Rétrospective LinuxFR 2008 du logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
17
13
jan.
2009
LinuxFr.org
2008 a encore vu les lignes sacrément bouger pour le monde du logiciel libre ou bien de l'Open Source. Nous vous proposons ici, comme chaque début d'année, une petite rétrospective de l'année passée. Les commentaires sont à votre disposition si vous souhaitez ajouter des précisions ou combler un oubli. Nous ne nous hasarderons pas aux pronostics pour 2009, mais libre à vous de le faire.

Côté « business », des entreprises toujours plus grandes continuent d'investir dans le libre, démontrant sa viabilité sur le long terme. Sun a acheté MySQL A.B., éditrice du SGBD libre éponyme ainsi que Innotek, éditrice de VirtualBox et Nokia s'est emparé de Trolltech, éditeur de la célèbre bibliothèque Qt, sur laquelle repose KDE. Et Mozilla a créé la société Mozilla Messaging qui se concentrera sur Thunderbird afin de le libérer de l'ombre trop imposante de Firefox.
La direction de grandes entreprises liées au libre a aussi évolué. Jim Whitehurst, John Lilly et Hervé Yahi ont été nommés à la tête de respectivement RedHat, Mozilla Corp et Mandriva. Au passage, cette dernière a d'ailleurs perdu un des principaux liens avec sa communauté, Adam Williamson. La communauté Mandriva s'est structurée autour de l'association francophone des utilisateurs de Mandriva Linux (mandrivafr) et est toujours mobilisée pour trouver une solution.

Indépendamment des affaires (et c'est ce qui fait sa force), les logiciels libres ont continué à évoluer, en suivant pour la plupart la devise « release early, release often ». On a ainsi pu voir débarquer en 2008 de nombreuses versions majeures de logiciels incontournables : PostgreSQL 8.3, Schrödinger 1.0 (codec Dirac), GNOME 2.22 et 2.24, KDE 4.0 et 4.1, GCC 4.3.0, Mercurial 1.0 et 1.1, OpenOffice.org 2.4 et 3.0 (passé sous LGPLv3), Wine 1.0, Firefox 3, Samba 3.2.0 (GPLv3), X.org 7.4, GIMP 2.6, Python 2.6 et 3.0, Theora 1.0, MySQL 5.1, etc.
Le noyau Linux a vu lui aussi un certain nombre d'incréments, en passant du 2.6.24 au 2.6.28 et apportant un grand nombre d'améliorations. Nous ne saurions trop vous suggérer de vous reporter aux dépêches de patrick_g (2.6.24, 2.6.25, 2.6.26, 2.6.27, 2.6.28).

Afin d'amener le tout à l'utilisateur final, l'important travail d'intégration des distributions GNU/Linux et des BSD est indispensable. Ces dernières sont plutôt bien rodées désormais et ont sorti une à deux versions dans l'année, chacune selon un rythme qui leur est propre :
  • FreeBSD : 7.0 ;
  • OpenBSD : 4.3 et 4.4 ;
  • Mandriva Linux : Spring 2008.1 et 2009.0 ;
  • Ubuntu : 8.04 LTS Hardy Heron et 8.10 Intrepid Ibex ;
  • Slackware : 12.1 et 12.2 ;
  • Fedora : 9 et 10 ;
  • OpenSUSE : 11.0 et 11.1 ;
  • Gentoo Linux : 2008.0 ;
  • OpenSolaris 2008.05 et 2008.11.
Sans oublier que la Linux Foundation a publié Linux Standard Base 3.2, continuant un certain travail d'harmonisation entre les distributions.

Du côté des faits marquants, on retiendra de manière partiale et non exhaustive :
  • En tout premier lieu, l'explosion des événements liés au libre, qui rencontrent de plus en plus de succès, dont Solutions Linux, les RMLL, Paris Capitale du Libre, le premier Forum Mondial du Libre, et toutes les manifestations locales que vous organisez. L'augmentation du contenu de l'Agenda du Libre (AdL) est là pour en témoigner ;
  • La grande bataille au sein de l'ISO pour la (non) approbation du format OOXML issu de Microsoft ;
  • La téléphonie mobile qui se libère progressivement : OpenMoko vend le Neo Freerunner, LiMo et LiPS fusionnent et Google libère Android qui est accessible au grand public via le HTC Dream G1, qui semble le premier d'une longue série au vu de la liste des entreprises qui ont rejoint l'Open Handset Alliance ;
  • Les ultraportables, petits ordinateurs sous GNU/Linux à faible prix, souvent équipés de clefs 3G et subventionnés par des opérateurs. Ils ont forcé Microsoft à réagir en prolongeant la durée de vie de Windows XP et surtout en mettant plus cruellement en valeur les défauts de Windows Vista ;
  • Les premiers projets labellisés par le groupe thématique Logiciel Libre (présidé par Roberto Di Cosmo) du pôle de compétitivité System@TIC ont été financés par le Fond Unique Interministériel ;
  • Nokia rachète Symbian et promet d'unifier les interfaces et de libérer le tout (Symbian OS, S60, UIQ et MOAP(S)), de nombreux acteurs rejoignent l'initiative ;
  • Wikipedia lance un appel aux dons à hauteur de six millions de dollars, les contributeurs (vous sans doute) atteignent les objectifs, ceci devrait permettre de faire fonctionner les infrastructures de l'encyclopédie libre sur l'exercice 2008-2009 ;
  • L'opération « Give One, Get One », qui consiste à vendre deux OLPC (XO) dont un est envoyé à un enfant d'un pays en voie de développement, est relancée, cette fois-ci pas seulement aux États-Unis d'Amérique, mais étendu à l'Europe avec Amazon à la logistique ;
  • L'April qui prend de l'importance en tant qu'« advocacy », augmente son indépendance et s'arrange de plus en plus pour être au cœur du débat et de la promotion du libre, notamment auprès des politiques par exemple, avec l'initiative Candidats.fr, le paquet Telecom, Hadopi, etc.
2009 s'annonce encore un bon cru pour le libre, mais rien n'est gagné, c'est une bataille de tous les jours. Utilisez, contribuez, participez ! NdA : Un grand merci à Nÿco et toute l'équipe de modération de LinuxFr pour cette rétrospective collaborative. Nous remercions aussi tous les contributeurs qui permettent à LinuxFr de vous proposer quotidiennement l'actualité du Libre.
  • # étonnant

    Posté par . Évalué à 6.

    étonnant qu'on oublie opensolaris et ses différentes distributions à côté des bsd et linux.
    • [^] # Re: étonnant

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ai hésité, et me suis dit que ça n'avait peut-être pas (encore) complètement sa place... Des avis similaires ?
      • [^] # Re: étonnant

        Posté par . Évalué à 5.

        Ça n'a rien de choquant.

        Mais je pense aussi qu'il aurait été bon d'en parler: le titre de l'article est "Rétrospective LinuxFR 2008 du logiciel libre" et pas "Rétrospective LinuxFR 2008 du petit monde GNU/Linux".

        Après, on peut considérer que si les utilisateurs et développeurs de ces OS ont quelque chose à dire, ils n'ont qu'à poster des dépêches.
      • [^] # Re: étonnant

        Posté par . Évalué à 7.

        même si ça reste une niche, ça a quand même à mon sens "explosé" en 2008.

        On commence à voir des opensolaris sur des bureaux, des marques comme Toshiba annoncent des portables préinstallés, des sociétés font du business avec du opensolaris (nexenta, joyent)...
    • [^] # Re: étonnant

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Plus étonnant et bien trollesque comme il faut, on notera aussi que toutes les grandes distributions GNU/Linux ont sortit une nouvelle version en 2008, sauf Debian :D
      • [^] # Re: étonnant

        Posté par . Évalué à -9.

        Donc toutes.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: étonnant

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        on notera aussi que toutes les grandes distributions GNU/Linux ont sortit une nouvelle version en 2008, sauf Debian :D

        Ca dépend de ce qu'on entend par "nouvelle version" : Debian a sorti en 2008 les versions 4.0r3, 4.0r4, 4.0r5, 4.0r6.
        J'ai l'impression que ça vaut autant que des versions 8.04 ou 8.10, juste une question de nommage...

        Comment ça trollesque? :)
    • [^] # Re: étonnant

      Posté par . Évalué à 4.

      J'ai un ami qui utilise pour sa société quelques serveurs sous OpenSolaris, à cause de son système de fichiers ZFS qu'il juge très intéressant pour certaines possibilités (snapshots, compression transparente, fsck très rapide, et j'en oublie), et en particulier pour des sauvegardes de gros volumes.
      • [^] # Re: étonnant

        Posté par . Évalué à -1.

        Ne faudrait-il pas plutôt dire "grâce à" plutôt qu'"à cause de" vu que ta remarque se veut positive quant à l'impact de ZFS sur l'intérêt d'OpenSolaris ?
        • [^] # Re: étonnant

          Posté par . Évalué à 0.

          On risque de démarrer un hors sujet, je ne développe pas plus : étant donné la façon dont j'ai écrit ma phrase, un "grâce à" ne convient pas.
          • [^] # Re: étonnant

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Tout à fait. Pour aller dans le sens de la première remarque, « en raison » aurait mieux convenu ici je pense.
            • [^] # Re: étonnant

              Posté par . Évalué à -1.

              Moi j'aurai juste enlevé la virgule ...
  • # Côté « business » : un autre

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Sun qui acquiert InnoTek en févier 2008 et donc VirtualBox.
  • # Poisson?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'APRIL...augmente son indépendance

    En quoi l'APRIL était plus dépendante avant et de qui, de quoi?

    La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

  • # wikia search

    Posté par . Évalué à 3.

    2008 a vu aussi l'arrivée d'un moteur de recherche libre et participatif… qui concurrencera bientôt google…
    En plus en un an wikia search a fait vraiment fait des progrès, tant sur la pertinence des résultats que sur l'interface utilisateur.
    • [^] # Re: wikia search

      Posté par . Évalué à 3.

      Ah ? C'est la prmeière fois que j'en entends parler de ce moteur de recherches.
      C'est dommage que ce ne soit pas plus exposer par un journal ou une dépêche.
      • [^] # Re: wikia search

        Posté par . Évalué à 1.

        wikia search est le moteur de recherche collaboratif lancé il y a un an par le papa de wikipedia.

        Les débuts ont été difficile et il a été assez mal accueilli par les internautes – aspect collaboratif peu mis en valeur, résultats décevant par rapport à google… – mais en un an il y a eu pas mal d'améliorations et maintenant il est (pour moi) du niveau de google, voire meilleur en terme d'interface. et entièrement libre.

        Après un rapide coup d'œil sur wikipedia il semble que wikia search ne soit encore qu'au stade alpha, mais bon il est tout à fait utilisable dans la vie de tous les jours.
        • [^] # Re: wikia search

          Posté par . Évalué à 3.

          À noter que wikia search propose un greffon pour Firefox, lui permettant ainsi d'être ajouté à la liste des moteurs de recherches de ce dernier.
    • [^] # Re: wikia search

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      je ne l'avais jamais utilisé avant (sauf peut-être au moment de la sortie)

      au niveau de l'interface, au premier abord .. ben pas grand chose de spécial
      puis on scroll ... et là c'est sympa : ça charge la suite des résultats quand on approche du bas de la page plutôt que de passer à la page suivante.
      A l'usage c'est vraiment sympa.
      Par contre, revers de la médaille, ça donne une liste assez vite brouillon, trop de résultats à l'écran justement...

      Pour la pertinence je sais pas si ça peut concurrencer google, les tests que j'ai fais était trop limités.

      Par contre, google a de beaux jours devant lui pour des raisons très basiques : la page de google se charge _beaucoup_ plus vite.
      Du moment que ça se ressent (même si dans l'absolu c'est faible) alors google sera plus attrayant.

      Et un deuxième point du même genre : l'url !!
      http://search.wikia.com : voilà une raison pour beaucoup de personnes de ne pas utiliser wikia... c'est très con je sais, mais entre google.(fr|com|...) et search.wikia.com y'a une énorme différence. Et déjà que les gens ne font que taper dans leur barre d'adresse sans vraiment savoir (ou dans la barre de recherche google de firefox)...

      > qui concurrencera bientôt google
      mouais... faut voir que google c'est pas uniquement la recherche par contre ;-)
      • [^] # Re: wikia search

        Posté par . Évalué à 3.

        pour le côté minimal je suis d'accord que google reste un must… d'autant que wikia search utilise abondamment le javascript.

        Mais je trouve aussi que wikia search a su aussi se démarquer dans l'interface avec le scroll infini, la notation des résultats, toutes les petites retouches que l'utilisateur peut faire (cf une recherche « google » dans wikia search)… Ils n'ont pas fait un bête copier – coller de l'interface google.

        C'est assez curieux de voir comment google à la côte auprès des libristes malgré son opacité extrême, son contrôle sur les données personnelles et sa situation de monopole.
        • [^] # Re: wikia search

          Posté par . Évalué à 1.

          > (cf une recherche « google » dans wikia search)

          Zut, me suis fait eu! j'ai essayé, ca a montré quelque résultat, freezé mon Iceweasel puis j'ai eu droit à un joli message "un script blabla, blabla.... continuer ou stopper?"

          Du coup, j'ai eu l'impression de vivre dans un épisode de The IT crowd http://www.youtube.com/watch?v=WKzwu8qtOas (flash inside)
        • [^] # Re: wikia search

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          > C'est assez curieux de voir comment google à la côte auprès des libristes malgré son opacité extrême

          En fait, google marche bien surtout parce que jusqu'à présent c'est le meilleur (que ce soit en terme de résultats, même si ponctuellement on peut toujours trouver mieux, mais aussi d'interface et de rapidité)
          C'est plutôt un choix pragmatique et non de licence ou autre.

          En outre, en sortant des versions comme google.com/linux forcément les gens aiment.

          A noter aussi que google est sorti au bon moment. Ou plutôt je l'ai connu au moment où on galerait pour trouver des résultats intéressant, où la plupart des moteurs de recherche étaient des annuaires, etc.

          C'est pour des raisons très pragmatiques que google fonctionne bien.

          Mais il est vrai aussi que google a une très bonne image (sur certains points), en utilisant beaucoup de softs / techno open source, en en libérant certains, gsoc, etc.

          Mais oui, l'interface de wikia est intéressant, mais parfois trop lourde, noter les résultats par exemple au moment où je cherche quelque chose d'important je m'en fou, je veux mon résultat, pas le noter... (enfin c'est juste un exemple)
        • [^] # Re: wikia search

          Posté par . Évalué à 4.

          > C'est assez curieux de voir comment google à la côte auprès des libristes

          Pourquoi les libriste? On peut être libriste et apprécier la pertinence et la rapidité des résultat de recherche google... Quant on bosse on a pas envie de se farcir 10 pages de rien avant d'avoir la réponse à la question.


          Attention, ceci n'est pas une critique de wikia ou un autre moteur, je pense vraiment qu'avoir plusieurs alternatives est une bonne chose, simplement que google donnait des résultat pertinent alors que la concurrence à une époque ou les autres étaient vraiment à la ramasse...
          Depuis on a Exalead, wikia, et d'autre arriveront surement :D

          Et puis en tant que codeur, qui n'a jamais entendu parler des summer of code, ou utilisé leur code search?

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Prix de vente

    Posté par . Évalué à 5.

    A noter également le prix des acquisitions, MySQL a été acheté un milliard de dollars alors que le revenu était de $60-$70 millions "seulement". Il me semble que ça prouve que le "business model" des logiciels libres privilégiant la vente de service plutôt que de licences est bien accepté.
    On voit le même genre de chose avec Citrix, BEA, JBoss, ...
    C'est plutôt encourageant, les décideurs ont donc confiance dans l'avenir des logiciels libres.

    Qu'en pensez-vous?
    pl.
    • [^] # Re: Prix de vente

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est plutôt encourageant, les décideurs ont donc confiance dans l'avenir des logiciels libres.

      Faut pas délirer non plus. On voit en ce moment même les dégâts sur l'économie réelle des valorisations complètement artificielles décidées par les dissaïdeurz à la mords-moi-le-noeud.

      Tu irais mettre un kopeck sur la valeur boursière d'une société qui réalise 60 millions de dollars de ventes et qui serait valorisée à quinze fois (15 !!!) cette hauteur ?

      Si oui, t'es un vrai dissaïdeur et ça relativise ton propos :-))
      • [^] # Re: Prix de vente

        Posté par . Évalué à 3.

        1 Md$ pour acheter une boite qui ferait 60 M$ de bénéfices, c'est vraiment honnête, ça fait 6 % de rendement.

        En revanche acheter 1 Md$ une boite qui fait 60M$ de chiffre d' affaires, c'est autre chose...
        Même en imaginant que MySQL AB faisait une énorme marge de 30%, ça fait au final pour Sun Microsystem un faible rendement de 2% ....

        Surtout que l'acquisition n'a pas été payée en monnaie de singe (actions), mais en cash ( 800 M$)

        http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-sun-rachet(...)
  • # 2008 une bonne année pour le Java libre...

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Puisque c'est aussi l'année de l'inclusion d'OpenJDK dans Fedora, Ubuntu et Debian.
    cf. http://en.wikipedia.org/wiki/OpenJDK

    Bon, on est est pas encore au point où OpenJDK == Sun Java JDK mais on s'en rapproche
    cf. http://weblogs.java.net/blog/robogeek/archive/2009/01/it_wil(...)
  • # Un oubli ???

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il me semble que c'est cette année que microsoft a ouvert son "laboratoire open source".

    Je ne veux pas dire que microsoft fait de l'open source. Je ne pense pas être naïf à ce point.
    Mais le fait qu'ils aient créé ce "labo" et qu'ils communiquent sur ces actions montre la force du mouvement Open source.
    Et son adoption par de nombreux décideurs.
    Donc pour moi, c'est important de le rappeler en tant que gain de crédibilité pour l'Open source.
    • [^] # Re: Un oubli ???

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Peut-être. Et les licences de MS, dont deux opensource, c'était cette année ?
    • [^] # Re: Un oubli ???

      Posté par . Évalué à 1.

      >Je ne veux pas dire que microsoft fait de l'open source. Je ne pense pas être naïf à ce point.

      Si si, il fait aussi de l'OpenSource-propriétaire. Comme Apple sauf qu'il a un train de retard. Ça fait quelques années que le projet shared sources initiative est mis en place.

      Ne pas confondre Ouvert et Libre ;)

      Le Libre est nécessairement Open Source, mais la réciproque est fausse. D'ailleurs lorsque l'expression open Source est employée, c'est souvent du propriétaire qui est derrière. Sinon, on emploie le terme "LIBRE".
      • [^] # Re: Un oubli ???

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Et comment qualifierais-tu un programme sous GPL (donc libre) dont on te file les source sur le CD d'installation mais qui ne sont pas disponible sur Internet? On ne peut pas vraiment dire qu'il soit ouvert à tout le monde.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Un oubli ???

          Posté par . Évalué à 3.

          Mais libre ça ne veut pas dire disponible pour tout le monde, c'est un logiciel dont les utilisateurs peuvent avoir accès aux sources, faire des modifications et les diffuser...
          • [^] # Re: Un oubli ???

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je le sais bien, c'est pour ça que j'ai bien précisé que mon exemple concerne un programme libre mais pas vraiment ouvert. Puisque l'auteur dit qu'un programme libre est forcément ouvert, je n'en suis pas persuadé.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Un oubli ???

          Posté par . Évalué à 2.

          La réponse est dans la GPL
          .
          Si suite à une demande, on ne te donne pas accès au code source, il y a violation de la GPL.
          La FSF fait des procès pour ça.
          • [^] # Re: Un oubli ???

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ce que je voulais (je me suis mal exprimé), c'est qu'un programme peut être GPL et pas ouvert (à mon sens) car les sources sont seulement disponible à un petit nombre.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Un oubli ???

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Alors il semblerait que ce ne soit pas un logiciel GPL. Car soit il suffit aux utilisateurs de demander pour recevoir le code (comme noté ci dessus), dans ce cas il terminera vite sur le net. Soit on te refuse le code, dans ce cas c'est une violation de la GPL et le soft n'est plus libre.

              Le cas imaginé est un peu tordu je trouve, on pourrait imaginer dans ton exemple que le logiciel est libre et qu'on se rente compte plus tard que c'est une farce. Mais bon, si quelqu'un a des exemples de ce type d'événement...
              • [^] # Re: Un oubli ???

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Il me semble que Emacs n'était disponible que sur disquette au début. On pourrait imaginer le même style de fonctionnement surtout pour un logiciel libre mais payant.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Un oubli ???

              Posté par . Évalué à -2.

              Les sources doivent être disponnibles sur simple demande. Dans le cas contraire: http://gpl-violations.org/

              Pas de libre accès aux codes sources => pas de liberté d'étudier le fonctionnement d'un programme et de l'adapter à ses besoins = logiciel pas libre.

              Par contre, "on" (pas nous) va employer le terme « open source » pour des projets où les sources sont ouvertes à un petit nombre. C'est le cas de MS shared sources initiative.
              • [^] # Re: Un oubli ???

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Non mais ça il le sait... ce qu'il dit, c'est que les sources peuvent n'etre données qu'à ceux qui ont dostribue le binaire. La personne qui a les binaire et les sources n'est pas obliger de refiler quoique ce soit et en ce sens, ça reste relativement fermé.

                Pas la peine de répeter que de ne pas filer les sources si on donne le binaire est une violation de la GPL... l'auteur du commentaire l'a bien compris, mais ce n'est pas ce qu'il veut dire.
                • [^] # Re: Un oubli ???

                  Posté par . Évalué à -4.

                  Non, cet exemple est faux! Combien de fois faudra-t-il répéter que les sources doivent être disponibles sur simple demande. Client, utilisateur ou simple curieux...

                  Il serait absurde de dire « ce logiciel est sous GPL pour ceux qui paient » et « propriétaire pour les autres ». La double licence n'est pas possible dans ce cas.

                  Par contre, il est tout à fait possible de vendre des binaires... C'est par exemple le cas de Kexi sous Windows.

                  Je suis effrayé de voir à quel point la signification des licences est prise à la légère.
                  • [^] # Re: Un oubli ???

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Euh, non, tu ne dois les sources qu'a ceux à qui tu donnes le binaire...

                    Je suis effrayé de voir à quel point la signification des licences est prise à la légère.

                    Moi aussi
                  • [^] # Re: Un oubli ???

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Non, c'est faux et archi faux. Relis la GPL; le code source doit accompagner la redistribution du logiciel. Si tu n'as pas eu le logiciel, tu n'es pas en droit de demander le code source. Pour avoir accès au source, tu dois avoir le logiciel.

                    Exemple 1: Je récupère un soft GPL et je modifie les sources pour l'adapter à mes besoins, par exemple dans une grande entreprise. Je déploie le machin sur 10000 postes de travail, et je fais du business avec. Personne n'est en droit de me demander les sources.

                    Exemple 2: Je suis dans une entreprise qui vend du logiciel libre. Je vends des binaires, que j'accompagne du texte de la GPL et d'un accès aux sources à mes clients. Par contre, j'explique bien à mes clients qu'ils ne devraient pas prendre le risque de diffuser le soft, puisque dans ce cas, des concurrents pourraient y avoir accès gratuitement alors qu'eux ont payé. je pense que l'argument se tient, et qu'une entreprise n'a pas intérêt à diffuser le soft en temps réel, donc le business model peut se tenir. Personne d'extérieur ne peut me demander les sources.

                    Le problème est bien qu'il n'est pas toujours possible d'avoir accès au logiciel, à partir du moment où il n'est de l'intérêt de personne de le diffuser. Il est légal de le diffuser, mais s'il n'est pas diffusé, alors tu peux toujours rêver pour avoir les sources en tant que particulier. Bref, la GPL ne s'applique que si tu possèdes une copie du soft. Si tu n'as pas de copie, et bien tu peux t'asseoir sur tes "droits".
                    • [^] # Re: Un oubli ???

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Petit défi.

                      Nous sommes dans la situation énoncée plus haut càd, logiciel commercial et sous GPL. Je ne suis pas votre client, mais je vous demande les sources.

                      À partir de l'article 3 de la GPL, comment allez-vous vous arranger pour me refuser ce droit?

                      (notez bien que le logiciel est commercial, nous ne sommes pas comme dans le cas de Free, avec des logiciels installés sur une box Louée)
                      • [^] # Re: Un oubli ???

                        Posté par . Évalué à 4.

                        La licence, c'est un contrat entre un fournisseur et un client. Si tu n'es ni le client ni le fournisseur, tu vas avoir du mal à faire appliquer un quelconque des articles de la licence.

                        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                        • [^] # Re: Un oubli ???

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Non, tu n'est pas obligé de valider un CLUF avant d'utiliser un logiciel sous GPL. De même, tu as le droit d'utiliser une distribution GNU/Linux Libre (ou un autre logiciel) sans être client d'une entreprise quelconque.
                          • [^] # Re: Un oubli ???

                            Posté par . Évalué à 4.

                            C'est faux. La GPL est un contrat entre A et B qui dit que si B ne l'accepte pas, B a quand même des droits. Mais en aucun cas C n'a des droits donnés par le contrat. C'est un non sens.
                            Donc non, si tu n'es pas visé par la licence (GPL ou autre), tu n'as aucun droit conféré par celle ci. Donc si tu ne reçois* pas le logiciel, tu n'as aucun droit sur les sources.

                            * recevoir, gratuitement ou non

                            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                            • [^] # Re: Un oubli ???

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Si tu ne parles plus de relation client/fournisseur, je suis d'accord avec toi.

                              « Le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s'obligent, envers une ou plusieurs autres à donner, à faire ou ne pas faire quelque chose »
                              — Article 1101 du code civil

                              Par la GPL, on s'engage à distribuer les sources (voir art3). Or comme tu le dis très bien, on est pas obligé d'accepter la GPL pour avoir des droits.
                              • [^] # Re: Un oubli ???

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Tu n'es pas obligé d'accepter la GPL pour utiliser le programme mais cela ne veut pas dire que n'importe qui a accès aux source. Ça m'étonnerais qu'au début d'Emacs, RMS te filais les sources si tu ne payais pas pour le programme. L'article 1 sur lequel se base l'article 3 dit bien qu'on parle des sources du programme que tu as reçu, il faut donc avoir reçu le programme pour pouvoir demander les sources, il n'est pas spécifié que les sources doivent être disponible pour tout le monde.

                                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                                • [^] # Re: Un oubli ???

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  L'industrie du Libre a bien fait son boulot de propagande pour défendre ses intérêts.

                                  Regardes du coté de free, ne penses tu pas que les plaignants seraient déboutés avant même de faire un premier procès si cette interprétation était correcte? Regardes pourquoi ils perdent. Si seulement il suffisait de s'abonner chez Free pour avoir les sources...

                                  J'arrête là, avec les "Ça m'étonnerais qu'au début..." ça vire au troll.
                                  • [^] # Re: Un oubli ???

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Ils perdent parce que les tribunaux considèrent que le programme n'est pas distribué quand il tourne sur une machine dont l'auteur du programme est propriétaire. La question porte sur la définition de "distribution"; Free prétend que le programme n'est pas distribué puisque la FreeBox leur appartient, et qu'elle est juste prêtée au client qui n'est pas censé s'intéresser à son fonctionnement. Même si Free joue probablement au plus malin, ils n'ont pas forcément tort, dans la mesure où le programme n'est pas donné, ou vendu, ou même fourni au client --typiquement, c'est le propriétaire de la licence qui signe le CLUF de microsoft, pas l'utilisateur du programme. S'ils te prêtaient des machines sous Windows ils ne te demanderaient pas d'accepter la licence; pareil pour la GPL. Bref, rien à voir avec ce que tu dis.
                      • [^] # Re: Un oubli ???

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Etant un peu une quiche en anglais, je me suis basé sur la version française de la GPLv2[1] qui dit donc ceci :
                        Article 3.
                        Vous pouvez copier et distribuer le Programme (ou tout travail dérivé selon les conditions énoncées dans l'article 1) sous forme de code objet ou exécutable, selon les termes des articles 0 et 1, à condition de respecter l'une des clauses suivantes :

                        * a) Fournir le code source complet du Programme, sous une forme lisible par un ordinateur et selon les termes des articles 0 et 1, sur un support habituellement utilisé pour l'échange de données ; ou,
                        * b) Faire une offre écrite, valable pendant au moins trois ans, prévoyant de donner à tout tiers qui en fera la demande une copie, sous forme lisible par un ordinateur, du code source correspondant, pour un tarif n'excédant pas le coût de la copie, selon les termes des articles 0 et 1, sur un support couramment utilisé pour l'échange de données informatiques ; ou,
                        * c) Informer le destinataire de l'endroit où le code source peut être obtenu (cette solution n'est recevable que dans le cas d'une distribution non commerciale, et uniquement si Vous avez reçu le Programme sous forme de code objet ou exécutable avec l'offre prévue à l'alinéa b ci-dessus).


                        L'article 3 (qui parle déjà d'un destinataire, mais sans préciser qui est vraiment concerné par ce terme) nous renvoie donc vers les articles 0 et 1 pour plus de détails. Ce dernier nous informe ainsi :
                        Article 1.
                        Vous pouvez copier et distribuer des copies conformes du code source du Programme, tel que Vous l'avez reçu, sur n'importe quel support, à condition de placer sur chaque copie un copyright approprié et une restriction de garantie, de ne pas modifier ou omettre toutes les stipulations se référant à la présente Licence et à la limitation de garantie, et de fournir avec toute copie du Programme un exemplaire de la Licence.

                        Donc l'article 1 nous dit que ceux qui l'ont reçu se voient recevoir automatiquement les droits de la GPL, et peuvent donc eux aussi devenir distributeurs.

                        Donc, pour reprendre ton exemple : si tu n'as jamais acheté (puisque le programme est payant) le logiciel, tu n'as aucun droit dessus ! Point.



                        1 http://www.linux-france.org/article/these/gpl.html
                        • [^] # Re: Un oubli ???

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est là que je voulais en venir. L'article 1 ne parle que du droit de "copier et distribuer des copies conformes du code source du Programme" et de l'obligation de "placer sur chaque copie un copyright approprié. Enfin, "de ne pas modifier ou omettre toutes les stipulations se référant à la présente Licence". Reste l'obligation de fournir les sources sur simple demande. Côté source c'est donc le statuquo.

                          Là, je fais abstraction du cas où aucun tiers ne connait l'existence du logiciel. La divergence vient peut-être de ce point.
                      • [^] # Re: Un oubli ???

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Ce n'est pas un défi du tout, c'est une question triviale. L'obligation de fournir les sources s'impose quand on fournit le binaire. Si on ne fournit pas de binaire, on n'a pas à fournir les sources.

                        En l'occurrence, pour te refuser ce droit, je dirais:

                        «Bonjour,

                        En réponse à votre demande, nous vous informons que, conformément à l'article 3 de la GPL, vous êtes en droit de réclamer les sources du logiciel à la personne ou l'entreprise qui vous a fourni ce logiciel. Or, après une vérification poussée dans nos archives, il s'avère que vous n'êtes pas client de notre entreprise, et que nous ne vous avons pas fourni ce logiciel. Par conséquent, nous avons le regret de vous informer que nous ne pourrons pas donner suite à votre demande.

                        Cordialement,

                        Le service commercial.»

                        Alors amuse-toi à réclamer des droits inexistants si tu aimes être fessé cul nul pour ne pas avoir lu ni compris la GPL, mais descends de ton nuage. Tu crois avoir compris la GPL, plusieurs d'entre nous te disent que tu n'as en fait pas compris, et tu continues... STP, fais un effort, cite des sources, des passages de la licence, des avis de juristes, mais à quoi ça rime de t'enliser dans ton propre troll? Chacun peut faire des erreurs, mais il faut les reconnaitre, sinon on passe pour un... enfin voyez quoi.
                        • [^] # Re: Un oubli ???

                          Posté par . Évalué à -2.

                          Je n'avais que ça à faire ce matin et j'avais envie d'éprouver l'efficacité de l'auto modération.

                          J'imaginais que c'était un processus froid et impersonnel où quelques conneries suffisent à plomber quelqu'un... Mais il en faut vraiment beaucoup pour ne plus avoir le droit de poster.
        • [^] # Re: Un oubli ???

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          comment qualifierais-tu un programme sous GPL (donc libre) dont on te file les source sur le CD d'installation mais qui ne sont pas disponible sur Internet?
          Si ça existe ça veut simplement dire que ce logiciel n'interesse personne. Car ceux qui l'ont (avec les sources donc) n'ont jamais copié les sources sur un site web.
          Ce n'est donc pas un mal qu'il ne soit pas sur le web :-)
    • [^] # Re: Un oubli ???

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ils font aussi des logiciels libres :
      WiX (CPL)
      ASP.NET Ajax Control Toolkit (Ms-PL)
      DLR (Ms-PL)
      IronPython (Ms-PL)
      IronRuby (Ms-PL)
  • # Un oubli

    Posté par . Évalué à 8.

    Un oubli (pour moi) qu'on pardonnera sans soucis vu la qualité de la dépêche. Et aussi son volume (pas facile de faire des choix).
    AMD a fournit plein de doc de ses cartes graphiques. On n'avais jamais vu autant de doc pour des cartes graphiques (sauf peut-être pour Intel, mais Intel a fini de fournir les doc en début 2008). C'est la première fois dans l'histoire du logiciel libre qu'on peut envisager avoir des drivers libres pour des cartes graphique haut de gamme.
    Certes, l'annonce par AMD avait été faite en 2007 et non 2008.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.