Rapport PDF de l’Hadopi, ou comment (ne pas) masquer une adresse IP

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags : aucun
34
1
oct.
2011
Sécurité

L’Hadopi (la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) est en charge d’expliquer aux internautes français comment sécuriser leur accès à Internet (à défaut de celui de son prestataire TMG). Elle vient négligemment de diffuser dans son rapport annuel l’adresse IP d’un internaute visé par une de ses « recommandations ».

Une fois le souci révélé (sur Numerama, Twitter, etc.), l’Hadopi a promptement modifié son rapport pour masquer les zones problématiques avec des gros rectangles noirs. Et c’est complètement insuffisant, comme l’a noté PC INPact : l’information litigieuse n’est pas supprimée du document, juste (presque) dissimulée visuellement. Et il est facile d’y avoir accès.

Visiblement, concernant le format PDF (Portable Document Format), créé par Adobe, normalisé ISO 32000-1:2008 (deux ou trois cents pages de spécifications), deux mythes perdurent :

  • un PDF ne serait pas modifiable : c’est faux, il existe plusieurs logiciels libres pour faire cela, dont Open/LibreOffice ;
  • on pourrait censurer un PDF avec des gros carrés noirs ou en écrivant en blanc sur blanc : quatre exemples dans la seconde partie vous démontreront que non.

Quatre exemples de caviardages ratés avec des PDF :

On rappellera aussi que le format PDF permet d’interdire le copier‐coller ou l’impression, ce qui peut être en contradiction avec la législation locale. Voir la discussion autour de Xpdf, logiciel libre permettant la lecture de PDF, et la partie sur les dispositifs de contrôle de l’usage (DRM), dans cet historique de la sécurité dans les PDF (en anglais).

  • # sujet

    Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 01/10/11 à 14:13.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Avocat du diable ?

    Posté par . Évalué à -10.

    Si j'ai bien compris, les seuls informations publiées sont une adresse IP et une date de connexion.
    Est-ce bien grave sachant que seul le FAI peut faire la correspondance avec un internaute et qu'il l'a déjà faite à la demande de l'hadopi.

    Cependant c'est vrai que de la même manière qu'ils ont remplacé le nom par des x ils auraient pu le faire avec l'adresse IP.

    • [^] # Re: Avocat du diable ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Remplacer "adresse IP" par "numéro de téléphone" ou encore "adresse postale".

      une adresse IP est une donnée personelle, point barre.
      Commencer à s'arroger le droit de savoir quel donnée personelle il est important, ou pas, de divulguer suivant ses propres considérations est dangereux.

      Et c'est même injurieux quand il s'agit d'une administration avec des budgets de plusieurs (dizaines) de millions qui demande le "respect des artistes" (mais les citoyens eux n'ont pas le droit le simple respect de la loi) et qui demandent à ces mêmes personnes de savoir "sécuriser leur accès", alors qu'ils sont infoutus de sécuriser l'accès à des données persos.

      • [^] # Re: Avocat du diable ?

        Posté par . Évalué à 8.

        Il y aurait surtout une précision importante: sur le document, l'adresse ip serait attribuée à Orange alors qu'elle correspond à une IP chez Free.

        Une ligne de défense d'HADOPI pourrait être celle de l'exemple (adresse bidon, fai bidon etc...) mais il semble bien que ce soit d'une part un exemple réel, et d'autre part complètement foiré niveau identification (ce qui ferait peur dans le sens où ces identifications donnent lui à des condamnations...).

        Bref si l'auteur de la dépêche ou les intervenants sont en forme pour creuser ça, moi j'ai piscine dans 10 minutes :)

        • [^] # Re: Avocat du diable ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          l'adresse ip serait attribuée à Orange alors qu'elle correspond à une IP chez Free.

          Il est possible qu'a l'époque du flash, cette adresse IP appartenait effectivement à Orange...

        • [^] # Re: Avocat du diable ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Non, ça tient pas debout, c'est pas une IP d'exemple : elle est pas dans le range 192.0.2.0/24 ! C'est dans les RFCs : http://smakd.potaroo.net/ietf/idref/rfc3330/index.html .

          Bon, pour leur défense ça donne pas des adresses IP très jolies quand même. VMware a trouvé l'astuce puisque dans certaines documentation, l'adresse IP d'exemple c'est 100.200.300.400. Ben oui, ils sont pas cons eux, non mais c'est vrai, t'as une armée d'ingénieur qui se sont emmerdés à faire un nouveau protocole IP pour (entre autre) pallier au manque d'adresses disponibles, alors que chez VMWare, ils ont remarqué que personne n'utilisait de nombres supérieurs à 255 dans les IPv4 !

      • [^] # Re: Avocat du diable ?

        Posté par . Évalué à 0.

        une adresse IP est une donnée personelle,

        heu, non, justement, c'est ce que l'hadopi essaye de faire croire, mais une adresse IP ça peut être inventée, modifiée, falsifiée, réattribuée, à part 127.0.0.1 qui celle que j'ai chez moi actuellement...

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Avocat du diable ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          L'Hadopi dit que ce n'est pas une donnée personnelle : « La présidente de la Commission de protection des droits de l'Hadopi, Mireille Imbert-Quaretta, nous confirme que la Haute Autorité estime que l'adresse IP n'est pas une donnée personnelle (...) » (source Numérama)

          • [^] # Re: Avocat du diable ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Une adresse IP + un horodatage est parfois considéré comme une donnée personnelle car cela permet (via à un opérateur éventuellement) d'avoir le nom d'une personne physique/morale détentrice de l'abonnement utilisé pour la connexion. Évidemment cette personne peut être différente de la ou les personnes ayant utilisés la connexion, et l'adresse IP peut parfois être usurpée, utilisée à l'insu du détenteur, etc.

            Wikipédia : « (...) l'adresse IP de connexion d'un internaute n'est pas considérée comme une donnée personnelle selon deux arrêts de la Cour d'Appel de Paris. Cette vision n'est cependant pas celle de la CNIL qui estime pour sa part que l'adresse IP est une donnée à caractère personnel (...) »

        • [^] # Re: Avocat du diable ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Le fait qu'une adresse IP puisse très facilement être usurpée n'en fait pas moins une donnée personnelle. Beaucoup de document sont falsifiables, les exemplaires authentiques n'en restent pas moins privés.

          Je crois qu'il faut introduire une nuance : l'adresse IP est bien une donnée privée, personnelle, mais qui n'est pas fiable !!!!

      • [^] # Re: Avocat du diable ?

        Posté par . Évalué à 1.

        une adresse IP est une donnée personelle, point barre.

        Tiens, c'est bizarre, je me souviens qu'à l'époque des débats, les anti-HADOPIs posaient le fait que l'adresse IP ne pouvait désigner une personne réelle. Donc n'était pas personnelle.

        Ca change suivant le sens du vent.

        • [^] # Re: Avocat du diable ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Une adresse ne représente pas forcément une personne réelle…

          207829⁶+118453⁶=193896⁶+38790⁶+14308⁶+99043⁶+175539⁶

          • [^] # Re: Avocat du diable ?

            Posté par . Évalué à 0.

            Alors il faut savoir. Si cela n'est pas une personne réelle, donc c'est pas une donnée personnelle.

    • [^] # Re: Avocat du diable ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Je pourrais être d'accord si l'erreur venait de ma tante qui a eu un ordinateur à Noël et qui s'est loupée en envoyant la recette de sa fameuse tarte aux coings qu'elle venait de taper avec son traitement de texte préféré.

      Mais là on parle de HADOPI, pour rappel ça signifie : "Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet"

      Quelle légitimité peut avoir un organisme qui maîtrise si peu son sujet et qui niveau "protection des droits sur Internet" est aussi mauvais ? Pour la diffusion ils ont tout bons, ils diffusent et plus qu'il ne faut, mais côté protection on repassera....

      @+

    • [^] # Re: Avocat du diable ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Est-ce bien grave sachant que seul le FAI peut faire la correspondance avec un internaute

      Sauf que dans le cas présent il semble que l'IP soit fixe et donc il est possible assez facilement de trouver des infos personnelles... et sans chercher trop loin cette IP fixe est attribuée dans un département qui correspond au département donné dans le document .. coïncidence ??

      Donc oui c'est grave !!

  • # Évitez de l'ébruiter

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Peut-être faudrait-il tout de même éviter que trop de gens soient au courant de ce qu'est réellement un document informatique en publiant ce genre de nouvelles ? Grâce à l'incompétence de quelques hauts fonctionnaires ici ou là, ce sont des informations parfois précieuses qui peuvent être révélées à qui de droit.

    Évidemment en 2011 de sinistres râleurs pourraient s'offusquer qu'il soit possible d'occuper un emploi^W^W^Wêtre titulaire d'une charge requérant supposément d'extraordinaires qualifications et ignorer ce que même des gamins connaissent sur le monde actuel[*]. Mais les premiers ne sont-ils pas qu'un ramassis de rabats-joie insignifiants ?

    [*] une url prise au hasard sur google parmi les relais d'agence de presse : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/hacker-ouvert/20110808.OBS8273/cyfi-hackeuse-de-genie-de-10-ans.html

    • [^] # Re: Évitez de l'ébruiter

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je (comme beaucoup d'autres) ne crois pas à la sécurité par l'obscurité. Et je suis pour diffuser/partager ce genre d'infos. On notera que dans certains cas (cf l'exemple avec les soldats), ce genre d'erreurs met des gens en danger. Ce n'est pas en mettant les problèmes sous le tapis qu'on les résout.

      Et par ailleurs, le fait que cette IP soit diffusée ou non ne rend pas le principe de l'Hadopi meilleur ou pire...). Il montre juste une incohérence dans le fonctionnement de l'Hadopi. Ce qui devrait choquer, c'est le principe de l'Hadopi, pas une boulette dans un PDF. Comme ce qui devrait choquer, c'est le principe du vote électronique sans garantie et contrôle sur le scrutin, pas la n-ème faille de sécurité sur le sujet. Comme ce qui devrait choquer, c'est de donner toute sa vie privée à un acteur commercial qui la revend, pas la dernière joyeuseté de Facebook.

      Une citation revue récemment qui me semble appropriée : « Chaque fois que nous assistons à un acte que nous estimons être injuste et que nous n’agissons pas, nous nous faisons les partisans de l’injustice. Ceux qui restent de façon répétée passifs face à l’injustice voient bientôt leur caractère se corrompre dans la servilité. La plupart des actes d’injustice dont nous sommes témoins sont liés à la mauvaise gouvernance, car lorsque la gouvernance est bonne, l’injustice sans réponse est rare. Par l’affaiblissement progressif du caractère d’un peuple, l’impact de l’injustice signalée mais restée sans réponse est de très loin supérieur à ce qu’il semble de prime abord. Les États de communication modernes, de par leur échelle, leur homogénéité et leurs excès, fournissent à leur population un déluge sans précédent d’injustices avérées, mais sans réplique apparente. » (Julian Assange)

      • [^] # Re: Évitez de l'ébruiter

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        Sur la citation de Julian Assange : un tel discours n'a rien d'étonnant de la part d'un énergumène semi mystique de cet acabit. C'est typique et apparemment cela ne date pas d'hier. Par exemple, un autre personnage historique, que d'aucuns classeraient dans la même catégorie que J. A., avait l'air porteur d'une opinion tout aussi élevée des petites omissions de vérités, cachotteries, et autres entorses discrètes au droit et à la justice.

        Quoique je puisse supposer que je vous lise mal et que j’interprète la tonalité de votre réponse d'une manière erronée, je me permet de préciser (ocazou) que nombre de mes phrases qui précèdent auraient — dans mon esprit — aisément supporté l'emploi de points d'ironie ; nonobstant que la grande réforme de l'orthographe ait laissé ce diacritique original au rang des fantaisies d'auteur. Quoiqu'il en soit, je vous accorde bien volontiers qu'il est plus que salutaire d'ânonner explicitement des principes comme ceux que vous défendez ci-avant. Au cas où un décideur pressé venait à extraire un morceau de ces discussions …

        • [^] # Re: Évitez de l'ébruiter

          Posté par . Évalué à 9.

          Sur la citation de Julian Assange : un tel discours n'a rien d'étonnant de la part d'un énergumène semi mystique de cet acabit. C'est typique et apparemment cela ne date pas d'hier.

          Tout comme il est typique de taper sur la personne pour ne pas avoir à expliquer en quoi on est en désaccord avec son message.

          Des arguments pour expliquer en quoi il a tort, ça te rendrait sûrement crédible.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Évitez de l'ébruiter

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Bon ben milles excuses alors. Il m'avait d'abord semblé qu'un discours aussi hyperbolique (le mien) avait un caractère outrageusement ironique, certes implicite, mais évident. Puis voyant que le sens de mon propos ne semblait pas forcément transparaître de manière fulgurante pour tout les chalands et autres mollusques bivalves chevronnés, je me suis permis une note explicite ; de crainte de quelque méprise pouvant choquer les âmes sensibles.

            Visiblement, même en le précisant en toute lettre, il y a encore des gens pour qui le côté ironique de mes commentaires précédant ne transparaît pas comme une évidence. Alors M. Zebra3, veuillez agréer mes excuses les plus plates. Je réitère : mon propos se voulait ironique ; une manière de signifier un sens différent, voire contraire, de ce qui pourrait être lu au premier degré.

            Un exemple pour éclairer plus avant le quiproquo apparent. Il ne me semble pas que M. Assange soit un illuminé nocif. Bien au contraire je me sens une forte sympathie, et j'adhère sciemment à ce que je connais de son combat pour la révélation de secrets variés — comme devrait le faire tout républicain qui se respecte, à mon avis. Dois-je reprendre chacun de mes propos pour les rédiger au premier degré ? Ou bien cet exemple est-il suffisamment clair ? Ou suis-je encore dans l'incompréhension la plus total de ce que mes commentaire peuvent avoir de choquant ?

  • # EDF, areva sont dans un bateau...

    Posté par . Évalué à -2.

    On peut globalement conclure que la culture générale de sécurité dans les boites françaises (et sans doute ailleurs) fait que tous pdf en ligne est une fuite d'information potentiel.

    Un exemple (je suppose que vu le temps il y a prescription: dans le domaine des brevet on compte en jours pas en mois):
    Sur cette page publique on trouve ce document.
    Dans un certain nombres de pages de la dite présentation (alarmante d’ailleurs pour qui sait la lire), on trouve des rectangles blanc , car; "couvert par le secret industriel".
    Il va sans dire que ce n'est pas de mon genre de regarder sous un rectangle blanc...
    Mais si c'est ça la politique de sécurité informatique des grands groupes français qui gèrent des centrales nucléaires...
    Heureusement que pour les mécaniciens ils produisent un des meilleurs code de calcul en open source au monde, sinon je perdrais moins de pincettes...

    • [^] # Re: EDF, areva sont dans un bateau...

      Posté par . Évalué à 6.

      domaine des brevet

      Je n'ai fait que survoler mais je n'ai pas vu de brevet.

      alarmante d’ailleurs pour qui sait la lire

      Pourquoi ? Ils parlent juste d'un problème rencontré (le défrettage) qui peut arriver en mécanique. Après, la modélisation leurs permet de comprendre d'où vient le problème et comment le résoudre, améliorer la maintenance …

      Mais si c'est ça la politique de sécurité informatique des grands groupes français qui gèrent des centrales nucléaires...

      Aucun rapport. Tu n'es pas un peu parano parce que ça touche au nucléaire ?

  • # Coût de l'HADOPI

    Posté par . Évalué à -1.

    Dans le rapport : 18 millions d'Euros gaspillés chaque année pour un truc qui ne sert à rien. Que de vies auraient pu être sauvées en Somalie où aucun gouvernement ne s'est bougé pour aider financièrement.

    • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

      Posté par . Évalué à 10.

      "Charité bien ordonnée commence par soi-même"
      En clair, et au risque de choquer, cet argent aurait pu servir pour aider des SDF de nos villes avant de penser à l'autre bout du monde.
      Ça ne te gênerait pas, si tu étais SDF, de savoir que ton pays envoie des millions à l'étranger pour aider des populations qui, certes, en ont besoin, mais te laisse crever dans le caniveau ?
      Moi si ... je suis peut-être égoïste ...

      • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        ton pays envoie des millions à l'étranger pour aider des populations

        mon petit doigt me dit que les populations en question n'ont jamais vu la couleur des millions en question.

    • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

      Posté par . Évalué à 9.

      Que de vies auraient pu être sauvées en Somalie où aucun gouvernement ne s'est bougé pour aider financièrement.

      Je t'invite lire l'article sur l'Opération Restore Hope qui visait à pacifier la situation en Somalie en 1993. Ce ne sont pas 18 millions qui vont changer quoi que ce soit dans ce qui reste du pays.

      En ce qui concerne la situation en France, avec toutes ces commissions inutiles, les budgets pub du gouvernement qui frisent les millions pour chaque campagne de propagande ou les coûts exorbitants de mise en place de sites internets bancales (un dotclear à 200 000 €, france.fr…), HADOPI n'est finalement pas un si gros point dans la gabegie générale. /blasé.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

      Posté par . Évalué à 10.

      Je pense respectueusement que c'est un argument ridicule et nuisible. D'habitude je laisse passer, en me disant que quelques lignes ne changeront pas une opinion de ce genre. M ais là j'ai envie de vider mon sac.

      D'abord, la somme est très faible au regard du budget de l'État. De mémoire, la baisse de la TVA dans la restauration coûte 4 milliards d'euros par an, et la niche Coppé vaut environ 6 milliards, dont la moitié d'effet d'aubaine pour les multinationales. Le paquet fiscal de 2007 (bouclier fiscal, défiscalisation des heures sup', etc) représente environ 15 milliards d'euros. Alors pourquoi crier au scandale pour 18 millions ?

      Ensuite, comparer les vies sauvées par l'humanitaire et des budgets de fonctionnement est injuste. Combien d'associations trouveraient grâce devant un tel principe ? Chaque rond-point coûte 1 à 2 millions : faut-il arrêter d'en construire pour financer la lutte contre le paludisme et son million de morts annuelles en Afrique ? Sur le même principe, un handicapé français coûte des millions à la société alors que cet argent pourrait sauver des vies en finançant des projets humanitaires : si l'on se base sur une pure efficacité financière, l'eugénisme est la solution.

      Enfin, l'argument de l'utilisation de ce pactole pour aider la Somalie ne tient pas la route. Le plus gros problème de ce pays, c'est la guerre civile qui rend très difficile toute intervention humanitaire. Grosso modo, pour chasser la coalition islamiste hétéroclite qui avait pacifié la Somalie, l'Éthiopie voisine a envahi le pays en 2006 (avec l'appui militaire des USA et l'approbation tacite des grandes puissances) et installé un gouvernement fantoche. Depuis, l'armée éthiopienne s'est retirée, mais la partie modéré des islamistes s'est radicalisée, les chefs de guerre ont retrouvé leur influence. Le gouvernement est retranché dans Mogadiscio avec pour principal soutien une armée étrangère fournie par l'union africaine. 300 000 somaliens vivent dans un camp de réfugiés au Kenya. Dans un tel chaos, un budget d'aide à la Somalie n'apporte pas grand chose.

      • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

        Posté par . Évalué à 5.

        Si tes chiffres sont exacts, alors abrogez ( je suis pas français, donc je parle pas au "nous" ) l'Hadopi et construisez 18 beaux rond-points.

        • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

          Posté par . Évalué à 4.

          Tant qu'à faire, autant que cet argent servent à quelque chose : je crois qu'il y a beaucoup d'hôpitaux, d'écoles, de palais de justice, etc. qui aimerait avoir cette somme pour employer quelques personnes.

          Et si c'est vraiment trop peu, trop ridicule pour les administrations, je suis prêt à me sacrifier pour les accepter sur mon compte en banque, en bon citoyen.

      • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

        Posté par . Évalué à 7.

        D'abord, la somme est très faible au regard du budget de l'État. De mémoire, la baisse de la TVA dans la restauration coûte 4 milliards d'euros par an, et la niche Coppé vaut environ 6 milliards, dont la moitié d'effet d'aubaine pour les multinationales. Le paquet fiscal de 2007 (bouclier fiscal, défiscalisation des heures sup', etc) représente environ 15 milliards d'euros. Alors pourquoi crier au scandale pour 18 millions ?

        C'est vrai. Et puisque mes impôts ne sont rien du tout dans le budget de l'État, je suppose que tu ne serais pas contre le fait que je ne les paie plus, non ?

        C'est pas parce c'est faible qu'il faut laisser faire. Si tu fais la somme de tous ces « petits » gaspillages, pas sûr que ça reste négligeable.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est vrai. Et puisque mes impôts ne sont rien du tout dans le budget de l'État, je suppose que tu ne serais pas contre le fait que je ne les paie plus, non ?
          C'est pas parce c'est faible qu'il faut laisser faire. Si tu fais la somme de tous ces « petits » gaspillages, pas sûr que ça reste négligeable.

          Si tu ne paies pas ton impôt sur le revenu, je ne crierai pas au scandale. Certes, ce serait une petite injustice, je préférerais que tu joues le jeu, de gré ou de force, mais pas de quoi demander ta déchéance de nationalité. Par contre, certains cadeaux fiscaux cités plus haut sont à mes yeux de vrais scandales contre lesquels je lutte de mon mieux.

          Bien sûr qu'il ne faut pas se réjouir des petits gaspillages, mais c'est un peu l'histoire de la paille et de la poutre. Est-ce que tu te mobilises contre l'exonération des bénéfices forfaitaires issus de la culture d'arbres truffiers pendant 15 ans à compter de la plantation ? C'est pourtant une injustice, une niche fiscale qui ne sert à rien et qui coûte à l'État. Il faut d'abord critiquer les gaspillages importants ; tout mettre sur un même plan est stupide.

          Bref, attaquer l'Hadopi sur son coût est un argument très faible, surtout quand il a tant à lui reprocher : à mes yeux, le pire est qu'on condamne pour "défaut de sécurisation" et tout ce que cela implique pour les libertés individuelles.

    • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Que de vies auraient pu être sauvées en Somalie où aucun gouvernement ne s'est bougé pour aider financièrement.

      Il n'y a pas besoin d'aller si loin pour trouver des gens qui meurent, tués par leur misère: il y a en a certainement dans ta ville, si tu habites une commune suffisamment grande.

      • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu es fou, si on règle le problème des SDF, mendiants et autre roumains, où ira-t-on chercher l'insécurité et les boucs émissaires à la crise ? Pense un peu aux élections qui approchent !

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Coût de l'HADOPI

          Posté par . Évalué à 2.

          Facile : il leur reste encore les pédoNazis/gaucho-communistes/hackers sur internet qui menacent la sécurité mondiale et tuent les artistes gens qui font de la musiquebruit pour les majors

  • # Hadopi

    Posté par . Évalué à 3.

    Moi ce qui me tue c'est qu'on appelle les majors qui verrouillent le net par hadopi interposée les ayant droit !
    Je croyais que chaque citoyen avait des droits... visiblement non...
    Ensuite on a fermé des pans entiers de notre industrie : le textile, la métallurgie, et j'en passe. Sans état d'âme parce que ce n'était pas rentable, on a jeté bon nombre d'ouvriers à la rue... Mais ce n'est pas grave ils n'étaient pas des ayant droit.
    J'en conclus que Hadopi est rentable (?) au moins pour ... les ayant droit.

  • # PDF modifiable ?

    Posté par . Évalué à 1.

    un PDF ne serait pas modifiable : c’est faux

    Impossible ! Je viens de charger mon CV sur le site de Pôle Emploi et on me garantit le contraire : "Le format PDF est un format non modifiable qui vous permet de consulter le CV avec le logiciel gratuit Acrobat Reader (télécharger gratuitement Acrobat Reader)"

    On m'aurait menti ?

    il existe plusieurs logiciels libres pour faire cela, dont Open/LibreOffice

    Je viens d'essayer d'ouvrir le CV avec la fonction open de LibreOffice et c'est pas brillant. Je ne crois pas que ça vienne des "Options de filtre ASCII" que j'ai sélectionnées, même si j'ai pas tout essayé. (À noter qu'il y a pas mal de tableaux dans la mise en page.)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.