Revue de presse de l’April pour la semaine 18 de l’année 2011

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
19
12
mai
2011
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[QUE CHOISIR.org] Droits d’auteur — Bienvenue chez les Shadocks

Par Erwan Seznec, le vendredi 6 mai 2011. Extrait :

Le huitième rapport annuel de la Commission permanente de contrôle des sociétés de perception et de répartition des droits décrit un système qui n’est au service ni des artistes, ni des consommateurs. Mais de lui-même.

Lien vers l’article original : http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/image-son/musique/actualite-droits-d-auteur-bienvenue-chez-les-shadocks.

[LeMagIT] La Fondation Apache citée à comparaître dans le procès Oracle / Google 

Par Cyrille Chausson, le jeudi 5 mai 2011. Extrait :

Épisode clé dans le procès qui oppose Oracle à Google pour viol de copyright Java dans Android. La firme de Larry Ellison a décidé de citer à comparaître la Fondation Apache afin que cette dernière apporte au dossier des documents liés à l’intégration d’Harmony à Android.

Lien vers l’article original : http://www.lemagit.fr/article/google-java-oracle-android-proces/8684/1/la-fondation-apache-citee-comparaitre-dans-proces-oracle-google/.

Et aussi :

[CDURABLE.info] La propriété intellectuelle contre la biodiversité ? Un ouvrage collectif sur la géopolitique de la diversité biologique

Par la rédaction, le jeudi 5 mai 2011. Extrait :

Cet ouvrage collectif, en établissant un parallèle entre ce qui se passe au Sud et au Nord, dresse un tableau critique des réglementations européennes sur les semences qui ont pour effet de réduire la biodiversité agricole et animale en Europe et présente des modèles alternatifs et participatifs de partage des ressources et des savoirs s’exerçant en dehors du marché et pouvant protéger efficacement la biodiversité, comme des modèles de type « open source ».

Lien vers l’article original : http://cdurable.info/+La-propriete-intellectuelle-contre-la-biodiversite-Geopolitique-de-la-diversite-biologique-CETIM,1908+.html.

[Numerama] La journée internationale contre les DRM, c’est aujourd’hui

Par Julien L., le mercredi 4 mai 2011. Extrait :

Comme chaque année, la Free Software Foundation et l’April se mobilisent contre les verrous numériques. Ces mesures techniques de protection (DRM) visent à limiter l’accès aux fichiers numériques en contrôlant l’usage au sein du cercle privé. Si ces techniques tendent à reculer dans le secteur musical, elles sont encore présentes dans de nombreux autres domaines.

Lien vers l’article original : http://www.numerama.com/magazine/18692-la-journee-internationale-contre-les-drm-c-est-aujourd-hui.html.

Et aussi :

[Le nouvel Economiste] Open source vs logiciels propriétaires

Par Alain Roux, le mercredi 4 mai 2011. Extrait :

Une manière de mutualiser les coûts de R & D. SS2I, SS2L, total cost of ownership (TCO), communauté, code GPL (General Public Licence)

Lien vers l’article original : http://www.lenouveleconomiste.fr/open-source-vs-logiciels-proprietaires-9122/.

[OWNI] Aux origines de la cyberculture : LSD et HTML

Par Quentin Noirfalisse, le mercredi 4 mai 2011. Extrait :

Révolution de l’information, débats sur le libre et le payant, origines dans les contre-cultures américaines des années 60. La cyberculture a 30 ans, Geek Politics fait le point.

Lien vers l’article original : http://owni.fr/2011/05/04/origines-cyberculture-lsd-html/.

  • # Rémunération des artistes

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Trop bon les 50% de frais de perception sur les droits d'auteurs! Qui trouve les PAYPAL & Co trop chers?

    Comme repère, la jungle des lois sur la santé de ces dernières années n'a monté les frais de gestion de la Sécurité Sociale en France qu'à 5%.

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.online.fr

  • # Pot pourri

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Voici un pot bien pourri de petites phrases lancées sur l'article du Nouvel Économiste par Philippe Bournhonesque, le directeur stratégie software France d’IBM.

    Avec les logiciels propriétaires, vous disposez d’une voiture toute construite et maintenue, alors que dans le libre, ce sont des bricoleurs qui se débrouillent.

    Si l’open source avait des avantages extraordinaires, nous ne ferions plus de chiffre.

    Mais celle-là me sidère particulièrement :

    Après la tendance du libre, apparaît une demande de simplicité. Du côté de l’offre, le Graal des éditeurs open source est de proposer du cloud. Il ne le restera qu’une étape pour accomplir leur mue : enlever la licence open source.

    Il mélange libre et open-source (à dessein ?). Et pourquoi le cloud tuerait l'open-source ?

    Debug the Web together.

    • [^] # Re: Pot pourri

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si l’open source avait des avantages extraordinaires, nous ne ferions plus de chiffre.

      Marrant pour une société qui bosse sur Linux.

      Et pourquoi le cloud tuerait l'open-source ?

      Parce que la GPL n'oblige pas les gestionnaire du cloud à dévoiler leur source. Par exemple, Google pourrait très bien utiliser énormément de logiciel sous GPL pour fournir leurs services sans avoir besoin de redistribuer leurs sources. Tu te retrouve donc avec des logiciels libre modifiés dont tu n'as pas accès aux modifications.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Pot pourri

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Merci, je comprends mieux. Comme d'hab', le problème n'est pas inhérent au libre mais à des boîtes privatrices qui profitent de ses avantages mais ne renvoie pas l'ascenseur… :/

        Debug the Web together.

  • # Google: Don't be evil?

    Posté par . Évalué à 1.

    Ou la la!

    Google va prendre cher: ils auraient copié du code propriétaire de Sun, avec des mentions de copyright explicitement a source fermées. Ils auraient même décompilé du code source de la JVM de Sun. Les gars de chez Google qui ont copié ça sont vraiment des chèvres et ça fleure la faute professionnelle!

    Voila ce qui arrive quand on se dépêche de faire du code. Avant (Google Chrome), ils copient des bibliothèques libres en les patchant et en "oubliant" de remonter le code upstream, maintenant ils semblent même qu'ils copient du code pour lequel ils n'ont absolument pas le droit?

    "Don't be evil" qu'ils disaient!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.