Quatre événements à Toulouse les 24 et 25 novembre

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Davy Defaud, baud123, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags : aucun
9
10
oct.
2012
Communauté

Le samedi 24 et dimanche 25 novembre, les associations Toulibre et Ubuntu-fr organisent à Toulouse la seconde édition du Capitole du Libre à l’ENSEEIHT. Cette année, en complément des conférences et ateliers traditionnellement organisés, trois événements additionnels se joignent au Capitole du Libre :

  • Ubuntu Party, pour découvrir et installer la distribution Ubuntu ;
  • DjangoCon Toulouse, pour les amateurs de ce framework de développement Web ;
  • Akademy-fr, pour les développeurs de l’environnement KDE.

Il y a donc quatre événements en un, au même endroit : un week‐end toulousain placé sous le signe du Libre et à ne rater sous aucun prétexte ! Le programme complet de l’événement vient d’être publié. L’entrée est libre et gratuite. Certains ateliers nécessitent une inscription, gratuite.

logo Capitole du Libre

Programme

Samedi 24 novembre

Dimanche 25 novembre

  • # Troll aKademy

    Posté par . Évalué à  0 .

    Ce logo, c'est un peu une perche, non ?
    tRollaKademy

  • # Boudu con... c'est copieux !

    Posté par . Évalué à  2 .

    et la question traditionnelle :
    vous allez filmer les conférences et mettre les enregistrements à disposition ? (ça va faire beaucoup, hein ?)
    Il y a quelques choix difficiles à faire à certaines heures…
    En tout cas, merci pour ce programme alléchant.

    • [^] # Re: Boudu con... c'est copieux !

      Posté par . Évalué à  5 . Dernière modification : le 10/10/12 à 20:12

      La réponse traditionnelle, d'un visiteur/écouteur : certaines conférences sont filmées (toutes ? je ne sais pas). Puis mises à disposition (voir ici pour celles de l'an dernier). Et tant que nous sommes dans les traditions, le traditionnel «Merci !»

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.