer un parseur/interpréteur Tal pour d'autres langages (php, jsp) à moins que ça existe...

              Tu crois pas si bien dire

              En fait la plupart des composants de zope3 sont séparés ou en train d'être séparés de zope, et on peut les utiliser dans n'importe quel projet python (parfois ailleurs comme avec phptal).
      • [^] # Re: Expérience sous plone

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > Le langage de templating de Zope n'est pas plus difficile, et est plus
        > propre et plus puissant

        Je veux bien le croire mais dans Zope, il y a trop de chose dans la ZODB et c'est cela qui est insuportable. Pas possible de faire de find, grep et autre commande la dessus... C'est l'environnement qui est pénible pour le développeur que je suis.

        Avec spip, au moins, les fichiers templates et le moteur sont sous forme de fichier. Je préfère mais c'est un point de vue personnel.

        Je me souvient de mes sites que je faisais en AxKit, c'était génial. Une arborescence en pure Perl de fichiers pour la partie moteur des pages (formulaire...), une arborescence en XML pour les templates, une arborescence pour les fichiers XML statique, une base de données pour les données variables et toute la logique séparée dans des modules Perl bien propre. Bref, c'était clair et relativement sécurisé de part ces différentes arborescences ayant des droits sur des fichiers différents.

        Certes, le développement du site n'était pas WebCollaboratif mais fait en s'appuyant sur des outils comme subversion, nedit... comme n'importe quel autre code développé.
        • [^] # Re: Expérience sous plone

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est justement ce qui a été corrigé dans zope3 : on ne fait plus de développement en zodb, uniquement en filesystem, avec le svn/cvs que tu veux. Tout est sous forme de fichiers, la zodb ne contient que le contenu propre de l'application, pas de code. Et même les objets de contenu sont séparés des objets de configuration, ou des utilitaires.
          C'est devenu un vrai plaisir.
          • [^] # Re: Expérience sous plone

            Posté par . Évalué à 2.

            Zope 3 a l'air clairement plus clean. On dit qu'il y a de bonnes idées dedans. Mais il y a aussi le coté obscur de l'architecture par composants: parait qu'on passe son temps à éditer des fichiers de configuration xml (dans un dialecte spécifique à zope 3, je sais plus le nom) pour connecter tout ensemble. C'est un peu du java en python quoi, et ca me rebute un peu à vrai dire. Maintenant zope c'est zope, faut aimer: ils ont toujours été à part dans leur utilisation du python.
            • [^] # Re: Expérience sous plone

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Pour faire du zope3 sans ZCML, il y a Grok : http://grok.zope.org
              Je n'ai pas eu le temps de tester mais ça ressemble à une bonne passerelle vers zope3. Le hello world est minuscule, et il y a des exemples d'applcations simples.

              Mais je suis pas trop fan de ces trucs privilégiant les conventions plutôt que la configuration (façon RoR). Le zcml n'est pas méchant, et il permet d'éviter tout le code python obscur qu'on trouve dans zope2.
          • [^] # Re: Expérience sous plone

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Effectivement, zope3 a l'air bien mieux mais si j'ai bien compris, plone3 est encore basé sur zope2 ?

            C'est plus l'intégration de plone dans zope qui me posait des soucis car tout était mélangé et il fallait faire des choses dans la ZMI et d'autre dans plone avec une logique qui nécessitait du temps pour la comprendre. Et comme dans ces versions là, on n'a pas accès à de vrais fichiers, mais qu'on passe son temps à faire du click, je n'ai jamais réussi à trouver le temps.
            • [^] # Re: Expérience sous plone

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              oui, plone3 est encore basé sur zope2.
              Mais on peut utiliser (en partie) zope3 dans zope2 et donc dans plone. Tous les nouveaux développements dans plone sont faits avec des technos zope3. Ca permet à plone de transiter en douceur.

              M'enfin perso, je préférerais un cms en full zope3...
          • [^] # Re: Expérience sous plone

            Posté par . Évalué à 2.

            Et Zope 3, quand est-ce qu'il est prévu qu'un "grand" projet l'utilise ?
            Je veux dire, ça fait des années qu'il est sorti, et même Plone, qui est pour moi le plus "gros" projet médiatisé utilisant Zope, ne l'utilise même pas encore. Ok, ils utilisent Five, mais quand même, la migration a l'air de prendre des années, et je trouve que ça n'annonce rien de bon.
            • [^] # Re: Expérience sous plone

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il n'y a pas de « grand » CMS qui utilise du pur zope3, mais il y a des "grands" projets, et de plus en plus de sites ou d'applis en prod.

              Parmi les gros projets, il y a le Launchpad de Canonical https://launchpad.net
              le projet Schooltool http://www.schooltool.org qui devrait être disponible dans la prochaine ubuntu
              ainsi que schoolbell http://www.schooltool.org/products/schoolbell

              Parmi les sites webs en prod, il y a entre autres lovelybooks http://www.lovelybooks.de
              ou le site de partage de bouts de code Kelpi http://kelpi.com
              Il y a aussi GreenTV qui est en train de créer sa plateforme autour de zope3
              De mon côté j'ai récemment terminé un petit projet d'extranet pour une boite de prod http://eztranet.gorfou.fr , je suis en ce moment sur un autre projet et je suis tellement content de zope3 que je ne vais pas m'arrêter de sitôt.

              zope3 ça marche pour de vrai, le seul truc qui manque c'est du marketing, un joli site web avec plein de couleurs, et une doc un peu plus visible et accessible. C'est un peu ce qui est tenté avec Grok.
              Même sans ça c'est un projet complètement viable car il s'appuie sur l'expérience de zope2, il est mené par des gars qui sont de vraies têtes, c'est unit-testé à fond, on peut brancher dessus n'importe quel autre projet python et même l'intégrer facilement comme si c'était un composant zope3.
        • [^] # Re: Expérience sous plone

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Pas possible de faire de find, grep et autre commande la dessus...

          Si, tu peux utiliser mon ZShell (http://www.librelogiciel.com/software/ZShell/action_Presentation) qui te propose un paquet de commandes (grep, find, etc...)

          Toutefois je ne l'ai pas testé sur les versions récentes de Zope et je viens de me rendre compte qu'il est H.S. sur mon propre serveur...

          Mais c'est pratique (quand ça marche).
          • [^] # Re: Expérience sous plone

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            En fait, ce qu'il faudrait, c'est un ZODBFS ! Pouvoir monter la ZODB comme un système de fichier. D'ailleurs, cela devrait être souvent un principe de départ de pas mal de projet de pouvoir monter les données et ainsi, s'intégrer dans la philosophie UNIX au plus proche.

            C'est d'ailleurs un peu ce qui me plait dans le gestionnaire de fichier que j'utilise : wmii. C'est un système client serveur et tu peux monter la configuration et ainsi agir sur le gestionaire de fenêtre avec les outils standard. Je trouve cela plus futé sur le principe de gconfd.
            • [^] # Re: Expérience sous plone

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Dans ce cas il faut pouvoir être capable de faire un mapping entre les objets de la zodb et une représentation en filesystem. Mais ce n'est qu'une question d'écrire l'adapter qui va bien.

              De cette façon il est déjà possible de faire apparaître le contenu de la ZODB à travers une vue FTP ou WebDAV. C'est zope qui se comporte comme un serveur ftp ou dav et qui présente les objets à l'utilisateur de la façon que le développeur l'a décidé (dépendant de l'implémentation de l'adapter). Pour mon Eztranet je voulais donner un accès ftp, de façon à pouvoir uploader une vidéo autrement que par http, puis que ça crée automatiquement l'objet correspondant dans la zodb, avec sa vignette et son transcodage flahsapu (ça doit prendre 10 lignes, mais je n'ai pas eu le temps).
              • [^] # Re: Expérience sous plone

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                D'ailleurs maintenant que j'y pense, la ZODB peut stocker ses données de plusieurs façons :
                Par défaut c'est le filestorage, c'est à dire tout dans un gros fichier. (comme une base sql, quoi...)
                Mais on peut aussi utiliser directorystorage qui utilise une hiérarchie de répertoires et de fichiers. Et je crois qu'il existe d'autres implémentations qui permettent de stocker avec encore d'autres méthodes.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.