Android Précisions sur le bidouillage Android

27
31
août
2012
Android

Il est vrai que moult vocables inappropriés et inexactitudes se sont installés dans le paysage courant du petit lutin robotique verdâtre aux noms de desserts gras et sucrés (américains). Il est grand temps de réparer.

Merci aux commentateurs d'avoir posé les bonnes questions et corrigé de la bonne manière.

Merci à Sébastien Koechlin, Olivier Jeannet, jigso, olivier esver, dems et barret benoit pour avoir participé à la rédaction de cette dépêche.

Sommaire

Android et ses concepts

Voici un florilège non-exhaustif.

A ou ï

C'est « Android » le nom propre du système. « Androïde » est quant à lui le terme français désignant ce « qui ressemble à un homme », mais certainement pas un mashup.

« Rooter » , ou obtenir les droits divins

L'expression « rooter un téléphone » signifie modifier le système de façon à pouvoir utiliser des droits de l'utilisateur root lorsqu'on le souhaite. Par défaut le système de fichiers racine (/) est en lecture seule. En passant root, on peut le basculer en mode lecture/écriture. Pour cela, il faut trouver une astuce pour élever ses privilèges, celle-ci est spécifique à chaque téléphone. Lorsque le constructeur a tout verrouillé, il faut exploiter une faille.

Une fois qu'on a obtenu les droits root, il est de bon ton d'installer une application comme SuperUser, qui rajoute la commande su dans le système, pour pouvoir simplement accéder au compte root lorsque c'est nécessaire. De même, certaines applications peuvent accéder aux droits root, une confirmation est alors demandée à l'utilisateur.

Notion de partitions

Android est un système Linux, donc Unix-like. Il existe des partitions, comme il en existe sur tous les Unix un peu bien faits. Et dans une partition, on y installe un système de fichiers. Ces systèmes de fichiers peuvent être montés dans une arborescence.

Mémoire, stockage et cartes SD

La mémoire interne du téléphone est… une mémoire interne, bref de la RAM (mémoire vive), celle qui perd tout quand on éteint la machine.

Le stockage est assimilable à un disque SSD (Solid-State Drive) interne non amovible. Cela offre les mêmes fonctions qu'un disque dur mais sans disque magnétique en rotation, ni tête de lecture mécanique. Là, on conserve les données même après extinction de la machine.

Une carte SD (SDCard en anglais) est une carte électronique plus ou moins amovible (elle se cache souvent sous la batterie). On peut y installer un ou plusieurs systèmes de fichiers, auxquels on peut accéder depuis le téléphone ou depuis l'ordinateur éventuellement connecté à l'appareil. Les données de la carte SD survivent à un redémarrage ainsi qu'à un changement d'appareil.

UMS et MTP

Pour pouvoir accéder depuis son ordinateur à une partition stockée dans un système Android connecté par câble USB, il est nécessaire de démonter cette partition du côté Android (à de rares exceptions, aucun système de fichier ne supporte les accès simultanés de deux systèmes différents). C'est pourquoi une carte SD, une fois montée sur l'ordinateur via USB Mass Storage (UMS), n'est plus accessible sur le téléphone. C'est également la raison pour laquelle la partition système n'est pas visible depuis l'ordinateur. Cet inconvénient n'est pas compris de tous (et Apple l'avait bien anticipé ?), d'où la tendance généralisée par les constructeurs à supprimer les emplacements pour cartes SD au profit d'un stockage interne unique. Ça leur économise aussi, accessoirement, un peu d'espace dans l'appareil.

Depuis quelques versions, le protocole Media Transfer Protocol (ou Microsoft Transfer Protocol) refait son apparition, et permet d'accéder aux fichiers d'un système sans avoir à démonter la partition sous-jacente (le système Android fonctionne comme un serveur de fichiers, de manière analogue à NFS ou à CIFS).

Pilotes matériels

Oui, sur un téléphone, même si rien ne dépasse, il y a tout de même une interface réseau, une dalle tactile (qui remplace clavier et souris), un écran, une sortie son jack 3,5 mm, un GPS, une caméra… qui tous nécessitent des pilotes ! Comme sur un « ordinateur normal ». Sauf que, bah, en fait, un téléphone est un « ordinateur normal ».

ROM ou distribution

Une ROM est un espace de stockage en lecture seule. Par abus de langage, le terme ROM est souvent utilisé pour désigner une image du disque système d'une version d'Android : un ensemble cohérent de logiciels systèmes et utilisateurs. Il existe plusieurs distributions alternatives qui fournissent des "ROM": comme Cyanogen, MIUI, ou encore Replicant. Une « ROM » est donc une distribution Linux, qui n'est pas au format ISO mais pré-installée. Elle fonctionne sans Gnome/KDE/XFCE, mais avec Dalvik, ainsi que des pilotes adaptés au matériel (en particulier dans les téléphones) et plein de logiciels de base.

Flasher une ROM ou installer une distribution

Flasher une ROM c'est copier une image Android sur le stockage interne d'un appareil. Cette opération est un peu dangereuse pour plusieurs raisons :

  • le système initial est entièrement écrasé, il est donc prudent de le sauvegarder si le nouveau ne fonctionne pas ou pas correctement pour pouvoir revenir en arrière ;
  • si l'installation se passe mal, il est possible de « briquer » l'appareil, c'est à dire de le transformer en quelque chose d'aussi (in-)utile qu'une brique. Dans cette situation, l'appareil ne fonctionne pas au point qu'il est même impossible de restaurer un autre système ;
  • la garantie de l'appareil disparait en général immédiatement avec cette manipulation.

Bootloader ou programme d’amorçage

Le bootloader est un équivalent du chargeur de démarrage (comme GRUB ou LILO) de nos PC. Sur certains modèles celui‐ci est verrouillé, il empêche l’exécution de code non signé par le fabricant. Certains fabricants proposent de déverrouiller ce bootloader pour permettre l’installation de ROM alternatives. Euh, pardon, d’une distribution alternative.

Dual boot ou double démarrage

En suivant le raisonnement qu'un téléphone est comme un « ordinateur normal » , il est donc possible d'y installer deux distributions ou plus fonction des capacités de stockage de la machine. Attention, il y une astuce à connaître, mais une prochaine dépêche (en préparation) abordera ce sujet.

Distribution live ?

Il est également possible de développer des distributions live, comme les LiveCD du millénaire dernier.

Sur Twitter, Jean-Baptiste Queru a répondu :

— Nicolas Vérité, Nÿco ‏@nyconyco : « @jbqueru @cyanogen @koush Alternative Android "distributions" (ROMs) exist, but still no "Live" distro, AFAIK… is that possible? »
— Jean‐Baptiste Queru ‏@jbqueru : « @nyconyco @cyanogen @koush It’s possible to boot a Nexus over USB, if that’s what you mean. Not sure if anyone went further than that. »

Sauvegarde

Oui, comme tout « ordinateur normal », faites vos sauvegardes, et vérifiez‐en la validité !

Lagfix ou suppression des pauses

Le lagfix (suppression des pauses), utilisé la plupart du temps sur les premiers téléphones Samsung, consiste simplement à ajouter le support du système de fichiers ext4 au noyau Linux et à reformater la partition /system (voire celle /data) en ext4. Ce système de fichiers étant largement plus efficace que celui utilisé par défaut par Samsung (RFS, qui en gros correspond à du VFAT avec journalisation), le téléphone devient nettement plus réactif.

Overclocking ou surcadencement

Certains noyaux sont également modifiés afin de surcadencer (overclocking) le processeur, ce qui a pour effet d’améliorer aussi un peu la vitesse, mais également de consommer plus de batterie. Ici, point de ventilation possible…

Et voilà !

Suite à la lecture de cette dépêche, vous voilà préparé à tous ces concepts Android… déjà existants, puisque c’est un ordinateur « normal ». Si vous avez d’autres corrections ou précisions à apporter au monde Android, il est possible d’écrire la suite de cet article sur la page de rédaction collaborative. Encouragements !

  • # ..

    Posté par . Évalué à  1 .

    Cet inconvénient n'est pas compris de tous (et Apple l'avait bien anticipé ?), d'où la tendance généralisée par les constructeurs à supprimer les emplacements pour cartes SD au profit d'un stockage interne unique. Ça leur sauve aussi accessoirement un peu d'espace dans l'appareil.

    Heu on peut monter des cartes SD en mtp et on n'est pas obligé de contraindre l'utilisateur a utiliser l'espace limité de la mémoire interne (ou alors de faire comme Apple vendre plus cher le model avec plus de flash…).

    Apres le mtp n'est pas super bien supporté sous linux et ca reste penible a utiliser (plus que de demonter la carte sd dans le telephone le temps de l'export).

    Il est également possible de développer des distrutions live, comme les LiveCD du millénaire dernier.

    Ca existe depuis longtemps. J'ai un colègue qui a un xperia sous wince et ben il pouvait faire démarer android sur carte SD sans avoir a touché a la flash interne.

  • # Hum

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 . Dernière modification : le 01/09/12 à 07:57

    La mémoire interne du téléphone est… une mémoire interne, bref de la RAM (mémoire vive), celle qui perd tout quand on éteint la machine.

    Personne ne s'est rendu compte de l'énormité de ce qui est écrit???
    Alors on va rapprocher les mots, en gros ça dit :
    "La mémoire est une mémoire vive"

    Ben non :
    - Une mémoire vive est une mémoire vive, il y a deux mots pour composer le nom, ce n'est pas pour rien,
    - Une mémoire peut être une mémoire volatile, ou non volatile. Ca reste une mémoire.

    Dire qu'une mémoire interne est forcément celle qui perd tout quand on éteint la machine est juste faux : on ne sait pas (si elle est volatile ou pas), point. Avec la RAM tu perd tout, avec la mémoire, tu ne sais pas de quoi on parle (de la RAM ou du stockage interne, qui est de la mémoire aussi) et donc on ne dit rien. Et pour info, généralement quand on parle de la mémoire interne d'un téléphone avec des gens, on parle implicitement de son stockage (interne), pas de sa RAM, sa RAM on l'appelle RAM, si si. D'ailleurs je lis ensuite dans la même dépêche "d'où la tendance généralisée par les constructeurs à supprimer les emplacements pour cartes SD au profit d'un stockage interne unique" (je ne fais que citer), euh… On parle du "stockage interne" dont on a dit juste avant que c'est de la RAM et donc si on éteint le téléphone toutes nos photos disparaissent? Ah ah…

    Bref, quand on veut se la péter "je suis ton prof, apprend, les autres parlent de moult vocables inappropriés et inexactitudes", vaut mieux ne pas dire des choses aussi inappropriées et inexactes. Je ne veux pas dire que ce n'est pas bien d'essayer de faire un bilan sur les mots utiliser, mais la première phrase de la dépêche me semble très "péteuse"…

    PS : petit bug sur le sommaire avec la balise "em" qui est visible en code HTML.

    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Je l'avais compris comme une opposition entre mémoire et stockage, pour bien distinguer les 3 formes pouvant apparaître et utilisées (RAM, stockage inamovible, stockage externe). Justement, se référer à la mémoire interne et l'assimiler à du stockage par défaut m'interpellait. La ROM est définie ensuite plus bas. Cela m'a paru relativement complet comme découpage :-)

      PS : petit bug sur le sommaire avec la balise "em" qui est visible en code HTML.

      oui, cf. http://linuxfr.org/suivi/mise-en-forme-des-titres-ne-passe-pas-au-sommaire ce sera corrigé en temps utile (tu peux rajouter un commentaire listant cette dépêche comme touchée par ce bug).

      • [^] # Re: Hum

        Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

        pour bien distinguer les 3 formes pouvant apparaître et utilisées (RAM, stockage inamovible, stockage externe).

        Euh… Ta distinction est bizarre.
        Si tu veux être précis, la RAM, c'est "Random access", pas plus (la page Wikipedia sur la mémoire vive mélange un peu, la page sur la mémoire non volatile précise que la RAM peut être non volatile). tu peux avoir de la RAM volatile (classique : SD-RAM, DDR-RAM…) ou non volatile (NVRAM). Bref, à jouer sur le sens des mots, il vaut mieux éviter le mot "RAM" car la RAM peut aussi stocker.

        Donc deux choses :
        - la mémoire est volatile ou non volatile
        - la mémoire est amovible ou non amovible.
        Rien n’empêche chacune des 4 combinaisons possibles (je ne vois certes aucun intérêt à faire de la mémoire volatile amovible, mais techniquement c'est possible). Ce sont 2 choses (amovibilité et volatilité) complètement orthogonales. Si on veut se la jouer "prof qui corrige", vaut mieux éviter les mélanges entre volatilité et amovibilité. Ici, de ce que je comprend, on parle de mémoire volatile (=mémoire vive, RAM…), de mémoire non volatile (=stockage) qui peut être amovible ou pas.

        Ce qui m'a interpellé dans la dépêche est de parler de mémoire interne en balançant que c'est la mémoire vive comme si c'était un fait évident, alors que dans le langage courant la "mémoire interne" désigne bien pour 99% de la population (je sais, stats pifométriques, mais tente à la FNAC pour voir) la mémoire non volatile non amovible. "Mémoire interne" du langage courant != mémoire vive (les gens savent un peu c'est que le stockage, mais alors parler de RAM…). De la même manière, il n'y aucune raison de limiter la "stockage" à des SSD dans la dépêche, ça peut être des disques durs ou de l'ADN qu'Android s'en fouterait, mélanger la fonction (stockage) avec le moyen (SSD) est raté pour le prof.

        Encore une fois, ce qui m'a interpellé, c'est le coup du "bon, les gars, les autres raconte des approximations, je vais corriger" ayant le même défaut des autres (raconter des approximations). Ca serait un commentaire à la con de Zenitram perdu dans les autres commentaires que ça pourrait passer, mais la en dépèche ça fait bizarre un prof qui se trompe et qui mélange des notions différentes. Pour le reste de la dépêche, je ne peux rien dire car je ne connais pas, mais vu que sur ce que je connais c'est très approximatif, ça me laisse douter sur le sérieux du reste.

        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à  4 .

          je ne vois certes aucun intérêt à faire de la mémoire volatile amovible, mais techniquement c'est possible

          Ben les "barrettes" de mémoire des PC fixes et de certains PC portables sont amovibles, même si ce n'est pas recommandé de les ajouter/enlever à chaud.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Hum

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Pas faux :). Un peu con de ne pas y avoir pensé, donc on a bien les 4 possibilités autant dans la théorie que dans la réalité, ce qui donne du coup encore plus de poids à ma différenciation amovible/volatile!

            PS : en fait, après recherche curieuse, la mémoire vive peut aussi être changée à chaud sur certains serveurs "Memory RAID, mirroring and hot-plug DDR-2 SDRAM".

    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      la machine est juste faux

      C'est juste ou faux ?

      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à  3 .

        C'est juste son prénom.

        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à  1 .

          Non, c'est pas sûr.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Cela aurait pû être dit aussi pertinemment mais moins agressivement.

    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à  3 .

      Un peu agressif comme réponse.
      Un peu définitif comme manière de répondre. Tu sembles détenir la vérité absolue et surtout ne jamais te tromper (peut être un manque de modestie mais je crois surtout un manque d'expérience).
      Je crois que tu as un problème avec les profs (une scolarité un peu difficile ?).
      L'énorme avantage de cette nouvelle proposée par Nÿco c'est d'essayer d'éclaircir des notions obscurcies par du vocabulaire à la mode. Merci pour cette initiative et aussi pour la précédente.

    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à  1 .

      J'ai réagis au premier abord (dirigé par le cerveau reptilien ?) comme toi en lisant ces propos de la dépêche lorsqu'elle était encore dans la tribune…
      Mais en continuant la lecture, la définition était certes simpliste mais pas choquante.
      Pourquoi avoir attendu que la dépêche sorte pour s'insurger sur le ton (?) donneur de leçon (?????) selon toi de la dépêche ? Alors qu'intervenir et en débattre en amont dans la tribune permet d'éviter des """"énormités"""" (pas si énormes pour moi).

      • [^] # Re: Hum

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Je n'avais pas vu la dépêche en cours de rédaction. Encore une fois, le ton vient du fait que la critique de la dépêche est l'inexactitude q'on veut réparer, puis on fait pareil. Je me suis senti "agressé", et j'ai réagi avec ce sentiment : si on se la joue donneur de leçons, vaut mieux être irréprochable dans sa dépêche. Le mieux étant peut-être de ne pas dire qu'on vient donner la leçon?

        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à  0 . Dernière modification : le 03/09/12 à 12:52

          C'est dommage que tu l'aies pris pour toi alors, en lisant sa phrase (traînant mes guêtres souvent sur xda, donc "habitué à lire des énormités de n00b" )

          Il est vrai que moult vocables inappropriés et inexactitudes se sont installés dans le paysage courant du petit lutin robotique verdâtre aux noms de desserts gras et sucrés (américains).

          il n'est point fait mention de DLFP-iens, mais le public est les débutants bidouilleurs qui n'ont pas forcément de notions en système bas niveau…, donc encore moins familiarisés avec le vocable d'Androbidouille. Ceux-ci partent de moins de savoir que des personnes comme toi. C'est normal, c'est l'inexpérience et l'ignorance qu'il est tenté d'éclairer dans cette dépêche.

          Et s'il avait voulu faire son Prof qui détient la vérité, pourquoi avoir mis cette dépêche dans l'espace collaboratif au préalable ?

          L'objectif est en tout cas un peu plus atteint quant aux précisions, dans un esprit d'équipe, dont le tien

  • # accès en écriture à la mémoire depuis les apps + PC en meme temps

    Posté par . Évalué à  1 .

    UMS et MTP

    Pour pouvoir accéder depuis son ordinateur à une partition stockée dans un système Android connecté par câble USB, il est nécessaire de démonter cette partition du côté Android (à de rares exceptions, aucun système de fichier ne supporte les accès simultanés de deux systèmes différents).

    Quels sont les modèles qui peuvent le faire?
    Est-ce que cela comporte des risques?

    Le but est de piloter une carte électronique embarquée qui est usb host qui n'a que le UsbMassStorage.
    Commande par échange de doubles fichiers.

  • # mon tailleur est riche...

    Posté par . Évalué à  10 .

    Indépendamment du contenu, serait-il possible d'éviter les anglicismes du type :
    "Ça leur sauve aussi accessoirement un peu d'espace dans l'appareil" ?
    Parce qu'en Français on économise l'espace ou l'argent, on ne le sauve pas…
    À vous Cognac-Jay…

  • # Désimlockage

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Me trompe-je où le désimlockage (Orange par exemple) se fait sous Android.
    Mais à condition que celui-ci fonctionne. S'il ne boote plus tu ne peux plus rien faire. Il faut donc désimlocker (à titre de précaution)avant que son Android plante ?

    • [^] # Re: Désimlockage

      Posté par . Évalué à  1 .

      La procédure de désimlockage est propre à chaque téléphone. La plupart du temps il faut composer un numéro spécial, souvent avec des *. Et donc effectivement il faut un OS fonctionnel pour cela. Sur certains téléphones on peut passer par des softs sur PC et bidouiller le téléphone via l'USB (je l'ai fait une fois, mais le tel n'était pas sous Android).
      Mais sinon c'est quoi le problèùe ? si le téléphone a crashé, par ex OS détruit ou bootloader dans les choux (c'est le cas le plus fréquent de "briquage", dans ce cas on ne peut même pas utiliser la restauration via USB), desimlocker ou non devient vraiment secondaire, non ?

      • [^] # Re: Désimlockage

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        On a un Android qui boucle sur le splash screen pas d'autres infos sur le problème. Un LG GT540 de 2 ans, plus de drivers ni rien sur le site du constructeur (trop vieux ? Déjà !)

        • [^] # Re: Désimlockage

          Posté par . Évalué à  2 .

          Je suppose que le hard-reset n'a rien donné… http://www.hard-reset.com/lg-optimus-gt540-hard-reset.html
          Donc en gros pour essayer de récupérer un truc qui marche, il faut effacer et reécrire la partition système.
          Pour celà plusieurs solutions : il existe un mode de boot alternatif, fastboot, en redémarrant et en appuyant sur Camera+Power. En branchant un cable USB on peut reécrire sur les partitions, avec le bon outil coté PC. On peut utiliser fastboot ou KDZ_FW_UPD, tout dépend de l'image à flasher. Fastboot c'est pour les fichiers .img - souvent des versions d'android alternatives. KDZ_FW_UPD pour les fichier .kdz, ce sont les versions d'origines fournies par LG : http://www.modaco.com/topic/311477-lg-gt540-rom-updates-from-lg/
          fastboot est dispo sous Linux, pas KDZ_FW_UPD.

          Au passage tu peux aussi installer ClockworkMod Recovery, ce qui permet par la suite des reformatage/reinstalle/upgrade plus simple.
          Cf Sur http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=1224747

        • [^] # Re: Désimlockage

          Posté par . Évalué à  0 .

          Si l'installation ou la réinstallation de ROM n'y change rien, c'est peut être un souci matériel.

          J'ai eu le même problème de bouclage sur un HTC Desire il y a quelques semaines, et la carte mère du téléphone m'a l'air d'être grillée à cause d'un problème de surchauffe.

  • # Si je peux me permettre...mon grain de sel

    Posté par . Évalué à  -4 .

    Pas UMS, mais USM (Universal Storage Media). Mais comme pour tout ce touche au langage, il doit y avoir matière à discution ;)

    Merci pour cette publication

  • # un pc normal

    Posté par . Évalué à  6 .

    et le changement de rom c'est maintenant…

  • # Radio

    Posté par . Évalué à  2 .

    Lorsque je parcours la jungle qu'est le forum xda, je tombe souvent sur pleins de termes abscons qui m'interpellent, et je ne sais pas à quoi ils correspondent concrètement :

    • ROM : c'est la distribution mais à quoi cela correspond exactement ? Parfois il semble que certains "flashent" une ROM puis doivent "flasher" un Kernel… Concrètement, qu'y a-t-il dans une ROM (kernel linux, userspace, etc…) ?
    • Kernel : certains fichiers à flasher pour soit disant améliorer les performances et le support matériel s'appelle des Kernel, à quoi ça correspond exactement ? Uniquement le Kernel ? Comment savoir si on peut changer un Kernel d'une ROM, dans quel ordre faut il le faire ?
    • HBOOT : cela semble être le bootloader (équivalent de GRUB ou LILO ?), que l'on peut changer et certains seraient "rootés" ou pas (un terme S-ON et S-OFF sur mon HTC semble lié au root mais pas suffisant apparement) Que contient le HBOOT exactement ?
    • Recovery : cela semble être un logiciel accessible pendant la phase de boot (contenu dans le HBOOT ?) qui permet de faire et installer des sauvegardes du systèmes ? J'ai bon ? Ou est-ce simplement un synonyme de HBOOT ?
    • RUU : cela semble être les ROM officielles distribuées par le constructeur ? Est-ce que ça contient plus qu'une ROM normale ? Peut-on le "flasher" de la même façon ?
    • Radio : là c'est le terme le plus obscur pour moi, certains parlent d'une Radio spécifique pour faire tourner telle ou telle version d'Android (il faudrait changer de Radio pour passer de GB à ICS sur mon téléphone par exemple), d'autres parlent de changer de Radio pour améliorer la réception Wifi ou 3G, etc… Concrètement, qu'est-ce qu'il y a dans une Radio ?
    • [^] # Re: Radio

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Radio : là c'est le terme le plus obscur pour moi, certains parlent d'une Radio spécifique pour faire tourner telle ou telle version d'Android (il faudrait changer de Radio pour passer de GB à ICS sur mon téléphone par exemple), d'autres parlent de changer de Radio pour améliorer la réception Wifi ou 3G, etc… Concrètement, qu'est-ce qu'il y a dans une Radio ?

      Le système GSM des téléphones Android (et de la plupart des smarpthones) a son propre firmware (ou système d'exploitation), il faut donc qu'il soit adapté au matériel.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.