Résister par la Culture Numérique

Posté par . Édité par Nils Ratusznik, Nÿco, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags :
8
3
août
2015
Lug

Les groupes Freinet des Bouches du Rhône, du Var, du Vaucluse, des Alpes de Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, ouvrent leur 52ème congrès de l’ICEM-Pédagogie Freinet.

L'évènement aura lieu du 19 au 22 août 2015 de 10h00 à 17h00 à l’université d’Aix-en-Provence de Montperrin, 6 avenue du Pigonnet, 13100 Aix-en-Provence.

L’association CercLL sera présente, notre président Hervé Allesant interviendra autour du thème « résister par la culture numérique ».

Affiche du 52ème congrès de l’ICEM-Pédagogie Freinet

La méthode Freinet : à la recherche de méthodes « naturelles » d’apprentissage

Depuis le début, Freinet a cherché à relier les apprentissages scolaires aux besoins réels des enfants. En 1934, à l’époque de la construction de son école de Vence, sa propre fille Madeleine est en âge d’apprendre à lire et à écrire. Au lieu de lui donner des leçons traditionnelles, il laisse l’enfant passer insensiblement de ses dessins commentés et de l’écriture des noms qu’elle connaît à l’invention de petites histoires. Elle aborde sans difficulté la lecture des textes imprimés et prend possession de l’orthographe. La condition essentielle est de ne pas leur imposer de modèle, de les inciter à s’exprimer souvent en échangeant avec les autres. Freinet conserve tous ses essais, puis il rédige après la guerre une brochure qu’il intitule Méthode naturelle de lecture.

Freinet généralise alors la démarche en montrant que le tâtonnement expérimental est à la base de tous les apprentissages. Il préconise de favoriser la libre découverte, par les enfants, des grandes lois du langage et de la grammaire, des mathématiques, des sciences. Pour cela, il faut inciter à beaucoup expérimenter, observer, comparer, imaginer des théories, vérifier.

En se passionnant, les jeunes travaillent davantage et gardent un souvenir durable de leurs découvertes, alors que tant d’apprentissages mécaniques s’oublient rapidement. Surtout, une telle démarche développe la capacité de chercher, d’inventer, plutôt que de se contenter de reproduire. Et c’est cette capacité qui devient de plus en plus nécessaire dans le monde moderne.

La notion de tâtonnement expérimental est maintenant admise non seulement avec les jeunes enfants, mais aussi avec les adolescents au cours des études secondaires et pour la formation des adultes.

Dans le cadre du congrès Freinet http://congres-freinet.org le thème est « résister, se construire par la culture ».

L’association CercLL sera présente, notre président Hervé Allesant interviendra autour du thème « résister par la culture numérique ».
Photo

Il y aura deux ordinateurs en démonstration installés avec des systèmes Libres, Ubuntu, Xubuntu, tout le long du congrès.

Le jeudi 20 août 2015 est l’après-midi sur le thème « résistances » où Hervé Allesant fera une intervention autour de « résister en classe par la culture numérique ».

À cette occasion, les personnes du CercLL seront là pour accueillir les gens sur les ordinateurs pour approfondir ce qu’ils auront vu.

Plan d’accès

  • # pédagogisme

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J'ai subit la "pédagogie Freinet" pendant une année scolaire. J'ai mis du temps à comprendre ce que c'était exactement (l'instituteur ne prévient pas ses cobayes ni ses parents). Cela m'a fait perdre un an et j'ai eu du mal à me réadapter par la suite.

    Bref, plutôt qu'une pédagogie cherchant à "relier les apprentissages scolaires aux besoins réels des enfants", j'aurai préféré un enseignement classique.

  • # Jeu des devinettes

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 03/08/15 à 15:59.

    Est-ce bien cette pédagogie qui demande aux élèves, par exemple, de gonfler un ballon puis mesurer son diamètre dans un milieu froid, tempéré et chaud. Ils doivent ensuite deviner pourquoi la volume du ballon change…
    Avec cette méthode vous pouvez vous attendre le déluge avant que l'un des bambins ne donne la bonne réponse.

    Bref, au risque de passer pour un vieux con, j'ai tendance à penser qu'il est inutile voir néfaste de laisser les enfants s'exprimer sur des sujets dont ils ne connaissent strictement rien. Attendez qu'ils grandissent et vous obtenez de parfait citoyens qui ont des idées sur tout, mais qui surtout ne savent rien !

    Et histoire de troller, deux vidéos :
    - https://www.youtube.com/watch?v=ACxRSSkYR_k - Inculture 2 de Franck LEPAGE - à voir à partir de la 30ème minute pour les plus pressé
    - https://www.youtube.com/watch?v=5ukglXFZJFM - Présentation de Jean-Paul Brighelli -

    • [^] # Re: Jeu des devinettes

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ils doivent ensuite deviner pourquoi la volume du ballon change…

      Apprendre à formuler des hypothèses puis à réfléchir comment les réfuter où les consolider ça me paraît plutôt pas mal.

      Attendez qu'ils grandissent et vous obtenez de parfait citoyens qui ont des idées sur tout, mais qui surtout ne savent rien !

      Tu veux dire le genre de mec qui balance un supposé effet à long terme d' une méthode pédagogique sans aucune autre base qu'une vague impression ?

      • [^] # Re: Jeu des devinettes

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui et le gosse en 10 ans d’études va retrouver 2 000 ans de civilisation.

        Mouarf.

        Attention ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : l’implication de l’enfant, ou n’importe quel apprenti, est absolument primordial dans le processus d’apprentissage. Sans réflexion pédagogique poussée tout enseignement est voué à l’échec. Mais on peut être un peu plus fin que l’éternel débat, dont les termes sont typiquement imposé par l’extrême-droite.

        En effet “pédagogisme” est un terme d’extrême-droite, qui sert à valider un pseudo-clivage qu’il y aurait entre partisans de méthodes pédagogiques radicales en tant que telles et la vision de l’enseignement chez l’extrême-droite (en fait sans la moindre once de pédagogie). Comme si se la jouer “l’enfant va tout apprendre tout seul” eut été le nec plus ultra de la pédagogie…

        Histoire d’entuber le monde avec un faux-débat plutôt que de poser la question cruciale : celle des moyens qu’on donne à l’enseignement dans ce pays. Là on voit très vite les obscurantistes et ceux pour qui l’éducation est importante, car au-delà de la posture, il s’agit d’être prêt à financer le bouzin.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.