Revue de presse de l'April pour la semaine 36 de l'année 2013

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
13
9
sept.
2013
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[ZDNet] Vente liée: retour au Sénat d'amendements dans le projet de loi Consommation

Par la rédaction, le vendredi 6 septembre 2013. Extrait:

Nouvel épisode après un passage à l'Assemblée et un autre en commission au Sénat où le ministre Benoît Hamon a fait écarter un amendement anti-vente liée: promise en avril 2012 par le candidat Hollande, la lutte contre la vente par lot de logiciels intégrés va-t-elle avancer?

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/vente-liee-retour-au-senat-d-amendements-dans-le-projet-de-loi-consommation-39793790.htm

Et aussi:

[Les Echos] Prism, Bullrun…: la réputation du cryptage informatique entachée

Par Geoffrey Marain-Joris, le vendredi 6 septembre 2013. Extrait:

Tout n’est pas fiable dans le chiffrement. Edward Snowden identifie tout de même quelques systèmes de confiance, qu’il utilise.

Lien vers l'article original: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202991768242-prism-bullrun-la-reputation-du-cryptage-informatique-entachee-602540.php

[cnet France] Transhumanisme: un futur entre nos mains

Par Fabien Soyez, le jeudi 5 septembre 2013. Extrait:

Quel avenir nous réservent les améliorations prônées par le transhumanisme? Deux scénarios possibles: le rêve et le cauchemar. La vérité se trouve peut-être entre les deux. Avec, bien sûr, la possibilité pour nous de prendre en main notre avenir.

Lien vers l'article original: http://www.cnetfrance.fr/news/transhumanisme-un-futur-entre-nos-mains-39793046.htm

[PC INpact] Hadopi: la peine de 15 jours de suspension à Internet ne sera pas appliquée

Par Marc Rees, le jeudi 5 septembre 2013. Extrait:

Le premier abonné condamné à une peine de suspension après une procédure Hadopi conservera finalement son accès à Internet. Un petit miracle que nous a confirmé la Hadopi. Explications.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/82170-hadopi-peine-15-jours-suspension-a-internet-ne-sera-pas-appliquee.htm

Et aussi:

[l'Humanité.fr] La «démocratie liquide» des hackers

Par Mehdi Fikri, le mardi 3 septembre 2013. Extrait:

Amaelle Guiton, auteur du livre «Hackers, au cœur de la résistance numérique», dessine les contours des mouvements hackers. Entre les institutions et les marges, le bricolage et la politique.

Lien vers l'article original: http://www.humanite.fr/societe/la-democratie-liquide-des-hackers-548084

[Numerama] Neutralité du net: "Neelie Kroes se fiche du monde"

Par Guillaume Champeau, le lundi 2 septembre 2013. Extrait:

Vendredi, la Quadrature du Net a révélé la dernière version du projet de révision du Paquet Télécom, que la Commission Européenne doit soumettre au Parlement Européen. "C'est un texte technique absolument fondamental pour l'avenir d'Internet, qui mérite que l'on s'y intéresse", explique Félix Tréguer, co-fondateur de la Quadrature du Net, dans une interview accordée à Numerama. Il estime que la vice-présidente de la Commission, Neelie Kroes, "se fiche du monde" en prétendant défendre la neutralité du net tout en organisant la marchandisation d'une priorisation de certains flux.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/26864-neutralite-du-net-neelie-kroes-se-fiche-du-monde.html

[PC INpact] Le procès de la diffusion des sources de Skype s'ouvre en France

Par Marc Rees, le lundi 2 septembre 2013. Extrait:

Selon nos informations, le 24 septembre prochain, au Tribunal correctionnel de Caen, un important procès sera jugé à la demande de Skype contre ceux qui sont accusés d’avoir publié une partie des sources du fameux logiciel acheté 8,5 milliards de dollars par Microsoft.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/82083-le-proces-diffusion-sources-skype-souvre-en-france.htm

  • # Transhumanisme

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Je viens de survoler l'article de CNET France sur le transhumanisme, et je trouve ça effrayant, d'un bout à l'autre. Cet article est visiblement censé être composé de deux partie, la première présentant les bénéfices possibles de l'application de la technologie à l'homme, et la seconde les risques, pour l'homme et pour la société. Sauf que même la première partie me semble relever autant de la dystopie que de l'utopie.

    Par exemple :

    D’abord, l’immortalité serait garantie, ou plutôt “l’allongement considérable de la durée de vie”, jusqu’à 200 ans, voire plus. Nous serons donc capables de vivre très longtemps. Sans jamais mourir de maladies, ou de vieillesse, bref de mort naturelle.

    Cerise sur le gâteau : en nous injectant peut être une “hormone du bonheur”, nous deviendrons des “transhumains bouddhas”, sages et heureux, jamais dépressifs, atteignant le “bonheur permanent”.

    Vivre longtemps, très bien. En revanche, vivre en drogués béats, je n'appellerais pas ça du bonheur.

    Grâce au séquençage ADN, nous pourrons aussi reprogrammer nos gènes pour corriger nos défauts et accroître nos performances.

    Des surhommes modifiés. Enfin les riches, quoi. Supaire.

    Demain, la procréation se fera peut-être via des utérus artificiels.

    L’ectogenèse fait l’objet de nombreuses recherches, dans le prolongement logique de la fécondation in vitro. “Cela permettra non seulement d’éviter les désagréments de la grossesse, pour les femmes qui voudraient continuer à travailler, mais aidera aussi les femmes presque stériles. Enfin, cela rapprochera aussi les couples, qui pourront tour à tour porter le fœtus, comme aujourd’hui on s’occupe à deux de son bébé”, note David Latapie, porte-parole de l’AFT.

    Fabriquer des bébés. Ça, c'est le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley, qui n'est pas censé être une utopie.

    Pour David Latapie, dans notre futur, nous mettrons fin à la “cruelle loterie génétique”. Plus d’inégalités entre les “bien nés” et les autres. Le génie génétique permettra, entre autres, de dépister de futures maladies chez son enfant, ou encore de choisir son sexe ou la couleur de ses yeux.

    Et ça, c'est Bienvenue à Gattaca. Même chose, ce n'est vraiment pas censé être une utopie.

    “Le transhumanisme pourrait libérer l’homme de la maladie, de la faim, de la misère…”, imagine David Latapie. L’avenir semble en effet radieux : plus de maladies génétiques, les virus et les poisons ne serons plus une menace, le handicap ne sera plus… Nous serons “libres”, à tous points de vue.

    Libres de ne pas mourir et de “vivre dignement” grâce aux réparations et améliorations offertes. Libres de changer de sexe, et de procréer comment nous le voulons. Délivrés, aussi, de la pauvreté, dans une société “post-rareté”.

    Ça, c'est utopique en effet. Ça ne fait pas de mal de rêver.

    Un monde d’abondance, où nous dégusterons des aliments de synthèse ou des steaks de cellules souches. Un futur où nous serons capables de fabriquer nous-mêmes nos pizzas, via l’imprimante 3D.

    Ne disait-on pas il y a quelques décennies que nous nous nourririons d'aliments en pilules ? Et que mange-t-on aujourd'hui ? De la nourriture normale, évidemment, parce que personne de sensé ne voudrait manger en pilules !

    Eh bien, pour cette histoire d'aliments imprimés, ou fabriqués automatiquement, c'est simple, c'est aller plus loin encore que la nourriture industrielle qu'on achète surgelée par exemple. Et comme chacun sait, ça c'est de la bouffe de qualitay, on aime tellement ça que plus personne ne cuisine chez lui… Pour info, des machines à faire les pizze, ça existe, il y a eu des boutiques robotisées qui fabriquaient les pizze sous les yeux des clients. Eh bien, surprise : ça n'intéresse pas les gens, ça les dégoûterait plutôt.

    Et puis, bonheur suprême, nous serons libérés du travail, grâce aux robots. Nous bénéficierons d’un “revenu de base”, distribué à tous grâce à une meilleure redistribution des aides et des impôts. Plus d’injustice sociale, plus de travail, et tout le temps du monde pour voyager, s’engager dans le secteur associatif et découvrir le monde… “Ce sera la liberté de vivre où nous voulons, en Antarctique, dans le désert, dans la forêt, ou sur Mars, grâce à un corps fait sur mesure, adapté au lieu…”, explique David Latapie.

    Enfin, grâce à la technologie, le pouvoir reviendra au peuple. “Plus d’inégalités : les barrières économiques et sociales seront brisées — regardez comment l’imprimerie a émancipé la littérature, le numérique a émancipé la musique, le pouvoir collaboratif d’internet a émancipé les porteurs de projets… la technologie est libératrice dès lors qu’elle est entre les mains du peuple”, affirme le porte-parole de l’AFT.

    Ça en revanche c'est intéressant : il serait bon de mettre en place une économie adaptée à la poursuite de la mécanisation qui a commencé à la révolution industrielle, et le revenu de base semble une bonne piste.

    • [^] # Re: Transhumanisme

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Tiens, remarque technique sur une formulation de cet article :

      D’abord, l’immortalité serait garantie, ou plutôt “l’allongement considérable de la durée de vie”, jusqu’à 200 ans, voire plus. Nous serons donc capables de vivre très longtemps. Sans jamais mourir de maladies, ou de vieillesse, bref de mort naturelle.

      Il faut bien mourir de quelque chose. Soit on peut devenir immortels, et ne mourir plus que d'accidents, soit on ne fait qu'allonger la durée de vie et mourir plus tard, mais bel et bien de maladie ou de vieillesse, bref de mort naturelle.

      Correction donc :

      Nous serons donc capables de vivre très longtemps. En mourant toujours de maladies, ou de vieillesse, bref de mort naturelle, mais plus tard qu'aujourd'hui.

      • [^] # Re: Transhumanisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'aurai même remplacé par : Nous serons capables de mourir d'un cancer.

        La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

        • [^] # Re: Transhumanisme

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pour approcher de l'immortalité, il nous faudra historiser chacun, et ne pas hésiter à dupliquer, forker, merger, les individus.

          Car un seul moi sur une seule planète, c'est super risqué, alors qu'un moi sur chaque planète et habitat colonisé, là ça devient solide et redondant :)

          • [^] # Re: Transhumanisme

            Posté par . Évalué à 2.

            Hmm… Méfie-toi quand-même de ton spare. On ne sait jamais.

            Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

          • [^] # Re: Transhumanisme

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Pour approcher de l'immortalité, il nous faudra historiser chacun, et ne pas hésiter à dupliquer, forker, merger, les individus.

            Genre se reproduire ? Ça ne donne aucune immortalité aux individus ça. Ça permet seulement la survie d'une espèce à une grande échelle de temps.

        • [^] # Re: Transhumanisme

          Posté par . Évalué à 0.

          Il y a une avancée importante qui a été faite il y a peu pour ralentir la progression du cancer.

    • [^] # Re: Transhumanisme

      Posté par . Évalué à 5.

      Je n'aime pas du tout cet article, il est rempli de fanstasmes de cyberpunk.
      Ce sont des bêtises et il y a très peu de chance que ça se passe comme ça.

      • [^] # Re: Transhumanisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Dans l'ensemble, effectivement. Mais des points précis m'effraient d'autant plus qu'il y a des chances que les moyens techniques pour les réaliser ne soient effectivement développés : je pense en particulier à l'ectogenèse avec utérus artificiel et à l'eugénisme soit par sélection des gamètes, soit détection des anomalies et élimination des enfants défectueux avant la naissance (ça, on le fait déjà).

        • [^] # Re: Transhumanisme

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          L’eugénisme quand on remplace les gênes des parents par l'argent des parents, ça s'appelle comment ?

          La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

          • [^] # Re: Transhumanisme

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mais si ce sont les parents qui, individuellement ou en suivant des modes, choisissent leurs enfants? Et si les enfants, en grandissant, ont des possibilités eux aussi de se changer?

            Par opposition, et si ce sont les gouvernements qui décident des gênes qui seront transmis? Ou encore pire, les multi nationales?

        • [^] # Re: Transhumanisme

          Posté par . Évalué à 2.

          je pense en particulier à l'ectogenèse avec utérus artificiel

          Dans certains pays il est légal de payer pour "louer un ventre", donc quelque part tu peux déjà sous-traiter une naissance..
          Le coté abjecte d'un utérus artificiel, c'est la mise au point du truc: tu joue avec la vie de bébés!
          Si cela arrive a être plus fiable qu'une naissance naturelle, pourquoi pas?

          Pour ce qui est de la sélection des enfants avant la naissance, on le fait déjà (trisomie 21)..

          • [^] # Re: Transhumanisme

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Dans certains pays il est légal de payer pour "louer un ventre", donc quelque part tu peux déjà sous-traiter une naissance..
            Pour ce qui est de la sélection des enfants avant la naissance, on le fait déjà (trisomie 21)..

            Je sais que ça se fait déjà, mais ça ne change rien à ce que j'en pense. Que quelque chose soit courant ou légal ne le rend pas bien ou souhaitable.

          • [^] # Re: Transhumanisme

            Posté par . Évalué à 1.

            Quand une équipe d'ingénieur imaginent pouvoir faire mieux que 3 000 000 000 d'année d'évolution ça me fait sourire.

            Please do not feed the trolls

            • [^] # Re: Transhumanisme

              Posté par . Évalué à 4.

              Quand une équipe d'ingénieur imaginent pouvoir faire mieux que 3 000 000 000 d'année d'évolution ça me fait sourire.

              Remarque stupide: les 3 milliards d'années d'évolution ne nous ont pas permis d'aller sur la lune, de se déplacer aussi rapidement qu'une voiture, d'avoir des enfants en bonne santé: il a fallu que des ingénieurs/scientifiques "fassent mieux".

              Ceci dit, comme je l'ai marqué plus haut, je ne vois pas comment mettre au point un truc pareil sans tuer des fœtus ce qui est ignoble..

              • [^] # Re: Transhumanisme

                Posté par . Évalué à 4.

                les 3 milliards d'années d'évolution ne nous ont pas permis d'aller sur la lune, de se déplacer aussi rapidement qu'une voiture, d'avoir des enfants en bonne santé: il a fallu que des ingénieurs/scientifiques "fassent mieux".

                Remarque stupide : Nous n'avons pas besoin d'aller sur la lune, ni de nous déplacer à 100km/h, évoluer dans ce sens n'aurait eu aucun sens. En revanche nous avons besoin d'enfants, si. Un demi point pour les enfants en bonne santé, un demi point seulement parce les enfants ont un système immunitaire extrêmement efficace, si l'on veut comparer ça à l'utérus artificiel il faudrait le supprimer pour le remplacer entièrement par un dispositif artificiel. Dans ce cas précis ils n'ont pas « fait mieux », loin de là, ils ont simplement comblé quelques brèches.

                Please do not feed the trolls

    • [^] # Re: Transhumanisme

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ne disait-on pas il y a quelques décennies que nous nous nourririons d'aliments en pilules ? Et que mange-t-on aujourd'hui ? De la nourriture normale, évidemment, parce que personne de sensé ne voudrait manger en pilules !

      Ça me fait plutôt flipper et le choix du nom n'est pas anodin, mais ça à l'air de susciter pas mal d'intérêt : Soylent

      • [^] # Re: Transhumanisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        En quoi c'est flippant? En plus, rien n'empêche de manger de la «vraie» nourriture pour se faire plaisir.

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Re: Transhumanisme

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          En quoi c'est flippant?

          Ben, comme l'écrivait Tanguy, ce refrain comme quoi demain on mangera des pilules, ou en l’occurrence du Soylent.
          Aujourd'hui c'est hype, mais demain peut-être, quand on sera 12 milliards, ce sera la nourriture du pauvre, et manger de la «vraie» nourriture sera réservé au riches. A force de dire que ça va arriver, ça finira peut-être par arriver, je sais pas.

          • [^] # Re: Transhumanisme

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Il faut bien prendre en compte un autre phénomène, en tout cas une impression que j'ai, qui semble valoir pour pas mal de choses dans nos vies : la société s'organise de façon à fonctionner à l'équilibre. Lorsqu'on introduit une technologie de rupture, cela crée un déséquilibre temporaire, mais cela finit à terme par déplacer un équilibre.

            Ainsi, économiser du temps en mangeant en pilules, ne donnera pas aux gens davantage de temps pour eux-mêmes, on les chargera, ou ils se chargeront eux-mêmes, d'autres activités et vivront de façon tout aussi pressée qu'avant, sinon plus. Avec en prime, la nécessité pour ceux qui aiment la vraie nourriture de se dégager du temps pour cela, alors que ce temps était considéré comme normal pour tous avant.

    • [^] # Re: Transhumanisme

      Posté par . Évalué à 0.

      et le revenu de base semble une bonne piste.

      En Suisse, un initiative est en préparation. Par contre, je me demande quelle est la probabilité d'acceptation…

    • [^] # Re: Transhumanisme

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai pas besoin d'une imprimante 3D pour me fabriquer une pizza !

    • [^] # Re: Transhumanisme

      Posté par . Évalué à 1.

      La science est censé être un outil et je ne pense pas que ta vision pessimiste de la chose doit forcement empêcher les recherches dans ces domaines…

      Avertissement : Ton commentaire m'a fait forcement tiqué donc je me permet de répondre sans avoir ENCORE lu l'article original.

      Vivre longtemps, très bien. En revanche, vivre en drogués béats, je n'appellerais pas ça du bonheur.

      Et pourquoi, être forcement drogué à en être béat? Pourquoi l'idée d'avoir une molécule qui permettrait juste de supprimer les risques de tomber en dépression, de diminuer les sautes d'humeur?

      Des surhommes modifiés. Enfin les riches, quoi. Supaire.

      Que certains trucs ne soient réservés qu'aux riches est plus un problème politique et sociétal qui ne devrait pas influencer la recherche dans un domaine. Si je prends un exemple, le séquençage d'ADN était avant réservé aux riches (si non fait dans le cadre d'un soin) et est en passe d'être à la portée de (presque) toutes les bourses.

      Fabriquer des bébés. Ça, c'est le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley, qui n'est pas censé être une utopie.

      Avoir la possibilité ne nous oblige pas à l'imposer à tous.

      Et ça, c'est Bienvenue à Gattaca. Même chose, ce n'est vraiment pas censé être une utopie.

      Prendre un cas particulier dont le scénario a été spécialement écrit pour en faire un thriller pour une généralité, c'est assez beau……

      Ne disait-on pas il y a quelques décennies que nous nous nourririons d'aliments en pilules ? Et que mange-t-on aujourd'hui ? De la nourriture normale, évidemment, parce que personne de sensé ne voudrait manger en pilules !

      Beau sophisme. Mais passons. Je serais moi même très intéressée si je pouvais manger des pilules à la place de repas si cela coutait moins cher (ce qui est bien évidement sous-entendu pour remplacer la nourriture normale) et si cela est aussi bon pour la santé (ce qui, je te l'accorde, risque de ne jamais être vraiment prouvé…). Tous les repas ne sont pas forcement des repas "plaisir" (même si personnellement, j'essaie que ce soit le cas). Il y a, en effet de nombreux cas où cela pourrait être utilisé : voyages où le transport de nourriture pose de grosse problématique, dès fois le repas au boulot ;), vie dans certaines contrés reculées, voyage dans l'espace (bon, pas tous les repas ;) ),…

      Et mon avis personnel :
      De toute façon, on aura de tel problèmes de ressources, d'énergie et d'autres chats à fouetter (où il faudra mettre l'argent : lutte contre les effets du rechauffement climatique, guerre de l'eau, … ) que peu de ces innovations futures imaginées n'arrivent un jour…

      • [^] # Re: Transhumanisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et pourquoi, être forcement drogué à en être béat? Pourquoi l'idée d'avoir une molécule qui permettrait juste de supprimer les risques de tomber en dépression, de diminuer les sautes d'humeur?

        C'est mieux, mais appliqué systématiquement plutôt qu'en traitement pour les gens effectivement malades, ça constituerait une intrusion de la science dans quelque chose d'assez intime — l'humeur, donc —, qui me ferait froid dans le dos.

        Quant à diminuer les sautes d'humeurs, quand celles-ci ne sont pas pathologiques, ou essayer de supprimer toute tristesse, ça me semble intrinsèquement une mauvaise idée, parce qu'il me semble qu'il est nécessaire de faire l'expérience de la tristesse pour pouvoir apprécier le bonheur qu'on peut avoir. Prenons l'exemple de la mort d'un proche : dans un tel cas, proposer un médicament qui supprime la tristesse me semblerait inhumain, le deuil est triste par nature, mais est malgré tout nécessaire.

        Fabriquer des bébés. Ça, c'est le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley, qui n'est pas censé être une utopie.

        Avoir la possibilité ne nous oblige pas à l'imposer à tous.

        Ça l'imposerait aux bébés fabriqués pour le plaisir de leurs parents, et je ne pense pas que le rapport soit le même entre une mère et un enfant qu'elle a porté, qu'entre une mère et un enfant qu'elle a acheté. C'est proche de l'adoption, sauf que ces enfants n'auraient pas du tout de vraie mère, et que l'adoption est conçue comme un palliatif à une situation anormale, et non un but en tant que tel — ce serait mieux s'il n'y avait aucun enfant à adopter.

        Prendre un cas particulier dont le scénario a été spécialement écrit pour en faire un thriller pour une généralité, c'est assez beau…

        On peut dire ça de toute dystopie : toutes sont de la fiction. Ça n'empêche pas de les utiliser comme avertissements, en sachant que même en faisant de très mauvais choix, tout ne se passera évidemment pas pareil.

        Beau sophisme. Mais passons. Je serais moi même très intéressée si je pouvais manger des pilules à la place de repas si cela coutait moins cher (ce qui est bien évidement sous-entendu pour remplacer la nourriture normale) et si cela est aussi bon pour la santé (ce qui, je te l'accorde, risque de ne jamais être vraiment prouvé…). Tous les repas ne sont pas forcement des repas "plaisir" (même si personnellement, j'essaie que ce soit le cas). Il y a, en effet de nombreux cas où cela pourrait être utilisé : voyages où le transport de nourriture pose de grosse problématique, dès fois le repas au boulot ;), vie dans certaines contrés reculées, voyage dans l'espace (bon, pas tous les repas ;) ),…

        Pour les cas extrêmes, pas de problème, on peut se nourrir quelques jours d'eau et de barres énergétiques protéinées, vitaminées et tout ce qu'il faut. Ça existe, ça ne rend pas malade à moins de ne manger que ça pendant des jours et des jours. En revanche, je suis content que ce ne soit pas trop répandu, parce que je suis faible : si on me donnait un moyen de passer très peu de temps à manger, et donc à me poser et à apprécier ce que j'ai, je risquerais de m'y mettre exclusivement.

        C'est comme des téléphériques pour atteindre les sommets des montagnes : heureusement qu'on n'en a pas mis partout, sinon on serait nombreux à les utiliser au lieu de faire de la randonnée.

        • [^] # Re: Transhumanisme

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ça l'imposerait aux bébés fabriqués pour le plaisir de leurs parents,

          Ben faut éduquer les gens (oui je sais, plus facile à dire qu'à faire), et si tu rejettes une technologie parce qu'on peut faire «le mal», ça veut dire que tu es contre tout ce qui peut tuer un homme? C'est un peu exagéré mais si les avantages dépassent les inconvénients, il me semble naturel de développer cette alternative.

          et je ne pense pas que le rapport soit le même entre une mère et un enfant qu'elle a porté, qu'entre une mère et un enfant qu'elle a acheté. C'est proche de l'adoption, sauf que ces enfants n'auraient pas du tout de vraie mère, et que l'adoption est conçue comme un palliatif à une situation anormale, et non un but en tant que tel — ce serait mieux s'il n'y avait aucun enfant à adopter.

          Il y a des enfants adoptés qui sont très heureux, qui sont aimés comme si c'était un enfant naturel. Je ne vois pas pourquoi ça serais si différent. Après tout, on aime aussi un enfant parce qu'on vit avec, parce qu'on passe de bons moments avec lui. Le plus important c'est les sentiments.

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Transhumanisme

            Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 11/09/13 à 00:34.

            L'école(l'éducation) est un échec, malheureusement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.